AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 (Sara canning) they didn't have the right to do that

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sacha Baker
Admin À votre service

❖ AGE : 27
❖ ORIGINES : anglaises
❖ JOB : chrirugienne
❖ STATUT : impossible à caser.

❖ MESSAGES : 134
❖ À J-BAY DEPUIS : 05/03/2014
❖ CRÉDITS : junkiie
❖ DC : Guess.
❖ POINTS : 47

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: (Sara canning) they didn't have the right to do that   Jeu 1 Mai - 21:08


Sacha Baker
Don't let anyone keeps you away from loving someone
âge ◘ chrirurgienne ◘ sara canning
anglaise ◘ londres ◘ hétéro
saturday night ◘ célibataire


Sacha est une femme de caractère, qui bosse fort pour que nous ne vous imaginiez jamais à quel point elle peut être fragile ou sensible. Elle a du se créer une carapace, montrer aux gens qu'elle pouvait gérer sa vie sans fausses notes . Elle a horreur qu'on pointe ses erreurs d'ailleurs et répond sèchement si on la provoque. Ce n'est pas une "fifille" à ses parents, pour la simple raison qu'elle n'a plus aucune relation avec sa famille explicité dans l'histoire. Elle ne supporte qu'on aborde le sujet, elle est orpheline point barre et elle pense qu'ils lui ont fait suffisamment bavé pour ça. C'est une romantique quand il s'agit des autres, pour elle, elle sait que ça n'arrivera plus. Le boulot passe avant tout, son refuge pour ne penser à rien et agir. Elle a besoin d'être là pour ceux qui eux non plus n'ont personne pour eux. Sacha a longtemps appelé à l'aide sans réponses, elle a longtemps cru en l'être humain puis on lui a prouvé que tout était illusoire et qu'elle pouvait hurler tout son saoul, personne n'y répondrait. Elle s'est enfermée dans un monde à elle, qui n'appartient qu'à elle et qu'elle chérit. Pour y entrer, accrochez vous, elle n'est pas particulièrement friande des gens qui tentent. Elle n'a pas un vocabulaire châtié, ni injurieux non plus mais elle est pas prude pour autant. ! C'est une amoureuse des animaux, des bébé et de la nature. Elle a du mal à supporter quand une enquête est sur des jeunes voir des bébés. Des gens lui ont arraché la seule personne qui comptait, des gens ont arraché son coeur de leurs mains crochues. En un sens ils ont tué la jeune femme qu'elle était, l'enfant et l'adolescente qu'elle fut un jour. Elle n'était pas prête pour ça, ils lui ont tout prit.


Dernière édition par Sacha Torres le Jeu 1 Mai - 21:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sacha Baker
Admin À votre service

❖ AGE : 27
❖ ORIGINES : anglaises
❖ JOB : chrirugienne
❖ STATUT : impossible à caser.

❖ MESSAGES : 134
❖ À J-BAY DEPUIS : 05/03/2014
❖ CRÉDITS : junkiie
❖ DC : Guess.
❖ POINTS : 47

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (Sara canning) they didn't have the right to do that   Jeu 1 Mai - 21:11





Ils ne savaient pas, ils ne savait rien, et pourtant ils jugeaient, il nous jugeait. Je le voyais dans leurs yeux et ça me donnait envie de vomir à l'idée, qu'ils pouvait croire que nous étions malsains. Notre vie a toujours été montré comme une aberration, mais est ce un crime d'aimer un homme qui n'a pas votre âge ? Est ce un crime de ne supporter d'être loin de celui là ? J'ai eu mes doutes, j'ai eu mes peurs, mais chaque fois qu'il refermait ses bras autour de moi, tout disparaissait. Je n'avais que quelques années quand il est entré dans ma vie, il y était déjà, mais pas ainsi. Depuis enfants nous étions proches, nos mère s'adoraient, leurs bébés devaient aussi. Nous avons été collé l'un à l'autre bien avant de se construire cette bulle, que tous cherchent à détruire. Il était l'essence même de mon être, l'essence même de l'amour, sans le côté malsain. Nous étions deux enfants, incapable d'imaginer le mal, mais nous avions besoin l'un de l'autre. Nous étions encore jeunes, mais j'étais incapable de le quitter, nous ne formions qu'un, et pourtant déjà, on nous traitait en parias. A cette époque, j'ignorais à quel point tout ceci me détruirait, me rongerait de l'intérieur, qu'ils puissent lui faire ça, qu'ils puissent me faire ça, à moi. nous n'étions que des enfants, de quel droit avaient ils décidé, que nous n'étions pas en accord avec leurs idéaux à eux.

Nous avons grandi, notre bulle aussi, notre lien s'était épanoui. Je l'aimais, à ma façon, à notre manière, et pour moi, nous ne faisions de mal à personne. Plus nous avions d'amis, et plus ils nous traitaient comme des abominations, des gens tordus. Je n'étais plus capable de regarder la télévision sans ses bras autour de moi, de dormir seule, de m'éloigner de lui, il ne le supportait pas non plus. Il m'aimait, je le sais, il m'aime toujours, mais il souffre, aujourd’hui, à cause d'eux. Nous ne passions pas un seul moment éloignés, et il commença à s'éloigner, pas pour nous, pas pour lui à cause de ces gens, à cause de tout ça. Il était mon phare dans les mers agitées, il était mon repaire, mon refuge, et ils me l'ont volé. Ils n'ont jamais compris, ils ne comprendraient jamais, ils ne l'ont toujours pas fait. Nous étions un, nous ne sommes plus.

Quand j'écris ces lignes, il n'est plus, mais juste avant, quand on a pu se revoir, il a tremblé, il a prit peur, devant celle que j'étais devenu. Il a vu mes traits, il a vu ma peur, il a vu mes larmes. Il y a pire que la mort, nous l'avons subit. Quand il est finalement revenu, ce n'était plus lui, ce n'était plus rien, et mon coeur a faibli, je vous écrit tout ça, pour que vous compreniez enfin, l'enfer que vous nous avez infligés. Je n'étais qu'une enfant, liée à unhomme par une affection sans limite, un amour sans barrière, et vous avez détruit tout ce que nous avions. Vous me l'avez volé, vous l'avez tué, nous nous avez meurtri. Je ne peux vivre sans lui, je ne peux pas être sans qu'il soit, et pourtant nos ne sommes plus. Alors quand vous lirez, soyez certains qu'un jour, vous payerez. Qui que vous soyez, vous n'aviez aucun droits, je n'étais qu'une enfant, aucun mal n'était fait, tout est de vote faute.

Sacha était une enfant sage, déjà très éveillé, et le couperet tomba, elle ne ferait pas son enfance, ni son adolescence, rien rien de cal, elle mourrait bientôt. Une solution était proposée, elle serait opérée, encore minuscule, d'une opération coûteuse, au niveau du coeur. Ses parents firent des emprunts, balancèrent leurs économies et tentèrent l e dernier espoir. La petite fut sauvée, elle serait à risque toute sa vie, mais elle était vivante. La mère perdit son job , le père eut une santé précaire, et l'argent ne rentra plus. La famille aida, ils survécurent mais chaque jour fut plus dur à vivre. La petite devint une adolescente, elle décida de chercher un job. Pour aider ses parents et se payer des études. Elle allait montrer à tous, qu'elle saisissait cette seconde chance, et qu'elle remercierait ainsi ses parents, d'avoir tenté le coup. d'avoir risqué leur propre réussite pour elle. C'est dans ce petit restaurant, quelle le rencontra. Il était beau, il était charismatique, et il était adorable avec elle. le béguin d'une jeune fille. Elle avait oublié, qu'elle savait qui il était, qu'il l'avait connu plus petite, il le lui rappela. Elle tomba vite sous son charme, elle ne sut comment l'exprime, elle attendit pour le lui dire. il refusa d'abord, lutta contre ce qu'il avait fini par ressentir, puis à l'aube de ses seize ans, il fit l'impensable. Elle ne savait pas s'intéresser aux autres, elle était devenue instable, ses parents comprirent vite. Ils tentèrent tout pour les séparer, pour lui ôter toutes ces idées.

Ils réussirent à se voir, à s'aimer, et leur romance dura alors quatre ans. Elle avait donc 20 ans quand il en eut assez. Pas d'elle, non, mais il fallait qu'il se décide, il fallait qu'il la quitte, qu'elle ait une vie meilleure. Elle hurla pleura, mais il avait prit sa décision, il s’enrôlerait, il partirait, et tout changerait. Sa vie perdit son sens, sa vie perdit le but, le temps s’arrêta net. elle mangeait quasi plus, elle était la plupart du temps absente, et agressive. Ils l'envoyèrent loin, en Afrique, qu'elle avance, qu'elle oublie .mais comment peut oublier, quand on a connu autant d'amour. Ses parents finirent par abdiquer et lui envoyèrent la dernière lettre, et toutes les autres ensuite. Ca la détruisit, mais lui donna un but, des envie, elle allait sauver le monde, elle allait sauver des gens, elle s’arrangerait pour que personne ne ressente la peine qui l'avait tant rongée, et qui la rongeait encore. Elle devint étudiante en médecine, elle serait médecin, elle serait un héros. Elle lut la dernière lettre, en pleura tant, maissu ce quui lui restait à faire,vivre.

« J'étais qu'un imbécile, je n'aurais du partir. Je pensais t'oublier, je pensais te donner ta chance, je n'ai fait que nous blesser. Je t'aimais trop pour te laisser partir, je ne t'ai pas assez aimée, pour te garder. j'ai vu des choses horribles, là bas, et tu n'étais pas là, j'avais besoin de toi. N'oublie jamais ce que nous avons vécu, n'oublie jamais qu'ils avaient tort et que notre amour était réel et vrai. Nous ne nous reverrons probablement pas, je ne toucherais plus visage, embrasserais tes lèvres, serais illuminé par ton sourire, ou jouerais avec tes boucles. Mais je serais là, tapis das l'ombre, pare que jamais, je ne partirais, je resterais une partie de toi. ne cesse pas de vivre avance, trouve toi un homme qui te donnera ce qu'aurais su de donner, ne laisse quiconque te blesser comme je l'ai fait, pour moi, vis une vie plein et heureuse. Ne t'arrête pas à la stupidité, ou à une apparence, les plus marqués ont beau coup à donner. Je t'aime. »

Elle obtint son diplôme, avait du travailler d'arrache pied, mais avait enfin, ce q'elle désirait. Il manquait l'homme de sa vie, et il y eu des prétendant, mais aucun ne pourrait lui arriver à la cheville. Elle ne cherchait pas, il finirait par lui tomber dessus, un jour. L'amour se se demande pas, l'amour arrive comme un ouragan, bouscule tout ce en quoi vous avez cru, tout ce que vous aviez prévu, bouleverse vos idéaux. Et sans vous rendre compte, prend une place dans votre vie si grande que vivre sans vous est impensable.



La droguée
behind the screen

Parce que ma puce a fait une fiche sublime, parce que sacha virait de toute façon et parce qu'on a fait un couple ya long et qu'on a envie de se relancer là dedans <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Thane Breyten
Membre this is africa

❖ AGE : 32 ans
❖ ORIGINES : Sud Africaine
❖ JOB : Archéologue / Chasseur de trésor
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 165
❖ À J-BAY DEPUIS : 17/03/2014
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Nathan Dewitt, Tobias Lamb
❖ POINTS : 67

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f110-174-maison-de-duma-breyten
MessageSujet: Re: (Sara canning) they didn't have the right to do that   Jeu 1 Mai - 21:17

Bienvenue sur le forum :D



Destiny turned her face

Destiny turned her face, Nightmares and fallen shapes, Stated of dreaming has left me numb. Blue eyes and wandering lips, True lies with fingertips, Hidden tales of forbidden love. You've left me miserable. Love, You've left me miserable. Maybe we're just sleepwalking
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (Sara canning) they didn't have the right to do that   

Revenir en haut Aller en bas
 

(Sara canning) they didn't have the right to do that

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ecaterina Sara Robertson ♦ Lost in an image
» 7- Sara Hoots vs Julia La petite chochonne
» SARA TOSCA Ҩ You can't hear me cry, see my dreams all die
» JEWEL K. COOLIDGE ► sara sampaio.
» LEANDRA TERESA CARREIRAO ► Sara Sampaio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: PIECE OF YOU :: Introduce yourselves :: Welcome to Tia-