AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 Babyz & me ◘ I love you so much. Can't live without you idiot. My idiot.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Amy Richards
Admin À votre service

❖ AGE : 22 Ans
❖ ORIGINES : sud africaine
❖ JOB : serveuse
❖ STATUT : plus ou moins en couple

❖ MESSAGES : 589
❖ À J-BAY DEPUIS : 27/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary & tumblr
❖ DC : Lena & Joe & gabriel & josh & taliah
❖ TOPICS : 0 intrigue.
❖ POINTS : 38

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Babyz & me ◘ I love you so much. Can't live without you idiot. My idiot.   Mer 26 Fév - 2:56

I love you so much
Can't live without you idiot. My idiot.
just keep me in your arms


On était sorti de cet enfer, on avait enfin pu respirer sans penser au reste. Ce que j’avais vu et subi ce soir s’ajoutait à d’autres moments de mon histoire, d’autres moments que j’aimerais effacer. Des flash apparaissaient, me hantaient. Je détestais être cette fille, et pourtant, à présent ce serait pire. Nathan n’était même pas mon petit ami, j’étais sortie avec son meilleur ami, tout était si terrifiant. Si angoissant. Je restais sur cette chaise de la salle d’attente, priant pour que Nathan s’en sorte, que je puisse enfin reprendre mon souffle. Pourquoi avait il fait ça ? Une réponse était toute trouvée, moi. Je me disais parfois que sans moi il serait bien mieux. Sans moi il n’aurait pas souffert ces derniers moi. Sans moi il ne serait pas dans cet hôpital. Je ne méritais pas cet homme. J’étais perdue. On vint me réveiller, je levais la tête, essuyais mon visage dégoulinant, il me tendit un mouchoir. Il allait bien. Nathan allait..bien. J’avais l’impression que la pression dans ma poitrine se relâchait. Elle reprit de plus belle quand il me lista les dégâts. Je me levais et le suivais. Je ne savais rien de l’état de Hayden, j’espérais que Nathan ne demande pas, mais c’était mal le connaitre. Les autres avant lui. Crétin. Abruti. Adorable aussi. Si on ‘avait dit que je tomberais amoureuse d’un type pareil. D’un gentil. Moi mon genre c’était les salauds, les abruti fini, les Jace. Pas les Nathan. Et pourtant cupidon me faisait un pied de nez. J’entrais timidement dans la chambre, du me passer la main sur la bouche en le voyant si pale. Même si il n’était pas très coloré à la base. Faut dire qu’il ne mettait pas de la crème, il se baignait dedans en général. Te faisais tout un discours sur les dangers du soleil. Je m’approchais doucement. Perdue dans mes pensées. Je n’étais pas foutu de savoir quoi dire. Je critiquais ma boss, j’étais loin d’être mieux. Je grimpais sur le lit, me nichai contre lui, pris sa man et la serra dans la mienne, lia mes doigts aux siens. Je relevais la tête et murmurais doucement à son oreille. « Je sais pas ce que j’aurais fait si…tu.. Si tétais parti sans savoir à quel point je tiens à toi. » Je serre plus fort sa main, passe le doigt sur sa main blessée, caresse sa joue. Je rejoins ses lèvres dans un baiser timide et doux. « Je suis une idiote de t’avoir repoussée, la vérité c’est que j’avais la trouille. Toi tu fonces sans te retourner, moi e freine, parce que j’ai peur, peur qu’on me blesse, peur de perdre l’autre personne. Ce que je n’ai pas compris, c’est qu’il vaut mieux avoir aimé et perdu, que de perdre avant d’avoir su. J’aurais pu te perdre, sans que tu saches, et ça, c’est pire je crois. » Je caresse sa joue et souris, embrasse sa joue, serre ses doigts dans ma main. « Tu avais tort, je veux personne d’autre que toi. »



all i want, like in the world,
is just keep talking to you
can't imagine my life without you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan Dewitt
Admin À votre service

❖ AGE : 23 ans
❖ ORIGINES : Australien
❖ JOB : Animateur et serveur
❖ STATUT : Célibataire/amoureux

❖ MESSAGES : 3085
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Tobias Lamb, Thane Breyten
❖ POINTS : 138

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f72-appartement-de-dylan-son-poisso
MessageSujet: Re: Babyz & me ◘ I love you so much. Can't live without you idiot. My idiot.   Jeu 27 Fév - 0:57

Nathan était toujours coincé à l'hôpital, il allait devoir y rester un petit moment. Peut-être encore une semaine le temps de se rétablir et de trouver une infirmière qui pourra venir lui faire ses soins à domicile. Tout ça va encore lui couter une blinde. Ce n'est pas comme s'il roulait sur l'or, sinon pourquoi il cumulerait deux emplois ? Il risque également de recevoir un coup de fil de ses parents si ce n'est pas leurs visites. Le fait qu'ils soient en froid depuis son départ soudain n'empêche pas qu'ils puissent s'inquiéter pour lui. Son docteur lui avait expliqué qu'une infirmière avait téléphoné aux parents pour leur expliquer la situation vue qu'il n'avait aucun tuteur ou autre personne responsable dans le coin. Avant de penser à l'inquiétude de sa famille, il pensa aux autres. A ceux qui était là le soir du 31 Décembre lors de la prise d'otage tout comme lui. Comment-allait-il ? Amy ? Kate ? Hayden ? Et tous les autres ? Son docteur lui avait rapidement dit que ses amis allaient bien. Par contre, ne pouvant pas se déplacer pour le moment à cause de ses blessures et des fils des perfusions qui sont branchés, il doit rester dans sa chambre. Ça doit faire peut-être deux jours, qu'il fixe la télévision accrochée au mur en face de lui sans trouver une quelques motivations à s'y intéresser plus que ça. Tout ce qu'il a appris est assez dur à encaisser, peut-être qu'il est encore sous le choc de ce qu'il s'est passé. Après tout un mec lui a tiré deux fois dessus, c'est le genre de choses qui n'arrive que dans les films en règle générale.

La porte de sa chambre s'ouvrit, mais il ne tourna pas la tête pensant encore voir une infirmière pour lui faire un énième contrôle. Hors ce n'était pas une personne de l'hôpital qui venait d'entrer. C'était Amy, son Amy à lui ! En tourna la tête, il hallucina presque et sa mâchoire inférieure faillit se décrocher comme celle du loup de Tex Avery. Elle vint se glisser sur le lit tout contre lui. Retrouver cette chaleur si appréciable lui mit un peu de baume au coeur faisant ainsi partir une partie de la déprime qui le hantait depuis son réveil. De plus, il était rassuré de voir qu'elle allait bien. Main dans la main, elle murmura son inquiétude et sa peur de le perdre. Depuis toujours il le savait, elle l'aimait encore bien qu'elle ait crié mainte et mainte fois le contraire. De sa main libre, il glissa doucement ses doigts sur sa joue pour la caresser avec tendresse jusqu'à ce qu'elle l'embrasse. A ce moment-là, il oublia tous ses problèmes, heureux d'être de nouveau avec elle. Amy trouva utile de se traiter d'idiote et d'évoquer les erreurs qu'elle avait faites en le repoussant. A présent ça n'avait plus aucune importance aux yeux de Nathan. "Ne t'inquiète pas ! J'ai toujours su que tu tenais à moi même si tu faisais tout le contraire. J'ai jamais cessé de t'aimer Amy ! Je sais que je peux parfois avoir l'air envahissant, maladroit et peut-être un peu jaloux. Mais c'est parce que je tiens à toi plus que tout. Si c'était à recommencer, je risquerai de nouveau ma vie pour te sauver !" Nate afficha un petit sourire et déposa un baiser sur le front de sa bien-aimée. "Tu n'as rien ?" s'inquiéta-t-il.



Donne-moi juste une raison, de laisser mon cœur continuer de battre. Ne t'inquiète pas, c'est en sécurité juste là dans mes bras. Alors que le monde s'écroule tout autour de nous. Tout ce que nous pouvons faire est tenir, tenir •• amaaranth ♫♪

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amy Richards
Admin À votre service

❖ AGE : 22 Ans
❖ ORIGINES : sud africaine
❖ JOB : serveuse
❖ STATUT : plus ou moins en couple

❖ MESSAGES : 589
❖ À J-BAY DEPUIS : 27/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary & tumblr
❖ DC : Lena & Joe & gabriel & josh & taliah
❖ TOPICS : 0 intrigue.
❖ POINTS : 38

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Babyz & me ◘ I love you so much. Can't live without you idiot. My idiot.   Jeu 27 Fév - 16:50

Je souris. Celui ne perd rien pour attendre, alors comme ça, il sait tout ? Mais il est devin aussi ? Je l’embrasse de nouveau, parce que j’en ai envie, parce que ça m’a manqué, parce que je sais, à présent, que ma vie n’a aucun sens sans lui dans celle-ci. C’est un comble qu’il faille manquer de perdre une personne or se rendre compte de sa valeur à nos yeux. Qu’aurais je fais s’il n’avait survécu ? J’aurais probablement regretté mes actions pour le restant de mes jours. Il caresse ma joue et je pose ma main sur la sienne. Ce contact, ce moment, j’en ai besoin, particulièrement en ce moment. Au-delà de ce qu’il s’est passé, un homme m’a braqué une arme sur la tempe, on m’a menacé de me faire exploser le crane, j’ai vu des gens se faire malmener, et j’ai été enfermée dans un espace clos. Alors toute la tendresse qu’il peut me donner je savoure, je prends, je garde. Pour ne pas sombrer, pour ne pas laisser mes démons prendre place dans mon esprit. Quand j’entendis le mot jaloux je dus émettre un léger rire. « Toi ? Jaloux ? De qui ? Je suis invivable avec la plupart des gens..attends, tu veux dire Hayden ? » Je du éclater de rire, même si je me doutais que lui, il était sérieux. « Tu n’as pas réellement cru qu’Hayden ferait ça ? Il pensait que tu agirais, que ça te ferai bouger, moi j’espérais juste qu’Aileen comprenne qu’elle ne pouvait pas lui en vouloir éternellement. Et j’avais aussi besoin de te faire croire, que je ne t’aimais pas. Mais je ne serais probablement jamais tombée amoureuse de lui. Un abruti a pris toute la place. Et pour Hayden, il ne voit qu'elle ce débile. » S’il pensait que les taquineries, les tacles et les coups – peut être un peu moins pour le moment – cesseraient, il se fourvoyait. Je l’embrassais de nouveau, me blottissant un peu plus contre lui, faisant attention à son corps blessé. « Au fait dès que tu sors de là tu viens chez moi. TE connaissant tu risques de te faire mal tout seul. Et puis il n’est pas question qu’une infirmière vienne te tripoter je serais obligée de la tuer… Dans d’atroces souffrances. » J’arborais à présent un énorme sourire. « Au cas où tu n’aurais pas compris, je suis bien plus jalouse que toi. Et quant à la question que tu m’as posée, j’ai vu mieux. Donc si ça ne te dérange pas je vais rester là et jouer les pots de glue parce que si je sors je vais avoir droit à tout un tas de questions auxquelles je ne veux pas répondre. » je me serre contre lui et pose un doigt sur ses lèvres, les caressant doucement. « Ca et le fait que j’avoue avoir peur que si je m’en vais, il se passe autre chose, ou que tu aies un autre arrête ou je ne sais pas quoi d’autre. Je ne veux pas revivre ça, jamais. » Je niche ma tête au creux de son bras et lie mes doigts aux siens de nouveau. J’ai eu peur et j’ai toujours peur.



all i want, like in the world,
is just keep talking to you
can't imagine my life without you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan Dewitt
Admin À votre service

❖ AGE : 23 ans
❖ ORIGINES : Australien
❖ JOB : Animateur et serveur
❖ STATUT : Célibataire/amoureux

❖ MESSAGES : 3085
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Tobias Lamb, Thane Breyten
❖ POINTS : 138

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f72-appartement-de-dylan-son-poisso
MessageSujet: Re: Babyz & me ◘ I love you so much. Can't live without you idiot. My idiot.   Mar 4 Mar - 0:12

Voir sa bien-aimée le rejoindre avait un petit quelques choses de rassurant et plaisant. Avec elle dans le coin, il pouvait penser à autre chose qu'aux événements qui s'étaient déroulé à l'hôtel. Il se demande s'il parviendra à dormir après ça. Peut-être qu'il fera d'horrible cauchemar ou les braqueurs seront de retour pour lui tirer dessus. L'idée le fit frissonner, il n'avait pas la moindre envie de revivre ce qu'il avait vécu dans un rêve. Le simple fait d'y penser lui donnait l'impression de raviver les blessures qu'il avait alors qu'il était sous morphine. Heureusement en parlant avec Amy, il oubliait un peu tout cela. La jeune femme était là contre lui comme c'était le cas avant qu'ils ne rompent. Un certain bonheur faisait son retour, car il avait attendu ce moment depuis longtemps. Retrouver sa chaleur et la douceur de ses lèvres sur les siennes valaient bien toutes les peines du monde au final. Amy sembla surprise d'apprendre qu'il était jaloux. Oui c'était beaucoup moins qu'elle ,mais il avait bien le droit de ne pas aimer voir d'autres hommes trainer autour d'elle. C'était le cas de son meilleur ami par exemple. Mais tout ça était donc fictif ? Hum, il faudra qu'il éclaircisse ce mystère un jour. "Pourquoi tu voulais me faire croire que tu ne m'aimais plus si c'était le contraire ? Enfin, tu devais en souffrir non ?" demanda-t-il tout en se rendant compte que c'était une question stupide et maladroite. Peut-être qu'elle ne l'aimait plus ou pensé ne plus l'aimer. Arf, le cerveau des filles c'est trop compliqué pour un homme. "Peu importe ! Tout ce qui compte pour moi c'est ton bonheur !"Amy aurait très bien pu rester avec un autre homme. Certes, ça lui aurait fait beaucoup de mal, mais si elle était heureuse avec qui aurait-il été pour briser son bonheur. Aimer c'est parfois savoir se détacher et laisser vivre l'autre en toute liberté. Oui, le bonheur de l'autre doit souvent passer avant le sien, c'est ce que Nathan fera toujours.

La jeune femme indiqua au jeune homme qu'elle voulait absolument qu'il vienne chez elle une fois sorti de l'hôpital. C'était une proposition tentante, mais pourquoi ? Simplement, car elle avait peur qu'il se fasse mal. Même chez elle, il est capable de se faire mal. Par exemple, il est entièrement capable de se cogner un doigt de pied contre un meuble et de se mettre à chanter et danser de douleur. "Tu sais, je n'ai pas envie d'être un boulet pour toi ! Si je viens, vu l'état de ma jambe je risque de me déplacer à la vitesse d'un grand-père et de ne pas faire grand-chose à cause de ma blessure à l'abdomen. T'as vraiment envie de supporter un impotent toute la journée ?" Le fait qu'elle puisse être jalouse qu'une infirmière vienne le soigner l'amusa beaucoup ce qui le poussa à dire "Si tu veux on peut faire passer un casting, on sélectionnera une moche ou une vieille moche. A moins qu'on arrive à trouver un infirmier ?" La demoiselle décida de rester auprès de lui pour le moment, ce qui ne déplu pas à notre malade était content de profiter de sa compagnie qui lui avait beaucoup manqué. Il resserra ses bras autour d'elle, appréciant sa chaleur. Nate fut désolé qu'elle puisse avoir peur qu'il lui arrive encore quelque chose de mauvais si jamais elle s'en allait. Alors il voulut la rassurer en disant quelques mots. "Amy, il ne m'arrivera rien. J'ai été opéré et soigné. Et tu vois toutes les machines autour de moi, au moins problème la moitié de l'hôpital débarquera dans la chambre pour voir. Et puis, maintenant que je t'ai avec moi, je ne compte pas m'en aller !" Il déposa ses lèvres sur son front et la serra un peu plus fort contre lui avant de murmurer : "Je t'aime !"



Donne-moi juste une raison, de laisser mon cœur continuer de battre. Ne t'inquiète pas, c'est en sécurité juste là dans mes bras. Alors que le monde s'écroule tout autour de nous. Tout ce que nous pouvons faire est tenir, tenir •• amaaranth ♫♪

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amy Richards
Admin À votre service

❖ AGE : 22 Ans
❖ ORIGINES : sud africaine
❖ JOB : serveuse
❖ STATUT : plus ou moins en couple

❖ MESSAGES : 589
❖ À J-BAY DEPUIS : 27/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary & tumblr
❖ DC : Lena & Joe & gabriel & josh & taliah
❖ TOPICS : 0 intrigue.
❖ POINTS : 38

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Babyz & me ◘ I love you so much. Can't live without you idiot. My idiot.   Jeu 20 Mar - 23:59

HJ : Jte hais de me rendre si niaise.

Nathan était un naïf petit garçon. Il me faisait rire, c’était sa nature de ne pas tout comprendre, surtout avec moi. Nier l’aimer n’était pas douloureux, le voir souffrir à cause de ça, là c’était dur. Nier qui j’étais ou ce que je ressentais avait toujours été facile, tomber amoureuse non. Il était tendre, doux, et attentif, tout ce qu’on n’avait jamais vraiment été avec moi. Et ça me faisait flipper, un peu moins maintenant cela dit, mais tant que ça. « Parce que je voulais pas sortir avec toi, je voulais rien, je voulais que tu m’oublies, mais comme tu es stupide, ça n’a pas marché. Je pourrais être le grand méchant loup que tu voudrais toujours de moi » Je ponctue d’un baiser, parce que mon idiot, j’y tiens. Et que même s’il me tape sur les nerfs quand il joue les pas doués – genre il serait fichu encore à son âge d’accepter le bonbon d’un inconnu et de se faire kidnapper, si si – il est mon pas doué, au final. « Et sans doute parce que je le suis aussi. Je dois être maso pour tenir à toi en fait. » Et il continue de parler d’amour, là où je ne sais pas, moi, en parler, pas comme lui. Pas comme un enfant qui découvre ce que ça fait d’aimer, ce que ça fait de ne pas être seul. Je souris à sa phrase, pas foutu de trouver les mots, pare que ça, ce n’est pas moi. Moi j’agis, je montre, je fuis, mais je ne dis pas. Je caresse sa tête de dégénéré, doucement, effleurant sa tignasse qui mériterait un bon coup de brosse urgent. Voilà qu’il faisait son fier, ou je ne sais quoi d’autre. Un boulet pour moi ? Mais il l’était déjà à mes yeux, affectueusement, mais still. « Parce que tu fais des choses quand t’es pas un vieux papy ? » Dis-je avec un grand sourire tout en l’embrassant sur le bout du nez. « Qui t’as dit déjà que tu avais le choix ? Puis t’as pas la force de m’en empêcher. Moche ou belle, je m’en fous, et j’ai dis chez moi, mais quand je ne serais pas là t’auras un homme, et t’avise pas de virer gay en mon absence hein ! » Toujours le mot pour rire, sait-on jamais que je lui foute un mec dans les pattes et que ça change rien. Toute façon c’était MON homme, à moi le devoir – et l’envie – de m’occuper de lui. Pour me rassurer il me prit contre lui, tant bien que mal – même ça il arrivait à le faire de manière mignonne – mais ça m’aidait pas vraiment à oublier les images qui me hantait et me hanterait longtemps. « Super si tu fais un arrêt elles pourront « tenter » de te ranimer, je suis supe rassuré. En fait c’est mieux quand tu ne dis rien. » Et cette phrase résonna bien plus fort quand des mots sortirent de bouche. Je me pris une claque en pleine figure. Parce que e le savais ça, mais l’entendre, c’était une autre histoire, je restais figée, incapable de dire « moi aussi » comme n’importe qui aurait pu savoir le faire, non ? Je l’embrassais, tentant de cacher l’effroi qui avait pris l’espace d’un instant le contrôle de mon coeur. Je réalisais que ma décision de revenir vers lui avait été la pire, et pourtant, il m’était difficile de revenir en arrière. Je changeais de sujet et repassai sur sa santé. « Mais attend, comment ça.. Tu bougeras à la vitesse de rien du tout mon grand. T’es pas censé te déplacer du tout pour le moment ! Alors tu vas être gentil et dire oui je viendrais, oui je serais sage et puis je t’embrasse maintenant pour me faire pardonner, et que ça saute ! » Dis-je sur un ton faussement autoritaire. Il était main celui-là, il serait fichu d’aller bosser comme ça celui-là.




all i want, like in the world,
is just keep talking to you
can't imagine my life without you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan Dewitt
Admin À votre service

❖ AGE : 23 ans
❖ ORIGINES : Australien
❖ JOB : Animateur et serveur
❖ STATUT : Célibataire/amoureux

❖ MESSAGES : 3085
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Tobias Lamb, Thane Breyten
❖ POINTS : 138

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f72-appartement-de-dylan-son-poisso
MessageSujet: Re: Babyz & me ◘ I love you so much. Can't live without you idiot. My idiot.   Dim 23 Mar - 23:33

Ce n'était pas nouveau d'entendre Amy lui dire qu'il était stupide. Elle aimait bien le rabaisser comme ça, au fond, il sait qu'elle ne le pense pas. A chaque fois qu'elle l'insultait c'était pour le repousser, mais ça n'a jamais vraiment marché. Nathan n'a jamais laissé tomber, c'est un homme amoureux qui a toujours été prêt à tout pour reconquérir le coeur de sa belle. Malgré ses explications, il ne comprenait pas vraiment pourquoi elle l'avait autant repoussé. A quoi bon tourner autour du pot à présent ? Elle était de nouveau dans ses bras alors les raisons qu'elle avait pu avoir, il s'en cognait pas mal. Il émit un petit rire quand elle ajouta qu'il serait toujours en train de lui courir après même si c'était le grand méchant loup. Sur ce point-là, elle avait raison. Elle pourrait être la femme la plus méchante du monde qu'il ne pourrait pas se passer d'elle. C'est peut-être bête, mais c'est ainsi, sans qu'il n'y fasse attention, elle était devenue sa raison de vivre. "Oh non, toi t'es pas la maso ! T'es la sado qui aime me torturer... et moi comme un crétin j'aime ça !" répondit-il en rigolant. Nate n'avait pas tort, depuis qu'ils avaient rompu, il se faisait du mal à la poursuivre dans l'espoir qu'elle retombe dans ses bras. Bon, aujourd'hui c'était concluant, mais sans la prise d'otage, il n'aurait surement pas eu cette chance.

Amy voulait absolument qu'il fasse un séjour chez elle le temps qu'il soit en meilleure forme. Vu les blessures qu'il a, il lui faudra plusieurs semaines de convalescence voir des mois pour courir comme un petit lapin. Au vus des paroles de sa belle, s'il ne voulait pas se faire frapper à coup de cravache, il allait devoir accepter son offre. Le jeune homme pinça ses lèvres avec un air boudeur et finit par répondre : "D'accord, je viendrai chez toi. De toute manière, même si je dis non, tu m'y traineras de force. Alors autant se montrer docile." Un petit baiser sur son front avant d'exploser de rire à cette idée folle qu'il puisse changer de bord à cause d'un bel étalon. Sincèrement, ce n'était pas possible. Notre petit rigolo n'avait aucune attirance pour les hommes et même s'il en trouvait un beau il aurait plus envie de lui ressembler que de tomber amoureux. Et puis, son coeur est déjà pris alors il n'y a aucun risque pour la demoiselle. "Oh de ce côté-là, rassure toi. Et puis tu es la seule qui m'intéresse !" Depuis le premier jour où il l'avait vu, il n'y avait toujours eu qu'elle et elle seule, ceci ne risque pas de changer de sitôt.

En voulant la rassurer, il fit tout le contraire. Ah les filles... c'est toujours compliqué de trouver les mots pour leur faire plaisir. Il soupira et resta silencieux, elle voulait qu'il se taise, voilà il ne disait plus rien. Ceci dura environ dix secondes ! Nathan est incapable de se taire très longtemps, c'est un moulin à parole. "Je vais bien ! T'as plus besoin de t’inquiéter pour moi, promis !" Amy continua d'être un peu autoritaire pour être sûr qu'il ira chez elle. C'était mignon de voir à quel point elle insistait. Finalement, elle tenait vraiment à lui et cette simple idée le rendait heureux ce qui était visible par le grand sourire qui illuminait le visage de Nathan. Il déposa ses lèvres sur celle de sa belle avec toujours autant de bonheur. "Tu penses que tu peux appeler une infirmière ? Il faut que j'aille aux toilettes !" C'est bien beau d'être dans un lit d’hôpital avec tout un tas de fil autour de lui, mais ce n'est pas ce qu'il y a de plus arrangeant pour se lever et filer se soulager. Encore faut-il que l'infirmière accepte qu'il se lève et il avait de gros doutes là-dessus. Elle allait surement lui donnait un truc ou allait devoir uriner dedans... et franchement il n'en avait pas la moindre envie. Oui, lui aussi peut être aussi délicat qu'une demoiselle et refuser de faire ses besoins ailleurs que sur le trône. "Ben va si ! Qu'est-ce que t'attend ! Si ça continue je vais commencer à me dandiner sur place !"





Donne-moi juste une raison, de laisser mon cœur continuer de battre. Ne t'inquiète pas, c'est en sécurité juste là dans mes bras. Alors que le monde s'écroule tout autour de nous. Tout ce que nous pouvons faire est tenir, tenir •• amaaranth ♫♪

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amy Richards
Admin À votre service

❖ AGE : 22 Ans
❖ ORIGINES : sud africaine
❖ JOB : serveuse
❖ STATUT : plus ou moins en couple

❖ MESSAGES : 589
❖ À J-BAY DEPUIS : 27/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary & tumblr
❖ DC : Lena & Joe & gabriel & josh & taliah
❖ TOPICS : 0 intrigue.
❖ POINTS : 38

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Babyz & me ◘ I love you so much. Can't live without you idiot. My idiot.   Mer 2 Avr - 23:39

Nathan avait le don pour dire n’importe quoi, et me charmer par ce fait. J’aimais les crétins depuis petite, fallait voir Jace ! Sérieusement ? Moi et Nathan, autant probable que l’apocalypse de suite, mais que voulez-vous, souvent, c’est la réalité. On tombe amoureux, on fight back, on abandonne. On ne choisit pas de qui on tombe amoureux et quand ça nous tombe dessus, on y peut absolument rien. On a pas tous la capacité d’ignorer tout sentiment et de nier ses propres sentiments, hein Jace ? Je vais lui chercher une infirmière et comme je m’en doute, je sors de la pièce, quel mec aimerait qu’on le voit pisser avec de l’aide, n’est ce pas ? Quand il revient c’est l’heure de partir, j’embrasse son front, dépose un baiser sur sa bouche et m’en vais. Pas le courage de rester au final je rentre chez moi, de toute façon je le retrouve bientôt. Le lendemain me voilà prête à le récupérer, il n’est pas ravi de devoir se déplacer en fauteuil, le temps qu’il puisse se tenir debout avec une béquille. Pas de suite, ça il le sait. L’infirmier l’installe dans ma voiture et on s’engage tous les trois vers mon chez moi. Pas un truc très fun ni « stylé » ais c’est chez moi, on n’a pas tous les sous pour s’acheter un truc chic. Toute façon je ferais tache. On arrive moi et il l’aide à se caller dans le canapé. J’allume la télé et commande à manger, vous avez cru que j’allais faire à manger ?-Je m’installe à côté de lui, je pose ma tête contre lui, j’ai l’air pathétique et niaise, mais tout de suite, je m’en fous. Il va penser que je vis dans un taudis, si bordélique que c’en est affligeant. Mais c’est mon bordel à moi. Je l’embrasse sur le bout du nez puis sur la joue, puis vais chercher ses lèvres. Grave la fille mais j’y peux rien. Je surélève sa jambe m’assurant que l’atèle est bien placée et je retrouve le confort de ses lèvres. « Tu te rends compte que c’est la première fois que tu vois mon appartement. Je sais que tu vas dire que tu adores, parce que t’es pas net, déjà tu m’aimes c’est un signe de folie, et que t’es jamais objectif quand il s’agit de moi. Tu crois qu’un jour, je saurais dire.. Tu sais.. Le truc que tu me dis quasiment toutes les cinq minutes avec un air idiot à faire pleurer un psychopathe ? » Je tiens sa main et la serre. Je touche son nez du bout du mien, comme les chiens en somme, je suis descendue bien bas. « Tu sais que ce n’est pas toi, je.. Tu aimes la pizza hein j’espère ? Au fait, tu essayes de te lever sans moi je t’assomme, ou je t’achève, on est clair ? » Dis-je avec un faux air désapprobateur. Je devrais sans doute me pendre de suite, je suis si mièvre que j’aurais pu postuler pour jouer Bellla de twilight, la honte. Ouais, je suis définitivement une cause perdue. Je joue avec ses doigts et me dis que de toute façon, foutue pour foutu, avant qu’il ne dise une connerie de plus, je l’embrasse, de manière plus prononcée, plus longuement aussi.. On a qu’une vie après tout.



all i want, like in the world,
is just keep talking to you
can't imagine my life without you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan Dewitt
Admin À votre service

❖ AGE : 23 ans
❖ ORIGINES : Australien
❖ JOB : Animateur et serveur
❖ STATUT : Célibataire/amoureux

❖ MESSAGES : 3085
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Tobias Lamb, Thane Breyten
❖ POINTS : 138

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f72-appartement-de-dylan-son-poisso
MessageSujet: Re: Babyz & me ◘ I love you so much. Can't live without you idiot. My idiot.   Dim 6 Avr - 22:18

Sa jolie Amy s'en alla quérir une infirmière pour qu'il puisse enfin soulager sa vessie qui était littéralement sur le point d'exploser. Il n'y a pas à dire, qu'est-ce qu'on est mieux une fois que celle-ci est vide. Qu'est-ce que c'est bien de pouvoir se sentir léger tout à coup et de ne plus avoir mal. Sa douce s'en alla un peu après, de toute manière c'était bientôt la fin des heures de visite et l'infirmière voulait qu'il puisse se reposer. Un blessé par balle ne va pas être rétabli comme ça du jour au lendemain surtout avec la chirurgie qu'il a subi. Mais seul dans sa chambre, il s'ennuyait, l'hôpital c'est tellement nul. Son regard se tourna vers la fenêtre pour regarder le jour s'éloigner tout doucement afin de laisser place à la nuit et aux étoiles. Quand il ira bien, il tentera d'emmener Amy dans un parc pour observer les étoiles. Ça pourrait être l'occasion de faire un petit pique-nique romantique. Oh oui ! Il s'imagine déjà ce qu'il pourrait emmener dans un panier en osier. Une jolie couverture à étaler sur le sol, deux assiettes en porcelaine blanche, des tas de bougies et pour le repas il pourrait préparer quelque chose comme une petite salade. C'est décidé, quand il ira bien, il fera une surprise à sa chérie pour la surprendre. Bon, il n'était pas sûr que ce genre d'attention romantique lui plaise à cent pour cent, mais qu'importe si ceci peut l'impressionner pourquoi pas. C'est avec cette belle idée qu'il finit par s'endormir pour être agité d'un cauchemar.

Réveillé avant le lever du soleil, il dut attendre un bon moment avant que le médecin passe pour l'examiner avec sa bande d'interne qui le regardait tel un animal de cirque. Plus tard dans la journée, c'est Amy qui arriva. D'après elle, il sortait le jour même et bien entendu, elle n'avait pas oublié que c'est chez elle qu'il allait squatter. On le força à s'asseoir dans une chaise roulante ce qui ne lui déplu. Maintenant, il avait l'impression d'être handicapé, ce qui n'était pas totalement faux pour le moment. L'infirmière alla même jusqu'à l'aider à monter en voiture et là il avait presque envie de lui crier de retirer ses sales mains de son corps. Il était certes peut être un peu handicapé mais monsieur avait encore un égo à défendre. Au final, elle le laissa faire, car il se débattait plus qu'autre chose et qu'elle n'arrivait à rien. Puérile comme il était à ce moment-là, il lui tira même la langue l'air de dire "nanannéré". Il vit la femme lever les yeux vers le ciel d'un air consterner avant de retourner à ses affaires.

Le temps d'un trajet en voiture et hop, Amy lui fit découvrir son chez elle. C'était plutôt sympa et surtout la première fois qu'il mettait les pieds chez elle ou plutôt les roues vu qu'il était à bord d'un fauteuil roulant. Nathan finit par s'installer sur le canapé et se sentit tout de suite mieux maintenant qu'il était loin de l'hôpital. De toute manière, que pouvait-il rêver de mieux que d'être en compagnie de celle qu'il aime ? D'ailleurs, il savoura chacun de ses baisers et de ses caresses. Être estropier c'est finalement pas si mal que ça ! "Ben t'as bien vu mon appartement, il est pas non plus sensationnel ! L'important c'est d'avoir un toit." Chez Amy ce n'était pas moche, ce n'était pas non plus design ou super hype, c'était juste un endroit confortable et où il fait bon vivre, avouez que c'est tout de même mieux ! Elle posa une question qui le fit arquer un sourcil. Elle parlait bien du mot "Je t'aime". Finalement, il sourit, même si elle ne le disait pas, il savait qu'elle l'aimait sinon, elle ne serait pas là en train de lui tenir la main. Avant qu'il ne puisse répondre, elle enchaîna sur la question des pizzas, c'était tout de suite moins romantique. "Bien sûr que j'aime les pizzas ! Qui n'aime pas ça !" Un petit sourire et il fit une petite moue quand elle lui demanda de ne pas bouger si jamais il ne voulait pas mourir. Après l'hôpital le voilà dans une prison... c'était peut-être mieux d'être à l'hosto finalement. "Et si j'ai envie de faire pipi ?" demanda-t-il avec un air tout à fait innocent avant d'ajouter : "Et si t'es pas là, j'ai bien le droit de me lever ne serait-ce que pour me nourrir ou pour boire ?!" Attention, il risque de réveiller une véritable tornade, mais sa question n'était pas bête. Amy ne va pas rester 24h/24 et 7j/7 avec lui. Elle va bien devoir retourner travailler ou faire des courses. "Si t'as commandé une pizza, j'espère qu'elle est au peppéroni !" s'exclama-t-il en même temps que son ventre se mit à gargouiller de manière assez bruyante. "Un séjour à l'hôpital et voilà que mon pauvre ventre cri famine !" D'ailleurs on sonna à la porte c'était peut-être le livreur qui venait d'arriver. Il fit un geste comme s'il allait le lever, mais se rappela qu'il ne pouvait pas et qu'il n'était pas chez lui.





Donne-moi juste une raison, de laisser mon cœur continuer de battre. Ne t'inquiète pas, c'est en sécurité juste là dans mes bras. Alors que le monde s'écroule tout autour de nous. Tout ce que nous pouvons faire est tenir, tenir •• amaaranth ♫♪

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amy Richards
Admin À votre service

❖ AGE : 22 Ans
❖ ORIGINES : sud africaine
❖ JOB : serveuse
❖ STATUT : plus ou moins en couple

❖ MESSAGES : 589
❖ À J-BAY DEPUIS : 27/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary & tumblr
❖ DC : Lena & Joe & gabriel & josh & taliah
❖ TOPICS : 0 intrigue.
❖ POINTS : 38

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Babyz & me ◘ I love you so much. Can't live without you idiot. My idiot.   Dim 6 Avr - 23:24

Je dois lever les yeux en même temps que la dame qui l’aide – enfin qui essaye « pour monter dans la voiture quand il lui tire la langue. Je ne dis rien, il a sa fierté, tout comme j’ai la mienne, il n’est juste pas obligé de se conduire comme un gamine de 5ans. Arrivé sur le canapé, il ne se fit pas prier. Il rétorqua que son appartement n’avait rien de grandiose non plus et j’étais d’accord. Je souris et l’embrassais, j’aurais pu faire ça longtemps mais j’avais faim et c’était plus important que de se bécoter. Il avait l’air d’être partant pour la pizza tant mieux. « Ceux qui mangent correctement. » Toute une éducation à refaire celui-là. Il était étonnamment bien, là, je me doutais que s’il avait mal, il ne le dirait surement pas. Voilà qu’il commençait à faire ce que je détestais, poser des questions, en apparence innocente, mais faites pour me casser les pieds. Regard qui tue en action, je le fixais. « Si tu veux pas t’en prendre une, tu attendras que je t’aide point barre. Jte signale que si tu te lèves non seulement tu vas morfler, ca guérira pas et en plus risque de faire sauter tes points. Alors cesse de faire l’idiot. J’ai réfléchi, jme suis renseignée sur comment s’y prendre et je vais m’en charger, j’ai pris des vacances. Tu me le dis toute de suite si jte fais chier hein. » Je détestais qu’il agisse comme un gamin a qui on a interdit de regarder la télé. Il s’était pris des balles, il avait failli mourir, sa santé n’était pas un sujet à rire. Il commença à réclamer, à dire qu’il avait faim et je dus passer d’en colère à amusée, ce type avait vraiment un grain. « Non rien à voir, tu es un goinfre tas oublié ? » Je le vis faire mine de se lever et je posais ma main doucement sur lui. « Hep hep, reste comme ça ok ? Pour moi ? » Utiliser les sentiments, c’était bas, mais fallait bien que je trouve un moyen de le faire rester là. Je payais le livreur et lui filait son bout de pizza. Je le vis galérer avec et dus sourire face à son empressement à s’empiffrer. Je mordais dans mon bout à moi de pizza et le regardais se dépatouiller. J’étais vraiment mauvaise moi. « Tu t’en sors bébé ? Ou tu veux de l’aide ? » Je finis par attendre qu’il ait fini de manger pour le déshabiller, il n’allait pas se coucher tout habillé. Je fus douce – un trait rare chez moi – et passais mon doigt légèrement sur le bandage entourant son torse. J’ôtais son atèle doucement et enlevais son pantalon, puis replaçais l’atèle. « Jpense qu’il faut l’enlever non ? Pour dormir ? Mais tu ne risques pas de faire un faux mouvement et te blesser ? T’en penses quoi ? » Dis-je tout en songeant à présent qu’il était en boxer et que j’avais une drôle d’envie de bouffer tout cru mon petit ami. Fallait que je m’habitue à ce terme d’ailleurs.



all i want, like in the world,
is just keep talking to you
can't imagine my life without you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan Dewitt
Admin À votre service

❖ AGE : 23 ans
❖ ORIGINES : Australien
❖ JOB : Animateur et serveur
❖ STATUT : Célibataire/amoureux

❖ MESSAGES : 3085
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Tobias Lamb, Thane Breyten
❖ POINTS : 138

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f72-appartement-de-dylan-son-poisso
MessageSujet: Re: Babyz & me ◘ I love you so much. Can't live without you idiot. My idiot.   Lun 14 Avr - 23:43

L'heure de manger arriva et le vendre de Nathan cria presque famine. En plus, il allait avoir droit à de la pizza, vous n'imaginez pas comment ceci peut le rendre heureux. Comparé à ce qu'il devait manger à l'hôpital, il allait avoir droit à un plat de luxe ce soir. Pourtant, la pizza c'est juste un plat basique qu'on commande ou qu'on fait au four quand on a rien préparé avant. Faites donc un stage à l'hôpital en tant que patient et ce genre d'idée sortira immédiatement de votre tête à votre sortie. En attendant ce qui fera taire son estomac, il tenta de négocier pour bouger seul. Autant dire que ce n'était pas possible et mieux vaut ne pas insister s'il ne veut pas voir la main de la jeune femme atterrir directement sur sa figure. Mine de rien, c'était vraiment compliqué de devoir être assisté quand on n'est pas habitué à ça. Nate a beau être un grand garçon avec une âme d'enfant, il s'est toujours débrouillé par lui-même. Même quand il était chez ses parents, il avait des responsabilités. Alors du jour au lendemain, avoir besoin d'une infirmière personnelle ne serait-ce que pour se laver et bouger c'est un enfer. Non pas qu'il n'aime pas la présence d'Amy, bien au contraire, mais il a l'impression d'être un poids. Le fait qu'elle se soit désignée elle-même ne change rien. Peut-être qu'il a peur que plus tard, elle lui reproche d'avoir été un boulet ? En fait, non ! C'est le fait d'avoir l'impression d'être handicapé et cette situation le lui fait beaucoup trop ressentir à son gout. Il soupira et haussa doucement des épaules, à présent las de toute cette histoire. "T'étais pas obligée de prendre des vacances pour rester avec moi. Le prend pas mal, c'est juste que je n'aime pas être une charge. Je ne l'ai jamais été, je me suis toujours débrouillé seul. Autant te dire que cette situation ne me plait pas du tout. Ce n'est pas ta faute, je sais. C'est que ça me met un peu mal à l'aise et j'ai vraiment l'impression d'être un boulet qui sert à rien." Le jeune homme ne s'attarda pas sur le sujet, c'était déjà bien assez pénible à évoquer. Quand il voulut bouger, elle l'en empêcha et fut bien obligé d'obéir.

Heureusement, le livreur sonna pour sauver son ventre de la famine certaine qui le guettait. Il attendit que Amy revienne à la pizza tant attendu qui avait l'importance du Graal actuellement pour notre blessé. Nate se saisit de la part que son amie lui tendit et il mordit dedans à pleine dents tout en appréciant le gout salvateur de la sauce tomate. Sa faim était telle qu'il n'avait même pas fini sa bouche qu'il en reprenait une nouvelle bouchée à telle point qu'il était en train de s'empiffrer et que ses joues gonflés lui donnaient un air d'hamster. "ch'ron bon ! La mb'ouff dl'hosto chtè chtro beurk." Ceci était une tentative de communication avec la bouche pleine, autant dire que le chinois avait l'air plus facile à comprendre. A lui seul, il dévora plus de la moitié de la pizza et autant dire qu'il aurait dégusté celle-ci entière si sa petite amie n'était pas là. Puis, il fut temps de changer de vêtement vu qu'il allait devoir s'allonger dans un lit pour dormir d'ici quelques heures. Pour ça, Amy l'aida. Là encore, il n'aimait pas être assisté d'une telle manière. A présent, il avait vraiment l'impression d'être un handicapé et de ne servir à rien. Non pas que les handicapés ne servent à rien. C'est juste que le fait de ne pas bouger et de ne pas pouvoir se changer lui-même c'est assez embarrassant, même avec sa petite amie. Malgré tout, il se laissa faire presque docilement, montrant par moment un refus d'obtempérer pour le faire lui-même. La demoiselle se demanda s'il devait garder l'atèle, c'était certes chiant, mais il vaut mieux qu'il la garde s'il veut que ça guérisse vite. "Je vais la garder !" confia-t-il en la remettant en place. "Et maintenant ? Je dors au beau milieu du salon ? Ou tu me fais partager ton lit ?" demanda-t-il. Si elle voulait garder un œil sur lui et être sûre qu'il ne s'amuse pas à se lever seul pour aller par exemple aux toilettes, elle allait être forcée de dormir au même endroit que lui. Et même en partageant le même lit, il tentera de se lever en douce s'il a envie de faire un tour aux latrines.





Donne-moi juste une raison, de laisser mon cœur continuer de battre. Ne t'inquiète pas, c'est en sécurité juste là dans mes bras. Alors que le monde s'écroule tout autour de nous. Tout ce que nous pouvons faire est tenir, tenir •• amaaranth ♫♪

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amy Richards
Admin À votre service

❖ AGE : 22 Ans
❖ ORIGINES : sud africaine
❖ JOB : serveuse
❖ STATUT : plus ou moins en couple

❖ MESSAGES : 589
❖ À J-BAY DEPUIS : 27/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary & tumblr
❖ DC : Lena & Joe & gabriel & josh & taliah
❖ TOPICS : 0 intrigue.
❖ POINTS : 38

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Babyz & me ◘ I love you so much. Can't live without you idiot. My idiot.   Mar 6 Mai - 4:46

Chaque minute, chaque seconde, tout ce que je voyais, c’était la scène. J’avais failli le perdre et cette image ne me quittait pas. Pourtant j‘essayais de penser à autre chose. Le fait qu’il était avec moi, qu’il ne serait pas seul, et que je serais là, peu importe le besoin, ou l’envie. Il n’aime pas que je sois ainsi avec lui. Il ne veut pas être un poids, et c’en est honorable, si ce n’était ridicule. Nathan était un boulet de toute façon, pas doué pour un tas de chose. Sauf pour faire comprendre à quel point il tenait à quelqu’un. Et c’était tout ce qui comptait. Une personne sur terre, m’aimait. Le reste, c’était futile. Il me faisait un speech sur le fait d’avoir osé prendre des congés. « Tu es un boulet qui sert à rien, mais pas à cause de tout ça. Juste parce que t’es pas doué. Mais si tu étais sur de toi et parfait, je me ferais chier. C’est ce qui est bien avec toi, on sait jamais ce que tu vas dire ou faire, et la plupart du temps tu me fais rire. Je ne fais jamais que ce que je veux faire Nate… Comme ça.. » Que je dis en ponctuant d’un baiser sur sa joue, la lui caressant puis l’embrassant sr les lèvres. Il n’était pas conscient du charme qu’il pouvait dégager, et les gens qui ne se vantaient ni ne se prenaient pour dieu le père était pour moi les plus intriguant. Les gens surs d’eux m’énervaient la plupart du temps. Je me mis à sourire puis rire quand je le vis se jeter sur la pizza comme la misère sur le monde. Ma main rejoint la sienne. Je n’étais pas douée pour parler mais je pouvais être démonstrative quand j’en avais envie. Il engloutit la dite pizza presque entière, heureusement que je n’étais pas morte de faim moi. Le déshabiller fut une autre paire de manche, monsieur ronchon montrait sa désapprobation de façon évidente. Il préféra garder l’atèle. C’était plus sage, j’avais juste peur que ça le gêne. Mais dans un sens, il ne risquait pas de la bouger et de se blesser. Voilà qu’il demandait si nous allions dormir tous les deux ou s’il allait dormir sur le canapé. Je déposais un baiser sur sa joue en souriant. « Là je n’ai pas envie d’aller jusqu’au lit, que dis-tu que le lit vienne à nous ? On installera ça demain ok ? T’es pas gros et moi non plus, on peut bien dormir là pour cette nuit. Un film ? » Si Jace me voyait proposer de mater un film, dans le canapé avec mon petit ami, il rirait à s’en exploser la gorge. Mais après tout ce qu’il avait pu se passer, la normalité semblait si reposante et agréable. Il était en vie. Il était contre moi. Et jme sentais bien.



all i want, like in the world,
is just keep talking to you
can't imagine my life without you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan Dewitt
Admin À votre service

❖ AGE : 23 ans
❖ ORIGINES : Australien
❖ JOB : Animateur et serveur
❖ STATUT : Célibataire/amoureux

❖ MESSAGES : 3085
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Tobias Lamb, Thane Breyten
❖ POINTS : 138

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f72-appartement-de-dylan-son-poisso
MessageSujet: Re: Babyz & me ◘ I love you so much. Can't live without you idiot. My idiot.   Ven 9 Mai - 22:47

Nathan avait beau essayer, ça ne servait à rien. Discuter avec Amy était une sorte de mission impossible. En fait, c'était comme parler à un sourd d'oreille ou à un petit enfant qui écoute d'une oreille très peu attentive. C'est une fille du genre têtu et quand elle dit quelque chose, elle si tien. Alors, il allait devoir accepter qu'elle soit sa baby-sitter pendant les jours où il allait être un "boulet" et coincé dans le canapé. En même temps, il ne peut pas vraiment se déplacer, sa blessure à l'abdomen est douloureuse et sa jambe trop esquintée pour pouvoir courir comme un lapin. Si son bras n'était pas touché également, il pourrait se servir d'un fauteuil roulant. Mais allez-vous servir de l'un de ces engins avec une seule main ! La seule chose qu'il pourra faire, c'est tourner en rond, il faut avouer que pour se rendre d'un point A à un point B, le rond sur place est loin d'être pratique. "Je suis pas un boulet d'abord ! J'suis juste un mec qui s'est fait tirer dessus ! Deux fois !" rétorqua-t-il dans l'espoir de l'attendrir. "Normalement, dans les films, les filles craquent toujours pour le mec qui s'est fait tirer dessus. J'suis un peu ton héros !" Nathan un héros... c'est plutôt un zéro. Cet idiot a été assez crétin pour se faire passer pour un autre, échouer lamentablement dans sa tromperie et se faire tirer dessus sans même frapper son adversaire. C'est ce qu'on appelle un Knot Out ! Quand la pizza arriva, il se jeta dessus. Plusieurs jours à l'hôpital avec une bouffe immonde, ça vous rend affamé à la sortie. Une fois qu'il eut fini la dernière part, il se demanda où il allait dormir. Amy proposa de rester dans le canapé pour ce soir. C'était surement moins confortable que le lit, mais devrait aller. De toute façon, il n'avait pas l'intention de faire un caprice pour être sur un vrai matelas. Amy devait être fatiguée à cause des derniers jours, alors hors de question de lui donner du boulot en plus. Le canapé n'est pas si nul, finalement. Sa jolie petite amie, lui proposa même de regarder un film. Hey, mais c'était une bonne idée ça. Qu'est-ce qu'ils allaient bien pouvoir regarder ? Réfléchie mon petit Nathan, réfléchie ! Avant, il faudrait savoir ce que la miss à en stock. "Qu'est-ce que tu proposes ? Pourquoi pas un film d'action ? Genre Banlieue 13 ? Ou un vieux Swarzy ou Stallone, ça peut être cool."




Donne-moi juste une raison, de laisser mon cœur continuer de battre. Ne t'inquiète pas, c'est en sécurité juste là dans mes bras. Alors que le monde s'écroule tout autour de nous. Tout ce que nous pouvons faire est tenir, tenir •• amaaranth ♫♪

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Babyz & me ◘ I love you so much. Can't live without you idiot. My idiot.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Babyz & me ◘ I love you so much. Can't live without you idiot. My idiot.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» who you love should not determine how you live (riley)
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: Downtown :: J-Bay Medical Center-