AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 it could be wrong but it should have been right (cara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jace Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : vingt-neuf ans
❖ ORIGINES : anglais
❖ JOB : en convalescence après un accident de voiture (ranger au parc national tsitsikamma à mi-temps ✽ apprend le surf à des débutants)
❖ STATUT : père célibataire

❖ MESSAGES : 2408
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : avatar @yourdesigndiary ✽ tumblr
❖ DC : reagan singer, alessandro di marco, ruby barnes
❖ TOPICS : open + (3/4) gabriel, taliah, royce
❖ POINTS : 97

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: it could be wrong but it should have been right (cara)    Jeu 9 Jan - 14:14

Goodbye, my almost lover. Goodbye, my hopeless dream. I'm trying not to think about you, can't you just let me be ? So long, my luckless romance, my back is turned on you, I should've known you'd bring me heartache, almost lovers always do.
✰ ✰ ✰
Elle va bien. Malgré l'accident, Lena va bien. Une information que j'ai pu obtenir en me rendant finalement à une de mes séances de rééducation. Le prix pour satisfaire ma curiosité et soulager mon inquiétude, une heure interminable entre les mains du médecin, qui - connaissant surement Gabriel - s'est fait un plaisir de ne pas y aller de main morte avec moi, et ce malgré mes réticences et mes insultes. Les choses n'ont fait qu'empirer depuis notre dispute, ce n'est pas comme si je cherchais à ce qu'elles aillent mieux, bien au contraire, c'était le but non ? L'éloigner de moi. C'est ce que j'ai essayé de faire pendant des semaines, des mois, jusqu'à ce que ça marche, que tout dégringole après cette nuit avec Agnès. L'élément déclencheur qui a terriblement précipité les évènements, jusqu'à ce que j'arrive enfin à la faire fuir, qu'elle finisse par se détacher de moi, complètement. Je suis parvenu à mes fins, alors pourquoi est-ce que je reste sur un tel sentiment d'insatisfaction ? J'en suis pourtant exactement là où je voulais être, je voulais ne plus rien avoir à perdre, les deux personnes auxquelles je tiens le plus en ont fait les frais. Et je me suis tellement, ridiculement, dédié à cette tâche, que je n'ai même plus le coeur pour m'en réjouir. Depuis la mort de Carrie, il n'y a avait plus que cette pensée pour me hanter, au-delà du deuil et de la douleur de la perte, il fallait que je me garde de revivre ça. Je me suis tant attelé à détruire toute possibilité de bonheur que j'en suis venu à ne même plus apprécier ce que j'aurais pu gagner dans la présence de proches dont je ne réalisais pas l'importance. Je sors mon téléphone, hésite un long moment à appeler Amy, ou même Roy, mais je range mon cellulaire sans passer le moindre coup de fil. Je passe une main lasse sur mon visage et me dirige vers l'ascenseur. J'ai envie d'un verre.

Au détour d'un couloir, j'aperçois une silhouette. Je ris de moi-même, c'est impossible, ce n'est qu'une ressemblance toute bête, le genre de confusion qui m'est arrivée trop souvent lorsque je pensais à elle. Et pourtant, poussé par une sorte de curiosité malsaine, je m'avance vers la jeune femme. Ça fait six ans, je suis ridicule. Je m'arrête à quelques mètres, les mains tremblants sur les roues de mon fauteuil. J'entends les éclats d'une voix que je pensais avoir oubliée, fondue dans le temps, suffisamment loin pour que je ne puisse plus en saisir les nuances. C'est la même voix, j'en suis sûr. C'est impossible. Je voudrais qu'elle se retourne, pour m'arracher ce doute morbide qui me broie l'estomac, juste pour me débarrasser de l'horrible sensation d'un déjà-vu, d'un souvenir trop vivace. Elle ne peut pas être là. Elle est morte, elle est morte il y a six ans. Je maudis mon cerveau pour me torturer comme ça. J'ai tout fait pour ne pas avoir à revivre ça, pour ne pas avoir à me confronter encore à la possibilité de la perdre, encore, et encore. Je ferme les yeux, espérant bêtement que l'hallucination va s'effacer, s'échapper de la réalité pour que je retrouve mes moyens. Je suis entrain de devenir fou, il n'y a pas d'autres explications plausibles, je suis soit très fatigué, soit tout bonnement entrain de perdre la tête. Autrement Carrie ne se tiendrait pas debout devant moi, à quelques pas que je suis incapable de franchir. - Carrie ? que je prononce difficilement, comme si le mot avait rompu malgré moi la barrière de mes lèvres. Un surnom que je n'ai plus prononcé depuis si longtemps, et qui paraît abîmé par le temps, simplement venu d'outre-tombe, parce que c'est impossible, c'est juste impossible.




    We were opposites at birth, you were steady as a hammer, no one worried 'cause they knew just where you'd be and they said I was the crooked kind and that I'd never have no worth but I was always gold to you.
    if I am to choose a side...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Carry Barnett
Admin À votre service

❖ AGE : 26 ans
❖ ORIGINES : Sud-africaine
❖ JOB : Sans emploi
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 74
❖ À J-BAY DEPUIS : 07/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Samantha Reed & Lexa Burton
❖ POINTS : 0

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: it could be wrong but it should have been right (cara)    Lun 10 Fév - 0:30

Réapprendre à vivre, voilà ce que je devais faire chaque jour depuis ma sortie de l’hôpital psychiatrique. Reprendre une vie normale après six années passées enfermée dans un hôpital. Comment étais-je censée faire ça ? La dernière fois que j’étais moi-même, j’avais vingt ans. L’instant d’après, j’en avais six de plus. Comment accepter le fait d’avoir perdu un quart de ma vie, de ne pas avoir été consciente pendant six ans ? Le monde avait continué d’avancer sans moi et je devais faire avec cette idée. Chaque jour, un petit détail me rappeler que j’avais été absente un long moment et que la Terre ne s’était pas arrêtée de tourner pour moi. Ce matin-là, le petit détail était deux adolescentes qui s’extasiaient devant ce jeu avec des oiseaux qu’on balance sur des cochons. Ce jeu était incontournable et pourtant je n’avais aucune idée de ce qu’était Angry Birds. La raison était simple, il n’existait pas encore avant mon hospitalisation. Cela peut paraître idiot de s’arrêter sur des détails comme celui-là, mais pour moi, ce petit détail me rappeler que ce monde avait continué d’avancer et que je devais me le réapproprier. Malheureusement pour moi, ce monde m’avait conduit directement en hôpital psychiatrique. J’allais devoir me battre dans cette jungle qui m’a tant fait souffert, il y a quelques années. Pour réussir ma sortie, je devais aller voir un psychologue. Ces séances n’étaient pas des plus agréables car il voulait absolument que je parle de ce qui m’avait conduit dans un hôpital psychiatrique, de cette partie de ma vie que je voulais oublier, il m’obligeait à m’y plonger à nouveau.

A la fin de la séance, le psychologue me raccompagnait jusqu’à l’ascenseur quand une voix provenant d’un autre temps prononça mon prénom. Cette voix, je l’avais tant de fois entendue par le passé et elle me paralysa en un instant. J’en eus le souffle coupé. Je ne pensais pas l’entendre à nouveau. Mon cœur se mit à battre la chamade, si fort que je le sentais cogner contre ma poitrine. Plus rien autour de moi m’importait. Les docteurs se seraient mis à danser, je ne l’aurais même pas remarqué. Seule cette voix résonnait dans ma tête. Par le passé, elle avait été synonyme de bonheur. Aujourd'hui, elle me paralysait. Il me fallut un moment pour retrouver mon souffle. Je n’osais me retourner, de peur de voir qu’il n’y avait finalement personne et que ce n’était qu’un écho de mes souvenirs, une envie masochiste de mon esprit complétement dérangé après une heure à repenser à cette période de mon passé. A moins que ce soit la peur qu’il soit réellement là derrière moi. Je ne savais plus. Le psychologue s’approcha. « Vous allez bien, mademoiselle Barnett ? » Je restais immobile, muette. « Mademoiselle Barnett ? » Je repris finalement mes esprits. « Oui, ça va » « Vous êtes sûre ? » Non, je n’étais pas sûre. Comment l’être ? Je fis un sourire forcé au psychologue puis pivotai sur mes talons. Je ne pouvais rester plus longtemps sans regarder. Quel que soit ce qui se trouvait derrière moi, je devais l’affronter. Mon cœur s’arrêta de battre quand j’aperçus Jace, puis se remit à cogner dans ma cage thoracique à en devenir douloureux. Il était bien là. L’homme que j’aimais autrefois était là à quelques pas de moi. Un frisson parcourut chaque parcelle de mon corps. Mon regard s’arrêta sur le fauteuil roulant. Que s’était-il passé pendant ces six années ? Pourquoi était-il dans un fauteuil ? Comment allait-il, tout simplement ? J’avais tellement de questions mais elles restaient malgré moi au bord de mes lèvres. « Ja… Jace ? » fut le seul mot qui réussit finalement à franchir mes lèvres. Je pris une grande inspiration pour me calmer puis m’avançai vers lui. A chaque pas, j’avais l’impression que mes jambes allaient se dérober. « Jace, c’est bien toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
 

it could be wrong but it should have been right (cara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 03. What's wrong with you ?
» [1616] Right way to do Wrong.
» If nobody hates you, you're doing something wrong. | Kenny
» Keith Graham ~ Love all, Trust a few, do Wrong to none. [FINI]
» lito / i'm weak. and what's wrong, with that?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: Downtown :: J-Bay Medical Center-