AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 Keilex - Work Please

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Keilex - Work Please    Mer 5 Fév - 23:35

Je baise mes lunettes de soleil la porte d'entrée du Cabinet. Un doute me prend d'un coup. Je me suis planté ? Je sors mon portable et retrouve ma recherche sur le net en un rien de temps. Non. Aucun doute. Je suis à la bonne adresse. Pourtant, les lieux ressemblent à tous sauf à un cabinet de détective. Bon ... Je dois dire que les peut de bureau de détective privé que j'ai fréquenté était perdu dans des immeubles miteux de NYC. Alors tomber sur ça, c'est plutôt déroutant. Un petit pavillon des plus charmants. Intriguant ... Je marche vers l'entrée. Je ne m'attends pas vraiment à voir une queue monstre pour voir un détective. Je me demande d'ailleurs comment ce Monsieur Smith est capable de survivre. Dans une petit ville tranquille comme J-Bay les clients ne doivent pas se bousculés pour avoir un rendez-vous avec lui.

Je pousse la porte d'entrée. Une petite clochette signale mon arrivé. Je m'installe alors tranquillement sur une chaise les doigts de pied en éventail sur la table, et ceux au travers de mes nouvelles tongs. Aujourd'hui, je dois dire que je ressemble plus à un touriste qu'autre chose ... Un bon point je pense. Vu que c'est exactement la chose pour laquelle je dois me faire passé. Une chemise des plus classique rose totalement ouverte, des Ray Ban rose sur le nez et un bermuda en jeans. Mes tongs sont aussi roses. J'ai le sens du détail. Un homme fait rapidement son apparition dans la salle d'attente. Un blanc. La diversité du pays me rappel la maison. Il a l'air un peu bête, mais il est plutôt mignon dans son genre. Il a l'air d'être un mec sympa. Mais les apparences sont trompeuses. Regardez moi ... Qui penserait que je suis chasseur de tête franchement ? J'ai plus la tête d'un skater ou un chanteur de groupe de rock non ?

Monsieur Smith ? Le détective privé ? Je suis enchanté. Je suis Keith Stowe et ... Je pense que j'aurais probablement pas mal de boulot pour vous.

J'espère vraiment que ce gars fera l'affaire. J'en ai ma claque de faire semblant avec tout le monde depuis mon arrivé. J'ai bien besoin d'être honnête avec au moins une personne de temps à autre. Et quoi de mieux qu'un associé pour ce genre de relation ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexander Smith
Membre this is africa

❖ AGE : 30 ans
❖ ORIGINES : Afrique
❖ JOB : Détective
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 117
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/01/2014
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : /
❖ POINTS : 5

Tu veux un ananas? C&#39;est bon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keilex - Work Please    Ven 7 Fév - 22:41



Alexander Smith, un nom qui faisait passe partout et américain, parfait pour un détective privé, à croire qu’il était né pour ça. Enfin en faisant ce métier le jeune homme avait rêvé d’aventure, ce genre de chose qu’on voyait dans les films où étrangement les gars pouvaient se faire plein de « nana », coincé des gros méchants, etc. Oui mais Alex avait oublié un léger détail : sa ville, un petit coin de paradis tout tranquille. Dès qu’il y avait un mort, la ville était au courant avant la presse, dès qu’il y avait un cambriolage, euh, on efface, au souvenir du trentenaire, il n’y en avait pas eu et les décès étaient ceux des petits vieux ou des crises cardiaques, bien sur, il y avait les mauvais quartiers mais c’était surtout un coup de poêle qui se perdait dans une bagarre de famille par que fils de X avait mis enceinte la fille de Y et parfois quelques petits jeunes de la ville qui se croyait tout permis.

Le privé se faisait la réflexion en lisant le rapport qu’il avait fait pour un « nouveau » mari qui se croyait tromper. Enfin, celui-ci avait vraiment de quoi douter, sa femme qui disparaissait pour aller voir son frère que personne n’avait jamais vu. Une belle blonde qui venait de la grande ville un peu plus loin, elle allait toujours sans son mari, refusait de lui présenter. Bref, il les avait suivi, avec un peu de mal et avait fini par comprendre, le frère était la jumelle de madame qui avait décidé de subir une transformation et de devenir son jumeau, ne se sentait pas à l’aise dans ce corps de fille. Il ne savait pas trop ce qu’il devait dire à l’homme. Il avait décidé de demander à l’épouse de venir pour lui en parler directement. Il était en train de se demander comment introduire le sujet quand sa cloche tinta, un nouveau client ? Presque étonné, il se dirigea vers la salle d’attente et vit un gars qui semblait assez costaud, genre chanteur rock se présenta en disant qu’il aurait pas mal de boulot pour lui, cela devrait être intéressant.

- En effet, c’est moi, je pourrais tenter de me vanter en disant que je suis le meilleur de ma région mais je suis aussi le seul. Je vous propose de passer dans mon bureau et vous me direz exactement tout ce que vous sous-entendez par pas mal de boulot pour moi.

Il espérait que sa tentative d’humour n’était pas trop tombée à l’eau, dans un autre temps, cela pourrait lui permettre d’avoir une idée de qui était l’homme à qui il avait à faire. Il n’était pas le genre type du mari se croyant trompé. Il ne se dandinait pas sur place et ne semblait pas jeter constamment des œillades derrière lui. Cet homme semblait avoir l’habitude, il était à l’aise, annonçait directement la couleur et avait surtout l’air sûr de lui. Un flic ? Un autre collègue d’une autre région ? Ce gars avait quelque chose de professionnel.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Keilex - Work Please    Mar 11 Fév - 12:02

Je m'étire avant de me redresser légèrement. Le gars devant moi ne ressemble pas à ce que j'ai l'habitude de fréquenter en Détective. Il a l'air largement ... plus .. heureux. Il ne ressemble pas à ces dépressifs de New York. Je dois dire que je suis pas vraiment surpris. On est à J-Bay. Et mystérieusement, ici tout le monde semble heureux. Je dis bien semble, car, soyons réaliste, l'affaire de monsieur Smith est encore ouverte. Il y a donc des clients ! Malgré tout, il a l'air intéressé par une proposition professionnelle. Normal me direz vous. Je dois lui changer de ses affaires "classiques".

En effet, c’est moi, je pourrais tenter de me vanter en disant que je suis le meilleur de ma région mais je suis aussi le seul. Je vous propose de passer dans mon bureau et vous me direz exactement tout ce que vous sous-entendez par pas mal de boulot pour moi.

Je ne puis réprimer un sourire en entendant sa blague. L'humour, peu importe son degrés a toujours beaucoup d'effet sur moi. Certes cette blague ne me ferait jamais beugler et taper du pied par terre, mais si cet individu a de l’auto-dérision en à peine 1 minute de rencontre, il a des chances de me plaire. Je me lève donc, lui serre la main et suis la direction qu'il m'invite à prendre. Son bureau est plutôt en désordre. Encore une fois, quelque chose d'assez habituel. Je n'y prête pas attention. Je préfère m'installer dans le confortable siège qu'il propose à ses clients. J'attends qu'il prenne place à son bureau et m'accoude, la tête penché en avant, prenant un air grave. Je rentre directement dans le vif du sujet.

Alors. Je suis ici pour une chose. J'ai besoin d'informations. J'ai besoin de beaucoup d'informations une femme nommé Lexa Burton qui travail à l'hôtel San Marco. Toutes informations la concernant à son importance. J'aimerais vous dire pourquoi j'ai besoin de ces informations, mais, je risquerais de mettre mon travail en danger. Et rien qu'en vous disant cela, je prend des risques. Dans tout les cas, ce que je vous propose, c'est de faire équipe pour la surveiller. Je ne peux pas être toujours avec elle, j'ai donc besoin d'une autre paire d'yeux. Donnez moi votre prix, il sera le mien. J'ai largement les moyens de vous payer et même si notre collaboration doit durer plusieurs mois. Alors, il ne reste qu'une question monsieur Smith. Est-ce que vous êtes quelqu'un de confiance ?

Je peux difficilement faire plus en pression et en intérêt. Je suis comme un pêcheur qui à besoin de matériel pour remonter un gros poisson. Je pris simplement pour que ce monsieur Smith ne soit pas un ami proche de Lexa. Sinon, je vais devoir trouver un moyen de le faire taire ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexander Smith
Membre this is africa

❖ AGE : 30 ans
❖ ORIGINES : Afrique
❖ JOB : Détective
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 117
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/01/2014
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : /
❖ POINTS : 5

Tu veux un ananas? C&#39;est bon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keilex - Work Please    Mer 12 Fév - 0:54



Alexander voyait bien que l’homme qu’il avait en face de lui semblait l’observer, comme s’il tentait de le juger, de voir qui il pouvait être. Il pouvait bien chercher parce qu’il n'avait pas mal de facettes et ne montrait pas toujours la même. Et puis son métier c’était de pouvoir détecter les menteurs mais s’il était pris par les couples qu’ils suivaient faire semblant de rien et être crédibles. Il aimait jouer avec les apparences aussi. Et puis, il ne pouvait en vouloir à cet étrange inconnu de tenter d’en deviner sur lui, le détective avait bien remarqué que son futur interlocuteur ne venait pas de J-Bay, il avait plus l’air d’un Américain qu’autre chose, il avait quelque chose qui faisait que ce gars n’était pas un touriste, sans doute sa façon de se tenir et d’observer.

Il vit que sa petite blague avait fait mouche, il rentra de son bureau et ne s’excusa pas pour le bordel, il n’avait pas eu le temps de ranger et puis, c’était son bureau. L’étranger ne sembla pas s’en préoccuper plus que ça, il vit ses yeux faire le tour de la pièce pendant qu’il rangeait un ou deux dossiers et en fermait un qui se trouvait sur le bureau et puis il s’assit sur une chaise attendant les explications sur le boulot. Il aimait bien savoir dans quoi il s’engageait et puis, il ne faisait pas tout et n’importe quoi non plus, il avait ses limites autant, il détestait les routiniers, autant il se méfiait des inconnus, il en avait déjà entendu quelques vertes et pas mûres. Il écouta alors ce que l’autre avait à lui dire, ce fut assez intéressant. Trouver des informations sur une femme qui travaillait à l’hôtel San Marco, il connaissait l’établissement par cœur, l’autre se la joua un peu agent secret, il n’aimait pas trop qu’on lui cache des informations mais il pourrait faire avec si le client payait mieux. Il se pencha sur le bureau, posant ses coudes dessus, joignant ses mains sur lesquelles il posa son menton et dit d’une voix digne des films de policier.

- Je commencerais par dire que je n’aime pas qu’on me zappe des passages de l’histoire. Parce qu’au moindre souci, c’est facile que tout me retombe dessus… Je veux la certitude que je n’y risque rien, ni mon métier, ni ma réputation. Nous sommes dans une petite ville monsieur et les choses se savent vite, surtout si on est du coin. Il ne se passe pas non plus grand-chose, je vous laisse deviner ce qui intéresse les gens. Pour être quelqu’un de confiance, oui j’en suis un. Je ne peux malheureusement pas vous dire d’aller demander à mes clients, les dossiers sont confidentiels. Pour mon prix, je demande entre 150 et 400 par jour en fonction de ce qui m’est demandé. Comme vous proposer un travail en équipe, j’aimerais en savoir plus sur ce que vous me demandez et combien de jours je travaillerais par semaine, histoire de voir ce que je vous demande.

Il n’y avait pas grand-chose pour motiver le détective Smith, simplement l’attrait d’un boulot changeant de la routine, même pas l’argent, s’il n’était nécessaire pour vivre, payé son loyer, ses factures et son cabinet, il n’en mettrait pas de coté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Keilex - Work Please    Lun 17 Fév - 15:18

Les négociations étaient en route. Heureusement pour moi, il ne tiqua pas au nom de Burton. Ce qui veut dire que je suis au moins sur de ne pas me faire avoir par la première personne à qui je raconte un morceau de l'histoire. C'est d'ailleurs le problème du bon gars en face de moi. Il aime les détails. Il a peur pour son gagne-pain. Ce qui est compréhensible. Bon … maintenant que j'en suis là autant lui lâcher le morceau. L'argent achètera son silence.

Je commencerais par dire que je n’aime pas qu’on me zappe des passages de l’histoire. Parce qu’au moindre souci, c’est facile que tout me retombe dessus… Je veux la certitude que je n’y risque rien, ni mon métier, ni ma réputation. Nous sommes dans une petite ville monsieur et les choses se savent vite, surtout si on est du coin. Il ne se passe pas non plus grand-chose, je vous laisse deviner ce qui intéresse les gens. Pour être quelqu’un de confiance, oui j’en suis un. Je ne peux malheureusement pas vous dire d’aller demander à mes clients, les dossiers sont confidentiels. Pour mon prix, je demande entre 150 et 400 par jour en fonction de ce qui m’est demandé. Comme vous proposer un travail en équipe, j’aimerais en savoir plus sur ce que vous me demandez et combien de jours je travaillerais par semaine, histoire de voir ce que je vous demande.

Pour toute réponse, je fourrai ma main dans ma poche et plaquai une liasse de billet sur son bureau. Je ne savais pas répondre réellement à ses interrogations. Combien de jours par semaine ? Combien de temps ? Complètement aucune idée. Ma mission sera sûrement longue et difficile. Je ne suis même pas certain de réussir. Mais, je sais que j'ai des ressources presque illimité.

Juste là, il y a 5000. Si je vous paie ça à la semaine pour que vous me donniez le maximum d'heure possible ça marche ? Je vous explique un peu la situation. Miss Burton, la mère de Lexa vient de perdre son mari. Le dit Mister Burton lui était à la tête d'une des plus grosses entreprises internationales au monde. Hélas, depuis la mort de papa Burton, c'est les gratte-papiers de Maman Burton qui s'occupe de l'entreprise et ça lui plaît pas vraiment. Alors elle est venue toquer à ma porte pour que je retrouve la seule héritière de la famille. Lexa … J'ai réussi à retrouver sa trace ici à J-Bay. Mais Miss Burton m'a proposé un contrat qui ne se refuse pas. Je dois réussir à convaincre Lexa de rentrer au Pays et de reprendre la boîte de Papa et ça ... Sans qu'elle grille que je suis un employé de Maman … ça la braquerait vous comprenez … Voilà … Vous savez tout. Maintenant vous avez deux choix. Faire équipe avec moi et vous faire un max de fric ou me mettre dans la merde en refusant et m'obliger à trouver une autre solution qui plaira sûrement ni à Lexa, ni à vous, ni à moi.

J'affiche un large sourire. Ce mec m'amuse. Il a vraiment l'air d'être à fond dans son métier. L’opposé de moi. Pourtant on doit avoir le même genre de résultats satisfaisant pour nos clients. Des méthodes probablement opposées. On ferait une belle équipe. Il a maintenant les cartes dans les mains … Et 5000 balles … Dans tous les cas les thunes resteront sur son bureau pour le faire taire. Mais quelque chose me dis qu'il va accepter et que ce jour signe le début d'une collaboration des plus rocambolesques.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexander Smith
Membre this is africa

❖ AGE : 30 ans
❖ ORIGINES : Afrique
❖ JOB : Détective
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 117
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/01/2014
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : /
❖ POINTS : 5

Tu veux un ananas? C&#39;est bon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keilex - Work Please    Mer 19 Fév - 14:04



Alexander observa l’autre personne mettre la liasse de billet sur la table. Il fronça les sourcils attendant plus d’explication. Il avait l’impression de se faire embarquer dans un truc foireux, chose qu’il n’aimait pas trop, ce n’était pas vraiment idéal pour le business, il commença alors à expliquer la somme sur la table, il espérait de cette manière-là avoir le maximum d’heure, c’était vraiment bien payer. Il inclina la tête écoutant la suite, cela semblait logique retrouver une riche héritière qui ne voulait pas de son héritage en se faisant un paquet de fric, aider un collègue, cela semblait une bonne chose et pas mal pour se faire vendre. Il posa sa main sur son menton et fit mine de réfléchir, il voulait juste être sûr que ce n’était pas du mensonge et qu’on ne le prenait pas pour un con, l’homme semblait être sincère mais…

- Sur le principe, cela me semble logique mais j’ai quelle garantie que vous me disiez la vérité ? Vous comprenez sûrement que je ne peux pas me lancer dans une telle affaire en prenant des risques sans avoir un minimum de sécurité. Ce salaire me va entièrement et peut vous garantir toute ma semaine de la sorte, il couvre même mes frais. Si j’ai un tant soit peu de preuve que cela est vrai, je vous aide, je pourrais vous dire aussi si elle est s’est bien intégrée à la communauté et comment, tout comme vous donner des aides pour la convaincre de rentrer. Je connais la région et ses valeurs, je suis né ici, je ne sais pas si vous avez fait quelques recherches sur moi avant de venir, ni comment vous m’avez trouvé, si c’est par les gens de la région, je suis certains qu’ils vous on dit que j’étais honnête et que ne nuirais pas aux miens.

Il voulait être honnête avec le client et ne pas risquer son boulot aussi. Si l’autre était un gars vraiment dans le métier, il comprendrait sans doute ses réticences et ses méfiances. C’était normal de ne pas vouloir risquer son boulot, surtout que certaines autorités n’aimaient pas vraiment les détectives privés comme un peu partout d’ailleurs. Il faut avouer qu’ils ne font pas l’unanimité, beaucoup s’en méfie et pense qu’ils fouillent un peu trop dans l’histoire des gens alors que ce n’était pas vraiment son cas. Autant, il semblait à fond dans son métier et savoir ce qu’il faisait autant dans en dehors de son bureau, de son travail, il était un adolescent immature qui ne savait pas faire la part des choses. Toutefois il savait payer ses factures et comment tenir sa maison. Enfin il avait aussi son garde fou pour le protéger son ami de toujours qui venait parfois lui donner un coup de main. Il était parfois difficile de déterminer quel caractère avait exactement le jeune homme, on ne savait pas toujours trop à quoi s’attendre avec lui enfin en dehors du boulot. Lorsqu’il travaillait, il était le plus souvent sérieux et faisait attention à ce qu’il faisait, à ne pas faire des trucs de travers. Il ne faisait le pitre que quand cela lui sauvait la mise. Mais quand on l’engageait, il était toujours sérieux. Et il n’était pas question de faire le pitre surtout pour des affaires pareilles. Cela passait encore quand il s’agissait d’histoire de couple et d’adultère, chose qu’il arrivait à faire facilement car il s’agissait de la majorité dès ses affaires, parfois, c’était retrouvé un amant perdu il y a plusieurs années, retrouver un soi-disant trésor caché mais c’était plutôt le genre de chose rare.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lothar Godfred
Membre this is africa

❖ AGE : 55 ans
❖ ORIGINES : Franco-Africaine
❖ JOB : Directeur de Cabaret et Ex Meneur de Revue
❖ STATUT : Marié

❖ AGE : 27
❖ MESSAGES : 90
❖ À J-BAY DEPUIS : 24/02/2014
❖ CRÉDITS : your designdiary
❖ POINTS : 14

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keilex - Work Please    Dim 2 Mar - 10:57


❝Keilex - Work Please❞
feat. Keith Stowe & Alexander Smith



Biram s’était levé tôt ce matin. En effet, il avait un peu de retard dans la paperasse de son officine. L’homme était pharmacien depuis quelques années maintenant, après avoir suivi et réussi avec brio ses études. Ce qui de surcroit à fait la fierté de ses parents. L’homme est fils unique, ses parents n’ayant guère réussi à avoir d’autres enfants. Il était donc leur unique fierté et espoir de réussite. Biram les avaient donc comblés. Ce matin la, donc, Biram se leva plus tôt que d’habitude. La saison était plutôt chaude, il dormait donc en caleçon large. Il se dirigea vers la salle de bain pour se prendre une bonne douche fraiche. Une demi-heure plus tard, il était paré pour partir dans son officine. Il s’y rendait à pied car celle-ci était toute proche. Dix minutes de marche. Moins il prenait la voiture, mieux il se portait. Sept heure trente, une heure et demi donc avant d’ouvrir. Une heure et demie de tranquillité ou il ne serait pas dérangé pour ses formalité administratives. S’il était resté chez lui, se connaissant que trop bien, Biram aurait été très vite distrait. Mais le temps passa vite, très vite. Généralement, les médecins commençaient à consulter dès huit heures le matin. Les premiers patients attendaient devants la pharmacie. Biram mit donc sa blouse blanche et ouvrit les lieux pour accueillir ses clients et leur fournir les médicaments demandés. L’homme était apprécié dans son quartier. En tant que professionnel de santé, il était respecté dans sa branche. On disait souvent de lui qu’il était un homme intègre, ce qui était le cas. Il aimait la droiture.

La matinée se passa donc sans encombres, l’officine avait ramenée pas mal de clients, comme à l’habitude. Biram était de service uniquement ce matin. Son collègue et associé reprenait la garde de l’officine de l’après midi. En effet, ils s’arrangeaient régulièrement ainsi quand l’un ou l’autre prenait la garde de nuit. Comme ça ils pouvaient se reposer l’après midi. Même si l’officine était ouverte à la demande la nuit, il arrivait qu’il Biram soit appelé une dizaine de fois. Et d’autres nuits aucun appel. Quoiqu’il en soit, Biram venait donc de terminer sa garde du matin. Il prit sa blouse qu’il mit sur son bras et se décida à l’improviste d’aller au bureau d’Alexander. Ces deux zigotos la se voyaient très régulièrement de la sorte, ne s’appelant même plus à l’avance pour savoir s’ils étaient disponibles l’un pour l’autre. Les jumeaux noirs et blancs pouvaient être dans des ébats amoureux qu’ils ne se gênaient pas pour entrer sans être gêner de quoi que ce soit. Quoiqu’il en soit, le pharmacien se rendit donc au bureau d’Alexander, a quinze minutes à pied de l’officine.

Une fois rendu sur son lieu de destination, Biram entra sans sonner chez Alex. Il crut alors entendre des bribes de voix dans le bureau de celui-ci. Le pharmacien a beau être un homme tres droit et tres respectueux, il se lâchait un peu chez son jumeau blanc comme il l’appelait. Malgré cela, il savait quand même se fixer des limites… quoique, cela restait à prouver en compagnie de son ami qu’il connaissait depuis qu’il portait des couches culottes. Il entra alors dans le bureau, en frappant à peine, blouse blanche sur repliée en vrac sur le bras et sacoche noir d’homme d’affaire dans l’autre main. Il s’adressa en premier lieu à Alex :


- Hey poussin, t’as pas une bière qui traine ?

Puis il se retourna et aperçut un client d’Alexander. Il ne l’avait pas remarqué.

- Hum, excusez mon entrée quelque peu… irrespectueuse. Biram Gotoré, pharmacien et associé non officiel d’Alex.

Il lui tendit une main pour lui dire bonjour.
@Eques sur Never-Utopia




Ex Biram Gotoré
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Keilex - Work Please    Ven 7 Mar - 21:26

Sur le principe, cela me semble logique mais j’ai quelle garantie que vous me disiez la vérité ? Vous comprenez sûrement que je ne peux pas me lancer dans une telle affaire en prenant des risques sans avoir un minimum de sécurité. Ce salaire me va entièrement et peut vous garantir toute ma semaine de la sorte, il couvre même mes frais. Si j’ai un tant soit peu de preuve que cela est vrai, je vous aide, je pourrais vous dire aussi si elle est s’est bien intégrée à la communauté et comment, tout comme vous donner des aides pour la convaincre de rentrer. Je connais la région et ses valeurs, je suis né ici, je ne sais pas si vous avez fait quelques recherches sur moi avant de venir, ni comment vous m’avez trouvé, si c’est par les gens de la région, je suis certains qu’ils vous on dit que j’étais honnête et que ne nuirais pas aux miens.

Mon Dieu c'est quoi son problème ! Pourquoi les gens pensent toujours que je suis un menteur ? Bon ... Je suis un menteur. Mais seulement pour mon boulot ! Sinon, je suis quelqu'un d'assez réglo ! Est-ce légitime de se méfier d'un inconnu : Oui. Est-ce que c'est poli de rembarrer un mec qui vient de vous filer 5000 balles. Un peu moins. Bon. Moi j'ai moins de scrupules et moins de moralité que ce gars-là. Donc je n'aurais pas de problème à prendre les tunes et faire le boulot. Mais quand on est sédentaire comme lui, c'est moins évident. C'est presque rassurant de savoir que le mec avec qui je veux bosser à plus de moralité que moi. Il désire avoir une preuve ... Qu'est-ce que je peux lui montrer moi ? J'ai peut-être une petite idée. Je me lève et attrape le petit sac que j'avais embarqué avec moi. Je sors ma tablette.

Je dois pouvoir retrouver un article sur la mort de Papa Burton. Il me semble que le Post avait un article qui parlait de l'héritière disparue. Je fouille un peu sur le net avant pour retrouver le fameux article. Je trouve rapidement et lui tend la tablette. L'article est éloquent. Il parle de Burton dans le large propos. Et il y a surtout une petite phrase qui devrait intéresser mon interlocuteur. Une phrase mentionnant une possible héritière qui aurait disparu il y a des années. Puis il me vient une idée. J'attrape mon téléphone et ouvre ma conversation SMS avec la mère Burton. J'échange donc la tablette avec mon portable. J'espère que ces "preuves" lui suffiront. Mais très vite quelque chose attire mon attention. On entend du bruit dans l'autre pièce. Quelqu'un est entré. J'attrape rapidement mon téléphone sans même savoir si Alex à terminer de lire les informations qui l’intéressent.

Hey poussin, t’as pas une bière qui traine ? Poussin ? Quoi ? Hein ?! Je capte pas vraiment ce qui se passe. Un jeune black rentre dans la pièce blouse sous le bras. Il parle donc à Alex. A un moment je me suis posé des questions. Alors, peut-être que ce Alex et ce mec sont des amis ... Des "amis proches". Bref. Je m'en tape un peu. Hum, excusez mon entrée quelque peu… irrespectueuse. Biram Gotoré, pharmacien et associé non officiel d’Alex. Je serre donc la main de cet associé. Je me tourne vers Alex rapidement avec un grand sourire. Bon ! Alors ? Ce boulot vous dit ? J'ai hâte de travailler avec vous "poussin" ! Et je ne dis pas non à une bière non plus d'ailleurs !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexander Smith
Membre this is africa

❖ AGE : 30 ans
❖ ORIGINES : Afrique
❖ JOB : Détective
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 117
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/01/2014
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : /
❖ POINTS : 5

Tu veux un ananas? C&#39;est bon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keilex - Work Please    Ven 21 Mar - 0:44



L’homme étrange lui tendit sa tablette montrant un article du Post qui parlait de la mort du vieux Burton et d’une héritière disparue. Il prit le temps de le lire correctement, c’était déjà des informations de prise pour son enquête s’il l’acceptait, le passage sur la jeune fille n’était pas long, en réalité il était d’une phrase, courte et simple, limite comme si l’auteur s’en fichait, ce qui l’ennuyait un peu s’il devait rechercher la demoiselle. Il reprit ensuite sa tablette pour montrer un téléphone portable, en y regardant de plus près, il s’agissait d’une conversation entre lui et une Madame Burton. C’était déjà un peu plus convaincant, une belle somme, quelques preuves… Il avait de quoi pouvoir se permettre d’accepter l’enquête.

Alexander lisait les preuves avec Keith quand il entendit les bruits de sa porte d’entrée quelqu’un venait d’arriver mais décida de ne pas s’en inquiéter de suite, l’homme en face de lui repris rapidement son téléphone entrainant un haussement de sourcils de la part du détective. Pourquoi s’inquiétait-il ? Si c’était un client, il s’installerait dans la salle d’attente le temps qu’il ait fini avec la personne en face de lui et ne verrait dont rien de ce qui se passait. Si c’était son meilleur ami, il partageait beaucoup de choses et il n’y avait donc de toute façon pas de risque. Il avait envisagé cette deuxième solution parce qu’il savait que ce dernier ferait un petit tour dans le bureau et au pire s’effacerait au mieux déciderais de s’incruster un peu et écouter la formidable enquête qui venait de s’offrir à lui. Il savait que le travail de Biram se trouvait à une quinzaine de minutes à pied de chez lui tout comme la maison de son jumeau, la sienne d’ailleurs se trouvait aussi bien placée géographiquement par rapport aux trois lieux précités, il était donc facile pour les deux hommes de se voir régulièrement surtout qu’aucun d’eux n’avait de pudeur quand il s’agissait de l’autre. L’entrée du pharmacien marquait d’ailleurs bien ce fait-là en demandant une bière avec un petit surnom et puis remarqua seulement le client. Là toute suite, le blanc aurait eu envie de se frapper le front alors que le noir présentait ses excuses. Autant devant ses conquêtes, il s’en fichait autant il aurait aimé un peu de … présence d’esprit ? D’analyse ? De discrétion ? Afin que le futur client ne se sente pas mal à l’aise et ne prenne pas la porte en courant. Il regarda donc son « poussin » accueillir son interlocuteur en se présentant. Il fut soulagé de remarquer que le client le prenait plutôt bien, lui serra la main et lui demanda si le boulot était accepté en reprenant le surnom que lui avait donné son ami un instant plutôt, il aimait un peu moins, il n’y avait que Biram pour l’appelé ainsi et personne d’autre, toutefois, il s’abstint de commentaire. L’autre ajouté qu’il voudrait bien une bière aussi. Original, d’habitude c’était lui qui proposait, il haussa les épaules, pourquoi pas et puis cela valait bien la somme proposée. Il se tourna vers son double avec un sourire qui voulait dire, tu vas prendre quand monsieur est parti, surtout à cause du surnom.

- Salut toi, si je dois encore avoir des bières dans le frigo. Je vais en chercher de suite.

Il se tourna ensuite vers son client avec le sourire le plus aimable, content que l’affaire soit soudainement presque clôturée.

- Eh bien, je prends ce travail avec plaisir maintenant que je suis certain que tout est correct. Merci d’avoir pensé à moi. Je vais chercher la bière de suite, je vous laisse quelques instants avec mon ami. Je vais chercher tout ça dans la pièce d’à côté.

Il passa vite dans la petite cuisine, en profita pour respirer profondément un instant parce que sur le coup, son jumeau n’avait pas trop assuré et pris les trois bières, il revint quelques instants plus tard avec les boissons et un ouvre bouteille, il les ouvrit toute devant le client et le distribua.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lothar Godfred
Membre this is africa

❖ AGE : 55 ans
❖ ORIGINES : Franco-Africaine
❖ JOB : Directeur de Cabaret et Ex Meneur de Revue
❖ STATUT : Marié

❖ AGE : 27
❖ MESSAGES : 90
❖ À J-BAY DEPUIS : 24/02/2014
❖ CRÉDITS : your designdiary
❖ POINTS : 14

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keilex - Work Please    Ven 21 Mar - 19:39


❝Keilex - Work Please❞
feat. Alexander Smith & Keith Stowe.



Biram n’était pas dupe. Il s’était bien rendu compte qu’il avait fait irruption au mauvais moment. Mais que voulez vous, c’est son entrain et sa part de sans gêne habituel qui ont prit le dessus. Il avait clairement vu à la tête d’Alex qu’il allait se prendre un savon. Ça sentait le roussi pour Biram une fois le client parti. Mais même s’ils allaient se chamailler, cela n’allait pas durer. Il savait donc pertinemment qu’une fois le client d’Alex parti, ca serait son heure. Lui qui était habituellement si sérieux, il se lâchait parfois un peu trop en présence d’Alex, ne sachant pas ou étaient parfois les limites. Il avait beau avoir prit le soin de s’excuser, se présenter, le mal était fait. Mais après tout, pourquoi s’en faire ? Biram était un homme archi sérieux, mais parfois il se détendait trop. Il chercha à se mettre dans un petit coin, pour éviter de se faire remarquer de nouveau, tel une petite souris voulant aller dans son trou.

Il regardait donc maintenant la scène qui allait se dérouler, du moins la fin. De ce qu’il cru comprendre, leur rendez vous allait toucher à sa fin. Quoiqu’il en soit, Biram n’était pas trop pressée que celui-ci se termine. Il s’assied donc dans un coin de la pièce puis attendit patiemment, écoutant ce qui se disait. Alex était parti chercher les bières et ce qu’il fallait pour décapsuler. Mais pas la peine pour le pharmacien. Il faisait ça avec sa dent. Il savait que cela lui vaudrait des problèmes par la suite. Mais il continuait tel un adolescent réfractaire à l’autorité. Mais quand on regardait le couple d’ami de plus prêt, c’était Biram qui faisait figure d’autorité. C’était un peu le jeu du chien qui se mord la queue. Enfin quoiqu’il en soit, il savait pertinemment qu’un savon l’attendait.


@Eques sur Never-Utopia



Ex Biram Gotoré
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Keilex - Work Please    Sam 29 Mar - 16:57

L'avantage d'être sans gêne à la limite du vulgaire, c'est qu'on prend rapidement l'habitude de surprendre ses interlocuteurs et de s'en délecter. La phrase que je venais de prononcer avait fait mouche a posteriori. Surprise, agacement aussi se lisait dans le regard d'Alex. Pas envers moi, ça non, au contraire, ma réaction avait l'air d'à la fois surprendre, amuser et soulager ce dernier. Mais son regard sur son comparse ne ment pas. Il va se prendre un soufflons une fois que j'aurais quitté les lieux. Est-ce que je me sens coupable ? Non, pas vraiment. Mais je vais quand même tenter de lui faire gagner un peu de temps. Pour le moment, Alex se charge de répondre à chacun de nous, en commençant par son ami. Il avait donc des bières. Et bien voilà une nouvelle qu'elle est bonne ! Rien de mieux qu'une petite bière bien fraiche avec cette chaleur ! Puis il se tourne vers moi tout sourire. Charmant au demeurant.

- Eh bien, je prends ce travail avec plaisir maintenant que je suis certain que tout est correct. Merci d’avoir pensé à moi. Je vais chercher la bière de suite, je vous laisse quelques instants avec mon ami. Je vais chercher tout ça dans la pièce d’à côté.

Hallelujah ! Je suis vraiment heureux à ce moment précis. Cet Alex semble être un allié de premier choix pour mon enquête. Et de l'aide ne sera vraiment pas de trop. Juste après son départ pour la cuisine, je me tourne vers Biram et lui fait un signe avec mon pouce, un signe de victoire avec un clin d’œil. J'ai l'air tout à fait ridicule et c'est mon but. Détendre l'atmosphère. Ces deux-là, maintenant que le job était conclu, allait être pour ce qui se rapprocherait le plus d'amis. Alex repasse la porte avec trois bières en main. Il m'en donne une ouverte et Biram s'occupe d'ouvrir la sienne à coup de dent. J'avais vu ça dans des films pour ados avec des étudiants qui faisaient leur crâneur à l'ouvrir comme ça. Je ne put réprimer un sourire franc.

Trinquons donc à cette affaire conclue alors ! Après avoir frappé deux culs de bouteilles et pris une belle lampée après avoir levé ma bière, j’enchainai en attrapant ma tablette. Bon je vous file toutes les infos que j'ai réussi à obtenir pour le moment. Bon, il n'y a pas grand-chose hélas. J'ai retrouvé la trace de la demoiselle car elle a donné des nouvelles à sa mère à la mort du père par le biais d'une amie. Après quelques espionnages de l'amie en question, j'ai réussi à repérer un numéro ici à J. bay. De New York, j'ai mené ma petite enquête et trouver une Lexa Burton avec son adresse et son lieu de travail. En fouinant sur Facebook, j'ai même réussi à avoir une photo récente. Donc voici la demoiselle ... Son adresse et sa maison, que j'ai prise en photo en venant ici. Je l'ai croisé ce matin à hôtel. On a eu un petit contact, je vous tiendrais informé si j'arrive à avoir plus d'infos.

Je laisse Alex et Biram jeter un coup d’œil à tout ça. Prendre des notes si besoin et moi je profite de ma bière en m'installant tranquillement sur ma chaise. S'ils ont des questions, c'est le moment ! Je ne vais pas trainer ici toute la journée, j'ai encore quelques courses à faire. Au pire je vais aussi essayer d'en savoir un peu plus sur eux. Maintenant qu'on est officiellement associés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexander Smith
Membre this is africa

❖ AGE : 30 ans
❖ ORIGINES : Afrique
❖ JOB : Détective
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 117
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/01/2014
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : /
❖ POINTS : 5

Tu veux un ananas? C&#39;est bon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keilex - Work Please    Jeu 3 Avr - 23:00



Alexander allait clairement gronder son ami dès que l’homme serait parti pour cette entrée irrespectueuse mais cela ne durerais pas longtemps. De toute façon, il était incapable de lui en vouloir plus de dix minutes, il aimait bien trop son double pour tenir plus longtemps. Il voyait bien à l’attitude de son meilleur ami, que celui-ci avait compris qu’il avait un peu-beaucoup exagérer en entrant de la sorte. Pour ça, il le gronderait un peu moins, mais juste un peu hein, pas plus du tout, il devait quand même lui dire qu’il pensait que cela ne se faisait pas et qu’il y avait moyen d’accéder à la cuisine par la salle d’attente et qu’il avait les clés nécessaires.

Enfin, c’était vraiment une bonne chose si le client ne l’avait pas trop mal pris même s’il le trouvait limite. Enfin là n’est plus le sujet, il était revenu avec les bières et observa Biram ouvrir la sienne à sa façon avant qu’il ait eu le temps de le faire, mais il allait finir par se faire mal, non mais d’habitude c’était lui qui faisait les conneries pas Biram, enfin ça arrivait de temps en temps qu’ils inversent les rôles mais c’était assez rare. Il remarqua le sourire que lui adressa Keith, bien sûr aller encourager un adolescent dans le corps d’un adulte de se détruire les dents… Il réprima un grognement et pris une grosse gorgée de bière la place après avoir trinqué comme l’étrange client souhaitait le faire.

Alors qu’il prenait une deuxième gorgée, l’homme enchaînait en prenant sa tablette et indiqua les informations qu’il avait actuellement. Pas grand-chose en somme, elle avait parlé à sa mère via une amie, une adresse, un lieu de travail et une photo récente. Apparemment, c’était la bonne et il avait eu un contact avec elle. Il observa la photo, il avait croisé deux trois fois la jeune femme, quelqu’un de charmant en somme, qui se serait douté qu’elle soit la fille d’une famille riche ? Il indiqua qu’il les tiendrait informé s’il avait plus d’information. Bien, c’était un premier pas.

- J’ai encore une ou deux questions. Vous-êtes sur que c’est cette jeune fille là ? Qu’elle n’a pas changé de nom ? Voir d’autre chose ? Parce que ce serait con d’ennuyé la jeune fille… Au pire, je peux toujours tenter d’avoir de l’ADN si vous avez de quoi faire un comparatif… Je me disais aussi qu’il serait plus pratique si vous nous donniez un moyen de vous contacter si on trouve quelques choses d’intéressant. Dite moi, votre Alex, elle a disparu il y a combien de temps ? Voir si cela peut se coupler avec son arrivée…

Oui, il pouvait-être vraiment très sérieux et penser à toutes les possibilités, parfois même avoir d’autre idée intéressante en cours de route. Et puis, s’il trouvait une information primordiale, c’était intéressant de pouvoir contacter le gars non ?



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Keilex - Work Please    

Revenir en haut Aller en bas
 

Keilex - Work Please

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ¤~~You still have lots more to work on~~¤
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare
» Magic Work - Les bizarr'Sisters
» WORK IN PROGREEEESSS 2!!
» petit work in progress!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: Downtown :: Cabinet du Détective A. Smith-