AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
J-Bay
Membre this is africa

❖ AGE : guess.
❖ JOB : Les intrigues & sujets admins.
❖ MESSAGES : 240
❖ À J-BAY DEPUIS : 09/09/2013
❖ CRÉDITS : blondie & tumblr
❖ POINTS : 15

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net
MessageSujet: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   Jeu 13 Fév - 23:12



THAT'S WHAT THE PRESENT IS.
IT'S A LITTLE UNSATISFYING, BECAUSE LIFE'S A LITTLE UNSATISFYING.
------------✵-------------

Le braqueur attrapa l’un des jeunes et le traina dans un local électrique qui sert aussi de remise. Le blessé fut trainé tel un sac de patate sans aucune intention de vérifier qu’il était encore envie ni s’il nécessitait des soins. Tout le monde fut « balancé » dans le local sans ménagement. La blonde était dans les vapes et le blessé semblait avoir changé de couleur. La brune n’en menait pas large non plus d’ailleurs. Le type les fit s’assoir et prit place devant la porte, la fermant puis s’y tenant comme pour la garder. « C’est bien simple, mes amis sont occupé et pour le moment nous sommes contraint de vous garder ici. N’essayez pas de sortir, ce serait dommageable pour vous. Nous vous relâcheront ensuite quand on aura obtenu des services de police ce qu’on veut et que nos amis auront fini, alors prenez votre mal en patience et ne tentez rien pour votre bien. Ça ne sert à rien de chialer à part me casser les couilles ok ? » Le frère complètement taré entra dans la pièce. « Hey, il a dit que j’allais avec toi, trop cool non ? » L’autre type leva les yeux au ciel. « Un conseil, ne l’énervez pas » qu’il adressa u groupe, parlant de son acolyte dérangé. Le premier type était brun, rand et plutôt bien fait – comprendre une armoire à glace – bien que plus fin et blond le second n’était pas non plus un gringalet. Le second blessé fut jeté à son tour, très mal en point dans la pièce. Tandis que le premier semblait perdre du sang en masse, le second - qui n'en perdait pas moins - semblait souffrir de fractures importantes.

Instructions

✧ Le pnj lancera le sujet et interviendra ensuite mais vous êtes celui qui mène votre personnage, le pnj réagira ou provoquera une réaction, il ne jouera pas l'action à votre place.. Vous serez livrés à vous même. L'issue sera donnée par les admins, mais vous ne saurez pas quand ni comment (a).




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amy Richards
Admin À votre service

❖ AGE : 22 Ans
❖ ORIGINES : sud africaine
❖ JOB : serveuse
❖ STATUT : plus ou moins en couple

❖ MESSAGES : 589
❖ À J-BAY DEPUIS : 27/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary & tumblr
❖ DC : Lena & Joe & gabriel & josh & taliah
❖ TOPICS : 0 intrigue.
❖ POINTS : 38

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   Ven 14 Fév - 3:31

La peur au ventre, je regarde impuissante Nathan au sol, se vidant de son sang, et je comprends enfin, je comprends que j’ai été idiote, égoïste, j’avais si peur de lui faire du mal, de souffrir moi-même, que je l’ai laissé croire que je ne l’aimais pas. Au final je l’ai fait plus souffrir en faisant ça. J’ai peur de ce qu’il va m’arriver, j’ai peur de devoir le regarder mourir sans rien faire, sans rien dire. Tout devient chaotique, tout le monde tente de sauver les autres, tout le monde commence à faire perdre patience les braqueurs, dit braqueurs qui pointent un flingue sur ma tempe. Ça s’agite, ça s’énerve, et ça finit par agir. Ils emmènent les gens un par un et les séparent, je ne sais pourquoi. Quand on me lève je me débats, je veux suivre le groupe qui emmène Nathan. Mon coeur frappe dans ma poitrine, tambourinant, tentant d’écraser celle-ci. Je mords, je griffe, je tape, ils finissent par m’assommer. Tout devient noir. Je me réveille dans une pièce sombre, trop sombre, des gémissements, des pleurs peut être, des gens flippés. J’ouvre peu à peu les yeux, déplore une méchante blessure à la tête et tente de comprendre ce que je fous là. C’est là que je le vois. Nathan perd du sang, Nathan est blême. Je me précipite sur lui sans penser au sale type, pour une fois, il ne bouge pas. Surement parce qu’on est enfermé. Je l’embrasse, lui tiens la main et lui souris. « Hey mon idiot préféré. Alors comme ça on joue les héros. Jt’ai toujours dit que ce n’était pas bon pour la santé. » Mon bras tremble, j’ai peur, pas pour moi, pour lui. Ma main serre la sienne, je ne sais pas quoi dire, j’ai jamais été douée pour ça. Je me cale contre lui, serre sa main de plus belle.et chuchote. « Tu me laisses pas hein. Je veux que tu continues d’essayer de faire rentrer dans ma ptite tête que j’ai besoin de toi ok ? Que je n’aurais pas dû rompre. Faut que tu restes avec moi ok ? Parce que si tu me laisse, jvais surement tomber amoureuse d’un mec gentil, ou trop con, moi jveux juste mon idiot, tu comprends ? » Les larmes coulent. Je jette un coup d’œil aux deux autres qui sont là, puis mes yeux se posent sur Hayden. Si je laisse crever Hayden dans un coin Aileen m’arrache les yeux « Je m’occupe de celui-là, occupez-vous d’Hayden, il a pas l’air en forme. Hayden, t’as mal où ? » Je lache pas la main de Nathan, je le glisse contre moi, et je m’arrange pour déchirer mon t-shirt et tenter d’empêcher le meilleur ami de Nathan de claquer devant ses yeux. J’attache le bout de t-shirt à sa jambe mis je me doute que ça suffira pas et qu’il a durement plus de blessures que je ne le devine. « Dis nous ce que tu peux bouger, qu’on évalue les dégâts en somme.. » Pas douée pour parler à des blessés je crois. Il semble avoir plusieurs fractures, mais comment dire où… Je laisse les filles se charger d’Hayden, moi je serre contre moi Nathan qui semble ne tenir qu’à un fil, mon cœur aussi.



all i want, like in the world,
is just keep talking to you
can't imagine my life without you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hayden Foster
Membre this is africa

❖ AGE : 23 ans
❖ ORIGINES : Australien, Sud-Africain
❖ JOB : Professeur de surf
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 243
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/01/2014
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Kate la bombasse
❖ TOPICS : 2/3 une place de libre ♥
❖ POINTS : 5

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   Lun 17 Fév - 22:01

La dernière chose dont je me souvenais, c'était avoir suivi Aileen alors qu'elle était emmené par les ravisseurs. Bizarrement à ce moment j’étais arrivé à courir comme un vrai lynx, malgré ma jambe en carton... le pouvoir de l'amour et de l'adrénaline. J'avais même escaladé les escaliers... Mais la vision d'un des gars devant moi me fit rapidement comprendre que j'étais dans la merde. Je perdis l'équilibre et dévala les escaliers aussi vite que je le avais monté. C'est pendant la chut que je perdis connaissance, j'avais du me recevoir un coup sur la tête pendant cette descente musclée. Je fut réveillé par la voix des braqueurs. Je n'y voyais pas grand chose, ma vue étant encore bien floue à cause du choc. J'étais encore un peu sonné, je ne compris pas un traître mot à ce que ces types étaient en train de nous dire. La douleur dans ma jambe déjà bien handicapée me rappela que ces gars étaient vraiment pas des plaisantins, ni des imbéciles, il ne fallait pas les prendre pour des jambes. Je mis bien quelques minutes à reprendre totalement conscience. J'entendis la voix d'Amy, je répondis automatiquement. Amy, et toi ça va ? Nate il tient le coup ? J’essayais de me tourner pour la regarder et chercher mon meilleur ami du regard mais je sentis une grosse douleur au niveau de mes côtes. Ma chute m'avait tout fait, mais pas du bien, sans compter l'état lamentable dans lequel devait être ma jambe. J'essayais de me lever, je pensais trop à ma Leeleen. Ou est-ce qu'elle était ? Pas là, c'était clair. Je devais la retrouver. Mais à peine forçai-je que je retombai aussi sec forcément. Je ne voulais pas penser à mon état physique, j'avais probablement diverses fractures et hématomes... et une grosse plaie à l’abdomen. Ouais concrètement j'étais mal. J'ouvris ma chemise pour voir les dégâts.... Ouais une plaie aussi grosse qu'une main d'un type bien costaud et qui saignait bien. J’essayai de rester calme mais c'était dur. J'osai espéré qu'Aileen allait bien... être loin d'elle avec des braqueurs plutôt assez fou avec elle avait le don de ne vraiment pas me rassurer. Je grimaçai en sentant la douleur, bon ok là je ne pouvais pas faire le fier et encore moi faire le héros. Je ne pouvais rien faire et c'était ce qui faisait le plus mal. Putain Aileen. Où est-ce qu'on est ?



Are you afraid of leaving tonight
Cause I am
I'm lost without you

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan Dewitt
Admin À votre service

❖ AGE : 23 ans
❖ ORIGINES : Australien
❖ JOB : Animateur et serveur
❖ STATUT : Célibataire/amoureux

❖ MESSAGES : 3085
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Tobias Lamb, Thane Breyten
❖ POINTS : 138

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f72-appartement-de-dylan-son-poisso
MessageSujet: Re: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   Mer 19 Fév - 20:40

Tout était devenu flou pour lui. La douleur l'empêcher de penser et de se concentrer sur tout ce qu'il se passait autour. Le pauvre avait du mal à rester conscient. Heureusement qu'il y avait tout un attroupement autour de lui pour l'aider. Mais voilà que les choses changeaient. Les braqueurs eurent la merveilleuse idée de changer d'endroit avec leurs otages. Comme si Nate était en état de se déplacer. Sauf qu'il n'avait pas le choix, s'il ne venait pas, les gars allaient lui mettre une balle dans la tête et ça en sera fini de lui. Du coup, deux personnes l'aidèrent. Qui ? Il ne sait pas puisqu'il était trop vaseux pour comprendre tout ce qui était en train de se passer. Ses bras par-dessus leurs épaules, c'est à peine s'il arrivait à faire fonctionner ses jambes pour s'appuyer sur le sol. Les pauvres, ils devaient avoir presque tout son poids sur leur épaule. C'est une chance qu'il ne soit pas trop lourd. Être un gringalet a finalement ces avantages. Après un certain temps à déambuler dans l'hôtel, on le posa enfin sur le sol froid et dur -surement du carrelage- et quelqu'un s'approcha près de lui. Son cœur faillit s'arrêter quand il reconnut Amy les yeux larmoyants et inquiète. Le pire fut quand elle posa ses lèvres sur les siennes. Il crut qu'il était déjà mort ou aux portes de la mort en train de rêver à ce qu'il voulait le plus au mode. Pourtant la douleur était toujours là. Cela voudrait-il dire qu'il est encore du monde ? Pourquoi un mort ressentirait-il la douleur ? La demoiselle était triste et lui demandait de rester. D'un coup, lui aussi était triste, il ne voulait pas la voir pleurer. Si des larmes coulent sur son visage c'est sa faute. En fait, il était en train de se rendre compte qu'il avait été égoïste avec elle. C'est comme-ci contre son grès il la tenait prisonnière dans son cœur. S'il devait mourir, il ne voulait pas la voir pleurer. Pourquoi cette idiote ne fait pas ce qu'elle a toujours fait ? Pourquoi ne le repousse-t-elle pas ? Elle devrait souhaiter sa mort plutôt que de pleurer en lui tenant la main. "Tu devrais m'oublier Amy ! Essaie de te faire à cette idée. Entre nous c'est fini depuis un moment. Ce n'est pas la peine d'aimer un mort. Tu verras, tu trouveras un type bien, un mec mieux que moi, qui te feras rire et te rendra heureuse !" Les mots qu'il était en train de prononcer était surement les plus dur qu'il n'ait jamais eu à dire. C'était tellement faux ! Nathan aimait Amy comme un fou, il l'aimait à en mourir ! Mais lui briser le cœur maintenant était peut-être mieux que de la savoir triste toute sa vie d'avoir perdu l'homme qu'elle aimait. Oui, c'est un peu égoïste et puérile comme réaction, mais il faut dire que Nate n'a pas vraiment toute sa tête ce soir. Puis il s'inquiéta pour Hayden, son meilleur ami. Lui aussi était amoché, moins que lui, mais il avait pas mal douillé. "Tu devrais t'occuper d'Hayden, il a plus de chance de s'en sortir." Son regard fixa une petite tâche sur le plafond blanc, en fait ce n'était pas une tâche, pas à proprement parler. C'était de la lumière ? L'ampoule ? C'est bizarre, elle semblait beaucoup plus lumineuse..."Qu'est-ce qui se passe avec la lumière..." demanda-t-il au départ avec une voix normal jusqu'à ce que celle-ci s'étouffe dans les derniers mots. Puis ce fut le silence, la lumière ne finit pas de s'agrandir pour inonder la pièce de lumière. Nathan ne parlait plus, son regard était vide, son corps totalement immobile, son cœur et sa respiration venaient de s'arrêter...





Donne-moi juste une raison, de laisser mon cœur continuer de battre. Ne t'inquiète pas, c'est en sécurité juste là dans mes bras. Alors que le monde s'écroule tout autour de nous. Tout ce que nous pouvons faire est tenir, tenir •• amaaranth ♫♪

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lexa Burton
Admin À votre service

❖ AGE : 26 ans
❖ ORIGINES : Américaine
❖ JOB : Réceptionniste au San Marco / Voleuse, chasseuse d'esprit, cartomancienne. Pour simplifier: arnaqueuse XD
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 202
❖ À J-BAY DEPUIS : 15/01/2014
❖ CRÉDITS : Your Design Diary & Jaifkncourtney
❖ DC : Samantha & Carry
❖ POINTS : 17

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   Jeu 20 Fév - 1:45

Je n’étais pas dans le meilleur état qui soit pour être otage mais je devais faire avec. Tenter d’oublier que la terre bougeait un peu trop était ma priorité. J’aurais bien aimé avoir une pilule magique qui dessaoule en deux secondes, malheureusement ce n’était pas le cas. J’étais bourrée mais assez consciente pour entendre le coup de feu qui signait la fin de Malia. Je ne pus empêcher un « oh non ! » de se glisser hors de mes lèvres. J’espérais qu’elle ne soit pas morte et que ce n’était que mon imagination qui me jouait des tours mais quand le silence se fit autour de moi, il n’y avait plus de doute qu’il y avait bien eu un coup de feu.

Nos ravisseurs décidèrent de se séparer pour je ne sais quelle raison. Un homme m’emmena avec lui puis me jeta dans un local de l’hôtel. Il me poussa avec tellement de force que je ne pus rester debout et chutai lourdement sur mes genoux. Je fis une grimace qui se dissipa rapidement quand ils amenèrent Hayden blessé. Etait-ce sur lui qu’on avait tiré ? Je n’avais pas vu la scène, juste entendu un autre coup de feu. En tout cas, ils étaient sensibles de la gâchette ces gars-là. Si on voulait rester en vie, il valait mieux ne pas les titiller. La jeune femme blonde, dont le visage me disait quelque chose mais je ne savais pas d’où - peut-être au côté de Nathan car elle semblait bien le connaître - nous demanda de nous occuper d’Hayden. Immédiatement, je posais mes mains sur la blessure du jeune homme et appuyais aussi fort que possible, comme je l’avais tant de fois vu à la télévision. Je regardais autour de moi à la recherche de quelque chose qui pourrait nous aider mais nous étions dans le local électrique. Des fusibles n’étaient d’aucune utilité pour nos deux blessés. Mes mains tremblaient au-dessus de la blessure d’Hayden, mais pas à cause de la peur – j’étais étrangement calme – mais à cause du nombre de verres de champagne que j’avais bu. Il saignait beaucoup. Je fini par déchirer le bas de ma robe – dommage, elle était jolie – et fis pression avec. Hayden ouvrit sa chemise et j’eus un haut-le-cœur. Contrairement à ce qu’on pense, regardez assidument la série Urgences ne vous prépare pas à ce genre de situation. Il me fallut quelques secondes pour me reprendre. « Donne-moi ta chemise » Je fis signe à la jeune femme brune qui était otage avec nous se s’occuper de la jambe d’Hayden puis j’aidai ce dernier à enlever sa chemise. Tout autour de moi semblait tourner de plus en plus. Ce n’était vraiment pas le moment de tourner de l’œil. Je fermais les yeux quelques instants pour reprendre mes esprits puis posais tant bien que mal la chemise sur l’abdomen du jeune homme. J’entendis Nathan dans mon dos parler de lumière. Je tournais la tête pour le voir s’évanouir. « Nathan ? » Je le fixe quelques secondes puis l’idée qui est peut-être mort prend le dessus sur l’idée qu’il est juste évanoui. Le calme que j’arborais en entrant dans le local commençait progressivement à disparaître. Je pris la main d’Hayden et la posa sur la chemise pour qu’il puisse faire pression lui-même sur sa blessure. Je m’approchais ensuite de Nathan. D’une main tremblante, je posais deux doigts là où je devais normalement sentir les battements de son cœur. Ne sentant rien au niveau de son cou, mon cœur s’accéléra. Non, il ne pouvait pas être mort. Il ne pouvait pas mourir comme ça. Sans réfléchir, je me mis à lui faire un massage cardiaque. Je n’avais aucune idée de ce que je faisais et si je le faisais bien ou pas, mais je devais faire quelque chose. « Putain, Nathan ! Ne nous lâche pas. » Les preneurs d’otages allaient peut-être me mettre une balle dans la tête, mais je m’en fichais. La priorité était Nathan.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amy Richards
Admin À votre service

❖ AGE : 22 Ans
❖ ORIGINES : sud africaine
❖ JOB : serveuse
❖ STATUT : plus ou moins en couple

❖ MESSAGES : 589
❖ À J-BAY DEPUIS : 27/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary & tumblr
❖ DC : Lena & Joe & gabriel & josh & taliah
❖ TOPICS : 0 intrigue.
❖ POINTS : 38

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   Sam 22 Fév - 23:33

Hayden qui s’inquiète de savoir si son pote tient le coup. Pas un pour rattraper l’autre c’est bien connu. Je regard et me force à sourire. Ouais raté, toute façon c’est pas comme si j’ai déjà su le faire. Jace dit que je fais des belles grimaces, mais des sourires c’est plus rare. Toute façon je ne vois pas pourquoi je me mettrais à sourire là de suite. « Je sais pas. » Je ne vais pas mentir, je n’en sais rien du tout. Je ne veux pas savoir je dirais. Parce que si je suis réaliste, pour le sauver tous les deux on est mal barré. Et ça me prend aux tripes. Parce que je sais, que tout risque de foutre en l’air tout ce à quoi je tenais, sans même le vouloir. C’est vrai quoi, j’en voulais pas de cet abruti fini moi ! Hayden veut savoir où on est, je n’ai pas envie de répondre, je reste avec l’autre débile qui commence à délirer parce qu’il dit de la mer et s’il était pas mal en point il aurait reçu une formidable raclée. « Si tu commençais par arrêter de dire de la merde, tu vivrais déjà suffisamment pour que jt’en mette une. » Lui dire qu’il me fait marrer ? Autant crever la bouche ouverte. Moi je ne sais pas dire ça, je le ressens, je le dis pas. Bien sûr que c’est ce qui m’a fait le plus flipper. L’amour. Merde, c’est terrifiant ce truc. Ca vous fout les tripes en bordel et ça s’excuse même pas. Si je rencontre cupidon jte l’égorge et j’en fais des sashimis. « Mais ça suffit oui. Hayden est avec Lexa ok. Si tu penses que jvais te laisser tirer ta révérence tu rêves. » Sauf que la suite ne me plut pas, il fixait comme un idiot la lampe au-dessus de nous, et il fermait les yeux. « Hey ! Nathan non. Je tai dis que. JE T’INTERDIS DE ME LACHER ABRUTI ! » Je lui fous des baffes, le secoue sans vraiment comprendre ce que je fous ni pourquoi je le fais. « LEXA viens m’aider ! » Je le place au sol et je commence à lui faire du bouche à bouche tout en pleurant. Je le déteste, parce que je hais pleurer, encore pire devant d’autres. Je caresse sa joue. Cet idiot ne partira, pas comme ça. Sans vraiment faire exprès je tiens la main d’Hayden et je lui jette un regard, parce que je sais, que ni l’un ni l’autre ne saurait continuer sans lui.



all i want, like in the world,
is just keep talking to you
can't imagine my life without you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hayden Foster
Membre this is africa

❖ AGE : 23 ans
❖ ORIGINES : Australien, Sud-Africain
❖ JOB : Professeur de surf
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 243
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/01/2014
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Kate la bombasse
❖ TOPICS : 2/3 une place de libre ♥
❖ POINTS : 5

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   Jeu 27 Fév - 14:39

Quand Lexa fit une grimace je devais avouer que je ne me sentais pas vraiment rassuré. Je faisais vraiment si peur à voir que ça ? Bon ok je stressais un peu... surtout que comme une imbécile à essayer me lever et de bouger, je me faisais encore plus mal et je devais perdre encore plus de sang. Mais je ne pouvais pas rester sans rien faire en me disant que dans une autre pièce ma copine se faisait peut-être maltraiter, violenter ou encore je ne sais quoi pas des types complètement maboules. Autant dire que j'étais dans le mal et ce dans tous les sens du terme. Mais quand Lexa me demanda d'enlever ma chemise, je du avouer que je la regardais avec un tête bizarre. C'était bien la première fois – si on ne compte Aileen bien sûr – qu'une fille me demandait de me déshabiller. Je ne savais pas si je devais rire ou pleurer – même si la situation se prêtait plus aux pleurs. Je m'effectuai en tendant les restes de ce qui était une belle chemise blanche.... qui était devenue plutôt rouge bizarrement. Je grimaçai en sentant les filles appuyer sur ma plaie abdomen et à ma jambe... Putain de sa mère en culotte de guerre. Ma jambe ne m'avait jamais fait aussi mal de toute ma vie et dire que j'avais du mal à marcher de temps à autre. J'essayais de respirer doucement pour que la douleur disparaisse. Mais je savais bien que c'était peine perdu.

Puis quand j'entendis la vois d'Amy... je savais qu'il se passait quelque chose. J'essayais de me tourner par réflexe, mais la douleur m'empêcha de faire le moindre mouvement. Merde qu'est-ce qu'il se passait ? Amy ? Amy ? Avec ma main j'essayais de tâter le terrain. Puis je sentis la main d'Amy se glisser dans la mienne, je savais bien ce qu'il se passait au fond de moi. J'entendais Lexa et Amy lui parler, Nathan. Il était inconscient. Je serrai la main de mon ami – oui parce qu'avant d'être un faux couple, on était amis – je lui lançai un regard, j'essayais de me persuader que tout ira bien, j'essayai de la rassurer alors que moi même je pissai le sang. Cette soirée virait au gros n'importe quoi absolu et total. Nathan réveille toi bordel ! Tu peux pas nous faire ça ! Si j'avais pu j'aurai aidé les filles, mais j'étais bien inutile dans ma situation. Alors que doucement je commençai à sentir le bout de mes doigts s'engourdir. J'avais froid et sommeil, mais je luttai pour rester réveillé, je me tenais à la main d'Amy comme à un bouée de sauvetage qui me permettait de rester la tête hors de l'eau. Comment il va ? Lexa ? Amy ?



Are you afraid of leaving tonight
Cause I am
I'm lost without you

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lexa Burton
Admin À votre service

❖ AGE : 26 ans
❖ ORIGINES : Américaine
❖ JOB : Réceptionniste au San Marco / Voleuse, chasseuse d'esprit, cartomancienne. Pour simplifier: arnaqueuse XD
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 202
❖ À J-BAY DEPUIS : 15/01/2014
❖ CRÉDITS : Your Design Diary & Jaifkncourtney
❖ DC : Samantha & Carry
❖ POINTS : 17

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   Mer 5 Mar - 21:11


Perdre Nathan n’était pas prévu au programme de la soirée. Je n’allais pas le laisser partir comme ça sans me battre. Il ne pouvait pas mourir ce soir. Il y avait déjà eu assez de victimes pour ne pas en ajouter une autre. Et puis, il était trop jeune pour mourir. Il ne pouvait mourir pour avoir agi, très certainement, par amour ou amitié, pour éviter à l’un de ses proches de subir la colère des ravisseurs. Résultat, c’était lui qui était mal en point. C’était stupide mais il ne méritait pas une mort si violente pour ça. Quand Nathan tourna de l’œil, je suis allée aider immédiatement Amy qui s’était mise à faire du bouche à bouche au jeune homme. C’est dans des situations comme celle-là que je regrette de ne pas voir suivi un stage de premiers secours. Si j’avais pris le temps d’apprendre quelques gestes de survie, j’aurais pu sauver Nathan. Là, je faisais un peu n’importe comment. Enfin, je savais ce que je faisais mais j’espérais que je le faisais bien. Avec Amy au bouche à bouche et moi aux compressions thoraciques, il n’y avait pas de raison que Nathan ne reste pas en vie. Hayden nous demanda comment allait son ami. Je restais silencieuse quelques instants. Nathan ne respirait plus mais j’étais incapable de dire à voix haute qu’il était mort. Tant que j’avais la force de faire le massage cardiaque, Nathan n’était pas mort. Je finis par me tourner vers Hayden. « Il va s'en sortir. » Je le disais surtout pour me convaincre qu'il allait revenir à lui. Je ne pouvais me dire qu'il allait mourir dans les bras d'Amy, qu'il allait me filer entre les doigts. Je posais ensuite mes doigts sur le cou de Nathan dans l’espoir d’y sentir un pouls, mais il n’y avait toujours rien. Je tapais du poing sur le sol. « Putain Nathan ! » Je regardai Amy qui pleurait puis repris le massage cardiaque. Je ne pouvais pas abandonner. Je me tournais vers les ravisseurs qui restaient spectateurs de notre tentative de sauvetage. Les voir si impassibles me donnait envie de les frapper, les secouer mais je ne pouvais me lever et laisser Nathan à son triste sort pour aller me défouler sur le visage de nos ravisseurs. « APPELEZ UNE AMBULANCE ! Il va mourir. Vous devez appeler un médecin. Il y en a peut-être un parmi les autres otages. » Je marquai une pause puis repris : « S’il meurt, vous regretterez d’avoir croisé mon chemin. Je ne vous lâcherai pas tant que vous ne l’aurez pas rejoint six pieds sous terre. » Pas sûr que les menacer allait nous aider, mais je devais tout essayer pour sauver Nathan. « APPELEZ UNE AMBULANCE ! » disais-je avant de me concentrer à nouveau sur le massage cardiaque. Je commençais à sentir la fatigue et l’excès de champagne. Nathan devait revenir au plus vite car chaque seconde passée diminuait nos chances de le sauver.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
J-Bay
Membre this is africa

❖ AGE : guess.
❖ JOB : Les intrigues & sujets admins.
❖ MESSAGES : 240
❖ À J-BAY DEPUIS : 09/09/2013
❖ CRÉDITS : blondie & tumblr
❖ POINTS : 15

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net
MessageSujet: Re: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   Mar 18 Mar - 0:04



THAT'S WHAT THE PRESENT IS.
IT'S A LITTLE UNSATISFYING, BECAUSE LIFE'S A LITTLE UNSATISFYING.
------------✵-------------

Les deux idiots qui s’étaient pris pour des Di Marco pissaient le sang et même l’un d’eux passait l’arme à gauche. Deux des jeunes femmes tentèrent de le sauver. Les deux ravisseurs les regardèrent sans bouger. Ils savaient qu’il était déjà mort. Si elles voulaient s’acharner, qu’elles le fassent, au moins, elles ne les emmerderont pas. Il valait mieux ça plutôt que de les voir comploter contre eux. Le plus cinglé des deux ravisseurs se mit à rire, d’un rire qui vous glace le sang. L’autre resta immobile et les regarda s’acharner sur le cadavre de leur ami. Puis, l’une d’elles leur demanda une ambulance et les menaça. Grossière erreur ! Le frère cinglé dirigea son flingue vers Lexa et s'apprêtait à tirer quand l'autre ravisseur posa sa main sur le canon et l'obligea à baisser son arme. Il s’avança d’un pas rapide vers Lexa, l’attrapa par les cheveux et la gifla. « Tu oses nous menacer ? » dit-il d'une voix calme. Il posa violemment la tête de la jeune femme contre le buste ensanglanté de Nathan. « Tu vois ce sang ? Ça ne t’a pas suffi ? Tu me fais chier encore une fois et ce sera le tien que je répandrai sur le sol. » Il tira à nouveau sur les cheveux de Lexa. Le sang de Nathan coulait sur la joue de la jeune femme. Le deuxième homme continuait de rire de la situation. Il était ravi d’avoir été envoyé dans ce local. Le premier homme lâcha Lexa et s’approcha d’Amy en pointant son arme vers elle. « Et toi, la pleurnicheuse, je vois encore une larme couler, je laisserai mon ami, ici présent, descendre tes amis un par un. » Le frère se réjouissait à l'idée de pouvoir bientôt jouer de la gâchette.

Instructions

✧ L'intrigue ici présente se termine, ce seront vos derniers posts et le pnj n'interviendra plus. Libérez vous comme vous le souhaitez, arrivée de la police ou autre, soyez crédible tout de même , svp.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Reagan Singer
Admin À votre service

❖ AGE : vingt-sept ans
❖ ORIGINES : américaine (croate)
❖ JOB : escroc et voleuse plus ou moins à la retraite, propriétaire du bradburys
❖ STATUT : célibataire

❖ MESSAGES : 767
❖ À J-BAY DEPUIS : 07/11/2013
❖ CRÉDITS : avatar @ yourdesigndiary ✽ tumblr
❖ DC : jace caulfield, sandro di marco, trent monroe.
❖ TOPICS : OPEN + (2/3) johnny, cameron, intrigue
❖ POINTS : 6

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   Lun 24 Mar - 9:08

Elle est couverte de sang. Ce n'est pas le sien, certes, mais il s'est écroulé sur elle et il vient de mourir dans ses bras. On vient de l'arracher au corps d'un ami, et ses mains tremblent. Elles tremblent. Ça n'arrive jamais. Son assurance s'est effondrée, en une fraction de seconde, le temps d'un coup de feu. Reagan ne tremble pas, jamais, ce n'est pas un droit qu'elle s'accorde. Et pourtant, elle regarde ces gamins qui se bougent pour se sauver les uns les autres, elle n'entend pas qu'on s'adresse à elle, qu'on lui demande son aide. Elle ne veut pas aider, pour ce que ça vient de lui apporter. Elle s'adosse contre le mur de la remise, ne pouvant pas quitter ses mains ensanglantées du regard. Elle n'est pas effrayée, ce n'est pas de la peur, c'est tout autre chose, c'est la violence de la réalité, qui l'a déjà frappée à décidément trop de reprises ces derniers temps. Elle maudit sa propre stupidité. Ça lui apprendra à s'attacher, ça lui apprendra à vouloir faire quelque chose de bien. Bon sang, on ne l'y prendra plus ! Elle n'a jamais été confrontée à ce genre de situation lorsqu'elle pillait musées et casinos, dérobait calmement dans les soirées mondaines newyorkaises ou arnaquait facilement un homme un peu trop sensible à sa beauté. Jamais. Et Cameron qui pensait qu'elle courait des risques en volant, voilà qui devrait le moucher pour de bon. Cameron ! Et le piège des sentiments se resserre encore autour d'elle alors qu'elle le revoit tomber, inconscient. Au fond, c'est peut-être lui qui s'en sort le mieux, essaie-t-elle de se convaincre. Inconscient, il n'a plus qu'à avoir le bon sens de ne se réveiller que lorsque tout sera terminé, et surtout, inconscient, il ne se mettra pas plus en danger.




    Mysteries of attraction could not always be explained through logic. Sometimes the fractures in two separate souls became the very hinges that held them together.
    nothing I wouldn't do


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   Dim 30 Mar - 14:33

La porte de la salle de conférences était maintenant claquée, laissant Upton et les autres. Me voilà maintenant dans la jungle. Des tirs se faisaient encore entendre dans l'hôtel. La pression montait d'un cran chez moi. Ces tirs tentaient d'abattre qui ? Je pris pour que Lexa soit vivante. C'est maintenant ma seule obsession. Je déambule dans le couloir sans vraiment savoir où chercher. J'ouvre les salles de conférences les unes après les autres en pure perte. Je me frappe la tête avec le creux de la main. Réfléchi un peu idiot de Keith. La dernière fois que j'ai vu Lexa, elle était ivre et était trainée vers un endroit inconnu. Quoi d'autre ? Le mec qui la traine à beaucoup de sang sur lui ... Peut-être ... Un blessé ? Je cours vers la salle où ils nous avaient tous réunis. Les couloirs se ressemblent. J'ai l'impression de me perdre. Les tirs se rapprochent. Il semble que la fusillade ait lieu dans le hall de l'immeuble. Je me mets à courir, je cherche des traces de sang. Puis j'entends un gémissement et une voie une longue trainée sanglante. Un braqueur. Un gringalet ... Je l'avais pas encore remarqué. Il semble s'être pris une balle, il est au sol en train de mourir à petit feu. Seul. En me voyant, il commence à paniquer. Il pointe son arme sur moi. Je lui saute dessus sans réfléchir. La douleur le fait hurler. Je lui mets un coup de poing, il lâche son arme.

- Dis moi où ils ont emmené le gosse qui s'est prit un balle ! Dit le moi ou je te creve connard !
- Je voulais pas venir ici moi, il m'a obligé bordel je voul...
Je le frappe une autre fois et replace son regard dans le mien.
- Rien à foutre ! J't'ai posé un question ! Magne toi ou je te saigne !
- Ok ok ! Arrête de me frapper ! Ils ... Ils l'ont amené dans le local électrique là bas au fond du couloir, la porte au fond là bas ! Lâche-moi maintenant !

Je prends son arme et à trois reprises au crâne histoire qu'il soit incontinent. Il a juste un putain de flingue ce con. Même pas une arme automatique comme ses copains. Je cours vers la dites porter. Très vite j'entends des cris. On ordonne à quelqu'un de pas les lâcher. C'est la panique. Puis une fille hurle qu'ils ont besoin d'une ambulance. Elle les menace. Je sais pas qui est assez conne pour ... Puis je me souviens. Lexa. Elle est complètement ivre. Je me plaque contre la porte et regarde par la serrure. Un mec se dirige vers le fond de la petite pièce. Et semble attraper quelqu'un. J'entends des menaces. Je ne suis pas certain du nombre de personnes dans la pièce et n'arrive à vraiment voir personne. Je mets ma main sur la poignée avant s'en quitter sa serrure des yeux. Un mec parle d'une pleureuse, j'en entends au moins un autre rire. Je me dis, j'espère qu'ils ne sont que deux, comme pour nous dans la salle de conférences.

J'ouvre la porte d'un coup. Les deux mecs se tournent vers moi avec une rapidité fulgurante. Une armoire à glace et ... Et merde le psychopathe de tous à l'heure ... Même ses comparses avaient l'air d'en avoir peur. Pas le temps de réagir, sous l'effet de surprise, j'ai un petit temps d'avance sur eut. Je fais feu. Je touche l’armoire à glace au ventre. Il s'écroule à côté des victimes. Il n'est surement pas mort vu les horreurs qu'il débite. Le psychopathe tire à son tour la balle vole directement vers ma tête. Pour la seconde fois de la soirée, je risque de mourir. La balle me frôle l'oreille puis se loge dans le mur derrière moi. J'ai une chance de cocu. Le bruit de la balle me sonne quand même. Je tombe derrière une armoire électrique. Le cinglé court vers moi et avec un rire de malade, il se met en place pour m'achever. Heureusement pour moi, j'ai déjà réussi à pointer mon arme vers lui. J’appuie sur la gâchette. Le mec s'écroule avec une balle dans le cou. Je me relève difficilement. J'ai mal à l'oreille. Je me demande si la balle ne l'a pas toucher finalement. Mais l'absence de sang semble confirmer que non. D'un coup quelqu'un hurle Attention ! L'autre est encore en vie. Il me frappe un grand coup avec son pied directement dans la cage thoracique. Je fais un vol jusque dans le couloir sous la force de son coup. Je me prends un mur. Ma respiration est coupée. J'ai mal partout maintenant, je vois flou. J'ouvre difficilement les yeux, la douleur me fait vaciller le regard.

Troisième fois. Le mec est en face de moi. Le canon vers mon crâne. L'autre main sur le ventre, là où je lui ai logé une balle. Il me menace de mort. Je crois. Je ne comprends pas ce qu'il dit. Mon regard devient un peu plus flou. Un bruit de détonation me fait revenir à moi. Je suis mort . Enfin la paix ? Il ne faut pas rêver. Quand j'ouvre vraiment les yeux, le mec est au sol. Je regarde vers la gauche. De loin, très loin, je vois une silhouette en train de recharger un fusil. Un flic ? Ils sont enfin là . C'était donc eux cette putain de fusillade . Mon esprit se remet en place. Merde ! Lexa ! Je rampe vers l'entrée du local pour éviter de me prendre une balle perdue. Je suis de nouveau dans le local électrique. Cinq otages. Ils semblent sous le choc. Une blonde tiens la main de deux blessés. Je reconnais le gamin qui s'est pris une balle. Il y a Lexa aussi. Elle semble sous le choc mais indemne. Puis il y a ... Merde ... Reagan ? Qu'est-ce qu'elle branle là celle-ci ? Je regarde le gamin. Il semble mort. Pas le temps de réfléchir. Ce n'est pas la première fois que je vois un mec en train de claquer. Je repousse Lexa et la petite blonde pour me mettre au-dessus de lui. je prends son pouls. Rien. Et merde !

Je commence un bouche-à-bouche et un massage cardiaque. J'ai appris et déjà eu l’occasion de m'en servir ... Pourtant la dernière fois, la victime est morte ... Je m’acharne sur le gosse. Je ne parle pas. Je n'entends pas les supplications ou les cris autour de moi, la petite blonde semble s'agiter mais Lexa la garde à l’écart. Au bout de deux minutes qui me semble des heures, l'espoir revient. Je sens comme un souffle en réponse. Mes doigts se posent sur son cou. J'ai un pouls ... Mais faible. Je me lève. Et regarde vers les autres. Lexa à la bonde près d'elle, l'autre garçon blessé me regarde avec un regard éteint. Il semble mal, mais pas forcément mourant. Reagan elle, elle regarde dans le vide. L'état de choc. Je me penche sur elle et la regarde dans les yeux. Je hurle un bon coup, presque tenté de lui en foutre une. REAGAN ! Bordel bouge toi ! S'moi Keith ! J'peux pas tout faire ! J'te laisse t’occupè du gamin. J'ai besoin de toi sur ce coup ! Je la plante là sans savoir si mon discours sert à quoi que ce soit. Si le gamin n'est pas soigné maintenant, c'est certain que cette fois, il va claquer. Je me tourne vers la blonde C'est quoi son putain de groupe sanguin ? Attendant à peine la réponse, je le prends dans les bras et m'arrache de cet enfer les plantant là. Les flics arrivent à peine ai-je le temps de passer la porte du local. Me voyant avec un gosse ensanglanté dans les bras, il me laisse passer, je hurle qu'il est blessé et que je l’emmène dehors aux secours. Je cours aussi vite que je peux, enjambant des cadavres, je cours vers la porte d'entrée de l'hôtel, priant pour que ce petit mec ne me lâche pas en route. J'arrive vite dehors juste après être presque tombé dans une mare de sang. Les secours me regardent comme un extraterrestre. Je hurle qu'il est blessé, qu'il s'est pris une balle, qu'il a fait un arrêt cardiaque. Un mec en blouse me dit de la pose sur un lit d'ambulance, je m'exécute puis le regarde droit dans les yeux.

Je te préviens mec. S'il meurt, tu y passes avec ! Je suis à bout de souffle, je transpire, j'ai du sang partout, mes jambes se dérobent. Je tombe à genoux. Bordel ... C'était vraiment une soirée de merde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan Dewitt
Admin À votre service

❖ AGE : 23 ans
❖ ORIGINES : Australien
❖ JOB : Animateur et serveur
❖ STATUT : Célibataire/amoureux

❖ MESSAGES : 3085
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Tobias Lamb, Thane Breyten
❖ POINTS : 138

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f72-appartement-de-dylan-son-poisso
MessageSujet: Re: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   Dim 30 Mar - 21:33

Est-ce que c'était fini ? Est-ce qu'il était mort ? Nathan avait l'impression de planer, de ne plus être dans son corps. En fait, c'était comme une sorte de rêve totalement étrange. Il était dans un endroit totalement blanc, le sol était blanc, le ciel aussi, tout ! La seule source de couleur, c'était lui. A l'horizon, il n'y avait rien. Est-ce qu'il était enfermé dans une sorte de pièce gigantesque ? Si c'était le cas, il devrait bien voir une source de lumière ? Des néons ou quelques choses dans le genre. Pourtant non, il n'y avait rien. D'ailleurs, il ne vit qu'après qu'il n'y avait aucune ombre ce qui rendit tout ceci encore plus irréel. Ceci devint totalement terrifiant, il ne comprenait pas ? Il se mit à courir jusqu'à en perdre haleine afin de trouver une sortie ou quelqu'un. A aucun moment il ne s’essouffla, il n'avait même pas l'impression de se fatiguer. Le décor resta le même et il finit par s’arrêter avec l'air totalement perdu. "Hey ! Il y a quelqu'un ? Qu'est-ce qu'il se passe ? Ohé !!!" Sa voix fit écho contre des murs qui n'existaient pas. Cet endroit lui faisait vraiment froid dans le dos. Par la suite, il finit par s'allonger sur le sol, fixant le vide vu que de toute manière, il n'y avait rien à regarder. Un bruit sembla l'atteindre et l'obligea à lever la tête. C'était lointain et sourd. D'un bon, il se mit assit et regarda autour de lui. L'endroit semblait plus sombre tout à coup. Inquiet, il se leva et se remit à marcher.

Nathan revint à lui d'un coup ! Son corps entier transpercé par une immense douleur qui le faisait gémir. Encore une fois, il ne savait pas où il était, mais ça semblait réel à présent. Des hommes étaient autour de lui et le lit sur lequel il était allongé avançait. Les voix lui parlaient, mais il n'entendait rien, c'était juste un brouhaha lointain. De toute manière, il n'était pas assez concentré pour les écouter. La douleur était bien trop forte. Son ventre lui faisait mal et sa jambe aussi. Il parvint à lever un peu sa tête, juste assez pour voir des sortes de bande rouge sur son ventre. C'était des compresses qui devaient être blanche à la base et cette teinte rougeâtre n'était autre que celle de son sang. La panique s'empara de lui, il se mit à bouger puis son corps entier convulsa sous d'horrible secousse avant qu'il ne cesse de bouger et que son cœur ne cesse de battre une seconde fois. Les médecins le choquèrent immédiatement, une fois, deux fois jusqu'à ce que son cœur reparte. Une fois son état stabilisé, il fut transféré dans une salle d'opération.

[fin pour Nate, il est à l'hopital et sauvé :D Merci Keith ! Tu es mon héros !]



Donne-moi juste une raison, de laisser mon cœur continuer de battre. Ne t'inquiète pas, c'est en sécurité juste là dans mes bras. Alors que le monde s'écroule tout autour de nous. Tout ce que nous pouvons faire est tenir, tenir •• amaaranth ♫♪

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hayden Foster
Membre this is africa

❖ AGE : 23 ans
❖ ORIGINES : Australien, Sud-Africain
❖ JOB : Professeur de surf
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 243
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/01/2014
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Kate la bombasse
❖ TOPICS : 2/3 une place de libre ♥
❖ POINTS : 5

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   Lun 31 Mar - 12:30

Je regardais mon meilleur ami inconscient, il était en train de sombrer et le pire, c'était que je ne pouvais rien faire à ça. Je regardais les filles essayer de le maintenir en vie sous le regard des nos ravisseurs, ils ne réagissaient même pas. Bande de salauds. Si j'en avais eu la force, je leur aura hurlé dessus comme le faisais Lexa. Mais quand le type parla à Amy, je ne pu me retenir, blessure ou pas blessure. On ne lui parlait pas comme ça à Amy. J'essayais de parler mais je n'arrivais même pas à m'énerver tant j'étais fatigué. Bon sang, il fallait que je tienne le coup. Je ne devais vraiment pas perdre connaissance à mon tour, deux personnes à réanimer s'était beaucoup trop. Je gardais la main d'Amy dans la mienne.... Des coups de feux, des noms d'oiseaux, d'autres coups de feu. Mais bordel qu'est-ce qu'il se passait à l'extérieur ? Tout allait bien se passer, tout allait bien se passer. Enfin j'espérais, j'osais juste espérer que la fusillade ne voulait pas dire que nous allions avoir plus d'ennuis que ce que nous avions à l'heure actuelle. Puis Superman débarqua.... enfin Superman, c'était un bien grand mot, un type avec une trombine que je ne saura qualifier. Enfin qu'importe son nom, sa tête, il arrivait presque comme Jésus le Christ. Il fonce sur Nate pour continuer à le réanimer. Ça faisait combien de temps qu'ils se relayaient le massage ? Je n'en savais trop rien, j'avais perdu la notion du temps dans ce local. Peut-être qu'il était trop tard. Peut-être qu'on ne pouvait plus rien faire. Mais quand je sentais la main d'Amy dans la mienne, j'eus comme un électrochoc. Putain, mais comment je pouvais penser ça ? Nathan pouvait pas nous laisser, il était plus fort que ça. Il ne pouvait pas nous quitter. Par réflexe j'attirais Amy vers moi. Je la regardai, elle était paniquée et son visage était couvert de larmes... vu la situation, qui aurait réagit autrement. Je passe ma main sur sa joue pour essayer se sécher ce que je pouvais. Amy, tout ira bien d'accord ? On va sentir et Nate aussi. Il serait pas assez bête pour t'abandonner. J'essayai d'être rassurant. Mais mon esprit commençait à s'embrouiller. C'était vraiment dur de garder les yeux ouverts et lutter pour rester conscient me pompait mes forces. Je commençai doucement à ne plus entendre grand chose, il n'y avait plus qu'un brouhaha autour de moi. Je laissais ma main dans celle d'Amy, je me raccrochais à elle comme à une bouée de sauvetage. Le dernier fil qui me permettait de rester conscient.

Je sentis à peine quand on me souleva comme si j'étais une chips. Les policiers ? J'entendis une voix me dire que tout était, sans pour autant arriver à mettre un visage dessus. C'est fini ? Aileen ? Aileen ? J'avais marmonné, sans vraiment savoir on m'avait compris. Je ne l'avais pas aperçue, j'espérais qu'il n'était pas arrivé autant de merde que dans notre local...Je continuais à appeler Aileen sans vraiment avoir de réponse. Alors qu'on m'emmenait vers les secours. Je ne sentais même plus douleur, pourtant ma jambe aurait du littéralement me faire hurler. Mais j'avais l'impression que tous les nerfs, que le moindre de mes muscle était complètement engourdi et anesthésié. J'essayai de regarder autour de moi, sans vraiment arriver à distinguer les choses. Je cherchais Aileen, Nate, Amy, Kate sans vraiment arriver à les trouver. Je me retrouvais allonger sur une civière. Je commençai à avoir froid, sans pour autant avoir le moindre frisson. J'étais fatigué, très fatigué, résister, m'avait complètement vidé de mes forces et maintenant que j'étais seul avec moi-même, je ne pensais plus qu'à fermer les yeux un instant. Juste un instant pour me reposer. Mon souffle se ralenti et puis plus rien. Je pouvais enfin dormir.



Are you afraid of leaving tonight
Cause I am
I'm lost without you

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amy Richards
Admin À votre service

❖ AGE : 22 Ans
❖ ORIGINES : sud africaine
❖ JOB : serveuse
❖ STATUT : plus ou moins en couple

❖ MESSAGES : 589
❖ À J-BAY DEPUIS : 27/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary & tumblr
❖ DC : Lena & Joe & gabriel & josh & taliah
❖ TOPICS : 0 intrigue.
❖ POINTS : 38

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   Ven 4 Avr - 20:16

Je regarde tout le monde s’affaire, la main de hayden que je vais finir par écrabouiller, mes larmes qui coulent. Pourtant, une partie de moi n’et déjà plus là. L’idée de le perdre m’effleure et me paralyse. Je sais plus où j’en suis, ni j’ai vraiment envie de sortir de là. Là-bas, ya la réalité, je veux pas l’affronter. Je reste là, comme une idiote, pétrifiée par tout ce qui se passe devant mes yeux. Les mots d’hayden mal en point ne me rassurent pas, je tourne la tête, mais celle-ci est sans expression. Je ne veux pas. Je regarde sans rien pouvoir faire, je regarde sans rien pouvoir dire, avec une folle envie d’hurler. Un homme nous « sauve » mais c’est la dernier de mes soucis. Les secours arrivent nous font sortir. Je vois au loin le type qu’on emmène, je le foudroie du regard, juste à côté de là où nous étions enfermé, il ya le type, mort, qui a tiré sur Nathan. Celui qui a tiré sur Hayden. Je prends larme qui a été oublié à côté et je titre, tire, vide le chargeur. Je ne sais pas pourquoi je fais ça, si je ne perds pas la boule, mais j’ai besoin de le faire, alors je titre et je finis au sol, les yeux baignant de larme, le flingue dans les mains. Un type m’aide à me relève et m’emmène dehors, je ne veux voir personne, alors il me ramène chez moi. Je reçois un sms d’aileen. Ils sont vivants. Je m’endors, le sourire aux lèvres tout en faisant des rêves noirs ou toute la scène se joue devant moi. Ce n’est pas forcément Nathan, Hayden ou les autres, c’est de repenser au fait, que ce soir là, j’ai failli y passer devant les gens que j’aime.



all i want, like in the world,
is just keep talking to you
can't imagine my life without you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cameron Heigh
Admin À votre service

❖ AGE : 28 Ans
❖ ORIGINES : Américain
❖ JOB : ex barman, ne fiche plus rien, est une grosse feignasse /loque.
❖ STATUT : célibataire

❖ MESSAGES : 507
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : Junkiie
❖ DC : Voir PA XD
❖ TOPICS : A plus rp, je sers à rien XD (ellie /kasey /reagan)
❖ POINTS : 39

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   Lun 21 Avr - 13:25


Instructions

Un résumé sera fait pour chacun des groupes ainsi que le rp commun. L'intrigue est terminée, MERCI, d'y avoir participé. Pour ceux n'y étant pas, n'oubliez pas que ce qu'il s'est passé COMPTE dans vos rps. L'intrigue suivante est par ICI, n'hésitez pas, vous la découvrirez pur les 6mois du forum.




You're a pain in my ass
more i keep falling for you again
but more you run more i run


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Local électrique - remise ] GROUPE N°1.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Local électrique - remise ] GROUPE N°1.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» remise en vente des maisons abandonnees
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Promouvoir le tourisme local...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: San Marco Hotel-