AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 with a little help from my friends (royce)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jace Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : vingt-neuf ans
❖ ORIGINES : anglais
❖ JOB : en convalescence après un accident de voiture (ranger au parc national tsitsikamma à mi-temps ✽ apprend le surf à des débutants)
❖ STATUT : père célibataire

❖ MESSAGES : 2408
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : avatar @yourdesigndiary ✽ tumblr
❖ DC : reagan singer, alessandro di marco, ruby barnes
❖ TOPICS : open + (3/4) gabriel, taliah, royce
❖ POINTS : 97

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: with a little help from my friends (royce)   Ven 21 Mar - 5:51



So no one told you life was gonna be this way
Your job's a joke, you're broke, your love life's D.O.A.
When it hasn't been your day, your week, your month, or even your year,
I'll be there for you, when the rain starts to pour.

- I'll be there for you (The Rembrandts)

✰ ✰ ✰

Je me fige. J'entends Rose depuis son couffin. Non, non, non. Ne te réveille pas, s'il te plait. se répète silencieusement sur mes lèvres. Elle s'est endormie il y a tout juste dix minutes, après des heures à pleurer, où le manque de patience m'a plusieurs fois irrité. Et si seulement c'était le seul manque qui me tiraillait, mais j'ai cruellement besoin de sommeil, je n'ai pas mangé depuis deux jours et j'ai franchement envie d'un whisky. Avec mon incapacité à enchaîner correctement les bons gestes, mon alcoolisme notoire et le deuil qui me dévore toujours, je suis étonné qu'on m'ait autorisé - plutôt poussé - à rentrer chez moi avec ma fille. Je préférais l'hôpital. Vraiment. Pour une fois je le trouvais rassurant, je savais que Rose y était en sécurité, à la portée de bras exercés à lui procurer les meilleurs soins, les meilleures attentions. Au lieu de ça, elle se retrouve confiée à un père débutant, maladroit comme pas deux, qui ne parvient pas à se reposer et préfère s'occuper les mains et l'esprit avec tout et n'importe quoi pour ne pas avoir d'espace vide au fond de son crâne, de peur d'être assailli par des pensées liées exclusivement à Lena et à toutes les actions qui ont mené, indubitablement, à sa mort. La culpabilité aura tout le loisir de venir me torturer plus tard, je ne dois pas m'abandonner aux travers qui m'ont presque détruit pendant six ans, je n'en ai ni le droit ni l'envie. Le silence retombe entre les murs.

Installé au milieu de ce qui devrait servir de chambre d'enfant - et qui est tellement loin d'en avoir encore ce serait-ce que l'allure - assis sur le sol, entouré de morceaux de bois qui ont pour moi exactement la même forme, je tourne dans tous les sens la notice qui doit m'aider à monter ce maudit lit. Ça m'énerve, ça me prend la tête, y a pas un trou qui corresponde à l'autre, aucun foutu tournevis ne trouve sa place et il faut un putain de bac + 7 pour espérer comprendre les schémas qui ornent la minable feuille de papier qu'ils - bande de cons, ces ingénieurs - pensent suffisante pour parvenir à donner forme à... un lit. Un lit. Ça n'a pas la gueule d'un lit. que je constate en tenant deux planches en face de mes yeux, la bouche tordue par une expression d'exaspération et de désespoir à peine masqué. Je lève un peu plus les yeux, en apercevant un mouvement. La silhouette se dessine dans l'embrasure de la porte. - Si tu ne fais ne serait-ce que penser à sourire, je t'la fais manger. dis-je en désignant la planche que je tiens dans ma main droite, accueillant mon ami avec toute la politesse qui me caractérise.




    We were opposites at birth, you were steady as a hammer, no one worried 'cause they knew just where you'd be and they said I was the crooked kind and that I'd never have no worth but I was always gold to you.
    if I am to choose a side...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Royce Keller
Membre this is africa

❖ AGE : 25 ans
❖ ORIGINES : hongroise & sud-africaine
❖ JOB : sans emploi
❖ STATUT : célibâtard

❖ MESSAGES : 322
❖ À J-BAY DEPUIS : 01/11/2013
❖ CRÉDITS : © yourdesigndiary
❖ DC : rafaele, joaquín
❖ TOPICS : get in line babe 8)
❖ POINTS : 20

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: with a little help from my friends (royce)   Mar 6 Mai - 14:19

Il contemple, silencieux, la scène qui s’offre à lui et, s’il n’avait pas un pack de bière et de quoi manger dans les mains, il aurait sûrement immortalisé l’instant : Jace rouspétant face à une notice, des planches de bois et des vis éparpillées autour de lui. Assis par terre, il ne semblait pas en mener large, à en juger par l’absence flagrante de lit d’enfant, ou de tout autre meuble en réalité. Combien de temps mettra-t-il pour se rendre compte qu’il n’est plus seul ? Une chose est sûre, il ne se manifeste pas, se retenant difficilement de rire face à ce spectacle un peu surréaliste et que personne n’aurait pu imaginer ne serait-ce que deux mois auparavant. La pièce est désordonnée, silencieuse, apparemment le petit monstre de 65 cm a enfin retrouvé les bras de Morphée. La poussière se voit sur le sol sous les rayons de ce soleil de février. « Si tu ne fais ne serait-ce que penser à sourire, j’te la fais manger. » Annonce le nouveau papa sans détacher les yeux de cette notice qui semble lui poser tant de problèmes. « Oui, et tu feras dormir ta fille dans le panier de linge sale c’est ça ? » Rétorque-t-il en passant le seuil de la porte, et se déchargeant de ses provisions. Ta fille. Ces mots, jamais il n’aurait pensé les associer à son meilleur ami, son compagnon de beuverie et de tant d’autres travers ; jamais il n’aurait pensé que les choses prendraient ce tournant là. Jace lui-même étaient à des lieues de s’imaginer endosser le rôle de père, c’était plus le genre de Gabriel, celui qui portait sur le front l’étiquette du fils idéal. A pas feutrés, il s’approche du couffin, posé à même le sol, et regarde ce petit être, si fragile, si innocent. « On peut pas se tromper hein, c’est ton portrait craché. » Observe-t-il. Rose. Un nom si doux, pour une personne toute nouvelle et pourtant déjà maltraitée par la vie. Il s’en fait le serment silencieux, cette gamine n’a pas plus sa mère, mais elle aura son père, il y veillera. « Et si tu commençais par prendre le schéma dans le bon sens ? » Suggère-t-il en tapotant l’épaule de son ami. La bouteille de whisky est là, à portée de main, sur le parquet, il n’y a même pas de verre, mais c’est la dernière chose qui dérangerait son ami, il ne le sait que trop bien, peu enclin lui-même à se soucier de ce genre de détails lorsque tout va mal.
Revenir en haut Aller en bas
 

with a little help from my friends (royce)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Friends, we need your feedback
» 08. That's what friends are for
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]
» After the show between friends [Rachel]
» Résumé partie 172 : Happy Tree Friends

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: The outskirts :: Eastgate township :: Maison de Jace Caulfield-