AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 (with my girl) please save me. don't despise me. don't hate me .juste believe in me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Johnny O'Connor
Admin À votre service

❖ AGE : 30 Ans
❖ ORIGINES : australien
❖ JOB : tueur à bookmaker
❖ STATUT : ne supporte pas les femmes (si si, il aime bien Reagan en vrai, mais il a une drôle de façon de le montrer)

❖ MESSAGES : 201
❖ À J-BAY DEPUIS : 24/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Gabriel&Amy&aileen&co.
❖ TOPICS : 2/2
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: (with my girl) please save me. don't despise me. don't hate me .juste believe in me.   Sam 3 Mai - 3:53



Don't hate me. I need you.
Je restais là, le sourire aux lèvres, regardant le mur. Je finis par tenter de me lever, m’arrachant un rale. La balle n’était pas ressortie. La belle était à l’intérieur, causant des dommages, peut être pire que la mort. Je fis fi de cette douleur .après tout, j’avais vécu pire. Les flashes qui m’atteignaient de plein fait. Les coups, les soirs à souhaiter crever Je finis par me reprendre et tenter de trouver l’appartement de Kasey. Je n’y étais allé qu’une fois, et pourtant j’y arrivais comme en automatique. Je sonnais à la porte, ma main sur mon torse, en danger. Je devais être probablement blanc comme un cachet d’aspirine. Je finis par m’écrouler contre le mur avant qu’elle n’ait ouvert. Quand elle le fit, j’étais probablement blême. E sentais lus grand-chose et me lever n’était pas une option. Mes yeux étaient tournés vers elle. Pour la première fois, devant ses yeux effrayés, je n’avais pas la même intention, je ressentais. Ca tuait chaque partie de moi, mais cette fille comptait. Je haïssais d’ailleurs cette sensation. Mais là, je ne voulais pas crever. « Tu veux probablement pas savoir ce que j’ai fait, et tu me haïras surement pour ça, mais j’ai que toi. » Comment lui dire que son meilleur ami avait failli crever et que j’avais torturé sans aucun remords la fille qu’il aimait. Mais si je pouvais être encore sauvé, ce serait probablement par elle. « Stp. » je finis par poser ma tête contre le mur , las de lutter contre le sommeil qui voulait m’envelopper à tout prix de son linceul blanc.





be careful with you're wishing for
maybe i'm your worst nightmare
even i'm not that scary

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kasey Stanton
Membre this is africa

❖ AGE : 27 ans
❖ ORIGINES : Néo-zélandaise
❖ JOB : Mécanicienne
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 38
❖ À J-BAY DEPUIS : 08/03/2014
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Jill Caulfield
❖ POINTS : 6

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f99-appartement-de-kasey-stanton
MessageSujet: Re: (with my girl) please save me. don't despise me. don't hate me .juste believe in me.   Sam 3 Mai - 6:44


Les All Blacks avaient percé aisément la défense des Bleus et Dagg applatit à nouveau le ballon dans la ligne d'en-but tricolore. Kasey leva les bras au ciel dans une clameur silencieuse. Ce soir, c'était sa soirée rugby, seule, sans personne à part une bière. Il lui arrivait parfois de faire ses soirées avec son père, mais cette fois-ci, John Stanton était en déplacement à Johannesbourg. La jeune femme prit une gorgée de sa mousseuse, mimant une trinque avec les joueurs et la foule en liesse. Carter était sur le point de tirer la transformation lorsqu'on frappa à la porte de son appartement. Le sourcil droit de la jeune mécanicienne se haussa. Elle n'attendait personne, elle ne faisait pas assez de bruit pour que ses voisins râlent. Un instant, son coeur rata un coche et un sentiment de peur l'envahit un court instant : et si c'était Johnny qui avait simplement envie. Ce n'était pas son genre pourtant, il préférait encore aller la surprendre au garage. La blonde se leva de son canapé en soupirant, reposant sa bouteille de bière sur la table basse. Elle ouvrit la porte avec un air nonchalant, mais ne trouva personne à son niveau. Instinctivement, elle baissa le regard et ses yeux s'écarquillèrent en même temps que son coeur s'arrêta : c'était effectivement Johnny qui se présentait à elle, mais pas dans le meilleur des états. La blonde ouvrit la bouche pour tenter de parler, mais aucun son ne sortit. Elle était sous le choc. Les paroles du bookmaker la troublaient d'autant plus.

Qu-qu'est-ce que tu racontes ?

Elle ne doutait pas que Johnny ne devait pas avoir beaucoup d'amis avec son travail, mais pourquoi elle le haïrait pour ce qu'il a fait ? Qu'avait-il fait pour le coup ? Il n'y avait pas qu'elle. Elle n'y connaissait rien en médecine. Ce qu'il lui fallait, c'était un hôpital avec des vrais médecins qui allaient pouvoir le sortir de là. La presque supplication du bookmaker lui fendit le coeur et c'est en voyant qu'il commençait à partir qu'elle parvint à trouver la force de bouger.

Non, non, non, non, non ! Reste réveillé ! Réveille-toi ! Johnny, tu m'entends ? Tu gardes les yeux ouverts, ok ?

Elle s'était agenouillée devant lui, prenant son visage entre ses mains. Elle déglutit avec peine alors qu'elle baissait son regard sur le torse du jeune homme. Du sang. Il y avait beaucoup, beaucoup trop de sang. Une balle, un coup de couteau ? Qu'est-ce qu'elle en savait ! Elle était toujours confuse, paniquée. Elle savait que ce n'était pas bon, mais elle n'arrivait pas.

Pourquoi t'es pas directement allé à l'hôpital plutôt que chez moi... Je peux pas t'aider, Johnny !! Je suis pas médecin, bordel de merde !

C'était comme si elle revivait l'accident à nouveau. Elle qui n'avait presque rien et l'autre qui se mourait. Il fallait qu'elle fasse quelque chose, mais quoi ? Appeler un hôpital ? Qu'est-ce qu'elle leur dirait ? Qui sait ce que Johnny avait pu commettre.

Il faut te bouger de là...

Elle n'était pas docteur, mais elle savait que c'était risqué. Cependant, elle ne pouvait pas se permettre de laisser un homme en sang et mourant sur son palier. Il était aussi hors de question qu'il se relève. Tant pis. Elle le fit s'allonger. De toute façon, elle doutait qu'il ait assez de force pour l'en empêcher. Elle se mit ensuite au niveau de sa tête, l'attrapant sous les aisselles avant de le tirer vers l'intérieur de son appartement. Ils resteraient dans l'entrée pour le moment. La mécanicienne lâcha Johnny le temps de fermer la porte avant de retourner vers lui.

Eh, parle-moi, c'est pas le moment de faire le con, je t'ai dit de pas dormir ! Qu'est-ce qu'il faut que je fasse putain !

Elle ne savait pas quoi faire. Nettoyer la plaie, appuyer dessus, donner des médicaments ? Quand elle voyait tout ce sang, elle se disait qu'il fallait que le bookmaker aille à l'hôpital et au plus vite. Elle se sentait impuissante et, en même temps, elle ne comprenait pas pourquoi son coeur battait si vite pour cet homme qui cherchait à détruire sa famille et qui la prenait pour son jouet. Des larmes avaient perlé sur ses yeux, mais ne coulaient pas, tandis qu'elle donnait quelques tapes sur les joues de Johnny, placée à côté de son corps en sang.


I'm not in love
I will try until I die to convince myself that I don't feel anything for you because it seems impossible to love the monster you are. by SilverLungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Johnny O'Connor
Admin À votre service

❖ AGE : 30 Ans
❖ ORIGINES : australien
❖ JOB : tueur à bookmaker
❖ STATUT : ne supporte pas les femmes (si si, il aime bien Reagan en vrai, mais il a une drôle de façon de le montrer)

❖ MESSAGES : 201
❖ À J-BAY DEPUIS : 24/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Gabriel&Amy&aileen&co.
❖ TOPICS : 2/2
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (with my girl) please save me. don't despise me. don't hate me .juste believe in me.   Lun 5 Mai - 3:11

Elle paniquait. Je n’avais jamais vu quiconque s’inquiéter de mon sort. Personne n’en avait à faire du type qu’on désirait mort. On voulait rire, on organisait une fête, mais on ne paniquait pas. Ou cette femme était folle, ou elle ressentait quelque chose que je commençais tout juste à comprendre, à évaluer. Je n’avais pas la force de lui répondre, mais ressentir son inquiétude était quelque chose d’apaisant. Je comptais. Je savais pas pourquoi ni comment, mais je comptais. Etait-ce l’éventualité qu’on me remplace par quelqu’un de pire, ou l’idée de ne plus me voir, moi. Je n’étais plus familier avec la tendresse, ni avec l’amour, j’avais voulu savoir, petit, mais c’était un luxe qui ne m’avait été offert. Elle me parle d’hôpital, je ris, enfin ça y ressemble du moins. « Non. Peux pas. Je n’ai.. Je suis pire que ce que tu crois. » Arrivais je à articuler. Elle devait se douter que je faisais des choses que peux aurais compris, que peu aurait toléré. Mais c’était moi, je ne savais faire rien d’autre. Tout ce qu’elle disait ensuite fut assez confus, elle aurait pu chanter que je n’aurais réagis. Rester éveillé tenait du miracle. Elle m’allongea et jme laissais entièrement faire. Je fus à l’intérieur, la douleur ne cessait d’augmenter, le flou de finir par être permanent. A quand les éléphants roses et la lumière blanche. « Prend des tissus, de l’eau chaude.. Prends… Fous ta main dans le trou et vérifie si la balle est toujours là, retourne moi. On a une chance si c’est ressorti. » Dire tout ça était dur, je ne savais même pas si j’avais été clair. Je finis par me laisser aller, souriant pour la première fois, d’une façon inédite. Cette fille faisait de moi un être humain, et dans un sens, je n’étais pas contre. Je finis par me réveiller, je ne savais pas combien de temps après, mais j’étais bandé, allongé sur le canapé et j’étais plus en train de me vider. « Je.. Qu’est ce que.. T’as réussi ? Pourquoi ? Pourquoi tu m’as pas laissé..mourir Kasey ? »






be careful with you're wishing for
maybe i'm your worst nightmare
even i'm not that scary

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kasey Stanton
Membre this is africa

❖ AGE : 27 ans
❖ ORIGINES : Néo-zélandaise
❖ JOB : Mécanicienne
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 38
❖ À J-BAY DEPUIS : 08/03/2014
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Jill Caulfield
❖ POINTS : 6

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f99-appartement-de-kasey-stanton
MessageSujet: Re: (with my girl) please save me. don't despise me. don't hate me .juste believe in me.   Lun 5 Mai - 7:48


Elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait tout simplement pas le laisser mourir. Elle ne comprenait pas pourquoi. Au fond d'elle, elle se disait que c'était la meilleure opportunité pour elle d'être libérée de son bourreau - et une autre partie d'elle l'engueulait en lui disant que vouloir la mort de quelqu'un était la pire des choses à souhaiter. Mais d'un autre côté, elle savait pertinemment que ceux qui voulaient se voir rembourser ne cesseraient pas avec la mort de Johnny, bien au contraire. Et la mécanicienne doutait qu'il serait aussi conciliant que son prédécesseur ou, s'il acceptait à son tour le deal, qu'un triste sort lui serait réservé. Il était pire que ce qu'elle croyait. Les mots qui sortaient faiblement de la bouche du jeune homme lui faisait mal. Elle n'avait pas envie d'imaginer ce qu'il faisait lorsqu'ils ne se voyaient pas. Cela ne la regardait pas, même si elle avait peur d'apprendre la vérité. Elle ne pouvait pas le laisser mourir, parce que malgré tout, malgré toutes les circonstances, il jouait un rôle dans sa vie. Pas le plus doux, pas le plus chaleureux, mais il en jouait un grand. Peut-être même un peu trop grand à son goût.

Johnny parvint à nouveau à s'exprimer. Il lui donnait des indications sur ce qu'elle devait faire. La jeune femme haussa tout d'abord les sourcils avant de prendre une mine horrifiée.

Foutre ma main dans le... non, c'est hors de question ! Je suis pas médecin, merde, rentre-toi ça dans ton putain de crâne de con !

Fouiller dans les carcasses des voitures, elle pouvait faire, mais fouiller dans un corps d'être humain à la recherche d'une belle, non, c'était trop pour elle. En voyant ce sourire, si différent des autres qu'elle avait pu voir, le coeur de Kasey s'arrêta de nouveau et elle fut enveloppée d'une étrange chaleur. Et puis Johnny sombra.

Non, non, non, non, non, non, non ! C'est pas le moment. Je fais quoi ! JE FAIS QUOI !

Il fallait qu'elle se calme. La blondinette prit une profonde et douloureuse inspiration, puis une deuxième, puis une troisième. Son esprit s'était éclaici. Elle alla chercher un torchon dans sa cuisine et remplit une bassine d'eau chaude. Elle embarqua aussi la bouteille de bière, ça, elle allait en avoir besoin aussi. Malgré tout espoir qu'elle avait pu avoir, Johnny ne s'était pas réveillé entre temps. Elle allait devoir trouver rapidement une solution, seule. Elle prit son courage à deux mains et attrapa délicatement l'épaule du bookmaker pour finalement le retourner doucement. Elle regarda son dos. Un trou rouge apparaissait. C'était bon signe, la balle était ressortie. Elle le remit sur le dos. Son portable était sur le comptoir, elle le prit et consulta son plus grand allié : Internet. Il fallait qu'elle nettoie les plaies. S'emparant d'un couteau de cuisine, elle déchira le tee-shirt du blessé, pas de temps à perdre à lui retirer convenablement le haut. La blondinette eut un petit temps d'arrêt devant le torse nu : il n'y avait pas une mais deux blessures. Deux balles, un trou dans le dos. Déglutissant avec peine, elle s'attela cependant à nettoyer les blessures, cherchant par la même occasion de quoi régler le problème. Son regard s'attarda sur une des cicatrices du jeune homme, quand une révélation lui vint. Elle fouilla dans les poches du bookmaker pour en sortir son téléphone. Répertoire. Elle fit défiler les noms, ne cherchant pas à les reconnaître, elle voulait juste la lettre D. Doc. Elle n'hésita pas et pressa le bouton.

Vous ne me connaissez pas, mais j'espère que vous êtes ce que le répertoire de Johnny O'Connor dit que vous êtes. Je ne veux pas savoir votre nom, mais si vous avez des compétences en médecine, rappliquez au 444 4B Randpark Lane, c'est urgent... s'il vous plaît.

Kasey raccrocha et continua à nettoyer le sang sur le torse de Johnny. Lorsqu'on toqua à la porte, elle ouvrit et laissa le "doc" rentrer. Elle lui délégua tout, vidant d'une traite sa bouteille de bière et s'éloignant un peu. Dès que l'inconnu eut fini ce qu'il avait à faire, elle l'aida à installer le bookmaker sur son canapé et alla chercher un drap pour le couvrir. Elle écouta les indications de l'homme et promit de faire ce qu'il avait dit. Elle attendit qu'il ferme la porte pour s'effondrer sur le sol, des larmes dégoulinant sur son visage, relâchant toute la pression qu'elle avait accumulée d'un coup.

Comme le "doc" l'avait prescrit, elle jouait les infirmières et glissait une gorgée d'eau sucrée dans la bouche du blessé. Etonnamment, elle passait toujours dans le bon trou. Elle prit aussi le temps de nettoyer les traces de sang sur le sol de son appartement ainsi que dans le couloir. Près de 24 heures s'étaient écoulées sans que la mécanicienne n'aille se reposer, veillant sur O'Connor sans relâche. Assise sur sa table basse, elle l'observa, priant silencieusement qu'il se réveille. Son voeu fut rapidement exaucé et elle ne put s'empêcher de sourire sous ses traits épuisés. Alors que Johnny posait des questions, Kasey se leva et se dirigea vers la cuisine, sans répondre aux interrogations. A son retour, elle avait un pot de compote et une cuillère, et elle rapprocha la table basse avant de se rasseoir dessus.

J'ai rien réussi du tout, j'ai pris ton téléphone et j'ai appelé le numéro marqué "Doc", c'est lui qui a tout fait.

Elle ouvrit le pot et lécha l'opercule avant de plonger la cuillère dedans. Elle l'essuya sur le rebord pour retirer le surplus et la tendit devant la bouche de Johnny avec un air autoritaire.

Mange.

Elle commença le manège deux autres fois avant de reprendre la parole.

Je ne suis pas une meurtrière ou Dieu sait quoi, moi. Même si mon pire ennemi apparaît aux portes de la mort, j'aurai tout fait pour le sauver. C'est mal ?

Elle s'interrogeait, Johnny avait vraiment l'air surpris de se voir toujours en vie. Il devait vraiment vivre dans un monde où la vie, c'était "marche ou crève". Malheureusement pour lui, ce n'était pas le mode de vie de Kasey. Elle lui tendit une nouvelle cuillère en soupirant.

Les arrivées au seuil de la mort et en sang à mon appartement, ça ne faisait pas partie du deal. Et tu sais qu'il n'y avait que moi, mais c'est faux, la preuve étant. Pourquoi tu as débarqué ici au lieu d'aller trouver ton ami habituel ?


I'm not in love
I will try until I die to convince myself that I don't feel anything for you because it seems impossible to love the monster you are. by SilverLungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (with my girl) please save me. don't despise me. don't hate me .juste believe in me.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(with my girl) please save me. don't despise me. don't hate me .juste believe in me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: The coast :: Randpark Lane :: Appartement de Kasey Stanton-