AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Hayden Foster
Membre this is africa

❖ AGE : 23 ans
❖ ORIGINES : Australien, Sud-Africain
❖ JOB : Professeur de surf
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 243
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/01/2014
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Kate la bombasse
❖ TOPICS : 2/3 une place de libre ♥
❖ POINTS : 5

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Mer 29 Jan - 23:20

Bon aller hein ? Quand faut y aller faut y aller. Le fameux décompte était arrivé et je devais faire.... ça. Je devais bien jouer le jeu non ? Et embrasser Amy. Même si je devais avouer que je regardai plus Aileen... tout comme l’inverse était vrai d'ailleurs. Autant dire que le situation était franchement bizarre. Mais bon j'essayais de ne pas trop y penser et de faire comme si de rien n'était. Mais rapidement les choses commencèrent à dégénérer. Des mecs armés arrivèrent, ok apparemment s'étaient trompés de soirée. Ils commençaient à jouer aux cow-boys, ouais ils avaient pas l'air de plaisanter. Par réflexe, je cherchais Leeleen du regard, histoire de voir ce qu'elle faisait. What ? Quand je l’aperçu la tête dans une veste, je ne savais pas si je devais rire ou quoi. Je préférais ne rien faire, histoire de ne pas trop attirer l'attention sur moi.

Mais la soirée devait mal se passer, quand un type s'en pris à Amy et la jeta au sol. Je n'eus pas le temps de réagir que Nate était déjà avec elle, je le laissai avec elle alors que j’essayai doucement d'approcher Aileen, discrètement. Je voulais la mettre en sécurité, je ne sais pas comment, mais je trouverai une solution. Ces gars avaient l'air d'être plutôt stressés dans leur genre. Les Di Marco ? Pourquoi ces types voudraient s'en prendre à la direction de cet endroit ? C'est un règlement de compte ou un truc dans ce genre là ? C'est quoi ce bordel ? Pas le temps de réfléchir. Quand un type posa la main sur ma brunette, je me fichais des raisons pour lesquelles ils faisaient ça. Je ne voulais juste pas qu'il la touche. Je ne voulais pas qu'un gars immonde comme lui fasse du mal à MA Leeleen. Sans réfléchir, je fonçai vers ma douce, mais rapidement je fus interrompu un coup de poing dans le visage. Le coup fut si brutal qu'il me fit perdre temporairement l'équilibre, sans pour autant chuter. Heureusement, parce que je n'aurai pas su me relever je pense.

Bon ces types voulaient les Di Marco, mais ils avaient pas l'air très intelligents. Sinon ils les auraient déjà repérés. Par réflexe j'allais me désigner comme tel, mais je fus doublé par Nate. Quel copieur. Ça se voyait qu'on avait grandi ensemble, on pensait juste exactement de la même manière. Juste après je levais les mains en signe de capitulation. Je suis Rafaele di Marco ! On avait capté leur attention au moins. J'osais juste espérer qu'ils n'allaient pas remarquer le ….. subterfuge. J'osais juste espérer qu'ils n'avaient pas plus d'informations que ça sur les dirigeants de l’hôtel sinon on était foutu avec Nate. On avait tout, sauf l'air d'avoir leur age. Je lançai un regard à Nate, Je ne voulais pas que tout ça finisse mal. Les filles n'y sont pour rien. C'est nous que vous voulez, réglons ça entre nous d'accord ? Je lançai un bref regard Aileen. En tout sincérité, je n’avais pas la moindre idée de ce que j’étais en train de faire. Je ne voulais juste pas qu'ils fassent du mal à la fille que j'aimais, je voulais qu'ils la lâche et limite qu'ils me tabassent. Messieurs, je pense qu'il est inutile de faire finir ça en bain de sang. Ok, c'était officiellement la pire journée de l'année je pense.



Are you afraid of leaving tonight
Cause I am
I'm lost without you

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amy Richards
Admin À votre service

❖ AGE : 22 Ans
❖ ORIGINES : sud africaine
❖ JOB : serveuse
❖ STATUT : plus ou moins en couple

❖ MESSAGES : 589
❖ À J-BAY DEPUIS : 27/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary & tumblr
❖ DC : Lena & Joe & gabriel & josh & taliah
❖ TOPICS : 0 intrigue.
❖ POINTS : 38

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Jeu 30 Jan - 0:30

HJ : Jouant aussi les pnj je me permet de les intégrer dans mon rp.

L’humain est, de base, stupide. A force de regarder des trucs complètement avilissants et abrutissants, on finit par voir son cerveau ramollir. Comme ces gens placés là, ou ces braqueurs qui pensent réellement avoir le droit de faire ça. On n’est pas dans un jeu vidéo, les gens qu’on tue meurent vraiment. Je place un visage impassible, mais je suis terrorisée. Je m’imagine déjà en plaisanter devant Jace ou Royce, prétendre que rien ne m’atteint, tout comme regarder Nathan n’est pas censé faire battre mon coeur à tout rompre. Quand l’un des braqueurs m’attrape par les cheveux je continue de ne rien montrer. Pourtant, je ne sais pas ce qu’il va faire, j’ai peur ne serait-ce que de l’imaginer. Il me balance au sol et Nathan me récupère. J’ai mal partout, mais j’ai plus peur que mal. Il me caresse la joue et me demande si ça va. Je souris « Oui oui ça va. » Instinctivement je serre sa main dans la mienne. Mais je n’ai pas le temps de comprendre ce qu’il se passe que je suis attrapée avec d’autres et mise en joug. Le type veut qu’on lui présente les Di marco .c4est sur qu’avec une arme ils vont avoir envie de se montrer. « Quelle délicatesse, t’as de ces talents de négociateurs toi ! » Que je crache au type qui me tient son gun sur la tempe. Il me donne un coup de cross et ma lèvre se met à saigner. Je crache par terre et me tais. J’ai envie de répliquer, mais si je le fais il risque de recommencer. Je ferme les yeux, parce que je ne veux pas le voir tirer avant de comprendre que c’est fini, il actionne la sécurité, et une voix retentit. Nathan ? Je le regarde du genre « mais rassieds toi idiot » Le type se marre, il fait braquer ses autres « potes » sur le jeune homme, puis, parce qu’un abruti de plus vaut mieux qu’un seul, Hayden se lève aussi. Je ne sais pas si je suis fière ou si j’ai envie de prétendre ne pas connaitre ces deux suicidaires. Le type s’énerve et perds patience. Surtout qu’ils n’ont absolument rien de rafaele et alessandro. Rien du tout. Le côté super sérieux de rafaele, le côté complètement défoncé de ce cher alessandro. Putin mais pourquoi. Je sais que ça n’a rien de bon, mais quand le type vise Nathan, je sens mes larmes couler le long de mes joues. Il tire. Mon coeur semble cesser sa course. Je me sens partir, mes larmes redoublent d’intensité. Il tire deux fois, je vois le corps de Nathan s’écrouler et je me vois hurler « NATHANNNNN ! CREVARDS PUTIN POURQUOI VOUS FAITES CA ! » Il me regarde et me décoche un autre coup. « Tu as vraiment cru que j’étais idiot à ce point ? Que je ne saurais pas que ces deux gosses n’ont pas l’air du tout d’être les patrons d’ici. – IL se tourne vers Hayden – Toi vas te mettre en place ou tu subiras le même sort. SO. QUI SONT LES PUTIN DE DI MARCO ! PERSONNE ? » Gueule t’il. Je reste là, à regarder Nathan gisant sur le sol, Hayden prêt de lui. Je suis rassurée qu’il n’ait rien, mais je m’inquiète pour Nathan. Il ne peut pas partir, il ne peut pas me laisser, pas avant de savoir. Que je ne suis qu’une idiote fière et hypocrite. Que je l’ai fuis, et pour quoi, juste pour ne pas le faire souffrir ? Pour ne pas me faire souffrir. Égoïste. Si je le perds ce soir, croyez-moi, je vais lui arracher les tripes à ce type, avec les dents.



all i want, like in the world,
is just keep talking to you
can't imagine my life without you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aileen McCabe
Membre this is africa

❖ AGE : 21 Ans
❖ ORIGINES : Sud africaine de sa mère, irlandaise de son père.
❖ JOB : étudiante en mécanique.
❖ STATUT : célibataire

❖ MESSAGES : 257
❖ À J-BAY DEPUIS : 03/01/2014
❖ CRÉDITS : your design diary
❖ DC : gab, cam, amy, johnny, joe, sacha.
❖ TOPICS : 3/3 free
❖ POINTS : 29

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Jeu 30 Jan - 23:06

Le type semble pas plus étonné que j’ai pu mettre ma tête là-dedans. Pas ma faute si mon zhomme il n’a pas ce genre de tablettes. Je fixe ses abs sans vraiment m’en rendre compte. Je me sens ridicule. Le monsieur aux abs de malade se nomme Upton. Drôle de prénom mais après. Il me sort qu’il est obligé de faire du sport vu son job. « J’en sais rien moi, je sors avec un prépubère qui est prof de surf et le seul qui travaille ici est animateur serveur… » Bref je n’avais pas d’exemples majeurs à montrer quoi. Je le regarde et les types s’approchent, il me passe le bras dans le dos comme pour me protéger et je reste blottie là, sachant que l’autre débile va faire une crise d’apoplexie en voyant ce geste. Mais comme c’était si calme et que le gentil monsieur agent de sécu disait que ça irait, fallait que les malfrats décident de le faire mentir. Sinon ce n’est pas drôle ! Avant que je comprenne ce qu’il se passe vraiment, ils maltraitèrent Amy puis nous récupérèrent une à une et nous posèrent ue arme sur la tempe. J’en menais pas large et Hayden non plus visiblement. Mais le pire se produisit. Les deux idiots de meilleurs amis voulurent se foutre d’eux et je vis Nathan s’écrouler. J’eus la trouille qu’ils s’en prennent à Hayden mais ce n’était qu’un avertissement. Mes larmes coulaient, et j’envoyais des regards furieux à Hayden. Il avait des idées suicidaires ou quoi ? Je n’osais pas bouger, parce que je savais, que si je faisais l’idiote, je finirais mal, très mal. Et même si j’avais pu en mettre un ou deux Ko, les autres m’auraient. J’aperçus mon père se lever en me voyant. J’eus peur qu’on lui fasse quelque chose. Un des types lui mit un coup pour lui ordonner de s’assoir, je fixais son regard, je ne savais même pas ce qu’il pouvait ressentir, puisque pour moi, il n’avait jamais rien eu d’un père. Hayden et moi, je plonge mes yeux dans son regard, il a peur, très peu, et moi, qu’il refasse une chose aussi stupide. Si Nathan n’est pas sauvé, je ne sais même pas ce qu’il va advenir d’Hayden, sont aussi proches que des frères ces deux imbéciles. Cette soirée va se terminer dans un bain de sang et j’espère juste que ce ne sera le sien.



One kiss and everything changes
no matter what you'll be mine
can really live without you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cameron Heigh
Admin À votre service

❖ AGE : 28 Ans
❖ ORIGINES : Américain
❖ JOB : ex barman, ne fiche plus rien, est une grosse feignasse /loque.
❖ STATUT : célibataire

❖ MESSAGES : 507
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : Junkiie
❖ DC : Voir PA XD
❖ TOPICS : A plus rp, je sers à rien XD (ellie /kasey /reagan)
❖ POINTS : 39

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Ven 31 Jan - 3:04

Je savais que venir ici était une mauvaise idée. Rien que de voir Reagan me donnait le tournis. Je savais aussi que si tout partait en vrille, j’allais devoir choisir. Surveiller Réa, ou Kate. Toutes les deux débrouillardes, mais, je devais l’admette, elles comptaient bien trop pour que je me laisse avoir. Il fallait que je pense à autre chose et emmerde réa, était une tactique qui avait fait des preuves. Réa semblait mal en point et ce n’était pas les sales types qui l’avaient blessés. Elle ne me dirait rien, parce que ça, c’était son truc, mentir, tout le temps, pour protéger les autres. My ass, c’était pour se protéger elle oui. Elle me dit de la fermer. Et ne sais pas si je l’emmerde, ou si elle a peur qu’ils me prennent pour cible. Avec elle, c’est kif kif. En revanche quand l’un deux la brutalise, mon sang ne fait qu’un tour et instinctivement, je regarde et cherche Kate, m’assurer qu’elle va bien, elle aussi. Quand il la lâche je la vois se tenir le bras, et cette fois ci la brute épaisse lui a fait mal, du moins plus qu'elle n'avait. Je la rejoins et l'attrape pour la mettre sur moi, l’enlacer. Pas pour lui faire un câlin – on en est loin – mais pour qu’ils ne tentent pas de la récupérer. « A ton tour de te taire Réa. Fais-toi minuscule, si tu sais faire. » Je ne laisse pas place à une once de doutes. Parce que je sais le genre de choses qui lui traversent l’esprit. C’est une femme qui ne sait plus vivre, elle survit. Et ce genre de situations, elle sait comment ça se finit. « Qui t’as fait ça Réa. Et ne me dis pas que tu n’as rien. De ce que je vois, t’as fricoté avec un fou. » La scène suivant me fait flipper, je prie pour qu’il ne prenne pas Kate aussi. Il braque leurs armes sur les gosses. Ce sont des gamines, mon poing se serre. Fut un temps je me serais jeté sur eux, mais je ne suis plus du genre à sauver la veuve et l’orphelin, on finit par y laisser sa peau, et la mienne, je l’ai risquée trop souvent. Sans y prêter attention je serre la main de Réa, comme pour me rassurer, qu’on s’en sortira vivant, entier. Je dois prendre sur moi quand il tire sur le ptit jeune que j’ai souvent vu dans le coin. Je serre les dents et sans vraiment comprendre pourquoi serre Reagan contre moi. Ma jambe me fait mal et je sais que je ne serais d’aucune utilité contre ces types, et ça me ronge encore plus, de savoir que je ne fais pas le poids, que je ne peux même pas les protéger. « Si tu dois sauver ta peau, au moindre signe, fais-le. Ne te retourne pas. » Elle a beau jouer les inaccessibles, c’est elle qui pense avoir un ascendant sur moi, mais au final, c’est elle qui a cru me perdre. Je laisse à regret Réa et rejoins le ptit jeune, parce qu’il fut un temps où je savais sauver les gens. Je m’approche de lui et voit qu’il souffre, mais il va bien. Enfin autant qu’on puisse aller avec des balles traversant votre corps. « Je vais tenter de faire un garrot, j’ai que ça à faire. Sinon tu ne tiendras pas long. Quelqu’un a de quoi faire un bandage improvisé ? » Certains me filent des trucs, je vire un bout de mon t-shirt et tente de presser sur la blessure à l’abdomen. Je demande à son pote de presser sur sa jambe. Si on sort pas vite, ce mec va perdre tout son sang et ce serait con.




You're a pain in my ass
more i keep falling for you again
but more you run more i run


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Ven 31 Jan - 19:41

Quelle idée franchement d’aller me mixer avec des gens, ou pire, aller là où je pouvais tomber sur le caractère de merde de Henley. Elle plaisantait sur les types de tortures qu’elle me ferait subir et je souris. « Je n’en doute pas très chère. » Les types n’y vont pas de main morte mais elle me rassure, elle va bien. Quelques secondes plus tard elle m’interdit tout acte héroïque. Je me marre. Je n’ai pas envie de me faire tuer et je ne vais pas jouer les sauveteurs. J’ai eu ma part de sauvetage raté. « Pas l’intention. » Mais quand ils l’attrapent et la mettent parmi ces jeunes femmes, les brutalisent et tirent sur l’un d’entre eux mon sang ne fait qu’un tour. Je me force à ne pas bouger de là, mais j’ai une furieuse envie de tous les fusiller. Mon poing est devenu blanc comme la neige tant je serre celui-ci. Ces batards payeront. Je reste là, à les voir la malmener, attendre de voir s’ils vont faire autre chose, s’ils vont bouger. Mais la peur au ventre je vois défiler tous ces moments où j’aurais pu être honnête sur ma façon de la traiter. Peut-être aurais-je du lui dire. Peut-être pas. Je rejoins Cameron et aide à soigner le jeune homme au sol, espérant que ce soit la seule victime, sans y croire vraiment. « Il perd beaucoup de sang, espérons que tout ceci ne vire pas en bain de sang, on serait tous foutus. Si on s’organise, on peut, peut être éviter qu’ils s’en prennent à ces femmes. Quelqu’un a des idées sur la façon de procéder ? » Me voyant parler aux autre l’un d’eux s’avance et me met une raclées royale. Je me retrouve au sol, me relève et frotte ma mâchoire endolorie. Ce soir, ils n’en restera qu’un, et ce sera pas highlander…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Ven 31 Jan - 23:02

Bon okay. J'aurai pas du sortir de chez moi clairement. Pourquoi je n'étais juste pas resté sagement devant mon pc, avec une bonne vieille pizza. Il avait fallut que j'écoute Talliah et que je vienne à cette fichue soirée. Maintenant je me retrouvais dos à dos avec Malia qui était moitié à nue à me contrôler pour ne pas la regarder. Vu la situation, ce n'était vraiment pas le moment de mater. Bref, je devais me reconcentrer. Ces types avaient franchement pas l'air sympas du tout. J'osais à peine bouger. Dans ce genre de situation je ne pouvais m'empêcher à ma grande sœur. Elle qui était dans la sécurité ce soir... faites qu'il ne lui soit arrivé rien de mauvais. Je ne voulais juste pas qu'elle joue à la Wonder Woman. Un geste de trop et c'était une balle assurée. Nous avions perdu Adam comme ça, je refusai que le scénario se répète. Ma main commença à naviguer sous l'effet du stress. Elle finit par attraper celle de Malia et la serrer. Il me fallut un petit moment pour calculer ce que j'étais en train de faire. Je retirai ma main et rougis bêtement. Alec qu'est-ce que tu faisais au juste ? Mais je n'eus pas le temps de marmonner des excuses foireuses et bancales qu'un coup de feu se fit entendre. Et merde ! Je regardai plus loin pour voir qu'un type avait été blessé. Qu'est-ce que je devais faire au juste. Je me retournai vers Malia pour lui faire signe de ne pas bouger. Forcément, je devais faire.... mon boulot. J'osai juste espéré que la blondinette n’allait pas faire des trucs insensées ou s'attirer une poisse d'enfer avec ces ravisseurs. Mais je devais essayer de faire quemque chose. Moi qui avait peur que Taliah fasse les héroïnes, je me retrouvais à aller soigner un type en pleine prise d'otage.... Oui l’hôpital se fout de la charité. Ouais j'étais tellement discret qu'on me remarqua à peine. Je me glissai vers un brun qui semblait être un peu plus jeune que moi. Bon, dans le désespoir des choses je déchirai une de mes manches de chemise pour faire un pansement compressif. J'osais juste que les balles se s'étaient pas logées dans le corps et s’étaient contentées de traverser. Mais dans l’urgence je ne pouvais pas vraiment analyser la situation. Avant de penser à sauver le monde, il faut déjà éviter que ce type ne meurt. Contentez vous de compresser les plaies pour éviter qu'il se vide. Gardez-le éveillé comme vous pouvez. J'avais chuchoté pour éviter d'avoir des ennuis. Mais apparemment c'était un peu fichu. J'osais juste espérer que les choses ne soient pas dramatiques. Je lançai un regard Malia, je devais avoir l'air malin avec ma manche en moins. Pourquoi on était obligés de se croiser dans des situations aussi insensées au juste ? Enfin, si on restait en vie, je crois que je serai près à supporter toutes les bizarreries du monde avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Sam 1 Fév - 0:08

Je dois admettre que je ne m’attendais vraiment pas à me retrouver dans cette fichue situation. Je re garde Alec et j’aurais presque ris. IL est foutrement intimidé et gêné. Il me passe une veste sur le dos, pour me réchauffer, ou pour ne pas me voir dévêtue. J’ai passé plus de temps dans ma vie à ce qu’on me veuille sans habits qu’avec. Alec est différent, et drôlement étrange. Sans doute pour cela que je n’agis pas comme d’habitude quand il est dans les parages. Il prend ma main un instant, ce qui me fait un effet bizarre puis, il la lâche comme s’il s’était brulé. Il se rend vers le blessé grave et les aide à le sauver. Mais on est observé et je n’aime pas ça, ces gens ne sont pas « fan » des changements du genre. Je les vois s’approcher et je le fais moi aussi, feignant de trébucher sur le type blessé, prenant la main d’alec au passage. « Faites comme si de rien était, remettez-vous là où vous étiez.» Je mets les mains du jeune - sans doute un de ses amis – sur les blessures et embarque Alec. Je le pousse à retourner là-bas quand une arme est pose sur ma tempe. « Ma jolie, ce n’est pas bien de désobéir aux ordres. » Je souris, mets en valeur ma poitrine bien visible et le regarde franchement. « J’ai trébuché, ça arrive non ? » Pas convaincu, mais subjugué par ma poitrine il me pousse de sa crosse et me montre là où j’étais. Je me blottis contre Alec, prend sa main de mon propre chef et attend silencieusement ce qui risque de tous nous arriver. Je les observe, ils sont énervés, je n’aime pas ça. « Ils vont agir, je ne sais pas ce qu’ils vont faire, mais ils sont prêt à bouger. Surtout ne dis rien et ne fais rien, stp. On règlera ce..baiser plus tard. » Peut-être parce que je me doute que sortir vivant ou en entier d’ici est une autre paire de manche, je suis plus assurée avec Alec, là où j’étais confuse il y a quelques minutes. Je me lève. » Je connais le code du coffre, si c’est de ça que vous avez besoin. Je peux vous montrer. » Ils s’approchent et me choppe par la main puis me pousse devant eux. Malheureusement, ils ne sont pas stupides et assez nombreux pour envoyer des types sans bouger eux même. Je jette un dernier regard à Alec et les suit. Evidemment que je connais le code du coffre, mais je ne compte pas le leur donner, juste gagner du temps. Je fais un signe à Upton, Chrys, et Alessandro ainsi que rafael, espérant que eux aussi nous en fassent gagner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alessandro di Marco
Membre this is africa

❖ AGE : vingt-neuf ans
❖ ORIGINES : italien
❖ JOB : co-directeur du san marco, branleur notoire
❖ STATUT : célibataire

❖ MESSAGES : 344
❖ À J-BAY DEPUIS : 11/01/2014
❖ CRÉDITS : avatar @ yourdesigndiary ✽ tumblr
❖ DC : jace caulfield, reagan singer, trent monroe
❖ TOPICS : OPEN + (2/3) intrigue, chrys
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Sam 1 Fév - 20:01

Ah t’es là toi.. Mais c’est la soirée des apparitions on dirait. Une apparition qu'il regrette amèrement, alors qu'il observe la salle, lâchant un long soupir, maudissant sa malchance. Pour une fois qu'il fait un effort, le voilà au milieu d'une prise d'otage. Il cherche machinalement sa petite soeur des yeux, espérant qu'elle contienne son caractère de feu et évite de se retrouver sous les canons de ces enfoirés parce qu'elle se sera amusée à se foutre de leur gueule. Il retire aussi discrètement que possible le portable qui vibre dans sa poche et grommelle, pointant son regard en direction d'une caméra. Alessandro espère bien que Taliah est entrain de le regarder et comprenne à quel point il la déteste. Il n'est pas sûr de ses sens, il peine à combattre les effets des substances qui coulent dans ses veines et elle lui demande de compter combien de mecs sont présents, elle lui de compter ! Alors qu'il voit probablement ces gars en double. Il essaie pourtant de répondre à sa question, tapant un chiffre dont il n'est même pas certain et planque son téléphone, pas friand de se prendre un coup de cross au visage.
Je suis Alessandro di Marco ! Il se redresse soudainement, se demandant un instant si - sous l'effet de la drogue - il ne se serait pas rendu sans même s'en rendre compte. L'idée que quelqu'un puisse se faire passer pour lui, lui semble tellement aberrante qu'il envisage sérieusement d'avoir complètement perdu le contrôle de ses propres mots. Mais lorsque le corps de Nathan heurte le sol, il prend la mesure de ce qui vient vraiment de se produire. Pétrifié, il attrape le bras de son frère et regarde les quelques personnes suffisamment courageuses - ou stupides - qui se précipitent pour aider le blessé. Il en viendrait presque à prier pour que Taliah ne décide pas de faire son entrée après le coup de feu, ça ne pourrait que mal tourner pour elle et ça lui fout une trouille mémorable. Il a déjà failli la perdre une fois et il ne veut pas non plus que quoique ce soit arrive à sa famille. Il se sent misérablement inutile, dans son costume trop cher et avec ses maux de tête. Il ne veut pas que quelqu'un d'autre soit blessé parce qu'il a pris le partie d'être un lâche et d'attendre. Et puisque Taliah a insisté pour qu'il ne fasse rien de stupide, que peut-il faire d'autre si ce n'est... quelque chose de stupide. - Ce... c'est moi. Je suis Alessandro.






    Operator please, put me back on the line, told my girl I'd be back. Operator please, this is wreckin' my mind. Can it be, the voices calling me, they get lost and out of time. I should've seen it glow but everybody knows that a broken heart is blind.
    ain't them bodies saints

     

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Taliah Parker
Admin À votre service

❖ AGE : 30 Ans
❖ ORIGINES : iranienne américaine.
❖ JOB : Flic
❖ STATUT : in love with an ass.

❖ MESSAGES : 173
❖ À J-BAY DEPUIS : 10/01/2014
❖ CRÉDITS : youdesigndiary
❖ DC : Gabriel, amy, lena, aileen, cameron, johnny.
❖ TOPICS : 0/3
❖ POINTS : 0

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Sam 1 Fév - 21:10

Je regarde les caméras une à une et retiens mon souffle. Je sais que je ne devrais même pas être là. Je devrais être avec eux, avec mes collègues. Mais il faut toujours que je sois la seule à ne pas me fourrer dans ce genre de trucs. J’observe, j’écoute – oui ya le son c’est moderne – et là j’entends des voix s’élever, deux idiots s’avancer. Mais qu’est ce qu’ils sont cons ! C’était vite vu mais j’avoue ne pas être non plus ravie de voir le gosse se faire tirer dessus. J’ai donné le numéro vite fait à la police, mais je ne suis pas sure que ça suffise. J’ai la trouille, parce que d’une, je peux voir tout ce qu’il se passe en direct, de deux, s’ils me trouvent ici, je suis morte. Mais la suite me mets presque à terre, je m’apprête à avertir la police des derniers événements, quad j’entends vois Alessandro s’avancer et annoncer qu’il est un Di Marco. « PUTIN DE MERDE » que je gueule dans la pièce. Je lui ai dit de ne rien faire bon sang, il va se faire tuer. « Oui, oui je suis là. Deux imbéciles se sont fait passer pour un di Marco, l’un d’eux s’est fait tiré dessus. Ca m’a l’air plutôt le bazar là-bas. Un des di marc s’est avancé et s’est montré. Je pense qu’il vaut mieux que j’y aille. » Je le sais, c’est du suicide, mais si je laisse Alessandro prendre la suite de tout ça, autant se dire adieu, il va merder. « Vous êtes folles ? Il nous faut un inside. Si vous y aller, on ne pourra plus vous aiguiller, soyez raisonnable ! » Je ris jaune, ils ne comprennent pas, eux. « Si je n’y vais pas cet idiot va tout faire fourrer et vous aurez droit à un bain de sang, j’y vais. Je laisse l’audio pour que vous puissiez entendre ce qui se dit. » La vérité ? Si je ne rejoins pas Sandro, je vais le regretter, et tant pis si c’est aussi stupide que ce qu’il vient de faire. Je rejoins discrètement les invités et fais exprès de me faire griller. « Hey toi ! » Grand sourire, poitrine en avant, feignant la stupidité, quand vous êtes sortie avec Alessandro, vous maitrisez. « J’étais aux toilettes. Vous pouvez m’indiquer le bar ? » Il m’attrape, me balance avec les autres. J’arrive juste à temps pour voir l’autre idiot se rendre et le foudroyer du regard. Plus pour moi que pour les autres je sors ma mauvaise humeur. « S’il se fait tuer je le tue. » Très logique, on en convient.




you're my curse asshole
and i can't forget you
but you're a part of me anyway
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Reagan Singer
Admin À votre service

❖ AGE : vingt-sept ans
❖ ORIGINES : américaine (croate)
❖ JOB : escroc et voleuse plus ou moins à la retraite, propriétaire du bradburys
❖ STATUT : célibataire

❖ MESSAGES : 767
❖ À J-BAY DEPUIS : 07/11/2013
❖ CRÉDITS : avatar @ yourdesigndiary ✽ tumblr
❖ DC : jace caulfield, sandro di marco, trent monroe.
❖ TOPICS : OPEN + (2/3) johnny, cameron, intrigue
❖ POINTS : 6

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Sam 1 Fév - 22:59

Elle retient un cri alors qu'on la saisit par le bras. Des larmes perlent au bord de ses yeux qu'elle essuie d'un revers de main rageur, irritée par sa propre faiblesse et son incapacité à faire quoique ce soit. Elle pourrait les baratiner, mais elle ne tient pas à révéler à tout le monde son domaine de compétence, il y a déjà suffisamment - trop - de monde au courant. Ils ont besoin des patrons pour ouvrir le coffre ? Sérieusement ? Au-delà de la douleur qui la secoue de vertiges, elle ne peut s'empêcher de poser sur ces hommes un de ces regards débordant de condescendance dont elle a le secret. En plus d'être violents et, clairement, en manque d'organisation, ils n'ont apparemment aucun véritable talent pour le vol. Une insulte pour la profession. se dit-elle avant que Cameron ne vienne interrompre le cours de ses pensées. Ce qui n'est finalement pas une mauvaise chose. Elle décide de suivre son conseil à contre-coeur, essayant de ne pas cracher son mépris aux visages des braqueurs. Qui t’as fait ça Réa. Et ne me dis pas que tu n’as rien. De ce que je vois, t’as fricoté avec un fou. Qu'est-ce qu'il en a à faire, de toute façon ? Elle lui jette un regard exaspéré. Elle ne sait plus, elle ne comprend plus. Cameron va et vient avec ses colères et ses leçons de moral, il la rejette et la méprise, et le voilà qui fait mine de s'intéresser à elle. - Arrête de toujours t'imaginer le pire, ce n'est que le résultat d'une mauvaise chute. Si, au fond, elle est ravie de son inquiétude, et de la main qui serre la sienne avec vigueur, elle craint qu'après cette soirée, il redevienne le Cameron qui a décidé de la détester. Elle referme ses doigts sur la peau de Cameron, s'accrochant à l'espoir fou que, pour une fois, tout va bien se passer, et ce même s'ils se tiennent tous les deux dans la même pièce, côte à côte, sans s'envoyer des vacheries à la figure.
Alors qu'il la serre contre lui, elle ne reste pas dans son étreinte, concentrant son attention sur la scène, dramatique, qui se déroule sous leurs yeux ébahis. Et Cameron, fidèle à lui-même, ne peut s'empêcher de se mêler à l'histoire. Si tu dois sauver ta peau, au moindre signe, fais-le. Ne te retourne pas. Parce que tu crois que je partirais sans toi ? se retient-elle de lui dire, avant de comprendre que, sans doute, elle filerait sans demander son reste, comme elle l'a toujours fait. Sa vie, avant celle des autres. La survie, toujours. Elle ne se poserait probablement pas la question, parce qu'elle ne répond qu'à l'instinct. Est-ce qu'elle resterait pour lui ? Elle l'ignore, ou elle a simplement peur d'admettre qu'elle en est venue au point où elle ferait passer la vie de quelqu'un d'autre avant la sienne. Elle s'est affaiblie, Reagan, et en voyant Joe et Cameron risquer leur peau pour un inconnu, en observant le petit frère de son amie agir comme un idiot, elle ne peut pas s'empêcher de se lever, revêtant sa tenue de comédienne, alors que tout son corps lui hurle de mettre le conseil de Cameron à exécution et de se fondre dans la foule. - Je suis... la soeur de cet idiot. dit-elle en montrant Alessandro d'un geste de la main, capturant au passage le regard la jeune femme dont elle vient d'usurper l'identité. Elle s'approche de deux des braqueurs, lançant avec un sourire. - Je ne suis pas une di Marco, c'est le seul à s'être montré ce soir, précise-t-elle, suffisamment fort pour que Chrys l'entende, avant de baisser le ton, mais puisque on est surement entrain de se foutre grandement de vous, je suis sûre que vous apprécierez d'avoir mes talents à disposition pour ouvrir ce coffre. Tout ce que je demande, c'est sortir d'ici en un seul morceau. qu'elle conclut en agitant ses doigts, un air mutin sur le visage, un masque de confiance fébrile qui risque de se briser à tout instant alors que son avant-bras continue de la faire souffrir, et qu'elle se maudit intérieurement de s'être jetée dans la gueule du loup.




    Mysteries of attraction could not always be explained through logic. Sometimes the fractures in two separate souls became the very hinges that held them together.
    nothing I wouldn't do


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Sam 1 Fév - 23:37

« Tu sais que t’es canon toi ? » Je crois que la blonde – connais pas son nom- que je tiens sur le lavabo des chiottes pour mec en a après moi. Depuis le début de la soirée j’ai bien vu qu’elle avait faim et en bon gentleman, je lui ai fait le tour du proprio dirons-nous. Ça me fait toujours étrange de revenir ici, de crécher à l’hôtel. Je souris et plonge mon visage dans son cou quand l’absence de bruit autour me semble suspect. Si j’avais su, j’aurais sans doute continué ce moment de jeu plutôt que de sortir des chiottes pour regarder ce qu’il se passe. Je vois une foule de gens assis, allongés, un blessé, voire des blessés et une de mes ex qui attire l’attention sur elle. Je fais semblant d’être concerné et je fonce vers elle la prenant par le bras de manière empressée. « L’écoutez pas, c’est une mythomane. Les patrons ne sont pas là et ce type là c’est juste le poivrot de l’hôtel. Il passe son temps à se faire passer pour un des patrons. » Le type nous regarde bizarrement, nous flanque une raclée et nous demande de nous rasseoir gentiment. « Tu comptais gagner du temps ou sauver tes fesses Réa ? Parce que ce n’était pas très clair. » J’ai surement foiré ses plans et je m’en fous. Je regarde qui est là et souris voyant Cameron dans le lot. Ce type ne sait même pas qui je suis et je crois que ça me fait délirer. Je me surprends à vérifier que Jaime est dans le coin. La blonde a été se foutre plus loin, furieuse que je ne l’ai pas laissée dans les chiottes en sécurité. « Il se passe quoi au juste ? » Fis-je presque intéressé. Presque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Dim 2 Fév - 11:32

Alors que les braqueurs semblaient trouver leur marque au sein de l'établissement, les choses dérapèrent. Ils voulaient voir les patrons et de jeunes héros inconscients tentèrent de les duper. Pourquoi ? Parce que les filles mises au centre de la pièce sous la menace de leurs armes étaient de leur proche ? Après tout cela importait peu, car le résultat était le même: un blessé par balle et des brigands en colère. Mauvais ! Très mauvais pour la suite ça. Des gens se précipitèrent pour aider à soigner le jeune blessé. Ou tout du moins le maintenir en vie en espérant que tout cela finisse assez vite pour qu'il puisse être transporté à l'hôpital. Là, ce n'était pas gagné, car d'autres personnes se mirent à jouer avec les nerfs des preneurs d'otages. D'ailleurs, certain se firent rosser comme il se devait pour avoir osé les prendre pour des cons. Bien fait ? Pas si sûr, car cela faisait montrer la pression dans le camp des mécréants et quand ça explosera, on sera tous très mal. Cette histoire allait finir dans un bain de sang si cela continuait de cette façon.

De son côté, Aemi enleva sa veste et souleva sa chemise afin de regarder comment allait la plaie qu'elle avait au niveau de l'abdomen quelques jours plutôt suite à une altercation avec des petits cons. Rassurée, elle plia sa veste pour en faire un oreiller et s'allongea en attendant que les choses soient terminées. Chose qui allait probablement prendre du temps à la vue de la tournure des événements. Manquerait plus que la police arrivent pour "pimenter" encore plus ce début de nouvelle année. Vive 2014 ! Vive les résolutions ! Aemi se disait que rester en vie afin de continuer à profiter de sa liberté serait une bonne résolution pour commencer. Amen !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Dim 2 Fév - 14:29

Ça devait être une soirée tout ce qu'il y a de plus banale. Un réveillon de plus en somme, où la plupart des gens venaient fêter la nouvelle année comme si cette dernière serait meilleure que la précédente juste parce qu'on aurait dignement célébrer ça à grand renfort d'alcool. Non mais comme si ça pouvait changer quoi que ce soit! Quand une merde vous tombe dessus, ça vous tombe dessus, personne ne peut prétendre que ça aurait pu être évité si on avait fait ou ça autrement, dit quelque chose d'autre. Le fatalisme, son credo ? Non, pas du tout mais disons plutôt qu'à trop voir le verre à moitié vide, Henley n'était plus aussi déçue et surprise quand les emmerdes pointaient le bout de leur nez dans sa vie. Mais là non, un braquage et une prise d'otages, ça ne figurait pas à son programme. Sinon évidemment qu'elle aurait eut son arme et que la situation aurait été toute autre. En tout cas, avec ce qui se passait, la demoiselle avait pu changer totalement de sujet et laisser les questions qu'elle s'était posée en son for intérieur de côté. Chassez le naturel... Joe l'avait rattrapé et il avait même demandé si elle allait bien. C'était une première mais bon ça ne voulait rien dire, pas vrai ? Sans ces types, rien de tout ça ne se serait passé. Et c'était suffisant pour elle comme analyse pour le moment. S'assurant qu'il ne joue pas les héros avec tout ça, elle ne put pas ajouter grand chose de plus puisqu'on venait la prendre par le bras, l'amenant au centre de la pièce avec d'autres femmes.

La situation se compliquait encore un peu plus mais la jeune femme ne s'attendait pas à ce que quelqu'un soit assez stupide pour essayer de se faire passer pour les proprios des lieux et bizarrement, son instinct lui avait dit que ça ne tarderait pas à se payer. L'un des deux héros en herbe apprendrait sa leçon pour sûr, avec une balle collée en moins de deux dans son petit corps encore fraichement sortit de l'adolescence. Elle donnerait n'importe quoi pour avoir son arme à cet instant précis mais à elle seule, elle ne pourrait rien faire et ça l'énervait grandement. Cherchant des yeux la pièce, ses issues et les éventuels plans qu'elle pouvait monter avec ce qu'elle avait sous la main, autant vous dire que notre flic ne partait pas très optimiste. Mais quand l'un des types s'avança vers le petit groupe formé autour du blessé et qu'il asséna un coup à Joe, elle sentit son cœur se serrer. « NOOOONN! » lâcha-t-elle sans parvenir à se retenir. Tout ça allait mal finir, pas de doute à avoir sur la question à présent. Ces types ne plaisantaient pas et ils ne partiraient pas sans avoir eut ce pour quoi ils étaient venus. Mais nouveau coup de théâtre, l'un des Di Marco s'avance. Ok, ça va peut-être calmer les joyeux drilles venus ici pour ça mais Henley ne sait que trop bien que même s'ils obtiennent ce qu'ils veulent, il n'y a aucune garantie derrière que tout le monde s'en sorte. Alors pour le moment, mieux vaut attendre le moment opportun pour se décider à agir. Et peut-être que l'arrivée de Taliah va justement lui permettre d'accéder à cette fenêtre d'opportunité...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rafaele di Marco
Membre this is africa

❖ AGE : 32 ans
❖ ORIGINES : sud-africaine d'origine italienne
❖ JOB : Co-directeur du San Marco Hotel ★ cavalier professionnel
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 218
❖ À J-BAY DEPUIS : 22/10/2013
❖ CRÉDITS : © your designdiary
❖ DC : royce + rodney + joaquin
❖ POINTS : 63

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Dim 2 Fév - 14:44

Tout s’était déroulé parfaitement, sans anicroche. Ravi, il espérait bien que ce sans faute se prolongerait jusqu’à la fin de la soirée. Occupé à veiller à ce que le buffet soit régulièrement réapprovisionné, il arrive en retard au décompte généralisé, auto-initié, précis comme un mécanisme, réglé comme du papier à musique à moins que Chrys ou Alessandro aient pris l’initiative ? Toujours perchée sur l’estrade, la chanteuse à la voix de velour, peut-être l’origine du fameux décompte en fait, s’est immobilisée, on ne perçoit plus que sa voix dans l’obscurité imprévue qui a enveloppé le hall. Il aurait pu croire à un canular, une blague de mauvais goût, mais le visage encagoulé de ces hommes qui se sont introduit dans l’hôtel, passant le barrage de la sécurité, ne semble pas indiquer la moindre trace d’humour. Dérobant montres, bijoux et autres objets de valeur, détroussant les convives aux tenues pour certains très élaborées et riches, les membres de ce groupuscule aux intentions indéterminées mais pour le moins malveillantes.
Deux otages, des jeunes filles, courageux mais pas téméraires ces brigands qui s’attaquent à des ‘proies’ faciles pour faire ployer l’assemblée. Un hoquet de surprise meurt dans sa gorge lorsqu’un jeune homme dans l’assistance se fait passer pour lui. Peu probable que la ruse prenne, les ravisseurs ne sont pas si naifs. La situation s’envenime rapidement, un blessé déjà, et ça ne semble pas leur poser de problème d’en faire d’autres, bien au contraire à en juger par l’un d’entre eux qui pour sa part n’a qu’une hâte, pouvoir enfin tirer dans le tas, à vue et à volonté. « Ce… c’est moi. Je suis Alessandro. » La réaction de son frère surprend Rafaele qui, tout en tâchant de repérer Chrys dans la salle, priant pour qu’elle ne la ramène pas – qui sait ce qu’un petit sarcasme pourrait engendrer comme réaction, d’autant qu’elle-même fait partie du cœur de cible, ou du moins, des premières exigences. « Je suis Rafaele di Marco… » Lance-t-il en s’avançant à son tour, se mettant à côté de son cadet. Egal à lui même, jovial et avenant, il ne se départit pas d’un sourire, presque enjôleur, parce qu’il a très bien compris que les colères et autres formes de nervosité, ne règlent rien. Pourvu que tout ne dégénère pas se dit-il intérieurement. « Que voulez vous ? De l'argent ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Upton Kadebe
Membre this is africa

❖ AGE : 25 ans
❖ ORIGINES : Sud-Africaine
❖ JOB : Agent de sécurité
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 394
❖ À J-BAY DEPUIS : 09/01/2014
❖ CRÉDITS : tumblr + yourdesigndiary
❖ DC : Calliope
❖ POINTS : 60

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f87-location-de-upton-kadebe
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Dim 2 Fév - 15:05

Stupidité.

Bon, décidément, certains ont oublié leurs cerveaux au vestiaire.
Alors que le type au sac qui récoltait les bijoux s'éloignait enfin, on se retrouva aux premières loges d'un triste spectacle. Oh, et self highfive, pour avoir prédit ce qui se déroulait.
La nombreuse troupe devait à présent gérer avec des petits problèmes de cohabitation au sein de leur groupe. Ouch. De ce que j'entendais, certains étaient plus dérangés que d'autres. Avec un grand frère protecteur. Mmmh … Je repérais ceux qui ne s'entendaient pas très bien. On pourrait toujours s'en servir. Bon, bien sûr, s'ils ne nous flinguaient pas tous. Malgré le fait que nous ne connaissions toujours pas leurs motivations (hormis qu'ils étaient probablement là pour le coffre), eux avaient quelque chose derrière la tête. L'un d'entre eux s'en pris à une blonde, que je reconnus, pour lui avoir déjà parlé. Bon, c'était ni une amie ni rien, et même si je ne la connaissait pas plus que ça, il était impensable de les laisser la maltraiter. Surtout quand ensuite, ils s'en prirent à une autre fille. C'était quoi, ces mecs ? S'en prendre à des filles ? Waouh, j'applaudis des deux mains. Bon, je fis moins le malin quand le type qui avait voulu prendre nos bijoux revint vers nous, me planta son flingue sur le haut du crâne et emporta Aileen. Bah oui bien sûr, en plus de ça, ils vont me faire mentir à cette fille. Bon, résultat des courses, Aileen rejoignit les deux filles qu'ils avaient déjà attrapés, ainsi qu'une quatrième en prime. Quatre filles ? Mais quel manque de couilles, c'est moi qui vous le dit. Quatre filles contre les Di Marco. Là encore, on avait rien appris de leurs ambitions.
Bon, la suite n'arrangea pas vraiment les choses. Type A, 35 kilos tout mouillé, prétendit être un Di Marco. Mais bien sûr. Un autre se leva et prétendit aussi en être un. Bon, peut-être que ces ravisseurs / braqueurs, sont assez idiots, pour ne pas dire complètement écervelés, pour ne pas avoir pris deux secondes et regarder sur le web la tête des Di Marco, mais il ne fallait peut-être pas penser qu'ils prendraient deux ados comme des dirigeants d'hôtel. La balle que prit le premier était d'ailleurs la simple confirmation de leur stupidité. Ils étaient tous stupides.
Du coup, certains aidèrent le jeune. La blonde attrapée par les ravisseurs tenta de s'en défaire. D'autres se prirent des coups. Et les choses partirent dans tous les sens. Le vrai Alessandro se redressa et se présenta, Malia se leva et indiqua qu'elle connaissait le code du coffre, si tant est que ce soit la chose qu'ils désiraient. Deux types l'encadrèrent rapidement et l'emmenèrent. Mais il en restait pas mal encore. Au moins, on arrivait à les distraire. Taliah devait avoir appelé les flics depuis belle lurette. D'ailleurs, elle fit elle aussi son entrée. Oh, et en parlant d'entrée remarquable, une brune affirma qu'elle était la sœur d'Alessandro. En fait, il ne manquait plus que le pop corn et les rires enregistrés, et on aurait un soap, là. Bon, mais sinon, elle proposa d'aller ouvrir le coffre elle aussi – or, Malia ne venait-elle pas juste de le faire ? Accordons nos violons, ça devenait du grand n'importe quoi cette histoire. En parlant de n'importe quoi, un type sorti de nulle part avoua que cette brune mentait elle aussi.
Alors moi, je m'étonnais qu'il n'y ait pas eu de coups de feu depuis autant de temps. D'autres coups fusèrent, certes mais … Il fallait que je me concentre. Pas sur le spectacle donné par les clients de l'hôtel, non. Sur les ravisseurs. La plupart, ceux qui n'avaient pas grand chose à faire d'autre que de nous mettre en joue, se tournaient régulièrement vers leur chef présumé. Le grand frère, je crois. Malgré que certains aient été remis à leur place, beaucoup de clients chuchotaient entre eux. Le type qu avait reçu la balle avait besoin de soins. Mais tout ce petit jeu m'énervait. Et s'il m'énervait moi, je n'osais imaginer ce que ressentaient les ravisseurs. Certains resserrèrent leurs prises. OK, ça allait mal se terminer – et ça allait se terminer bientôt.

J'allais probablement faire quelque chose d'aussi stupide si Rafaele, Dieu le bénisse, ne se soit pas désigné et ait -Dieu le bénisse encore une fois- demandé ce que souhaitaient ces ravisseurs. Finalement, on avait un bout de cerveau dans l'assemblée. Même si les ravisseurs échangeaient de plus en plus de regards, son intervention avait au moins calmé le jeu du côté des invités. Tout du moins, je l'espérais. Je changeais de position afin de me mettre un peu plus comme un sprinteur qui s'apprête à partir et un peu moins comme un dieu grec affalé dans son fauteuil. Après tout, mon job, ça a toujours été de protéger les gens – spécialement mes patrons. J'attrapais les regards, surveillait les ravisseurs et leurs petits problèmes de coordination, continuait d'essayer d'anticiper la suite des événements.



Et rappelez-vous toujours
qu’un sourire coûte
moins cher qu’une balle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kate Sheppard
Membre this is africa

❖ AGE : 21 ans
❖ ORIGINES : Sud-Africaine
❖ JOB : Etudiante en biologie et serveuse au San Marco
❖ STATUT : Célibataire

❖ AGE : 27
❖ MESSAGES : 225
❖ À J-BAY DEPUIS : 07/01/2014
❖ CRÉDITS : MYRTILLE.
❖ DC : Hayden le boiteux
❖ POINTS : 35

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Mar 4 Fév - 23:09

Je mettais mes mains devant ma bouche. Qu'est-ce qu'il venait de se passer au juste. En peu de temps, je vois ma meilleure amie se faire attraper par des sales fous. Et Nathan, quel imbécile ce Nate. Qu'est-ce qu'il lui était passé par la tête de se faire passer pour un des Di Marco ? Les choses s'étaient enchaînées rapidement. J'eus de mal à réaliser ce qu'il venait de se passer. Je voyais mon ami au sol. Sans m'en rendre compte, des larmes commencèrent à rouler sur mes joues. Je pleurai moi ? Oui apparemment, j'en étais encore capable. Mais je restai bloquée, mon corps en complet refusai de bouger. Je restai stupide dans mon coin alors que les gens commençaient à s'accumuler autour du Nathan. Je vis même Cameron... mais qu'est-ce qu'il faisait cet imbécile aussi ? Il voulait se faire tuer lui aussi ? Je voulais lui hurler d'aller se cacher. Mais rien, je ne pouvais pas. J'étais complètement tétanisée par la peur. La peur qui me déchirait les entrailles. Bien des choses se passèrent. Un type se fit taper, des réactions. Puis sans comprendre, je me levai, mon corps s'était mit à se mouvoir sans vraiment que je puisse comprendre pourquoi. J’accourrai vers Nathan. Je ne voulais pas qu'il.... qu'il.... Nathan. Je m'affalai vers lui et passa en panique mes mains sur ses joues. Nathan ? Nathan ? Parle-moi ! Nathan ! Stupide ? Oui s'était même plutôt crétin, la débilité absolue en complète. Je voulais juste qu'il me parle. Je voulais voir de la conscience dans son regard. C'était dur à accepter, je ne voulais juste pas... Mais bien sûr les choses ne se passèrent pas comme prévu. Logique. Je sentis une prise sur mes bras. On m'attrapa, je ne devais pas rester. Lâchez moi ! Salauds ! Je me débattais comme une lionne... enfin plus comme une mouche dans une toile d'araignée. Mais quand on posa un flingue sur ma tempe, je me raidi instantanément. Ok, ok. C'était plutôt disuasif. Je ne devais rien faire. Je regardai Nathan alors que Cam, Hayden le crétin et un autre types s'occupaient toujours de lui. Punaiz faites que quelque chose nous sorte de cette merde.



You keep hauting me
I need someone
To protect me from your madness


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Mer 5 Fév - 13:27

Le San Marco est un bel hôtel. Les gens y sont accueillant et le cadre est idyllique. De belles vacances en perspectives. Bon oui ... J'ai quand même le petit détail de Lexa à prendre en compte. D'ailleurs, arrivé hier dans la matinée, j'avais espéré la croisé à la réception dès mon arrivée. Hélas, non. J'ai passé ma journée à somnoler dans mon bain en regardant une chaîne payante qui diffuse en boucle des vieux cartoons. Une bière à la main, j'ai manqué de me noyer une douzaine de fois avant de sortir de là. Je me suis écroulé sur mon lit et je me suis réveillé au milieu de la nuit. Ne connaissant pas le coin, j'ai regardé une nouvelle fois les cartoons. Je n'arrivais pas à me remettre sur les rails. Le décalage horaire. Quelle merde. Le temps de se faire, je décide de sortir le moins possible de ma chambre. Puis les heures passent et je reçois des sms d'une cliente mécontente ... Aucune patience. Puis je me souviens d'un détail. Ce soir même. Je pense presque actuellement. Une soirée pour le nouvel an. Une fête organisée par l’hôtel. Il y a de forte chance que je tombe sur Lexa donc ... Je fouille dans mes affaires, histoire de trouver une tenue adéquate. Les années 20. Pantalon à épingle, bretelles, chapeau, débardeur blanc. Oui merde il fait chaud.

Je tripote mon portable. Puis j'entends du bruit, des cris, des menaces. Heureusement, je n'ai rien de valeur avec moi ... Sauf. MON PORTABLE ! Je ne peux pas me permettre de le perdre. J'attrape rapidement un sac de congélation à zip qui trainait sur la table et lance mon portable dedans. En courant dans la salle de bain, je balance le sac bien fermé dans la cuve de la chasse. Pile au bon moment. Un homme armé défonce la porte de ma chambre et me tire par le bras en balançant un bon nombre d'insultes complètement inutile. J'ai aucune raison de jouer les héros. Il me traine dans le couloir jusqu'à la salle principale de l’hôtel. Je suis balancé au milieu des autres invités. On nous demande de vider nos poches. Je n'ai rien d'autre que quelques coupures. Je cherche du regard dans les invités. Je cherche Lexa. Elle semble ivre, mais paniqué. Les hommes armés semble se disputer, puis ils cherchent les big boss de l’hôtel. Aucune idée. Et puis je leur dirais rien. Ce genre de malades, je préfère pas trop les fréquentés. Mais quand ils se mettent à menacer les demoiselles, je m'échauffe un peu. Mais non ... Je ne dois pas jouer les héros. Je dois juste veiller sur Lexa. Pistolet sur la tempe je regarde le regard effrayé de la blonde, sans pouvoir rien faire.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Royce Keller
Membre this is africa

❖ AGE : 25 ans
❖ ORIGINES : hongroise & sud-africaine
❖ JOB : sans emploi
❖ STATUT : célibâtard

❖ MESSAGES : 322
❖ À J-BAY DEPUIS : 01/11/2013
❖ CRÉDITS : © yourdesigndiary
❖ DC : rafaele, joaquín
❖ TOPICS : get in line babe 8)
❖ POINTS : 20

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Jeu 6 Fév - 18:26

Le temps d’une cigarette, de la fin d’un verre de scotch sous la voute étoilée de ce mois de décembre. Il ne sait pas vraiment ce qu’il fait là, dans un endroit où on ne s’attendrait pas à trouver un type de son espèce; en fait, il est un peu cette âme errante, qui ne sait pas trouver sa place, qui tombe comme un cheveu sur la soupe où qu’il aille. Il aurait pu se trouver un bonne compagnie, ce ne sont pas les jolies filles qui manquent, surtout pas ce soir là, rivalisant sans le dire, à celle qui aura la plus belle tenue ou celle qui fera tourner le plus de têtes.
Déjà un petit joint dans le sang, une sorte d’échauffement, pris avec Jace, un autre dans la poche de son pantalon, prêt à l’emploi. Il avait promis à son agent de probation, de ne plus se laisser aller à ce genre de bêtises d’adolescent, de se trouver un travail honnête et de finalement commencer à rentrer dans le moule social, mais mettre ces belles paroles en application ? Un peu moins facile.
Suivre les conventions n’a jamais été son truc, au contraire, il les fuit avec soin, mais sans savoir pourquoi, voyant minuit approché, il est retourné à l’intérieur où la soirée continuait de se dérouler… Ou presque. Trois hommes cagoulés, vêtus de noir, semant la panique parmi les invités. Il pense à un canular, quelque chose de prémédité, d’un goût étrange mais sait-on jamais, il a découvert il y a longtemps le caractère erratique de l’esprit humain. Un sourire se peint sur ses lèvres, plus comme un rictus en fait, et jette un œil à ce grand brun barraqué, barbu, stoïque. Puis, plus par réflexe qu’autre chose, commente à voix haute « Etrange idée pour débtuer l’année, enfin, pourquoi pas… » La vue de Nathan à terre pourtant, lui semble incongrue… Ferait-il lui aussi partie de la mise en scène ? Mais le jeune homme ne semble pas du tout feindre la douleur, ses traits ne mentent pas. Lui, vient de manquer une occasion de se taire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Carry Barnett
Admin À votre service

❖ AGE : 26 ans
❖ ORIGINES : Sud-africaine
❖ JOB : Sans emploi
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 74
❖ À J-BAY DEPUIS : 07/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Samantha Reed & Lexa Burton
❖ POINTS : 0

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Lun 10 Fév - 0:23

Depuis ma sortie de l’hôpital psychiatrique, j’avais élu domicile à l’hôtel San Marco. L’hôtel proposait à ses clients et aux habitants de Jeffreys Bay de finir l’année ensemble lors d’une soirée sur le thème des années 20. J’ai longtemps hésité à m’y rendre et finis par descendre dans la salle de réception une demi-heure avant le passage à l’année 2014. Il y avait beaucoup de monde. Je ne me sentais pas vraiment à l’aise en voyant toutes ces personnes fêtant la fin de l’année comme il se doit. Je ne me sentais pas d’humeur à faire la fête. J’étais sur le point de remonter dans ma chambre quand un couple m’aborda pour discuter. Je finis par me détendre et pris une coupe de champagne. La demi-heure qui nous séparait de l’année suivante passa à une vitesse et bientôt les invités faisaient le décompte à l’unisson. Les lumières s’éteignirent étrangement à l’arrivée du chiffre zéro. Quand elles se rallumèrent, j’entendis une voix d’homme qui n’annonçait rien de bon. Quand je voulus me tourner dans sa direction, je me fis bousculer par une jeune femme complétement paniquée. Je basculai en avant et amortis ma chute avec mes mains. La douleur envahit immédiatement mon poignet. Ça faisait un mal de chien. Autour de moi, les gens s’affolaient et me marchaient dessus. Je me glissais vers l’une des tables pour me mettre à l’abri. Le calme finit par prendre place dans la salle. Je ne voyais absolument rien de ce qui se passait. Je me relevais pour observer mais je fus arrêter dans mon élan par la douleur de mon poignet. J’espérais qu’il ne soit pas cassé. J’avais vu assez d’hôpitaux pour le moment. Je n’avais pas envie d’y faire un tour à nouveau. J’entendis plusieurs personnes dire qu’ils étaient les Di Marco que les ravisseurs cherchaient. Je tentais de me relever à nouveau en m’appuyant sur mon autre main, mais mon élan fut une nouvelle fois rompu. Cette fois-ci, c’était bien plus grave car c’était à cause un coup de feu. Le bruit me fit sursauter et perdre l’équilibre. A entendre les cris qui suivirent le tir, quelqu’un venait de se faire tirer dessus. Pourquoi avait-il fallu que je vienne à cette maudite soirée ? J’aurais vraiment mieux fait de rester dans ma chambre. La peur commença à envahir tout mon être. La soirée était en train de dégénérer et le pire était que je ne voyais rien de ce qui se passait. L’imagination peut parfois prendre le dessus et faire peur alors qu’il ne se passe rien. Me cacher sous la table était sûrement la meilleure chose à faire dans ce genre de situation. Pourtant, je fis le contraire et m’éloigner d’elle à quatre pattes. Je tentais de regarder entre les jambes des personnes placées entre nos agresseurs et moi, mais je ne voyais pas grand-chose. Je me relevais puis m’avançais doucement vers le reste de la foule, à moitié courbée pour ne pas me faire repérer. Arrivée à destination, je me mis sur la pointe des pieds pour évaluer la situation, mais il y avait tellement de monde que je ne voyais rien. Je n’avais plus qu’à attendre que l’orage passe et ne fasse pas trop de victimes. Côté drame, j’avais eu ma dose pour toute une vie. J’espérais ne pas ajouter cette soirée à ma longue liste des mauvaises journées de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lexa Burton
Admin À votre service

❖ AGE : 26 ans
❖ ORIGINES : Américaine
❖ JOB : Réceptionniste au San Marco / Voleuse, chasseuse d'esprit, cartomancienne. Pour simplifier: arnaqueuse XD
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 202
❖ À J-BAY DEPUIS : 15/01/2014
❖ CRÉDITS : Your Design Diary & Jaifkncourtney
❖ DC : Samantha & Carry
❖ POINTS : 17

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Lun 10 Fév - 1:28

Comme le veut la tradition, je vous souhaite une bonne année et surtout… une bonne santé ! Enfin, pas sûre que cette année, ce sera le cas de tout le monde. Nos agresseurs semblaient déterminés et quand ils tirèrent sur Nathan, il n’y avait pas de doute qu’ils étaient prêts à faire un carnage si on ne leur donnait pas ce qu’ils voulaient. J’avais toujours les mains en l’air. J’avais lâché le verre que j’avais, au moment du coup de feu qui m’avait fait sursauter. La jeune femme que j’avais embrassée aux douze coups de minuit s’était accrochée à ma robe au moment du tir. Elle semblait terrifiée et tremblait comme une feuille prise au vent pendant une tempête. Je ne vais pas dire que je n’avais pas peur car j’avais déjà eu un délicieux tête-à-tête avec le canon d’un flingue par le passé, mais là, nos ravisseurs semblaient plutôt dangereux. Le pire était tous ceux qui se prenaient pour des super-héros et finalement aggravaient leur cas. Pourquoi Nathan avait-il dit qu’il était l’un des Di Marco ? Pourquoi se mettre en danger comme il l’avait fait ? Une chose était sûre, je n’allais pas bouger et tentais de sauver les invités de la soirée. L’hôtel avait un staff de sécurité qui allait sûrement se charger de tout. Inutile de se mettre en danger surtout quand on a des gars comme ceux-là en face de nous. Enfin, j’allais rien faire de stupide tant que j’arriverais à garder l’esprit clair et ce n’était pas gagner. La salle tanguait de plus en plus, au fil des minutes. Pendant que je dansais, je n’avais eu aucun problème mais le fait de m’arrêter et rester immobile, me faisait prendre conscience que j’étais bien imbibée d’alcool. Je fermais les yeux à plusieurs reprises pour essayer de reprendre mes esprits mais sans succès. J’avais vraiment du mal à garder les bras levés. Je finis par les baisser quand j’aperçus que j’étais la seule idiote avec les bras en l’air. Je serrais la jeune femme dans mes bras et tentais de la rassurer. J’avais vraiment du mal à rester concentrer sur ce qui se passait. Pourquoi avait-il fallu que je boive autant ? Et surtout, pourquoi venir à une soirée organisée par l’hôtel ? J’étais devenue une accro de mon lieu de boulot ou quoi ? J’avais l’occasion de ne pas fêter la nouvelle année à l’hôtel car je ne bossais pas et pourtant, j’étais quand même venue. Je devais être masochiste ou attirée par les petits fours et le champagne. Je pencherais pour la seconde solution. La jeune femme dans mes bras, j’observais simultanément ce qui se passait auprès de nos agresseurs et du côté de Nathan. Je ne voyais pas vraiment car ils étaient plusieurs autour de lui mais j’espérais qu’il s’en sorte. Il avait été stupide mais il ne méritait pas de mourir. J’avais terriblement envie de m’asseoir mais il y avait des chances que je finis avec une balle dans le corps parce qu’ils auraient mal interprété mon geste. Je restais donc aussi immobile que possible sachant que le sol de la salle bougeait de plus en plus sous mes pieds. Maudit champagne !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan Dewitt
Admin À votre service

❖ AGE : 23 ans
❖ ORIGINES : Australien
❖ JOB : Animateur et serveur
❖ STATUT : Célibataire/amoureux

❖ MESSAGES : 3085
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Tobias Lamb, Thane Breyten
❖ POINTS : 138

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f72-appartement-de-dylan-son-poisso
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Jeu 13 Fév - 21:42

C'est à se demander s'il avait vraiment réfléchie en se levant d'un coup tout en proclamant qu'il était un Di Marco. Oui, c'était une idée complétement stupide, il ne ressemblait à aucun des deux frères et il était un peu présomptueux en pensant pouvoir faire plus vieux que son âge. Car s'il y a bien un homme qui n'a pas l'allure d'un trentenaire c'est bien lui. Mais tout ce qu'il voulait c'est protéger les filles et surtout Amy. Et puis, ces types n'avaient jamais vu les frères Di Marco, sinon ils les auraient immédiatement repérés parmi les invités. En gros, il avait une chance que son petit coup d'éclat marche. Par contre, il n'avait aucune idée de la suite. C'était sans compter le renfort d'Hayden, son meilleur ami qui se leva tout en annonçant qu'il était l'autre frère. Nan, mais quel copieur celui-là, aucune imagination. Nathan le regard et lui jeta un regard qui voulait clairement dire "putain, mais pourquoi tu fais ça du con !".

Le subterfuge ne marcha pas ! Le braqueur en colère ne trouva rien de mieux que de tirer deux balles sur Nathan. Ce moment se passa plus ou moins au ralenti pour lui. En fait c'était étrange, il eut l'impression d'être dans une autre dimension, dans un monde lointain pendant un instant. C'est à peine s'il sentit les balles lui transpercer le ventre et la cuisse. Son cerveau n'arrivait pas à réaliser qu'il venait d'être blessé. Son corps toujours debout, il jeta un regard effrayé à Hayden avant que ses jambes ne le lâche et qu'il s'écroule lamentablement sur le sol. Les sons devinrent sourds et presque inaudible, un peu comme dans les films de guerre quand une bombe explose à côté du héros. Oui, c'était exactement comme ça. Sa vision se troubla également, des formes sombres se précipitèrent sur lui, mais il ne parvenait pas à les distinguer. Tout était confu. Ses mains se posèrent sur son ventre qui commençait à être douloureux et chaud à cause du sang. Puis tout revint à la normal, les bruits, sa vue, tout ! Ce cours moment où il était comme sur un nuage n'avait durée qu'une petite fraction de secondes. Un cri de douleur s'arracha de sa gorge et sa respiration s'affola tout comme le rythme de son corps. La panique commençait à s'emparer de lui. Ce n'était pas le bon moment pour paniquer, en accélérant les battements de son coeur, il risque de se vider plus rapidement de son sang. Des gens autour de lui tentaient d'arrêter l'hémorragie, mais est-ce qu'il pouvait vraiment le sauver ? Un organe interner avait peut-être été touché ? Et qui dit que l'artère fémorale de sa jambe n'avait pas non plus été la cible de la balle ? Oh bon sang, il va mourir ! Son corps trembla de plus en plus et sa respiration devenant plus irrégulière. C'était bien le moment de faire une crise de panique...



Donne-moi juste une raison, de laisser mon cœur continuer de battre. Ne t'inquiète pas, c'est en sécurité juste là dans mes bras. Alors que le monde s'écroule tout autour de nous. Tout ce que nous pouvons faire est tenir, tenir •• amaaranth ♫♪

Revenir en haut Aller en bas
avatar
J-Bay
Membre this is africa

❖ AGE : guess.
❖ JOB : Les intrigues & sujets admins.
❖ MESSAGES : 240
❖ À J-BAY DEPUIS : 09/09/2013
❖ CRÉDITS : blondie & tumblr
❖ POINTS : 15

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Jeu 13 Fév - 22:38



THAT'S WHAT THE PRESENT IS.
IT'S A LITTLE UNSATISFYING, BECAUSE LIFE'S A LITTLE UNSATISFYING.
------------✵-------------

Le chaos a prit place et les tentatives de se foutre de la gueule des autres commencent à échauffer les esprits, surtout es braqueurs. Leur patience mise à l’épreuve. Chaque fois qu’on se oque d’eux, la tension monte. Fini de jouer, ils ne sont plus là pour ça. Il est temps de faire comprendre qu’ils ne sont pas là pour faire mumuse. On entend enfin un coup de feu, venant de la salle des coffres, on sait qui y était et ça crée un froid dans la salle, un sourire passe sur le visage du « chef ». Quand le jeune homme s’approche et annonce qu’il est un des frères, il sent, que ça va finir dans un bain de sang, il s’était juré, de ne pas faire couler celui-ci à nouveau, mais il n’a pas le choix. Il ne s’est échappé de la prison pour y retourner sans faire parler de lui, sans montrer qu’il a une fierté et qu’il veut montrer à ces gens ce qu’il advient quand on se fout de lui. Il fait un signe et l’un de ses hommes assomme violemment le di marco, après l’avoir envoyé au tapis frappant dans l’épaule pour le faire chuter. Mais comme ça ne suffit pas, une brune s’avance et raconte des conneries, confirmé par un jeune homme. Le jeune homme se voit recevoir un joli cadeau en pleine poitrine et quand il s’écroule, la gamine est emmenée. Le deuxième frère se lève et se fait connaitre. Le braqueur se passe la main sur le visage. Décidément, ces gens sont ou stupides ou fous. Les types l’attrapent et l’embarque à son tour, disparaissant dieu sait où. Voyant que la stupidité était à son apogée, il prend sa décision. Ils veulent jouer, qu’ils se préparent, la fin du jeu approche, et il sera le vainqueur assuré. Tous les types présents attrapent un à un les invités et emportent cinq personnes puis les enferment dans des pièces de l’hôtel. Dans chaque groupe se trouve deux de ses gars pour surveiller. Comploter sera plus dur si on disperse tout le monde et surtout, si on leur fait peur. Voyant Aileen embarquée avec d'autres Hayden se met à courir pour les rattraper - s'enfuyant de la garde rapprochée de son propre groupe. Il commence à monter les escalier quand on lui tire dessus, dans la jambe. Il dégringole l'escalier et est traîné, rejoignant son ami également blessé.

Instructions

Le sujet commun est TERMINE.
✧ Dîtes vous bien que l'intrigue est ouverte à tous donc aucune excuse, faîtes pas les asociaux.
✧ Cinq groupes seront créés dans la soirée et vous serez cinq dans chaque.
✧ Le pnj lancera dans chaque groupe un sujet. vous serez ensuite livrés à vous même. L'issue sera menée par les admins, mais vous ne saurez pas quand ni comment (a).

✧ N'oubliez pas que si vous n'avez pu répondre avant, ou vous venez de débarquer, il vous faudra faire un résumé de ce qu'il s'est passé avant (du point de vue de votre personnage, personne ne vous demande de résumer l'intrigue xD)




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    

Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Résumé de l'intrigue
» Présentation Marco [en cours]
» Memorial Marco Pantani (1.1) =====> Burgel (Lampre)
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: San Marco Hotel :: Hall-