AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 décomposés (r. gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jace Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : vingt-neuf ans
❖ ORIGINES : anglais
❖ JOB : en convalescence après un accident de voiture (ranger au parc national tsitsikamma à mi-temps ✽ apprend le surf à des débutants)
❖ STATUT : père célibataire

❖ MESSAGES : 2408
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : avatar @yourdesigndiary ✽ tumblr
❖ DC : reagan singer, alessandro di marco, ruby barnes
❖ TOPICS : open + (3/4) gabriel, taliah, royce
❖ POINTS : 97

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: décomposés (r. gabriel)   Mar 4 Mar - 1:50



✰ Je l'aimais, et parfois elle aussi elle m'aima. (...)
Penser que je ne l'ai pas. Regretter l'avoir perdue.
Entendre la nuit immense, et plus immense sans elle.



Immobile, rien que le son d'une aiguille qui continue sa course, le tintement irrégulier d'une porte que le vent fait trembler, je suis immobile dans la clarté morbide du crépuscule qui perce timidement à travers les stores. Se dire que le monde prend fin. Dans un souffle. Rien qu'un murmure. Sentir la douleur qui presse mes entrailles. Trébucher. Refuser l'impensable. Inconcevable. Non. Non. Non. Elle n'est pas morte. Impossible. Me rendre Carry pour m'ôter Lena. Me rejeter dans les mêmes tourments. Pire encore, alors que j'avais tout fait pour les éviter. On rencontre son destin sur la route qu'on prend pour l'éviter, pauvre con. Une figure familière se dessine dans mon champ de vision, au-delà du médecin qui vient de lâcher des mots insensés. Je me dirige vers Gabriel, arrivé quelques minutes avant moi, prévenu par je ne sais qui - et je m'en balance - et m'accroche à ses épaules, manquant de m'écrouler sur le carrelage glacé de l'hôpital. - Ce n'est pas vrai Gabe ? Dis moi que c'est une blague à la con. J't'en supplie, putain, je t'en supplie, une putain de mauvaise plaisanterie ! Lena ne peut pas mourir. Lena est du genre à regarder la faucheuse, sourire aux lèvres, lui disant de but en blanc d'aller se faire foutre. Lena ne peut pas mourir, elle s'est trop battue. C'est un bras d'honneur magistral qu'elle ferait à la Mort, rien d'autre. Elle ne la suivrait pas. Elle ne peut pas mourir. C'est impossible. Impossible.

Les bruits de couloirs sont couverts par mes insultes. Des patients, des membres du personnel, observent ce qui se passe avec tristesse. Je m'en fous de leurs regards malheureux. Je sais que rien n'est vrai. C'est une mise en scène minable, pitoyable. Elle doit être entrain de rire, installée jambes croisées sur un lit, pas mécontente de m'avoir bien foutu en rogne. Je pousse Gabriel, mais mes forces sont encore limitées, putain de convalescence. - Laisse-moi la voir ! Laisse-moi passer ! Lena ! Lena ! J'ai compris la l'çon, sors de là. Lena ! Ça m'fait pas marrer. Même venant d'toi c'est cruel ! Et toi, t'y es pour quelque chose ?! J'n'hésiterais pas à te frapper, j'te jure, laisse-moi passer ! C'est ta façon d'te venger à toi aussi, vous êtes vraiment trop cons ! que je lance à mon frère, m'enfonçant à chaque seconde dans un déni de plus en plus attirant.

Sauf que l'évidence me saute aux yeux et je veux hurler, crier ma haine contre ce monde auquel j'avais déclaré la guerre après la perte de Carry, je veux briser quelque chose de mes mains, n'importe quoi, n'importe qui, me faire mal autant que je peux faire mal aux autres. Je sens la tristesse s'emparer de mes membres et le manque s'insinuer dans mes veines, déjà. Je ne suis pas armé contre ça. J'ai mal bordel, j'ai foutrement mal, et je sens l'étau de la douleur se refermer sur moi inexorablement. Ma poitrine se comprime, j'aimerais bien l'étouffer, cette poitrine, enfermer le mal et le détruire, l'asphyxier en dedans. Les larmes coulent sur mon visage ravagé, mes traits sont tirés, criant de souffrance. Je vois flou, rien n'est plus clair, sauf cette douleur tranchante. Mes doigts se referment de plus en plus violemment sur les épaules de Gabriel, relâcher ma prise équivaudrait à la chute.

On ne devrait pas aimer une autre personne que soi à un tel point de non-retour. On ne devrait tomber amoureux comme ça, complètement dépendant. On ne devrait pas avoir si mal. Ça n'est pas sensé, par normal, inhumain, ou trop humain qui sait. Je pleure, putain je pleure, mes joues sont imbibées de larmes, mes yeux striés de désolation. Mon visage trace d'interminables mouvements de négation. Les mots se perdent dans ma gorge, il ne sort de ma bouche que des lettres indistinctes. Mes lèvres s'entrouvent... - Je t'en supplie, dis-moi que je suis en plein cauchemar... C'est une prière, une promesse déguisée. T'es mon grand frère, dis-moi que tout va bien. Ma voix n'est audible que pour lui, et je cherche dans son regard la seule réalité que je suis disposé à accepter, mais l'espoir s'amenuise, a-t-il seulement été de mise une seule seconde à partir de l'instant où je suis entré dans ce foutu couloir ?





    We were opposites at birth, you were steady as a hammer, no one worried 'cause they knew just where you'd be and they said I was the crooked kind and that I'd never have no worth but I was always gold to you.
    if I am to choose a side...


Revenir en haut Aller en bas
 

décomposés (r. gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: Downtown :: J-Bay Medical Center-