AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 En apesanteur ~ jace&lena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: En apesanteur ~ jace&lena   Ven 1 Nov - 18:24

«  Lenaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa bouge ton cul ! » Lena regarde son amie, colocataire temporaire et ronchonne qu’elle restera sur son canapé, en chemise de nuit, avec sa couverture et son soap opéra de mes deux dont elle se fout royal mais qui l’occupe. Le pire ? Elle ne fait que rumine toute cette histoire avec Jace. Elle a beau vouloir la lui mettre dans un four et mettre à fond, elle l’aime toujours cet abruti fini. Tiens elle devrait penser à s’y mettre aussi dans le four. Elle pensait que ça n'irait pas en s'arrangeant, parce qu'elle savait que cet homme était sa croix. Elle l'aimerait sans doute toujours. Elle finit par, boudeuse, sortir de son canapé et se traîner vers la salle de bain. Elle se mit en tenue assez vite et se décida à aller au boulot, autrement dit au san marco. Elle arriva vite et se mit en quête d'un ascenseur libre. Elle n'avait qu'une hantise, le croiser. Elle rentra dans la cabine et se posa au fond. Quelques secondes plus tard un homme entrait, ils ne se virent pas au premier abord puis quand elle leva les yeux elle manqua de crier. Ce qui aurait été plutôt étrange pour le coup, Jace était peut être con mais pas un serial killer. L'ascenseur se stoppa dans sa course un instant et s’immobilisa. " ET MERDE !" se mit elle à annoncer. Elle était coincée avec son ex, dans un ascenseur. Le jour parfait !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jace Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : vingt-neuf ans
❖ ORIGINES : anglais
❖ JOB : en convalescence après un accident de voiture (ranger au parc national tsitsikamma à mi-temps ✽ apprend le surf à des débutants)
❖ STATUT : père célibataire

❖ MESSAGES : 2408
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : avatar @yourdesigndiary ✽ tumblr
❖ DC : reagan singer, alessandro di marco, ruby barnes
❖ TOPICS : open + (3/4) gabriel, taliah, royce
❖ POINTS : 97

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: En apesanteur ~ jace&lena   Mar 5 Nov - 15:56

et puis y a nos prières et nos causes perdues.
Un autre matin, où je ne me rappelle des conneries que j'ai faite qu'en admirant ma gueule de déterré dans le miroir de la salle de bain. Je passe une main lasse sur ma barbe mal rasée et soupire, trop fatigué pour ne serait-ce qu'essayer d'arranger ça sans me couper. J'en connais un qui se ferait un plaisir de me mettre la rasoir dans la main. Je me savais capable de pas mal de crasse, parce que putain j'en ai fait des tas, à tellement de personnes, mais ça a toujours été comme ça, je me suis toujours comporté comme le pire des enfoirés et je ne m'en suis pas trop mal sorti, jusqu'à ce que je blesse ceux qu'il ne fallait blesser. Faire du mal aux autres, ça n'a pas tellement d'incidence, on s'en prend plein la tronche pendant quelques heures, quelques jours, puis on oublie, on en rit. Mais face au regard détruit de Gabriel, il n'y a aucun sourire susceptible de se pointer sur mon visage. Il n'y a aucune excuse, juste celle d'avoir voulu aller plus loin, trop loin, et la satisfaction malsaine d'avoir eu ce que le grand frère parfait avait, de briser cette existence que je lui enviais, cette vie taillée sur mesure pour les mecs comme lui.
Je me ramène au San Marco, revêtu de mon costume de connard notoire, sourire séducteur placardé sur les lèvres en croisant les clientes de l'hôtel. Je préfèrerais être en route pour le parc, mais je dois encore jonglé entre mes deux jobs tant que je n'obtiens pas un temps plein en tant que ranger. Mon instabilité serait une des causes de cette réticence à m'accorder un poste définitif, puis les nouvelles circulent trop vite, bien de trop, et certaines personnes, qui apprécient un peu trop Gabriel, se font un plaisir de me pourrir la vie. M'enfin, ce n'est pas comme si ça me contrariait vraiment. J'accélère le pas pour sauter dans l'ascenseur et m'appuie contre la paroi, sans porter attention à la personne qui s'y trouve déjà, mes yeux rivés sur mon téléphone que je n'ai pas eu le temps de décrocher avant que le réseau ne se fasse la malle. L'élévateur se bloque dans un inquiétant bruit de métal et je pose finalement le regard sur mon compagnon d'infortune. Lena. Sur toutes les gonzesses qui vont et viennent dans ce foutu hôtel, il fallait que je tombe sur la seule qui meurt d'envie de me mettre son poing au milieu de la figure. J'arque un sourcil pour toute réponse à son merde tonitruant et réessaie bêtement de chercher du réseau, comme une excuse ridicule pour repousser l'instant où je devrais lui parler. Je me laisse glisser jusqu'au sol, mon cellulaire inutile entre les mains et je relève les yeux vers Lena. Je déglutis. C'est que je me sens presque coupable envers elle, aussi. Je sens qu'elle fulmine, plus d'être coincée ici avec moi qu'être juste coincée. Je suppose que mettre enceinte la femme de mon frère, c'est une raison suffisante de me détester. - Tu d'vrais t'assoir, le bouton d'urgence n'a jamais marché, on n'sortira pas d'ici avant que quelque se rendre compte du problème. Autant dire pas avant plusieurs heures. Le ton détaché que j'ai employé n'est en rien celui que j'aurais voulu, mais je m'adresse à elle comme à une inconnue, sans doute parce que ça rend les choses plus faciles. Et parce que je n'ai aucun pardon à lui demander, je ne suis pas assez con pour ne pas savoir qu'elle n'a aucune raison de le faire.




    We were opposites at birth, you were steady as a hammer, no one worried 'cause they knew just where you'd be and they said I was the crooked kind and that I'd never have no worth but I was always gold to you.
    if I am to choose a side...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: En apesanteur ~ jace&lena   Mar 5 Nov - 17:02

Je crois que j’ai assez appuyé sur ce foutu bouton comme une forcenée persuadée que par magie on va me libérer de cet enfer. Non mais sérieusement qui est le tordu qui m’a laissé avec cet idiot. QUI a mal réparé l’ascenseur permettant mon enfer perso de venir à moi. Une pièce close et mon ex, voilà le super combo. Kill me now. Il me sort avec sa nonchalance habituelle que je peux lâcher le bouton, que de toute façon on est coincé pour un moment. Great. « Super, on joue aux cartes On s’entretue ? On se raconte nos histoires ? On se fait des tresses. Je crois que celle ou on s’entretue, ça a le don de m’exciter. » Je crois que je m’énerve. Et puis il n’est pas question que je m’asseye à côté de lui. Et puis quoi encore. L’ascenseur tombe d’un cran et je me retrouve au sol, sans que je l’aie décidé. « Aie putin. » Ma tête a heurté la paroi et ça fait pas du bien, super. J’aurais préféré que ça la heurte plus fort, que ça m’assomme, ou me tue au choix. Je ne regarde même pas dans sa direction, parce qu’il m’énerve, parce que je le hais, pare que je veux l’étriper à main nue, ou aussi parce que si je le regarde je serais fichue de craquer. Parce qu’il n’est pas à son premier coup d’éclat, et chaque fois, blessé ou non, le ptit sourire, le côté chien perdu, et pouf, la débile que je sis rappliquais. Cette fois il n’en est pas question. Je finis par relever la tête, surtout parce que ça fait mal cette position et que regarder le sol n’a rien de fascinant. « Félicitation, parait que tu vas être papa. » J'ai envie de vomir à cette idée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: En apesanteur ~ jace&lena   

Revenir en haut Aller en bas
 

En apesanteur ~ jace&lena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tu as de la valeur, prouve le![pv Lena]
» Lena Björsen
» Les aventures de Lena & Fee
» Je suis dans la place ! [ Lena ]
» Lena Thrain [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: San Marco Hotel :: Parking-