AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 Atney ¤ F*cking Car

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Atney ¤ F*cking Car   Mer 12 Mar - 16:05

Atlas & Rodney






&

Car broken for broken men

Au volant de ma voiture, je chantonne comme un gamin. Je hurle même. Pas très glorieux, surtout quand on chante un vieux tube des seventies. J'ai l'air d'un vieil attardé en train de tenter de revivre un brin de jeunesse. Peut-être pas si loin de la vérité d'ailleurs. Ce petit air comme une bande son pour mon nouveau départ. Une nouvelle vie, ici à JBay. Au lieu de toute cette merde qu'était ma vie. Un mariage bidon, un boulot bidon, une vie bidon. Maintenant je sais ce que je veux. Je veux être moi. Pour une fois penser à ma trogne. Je pense que ça fera déjà un grand changement. Maintenant, j'ai mon chien, mes envies et espérons-le bientôt un toit à moi. Pour le moment, je vis à l'hôtel. Même pas le "San Marco", le plus grand, beau et intéressant hôtel de la ville, ça non. Je suis dans un bouge immonde que je fréquente depuis deux mois maintenant. Tellement que j'y vais seulement pour dormir. Je passe le plus clair de mon temps dans ma voiture, en vie à boire un café en terrasse ou en train de chatter sur le net. Oui, depuis mon départ, je me suis inscrit sur un site de rencontre gay. Étrangement, il y a plus de gay que ce que je pensais. Enfin ... Peu d'entre eux cherche vraiment une relation d'amitié ou d'amour à long terme. La plupart d'entre-eux chercher uniquement une aventure d'un soir. Moi dans tous ça ? Je ne sais pas trop. Je me laisse courtisé, j'attends que les gens viennent me parler ou me demander une rencontre. Je n'ai pas encore franchis le cap. Pourtant, ce soir, je tente. Une nouvelle expérience pour mes envies que je commence à peine à explorer. J'ai le numéro d'un mec marié. Il aime les hommes pourtant. Dans un coin de ma tête, j'ai envie de rencontrer cet homme pour savoir ce qu'il vit, ce qu'il ressent, comment il peut vivre ainsi.

Alors, je chante ! Je chante à tue-tête. Cela me met de bonne humeur. Mon chien dors à l'arrière de la voiture. Il est toujours avec moi. C'est l’avantage d'avoir un travail qui demande que quelques heures. Je suis enseignant libéral. En gros, je bosse avec des gamins de tout âges, des plus jeunes où je fais des cours d'initiations aux langues étrangères, au étudiants, en tant que prof remplaçant, et même des adultes pour des cours du soir. Je roule pour retourner à l'hôtel me changer pour mon rendez-vous. Ce soir mon toutou m'attendra à l'hôtel. Le feu est rouge, je m'arrête. Sourire aux lèvres, je regarde les passants, un enfant me fait signe de la main, je lui répond gentiment alors que sa mère le tire par le bras. Le feu passe au vert. J’appuie sur accélérateur et un bruit se fait entendre. Un sale bruit, puis de la fumée sors du capot, pas moyen d'avancer. Et merde .... Je sors de la bagnole et la pousse sur le trottoir. Après avoir enclencher le frein à main, j'ouvre le capot. Une épaisse fumée me saute à la gorge. Je regarde le moteur en toussant, puis me demande pourquoi j'ai fais ça. Je n'y connais absolument rien en mécanique. Je regarde les alentours avec l'air con d'un mec totalement dépassé. Une cabine téléphonique plus loin. Heureusement, comme souvent dans ces boites de métal et de verre, il y a un bottin. Je passe un coup de fil depuis mon portable au premier garagiste que je croise. Je galère un peu à trouver le nom de la rue, mais le garagiste fini par me dire qu'il est en route ... J'espère qu'il va réglé ça rapidement, j'aimerais pouvoir utilisé ma voiture moi ...






© Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Atney ¤ F*cking Car   Mar 8 Avr - 17:31

La pause déjeuner s’est limitée à un sandwich avalé en deux temps, trois mouvements, appuyé sur le capot d’une voiture. Prendre un moment pour s’installer dans un café, un bistrot, c’était laisser la porte ouverte à toutes sortes de pensées et c’était principalement le genre de piège qu’il veut éviter de se tendre tout seul. Oh bien sûr, il n’échappe jamais à ses démons, mais quelques minutes de répit de gagnées sont précieuses. La psy qu’on lui avait suggéré d’aller voir avait dit que ça prendrait du temps, que le fardeau finirait par s’alléger. Il n’avait rien répondu mais en son for intérieur s’était sérieusement demandé où elle avait pu dénicher son diplôme, si elle l’avait, pour sortir des banalités pareilles. Et puis il s’était dit qu’il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même, jamais il ne serait venu si son patron – une figure quasi paternelle – ne l’avait pas sermonné, le suppliant presque de donner une chance à la thérapie. Pas convaincu, il l’avait fait pour avoir la paix, il s’était même pointé passablement éméché à l’une des séances.

Quelques semaines plus tôt.
La chaleur avait repris ses droits dans l’aride Nevada. Le strip ne désengorgeait jamais, et les hôtels affichaient complet presque dix mois sur douze. Il regarde sa montre d’un air las, abattu. Il n’y a plus rien dans cet appartement qui lui donne envie d’y rester, même la bouteille de scotch est presque terminée et il lui semble porter sur les épaules un poids bien trop lourd pour un simple mortel. Dans moins d’une heure il a rendez vous avec la psychiatre. Ça mérite bien une autre rasade. Ce rendez-vous, c’est la dernière chose sur terre qu’il ait envie de faire mais il a, d’une certaine façon, promis de s’y rendre.
Les aiguilles de l’horloge tournent, imperturbables, et ses lèvres demeurent toujours aussi désespérément scellées. « Vous êtes décidé à ne rien dire… C’est une mise à l’épreuve c’est ça ? » Avait-elle lancé, brisant le silence. « On peut parler de l’intervention française au Mali si vous voulez… Ou bien de la situation dans les pays du ‘printemps arabe’ » Elle avait esquissé un sourire forcé. « Je doute que ça nous aide. »


Il ricane en pensant à cette séance. Qu’en savait-elle au juste de ce qui pourrait l’aider ou non ? S’il existait une telle chose, ce dont il doutait très fortement. La secrétaire interrompt le cours de ses pensées en l’avertissant qu’un homme a appelé depuis la borne 27 de la route 55, son véhicule de démarre pas.
Arrivé sur le lieu de la panne, il salue le conducteur de la voiture arrêtée, d’un bref signe de tête. « Vous n’avez rien noté d’anormal récemment ? Pas de fumée sortant du capot ? Aucun signal sur le tableau de bord ? » Demande-t-il par précaution, l’inattention étant la source de beaucoup de pannes.
Revenir en haut Aller en bas
 

Atney ¤ F*cking Car

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [F] ▲ JAMIE CHUNG - step one, stop being a f*cking moron
» what's your f*cking problem ? darrow&dylan.
» What's your f*cking problem ?! • Lily

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: Downtown-