AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
J-Bay
Membre this is africa

❖ AGE : guess.
❖ JOB : Les intrigues & sujets admins.
❖ MESSAGES : 240
❖ À J-BAY DEPUIS : 09/09/2013
❖ CRÉDITS : blondie & tumblr
❖ POINTS : 15

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Mer 15 Jan - 19:50



THAT'S WHAT THE PRESENT IS.
IT'S A LITTLE UNSATISFYING, BECAUSE LIFE'S A LITTLE UNSATISFYING.
------------✵-------------

La salle était remplie et pour les minuits, tout le monde avait regardé, du moins pour la plupart, la salle principale. Le silence se fit et le décompte commença. Tout le monde était excité, ou semblait l’être. Ils commençaient à évoquer leurs résolutions, d’autres continuait de boire, certains avaient oublié la soirée et se bécotaient, bref, ils s’amusaient, mangeaient quand la situation changea. Les lumières s’éteignirent et quand elles se rallumèrent, il y avait des hommes armés jusqu’aux dents à plusieurs endroits. Tout le monde paniquait et certains tentaient de fuir. Ils furent vite rattrapés et balancés dans la salle. Certains s’étaient cachés dans d’autres endroits de l’hôtel et une équipe était allée les débusquer. Ceux qui restaient-là étaient soit assis, soit allongé. « On va éviter de prétendre être un héros ou d’être stupide, mettez TOUS vos effets personnels, de préférences les couteaux, plus vos portables dans les sacs qu’on vous tend. Ne faites pas les malin, ce ne sont pas des jouets. Nous serions ravis de faire un exemple si vous tentiez quoi que ce soit.» Les gens s’empressaient de le faire, certains pensèrent résister, qu’ils tentent, le jeu venait de commencer et ils étaient tous des pièces sur l’échiquier, qui tomberait en premier ?

Intstructions

✧ Vous pouvez poster à la suite, il n'y a pas d'ordre particulier
✧ Dîtes vous bien que la soirée est ouverte à tous donc aucune excuse, faîtes pas les associaux. En plus ça va remuer après
✧ Toutes les parties de l'hôtel seront accessibles (sauf les chambres, petits malins  Rolling Eyes  et le bureau de la direction) pour l'occasion. Même si à partir de l'attaque, la situation se trouvera dans la salle principale ! Parla suite cela changera.
✧ A partir de l'intervention du PNJ, vous devez suivre les instructions. Ne vous inquiétez pas, l'ennui ne sera pas au rendez vous et personne ne jouera à votre place, nous ne ferons que REAGIR votre perso. N'oubliez pas que tout est plus ou moins prévu. Ne faites pas les héros si vous aviez demandé à ne pas être blessé par exemple.
✧ Le PNJ interviendra au bon vouloir des admins, vous serez livrés au sadisme et à l'imagination de celui ci (a). Après une intervention il vous sera demandé de poster au moins une fois. Donc pour ceux qui ont peu de temps, vous ne serez pas obligés de faire des romans.
✧ L'organisation se fait en rp commun, la suite se fera autrement, vous serez tenu au courant à ce moment là.







Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cameron Heigh
Admin À votre service

❖ AGE : 28 Ans
❖ ORIGINES : Américain
❖ JOB : ex barman, ne fiche plus rien, est une grosse feignasse /loque.
❖ STATUT : célibataire

❖ MESSAGES : 507
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : Junkiie
❖ DC : Voir PA XD
❖ TOPICS : A plus rp, je sers à rien XD (ellie /kasey /reagan)
❖ POINTS : 39

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Ven 17 Jan - 15:42

Je regarde des hommes armés venir vers nous. Génial, il se passe quoi. Je me tourne vers Reagan. « Ne me dis pas que t’as encore volé un truc. Je tombe pas pour toi jte préviens. » Je râle, je peste et les types nous attrapent et nous embarquent vers la grande salle. Le plus gros choppe ma bouteille de whisky et j’hurle. « AH NON PAS LA BOUTEILLE. Putin mec, rends la moi. » Il s’en fout. Je jure jvais le tuer. Encore un cinglé. Sauf que quand on arrive sur place, voyant les gens sur le sol, les types armés jusqu’aux dents, jlui en veux encore plus, un bon whisky, ça détend. Surtout avec des gens pareils. « Rassure moi, c’est pas parce que t’as coucha avec le frère de l’un d’entre eux ? Non parce que bon, jveux pas payer à cause d’un malbaisé qui a eut le déplaisir de se faire arnaquer.. » Je suis bien parti pour passer mon temps à râler. Toute façon, c’est ma faute, un whisky ne vaut pas tout ce truc putin pourquoi j’ai pas assis mon cul dan ce fichu canapé. Je vois Kate plus loin et mon regard se fixe sur le sien, elle a peur. J’espère juste qu’elle la fermera, parce que ça me ferait chier de chercher une autre coloc. Ou peut-être parce que j’y tiens, c’est kif kif. Ils nous balancent sur le sol et je vois Rea se tenir le bras. « T’as fait des folies de ton corps ou quoi ? Un conseil, change de mec, celui là a pas l'air d'être un tendre. Mais je le comprends, c'est pas facile de te supporter.» Je fais un tour d’horizon, je n’aime pas cette fête, elle devient rasoir. Ils passent partout récupérer nos affaires, une partie de moi s’attend à ce qu’ils trouvent toute une bijouterie et autres objets sur Rea.




You're a pain in my ass
more i keep falling for you again
but more you run more i run


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Upton Kadebe
Membre this is africa

❖ AGE : 25 ans
❖ ORIGINES : Sud-Africaine
❖ JOB : Agent de sécurité
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 394
❖ À J-BAY DEPUIS : 09/01/2014
❖ CRÉDITS : tumblr + yourdesigndiary
❖ DC : Calliope
❖ POINTS : 60

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f87-location-de-upton-kadebe
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Ven 17 Jan - 21:02

Bonne année.

Je vis arriver Taliah à la soirée quelques temps après avoir pris mon poste. Ce qui ne m'étonnais qu'à moitié, mais elle faisait sa vie comme elle le sentait, après tout. Elle ne perdit pas de temps à s'arrêter dans le hall et ne laissa que son bonsoir derrière elle, ne laissant pas vraiment le temps de répondre. Hormis ça, rien ne changea jusqu'à temps que les esprits échauffés s'excitent et se regroupent, pour la plupart, dans la grande pièce pour le compte à rebours.
10, le nombre de secondes qui me séparaient de cette nouvelle année.
9, le nombre de cigarettes que l'on m'avait demandé.
8, la note sur 10 que j’attribuerai à cette soirée.
7, sûrement le nombre d'heures avant lesquelles je ne pouvais espérer dormir.
6, le nombre d'intervention des pompiers d'ici à ce que le soleil se lève (et il se lève tôt)(au moins).
5, le nombre de filles qui ont montré leurs seins juste au-dehors depuis que je suis arrivé.
4, les fusibles ont lâché.
3, le décompte a continué.
2, le décompte s'est arrêté.
1, les filles ont crié.
0, le grand final, le truc mémorable.

+1 min, cette minute où ton cerveau déraille car c'est pas possible, pas vrai ? C'est pas en train d'arriver, c'est qu'une putain de blague, pas vrai ? La direction est derrière tout ça, n'est-ce pas ?
+2 min, et merde, c'est pas une blague.

Pour le coup, je n'avais rien vu venir. Ni personne. Mais le truc, c'est qu'ils étaient là. « Ils », j'en sais rien, des types armés, comme tant d'autres, sauf qu'ils ont visiblement prévu de faire joujou avec les invités poudrés et emmêlés dans leurs costumes de l'hôtel San Marco. Moi inclus. Sérieusement, j'aurais pu être un de ces mecs. C'était vraiment flippant. J'aurais bien rigolé, aussi, à voir les filles sur leurs talons essayer de s'asseoir par terre, le mascara dégoulinant. Et ces mecs qui sont passés à deux doigts de se faire dessus. Il y a ceux qui paniquent, ceux qui se font bousculer, ceux qui voient d'un mauvais œil ce qu'il se passe ici. Damn. J'étais de l'autre côté. Tant mieux, en quelque sorte, je commençais à penser que je valais mieux qu'un masque et qu'une arme pour gagner ma v… pour gagner quoi, d'ailleurs ? Qu'est-ce qu'ils nous voulaient ? Les effets personnels de ces gens ? Tu m'diras, y'a juste à récupérer une ou deux (dizaines) de parures de bijoux et quelques grosses montres avant de s'enfuir. Mais … Les gens sont parfois cons. Enfin, ces preneurs d'otages n'étaient pas très … disons, subtils. J'étais bien impatient de voir l'étendue de leur ambition.
Les rares invités restés dehors pendant le décompte s'étaient enfuis. Les autres rassemblés dans la pièce principale. Et un malin qui prenait visiblement son pied en me pointant son .38 au milieu du visage, avant de faire un rapide aller-retour entre celui-ci et la grande pièce. Mentalement, je traduisais : « Monseigneur, veuillez avoir l'obligeance de vous soumettre à mon arme et bouger votre charmant cul personne en direction de l'autre pièce, j'en serai ravi. » Mais ses manières n'étaient ni chevaleresque ni polies. Je levais les mains en l'air au niveau de mon visage, ironiquement, à peine désobligeant, à peine dédaigneux.
- Après vous ... J'avais une immense envie de faire le malin et/ou de le désarmer, ce qui ne me paraissait pas si insurmontable que cela, mais il n'était pas seul et il y avait un peu trop de gens à proximité. Je rejoignis donc gentiment la petite fête surprise qu'ils semblaient nous concocter. En attendant la suite ...



Et rappelez-vous toujours
qu’un sourire coûte
moins cher qu’une balle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Sam 18 Jan - 23:22

Je regarde le type qui vient vers moi alors que je parle à une de mes collègues. Je le regarde, il veut quoi le type. On peut plus parler tranquille. Puis je vois le flingue à sa ceinture, puis dans ses mains. Et merde. Un de mes ex trop portés sur les armes ? Je ris plus vraiment quand il attrape mon épaule et me balance au sol dans la grande salle. Sauf que ce crétin s’est accroché à mon chemisier et qu’en deux seconde, mon cauchemar ou je finis nue devant un tas de personne est presque réalisé. Je suis en soutien-gorge. « Idiot regarde ce que tu as fait ! » Il me met une tarte et j’atterris au sol, conne. Je rage et lui tire la langue dès qu’il a le dos tourné. Je vais me caller contre le bois du bureau d’accueil et y rencontre, je vous le donne en mille, du genou. Tu sais celui que t’as embrassé avant de t’enfuir, idiote. Je veux me recroqueviller, je veux rentrer dans un trou de souris ou mes fesses ne rentreraient pas. Je vois upton qui doit se marre sachant que tout le monde sait ici ma bévue. Et now je serais celle qui se fout à poil dans un hold up ou dieu sait ce que ça peut être. Ya inara dans le coin et je tente de bouger pour la rejoindre. « Hey c’est pas l’heure du thé ! Ta copine n’a pas besoin de toi ok Barbie ? » Dès qu’il se retourne je lui tire de nouveau la langue et grogne dans la barbe que je n’ai pas « Qu’est ce que t’en sais t’es anglais ? » Je n’ose pas regarder à côté de moi, je dois être rouge comme une tomate. Je viens de détruire le cliché du geek et du mannequin. C’est le mannequin qui rougit et le geek qui se moque.. J'aurais presque envie de pleurer, mais je suis déjà à moitié à poil, manquerait plus qu'en puls on me voit comme une pleurnicheuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kate Sheppard
Membre this is africa

❖ AGE : 21 ans
❖ ORIGINES : Sud-Africaine
❖ JOB : Etudiante en biologie et serveuse au San Marco
❖ STATUT : Célibataire

❖ AGE : 27
❖ MESSAGES : 225
❖ À J-BAY DEPUIS : 07/01/2014
❖ CRÉDITS : MYRTILLE.
❖ DC : Hayden le boiteux
❖ POINTS : 35

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Dim 19 Jan - 0:00

C'est mignon. Une Amy qui essayait de lancer une pique, c'était presque chou. J'aurai pu m'énerver, dans le fond cette imbécile se permettait de juger sans savoir. Mais elle avait lancé la pique à la mauvaise personne. C'était comme un bébé chiot qui essayait d'aboyer devant un loup, ce n'était pas très impressionnant. Ça ne méritait même pas la moindre réaction de ma part. Je reprenais le travail comme d'habitude. La soirée battait son plein. Autant dire que c'était agréable, même si je travaillais, j'aimais cette ambiance. Mais mon sourire grandit quand j’aperçus une certaine personne. Inara. Même si j'étais professionnelle, je ne pus m'empêcher de le faire un léger signe de la main. Un sourire charmeur dont j'avais le secret. Je finis par m'approcher pour lui faire la bise. Ce n'était pas l'envie qui me manquait que de rester flirter avec Inara, après tout tout ça ne m'aurait pas dérangé. Puis il m'était arrivé par le passé de le faire pendant nos heures respectives de travail, mais là je m devais d'être sérieuse. Je penserai aux batifolages un petit peu plus tard.

Autant dire que le boulot ne manquait pas ce soir. Nous n'avions pas arrêté de marcher, un vrai sport. Je finis par rejoindre Nate au moment du fameux décompte qui nous séparait de la nouvelle année. Et sans crier gare au moment du changement d'année je volai un baiser sur la joue de Nate en riant. La nouvelle année s'annonçait pas trop mal. Mais voilà les choses ne devaient pas se passer comme il faut. Plus de lumière et quand tout revint, autant dire que c'était le début des ennuis. Pleins de types et des gars franchement pas sympa. Les bijoux ? Je n'avais rien de grande valeur en fait. Et j'avais pas de sac à main non plus normal au boulot tout était au vestiaire. Je ne fis pas la fière, moi qui avait toujours été grande gueule, c'était un comble. Du regard j'essayai de chercher Cameron, j'osais juste espérer qu'il ne fasse rien de stupide. Il était juste très con, c'était bien le genre qui allait râler et se faire mâter ou finir avec une balle dans la bouche. Et c'était pas avec son bras et sa jambe qu'il allait pouvoir se défendre. Putain cet imbécile arrivait à me provoquer du soucis pour lui. Raaaah. Ce qui m'inquiétai le plus c'est que je ne le voyais pas. Je n'avais que Nate à côté de moi, je lui tenais le bras par pur réflexe. Je le serrai même tellement j'avais peur. Et s'il se mettait à être violent ? Je frissonnai, cette affaire me rappelait de mauvais souvenir de l’époque ou je supportais mon père. La soirée allait mal se finir je le sentais.



You keep hauting me
I need someone
To protect me from your madness


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aileen McCabe
Membre this is africa

❖ AGE : 21 Ans
❖ ORIGINES : Sud africaine de sa mère, irlandaise de son père.
❖ JOB : étudiante en mécanique.
❖ STATUT : célibataire

❖ MESSAGES : 257
❖ À J-BAY DEPUIS : 03/01/2014
❖ CRÉDITS : your design diary
❖ DC : gab, cam, amy, johnny, joe, sacha.
❖ TOPICS : 3/3 free
❖ POINTS : 29

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Dim 19 Jan - 0:49

LA MERDE. J’embrasse Royce à minuit, tout en imaginant la tronche d’Hayden. super. Je lui ai toujours rien dit et pourtant si les gens étaient si intelligents que ça ils auraient grillés nos regards. Ou son sourire d’idiot. Je lui ai dit de faire genre, mais ce crétin m’envoie des ondes d’amoureux transi. Je sors avec ça. Enfin, je ne sors pas vraiment, après avoir fait l’amour – ben on s’est privé pendant longtemps hein – on a décidé d’attendre pour tout dire. Je sais même pas pourquoi, c’est pas comme si j’aimais Royce et lui aimait Amy. Toute façon s’il était tombé amoureux de la blondasse je l’aurais tué. Je crois que je viens de faire un anévrisme. Comme toute personne saine d’esprit, je bug pas sur les braqueurs, mais sur mon père. Mon père est dans la salle. Assis. Ok. Je rêve. Qu’est-ce que mon père fout là ? Sérieusement ? C’est ma fête ou quoi ? Je suis tellement hypnotisé que quand le grand type blond, moche et qui pue m’attrape et me balance dans la salle, je ne fais presque pas gaffe à l’énorme bleu qui va se former sur mon bras. Crétin. Pas le moment de ressortir le caractère de cochon, allez Aileen, tu es gentille et douce, souviens toi. Pas aussi timbrée que ton père qui est en face de toi et qui semble être tout autant à l’aise que toi. Je cherche du regard Hayden, oubliant complètement Royce pour le coup – sorry bro mais t’es moins sexy – et je le repère au sol. J’ai envie de courir le rejoindre, mais je sais que ç n’arrivera pas. J’ai envie de pleurer, même gamine je ne pleurais pas, et là je suis juste une sale pleurnicheuse qui veut être dans les bras de son mec. Ya un type que je ne connais même pas à côté de moi, m’en fou je me fous la tête dans sa veste. Je suis ridicule, mais le type il est géant et costaud. Et puis si jpeux ne plus voir la tronche de mon père.. Je sais – parce que Nathan me l’a dit, vous savez la pipelette – qu’il s’agit d’un des gardes, upton ou je sais pas quoi. « Moi c’est Aileen et désolée mais je flippe. » J’ai bien l’air fine, mais au pire il pourra toujours me balancer à ces types. Je les préfère à mon père. Qui que ce serait plus mon père en danger vu la rancœur que j’accumule. « Vous faites du sport ? » la fille qui demande ça, la tête dans la veste d'un inconnu, tâtant presque des yeux ses abs. Bébé il a pas ça.



One kiss and everything changes
no matter what you'll be mine
can really live without you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Dim 19 Jan - 1:02

L'air de rien qu'est-ce qu'elle pouvait être agaçante Taliah. Je l'adorais ma sœur, mais aller à une fête pour le nouvel an, ça ne me faisait pas plaisir. Jusqu'au moment où elle m'annonça que c'était au San Marco. Tout d'un coup ça m'avait intéressé. Allez savoir pourquoi. Je m'étais trouvé une sorte de costume pour l'occasion. Ce n'était pas mon délire mais bon c'était le thème. Puis c'était plutôt discret alors bon.... ce n'était pas dérangeant. Enfin vu que j'étais terriblement tête en l'air j'oubliais l'heure et m'en rendis compte tard. En voyant l'heure la seule chose que je pensa fut : Merde ! J'allais encore me faire vanner moi. Préparation en quatrième vitesse et je fonçai pour la soirée.

Par chance j'arrivais avant l'heure fatidique. Trente minutes avant en fait. Je commençai à chercher des gens que je connaissais du regard sans vraiment trop y arriver. Je finis à jeter mon dévolu sur les petits canapés, ouais manger à l’œil c'était sacrément cool. Et je n'allais pas me gêner. Je tapais la causette avec plusieurs personnes jusqu'au décompte. Bon ce n'était pas folichon mais c'était pas mal. Je continuai de chercher sans grand succès. Mais voilà les choses devaient dégénérer et des gros bras firent irruption dans la salle, armés jusqu'aux dents bien sûr. Et merde, j'aurai du oublier la soirée moi. Bon ok, ils avaient pas l'air très sympa. C'était pas le moment de faire le héros là en fait. Mais j'entendis un bruit qui attira mon attention, une blonde qui râla, en tournant mon regard je tomba sur Malia qui était en soutien gorge... Mon dieu. Je me demandais comment je faisais pour la croiser dans les situations les plus incongrues. A se poser des questions. Sauf que son cas était plus enclin à m'inquiéter qu'à m'amuser. Le ravisseur avait l'air plus envie de la violenter qu'autre chose. J'étais près à lui sauter dessus, mais le tout s’apaisa. Je finis par m'approcher doucement d'elle, l'air de rien. Je retirai ma veste pour la poser sur ses épaules, en prenant garde de ne pas regarder ses deux machins. Tu vas finir par attraper du mal toi, lui glissais-je à l'oreille avec un sourire en coin. Rien pour attirer l'attention, je restai dos à elle sans oser croiser son regard. Elle était... assez impressionnante en fait. Puis belle, forcément un type comme moi pouvait pas regarder une fille comme elle ça aurait fait suspect. Puis j'avais pas l’allure d'un gars pour elle. Je n'étais ni baraqué, ni spécialement beau, encore moins musclé. Je n'étais pas un héros, j'étais juste... moi. T’inquiète ça va bien se passer, dis-je tout bas comme pour nous rassurer tous les deux. Je n'étais même pas convaincu par mon propre discours en fait...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Carry Barnett
Admin À votre service

❖ AGE : 26 ans
❖ ORIGINES : Sud-africaine
❖ JOB : Sans emploi
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 74
❖ À J-BAY DEPUIS : 07/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Samantha Reed & Lexa Burton
❖ POINTS : 0

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Mar 21 Jan - 20:00


La soirée se passait très bien. J’avais papillonné entre les invités, toute la soirée. J’avais bu quelques verres de l’excellent champagne que l’hôtel proposait. J’avais eu quelques conversations intéressantes et j’avais dansé avec plusieurs gentlemen, plus ou moins séduisants. J’avais même repéré un jeune homme que j’avais bien envie d’embrasser après les douze coups de minuit. A l’approche des dernières minutes de cette année 2013, je me suis approchée de l’homme en question et avait entamé la conversation. Le décompte commença. 10… 9… Je regardais autour de moi. Plusieurs personnes semblaient se rapprocher pour célébrer la nouvelle année. 8… 7… Certains, une coupe de champagne à la main, s’apprêtaient à trinquer. 6… 5… Je souris au jeune homme. 4… 3… Je m’approchais de lui. Ses mains se posaient sur mes hanches. 2… 1… Je l’embrassais, les lumières s’éteignaient puis se rallumaient. Je ne me rendis même pas compte, trop occupé à embrasser le jeune homme. Quelques personnes autour de nous commencèrent à crier et à s’agiter. Dans les bras de mon bel inconnu, je le quittais des yeux pour regarder là où tout le monde semblait regarder. Il y avait quelques hommes armés, menaçant les invités du San Marco. Je quittais brutalement les bras du jeune homme et restais figée quelques instants, me demandant ce que je devais faire. Ce n’était visiblement pas une animation prévue par l’hôtel. Le mieux était de faire ce qu’ils nous disaient et espérer qu’ils partent aussi vite qu’ils étaient arrivés. Je retirais les quelques bijoux que j’avais pour les donner à l’homme armé qui me tendait un sac, puis y déposait mon téléphone. L’homme se dirigea ensuite vers d’autres invités. Je regardais autour de moi à la recherche d’un visage familier pour me rassurer, mais il y avait tellement de monde à cette soirée que je ne croisais personne de ma connaissance. Certains autour de moi pleuraient. Je n’avais pas les larmes aux yeux mais le sourire que j’avais affiché toute la soirée avait pris la poudre d’escampette. Je n’étais vraiment pas rassurée de voir ces hommes braqués leurs armes sur nous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lexa Burton
Admin À votre service

❖ AGE : 26 ans
❖ ORIGINES : Américaine
❖ JOB : Réceptionniste au San Marco / Voleuse, chasseuse d'esprit, cartomancienne. Pour simplifier: arnaqueuse XD
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 202
❖ À J-BAY DEPUIS : 15/01/2014
❖ CRÉDITS : Your Design Diary & Jaifkncourtney
❖ DC : Samantha & Carry
❖ POINTS : 17

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Mar 21 Jan - 20:51


Je ne bossais pas ce soir et j’étais très heureuse de pouvoir participer à la soirée du nouvel an organisée par l’hôtel. Je comptais bien profiter de ce que le San Marco allait offrir à ses invités. J’avais mis ma plus belle robe pour l’occasion. Quand j’arrivais à l’hôtel, il y avait déjà beaucoup de monde. Un collègue serveur passa à côté de moi. « Oh, du champagne ! » Je lui souris et pris l’une des coupes à champagne qu’il me tendait. Je bus la moitié de mon verre puis tentai de me frayer un chemin, slalomant parmi les invités. Un plateau de petits-fours passa devant moi. « Eh ! Eh ! Attends ! » disais-je à la jeune femme qui tenait le plateau. J’avais une faim de loup et je comptais bien profiter de ces délicieux mets qui me passaient devant le nez. Je mis deux petits-fours dans la bouche et en pris un troisième avant de remercier la jeune femme. Je continuais ensuite ma traversée de la salle, en dansant au rythme de la chanson que chantait la chanteuse.

A l’approche de minuit, j’avais bu beaucoup de champagne. J’étais bien bourrée comme à chaque fois, dans ce genre de soirée. Quand l’alcool coule à flot, difficile d’y résister. Je dansais collé-serré avec un couple de trentenaires quand tout le monde se mit à faire le décompte des secondes qui nous séparaient de la nouvelle année. Je ne m’étais même pas rendu compte qu’il était déjà minuit. La soirée avait passé tellement vite, mais c’est bien connu que, quand on s’amuse, les minutes passent plus vite. Je m’arrêtais de danser, levais ma coupe de champagne à moitié vide et me mettais à compter avec les autres, tellement fort que j’allais rendre sourde la jeune femme qui était à côté de moi. « SIIIIIIIIIX… CIIIIIIIINQ… QUAAAATRE… TROOOOOOIIIIS… DEUUUUUX… » Alors que tout le monde criait « un », j’embrassais les deux trentenaires à mes côtés, l’un après l’autre. « BONNE… » Les lumières s’éteignirent. « ANNEE » Elles se rallumèrent. La musique cessa. « Quoi ? C’est déjà finit ? Elle est nulle cette soirée. » Je regardais autour de moi et apercevais le groupe d’hommes armés. « Vous vous êtes trompés de soirée, les gars. La soirée Rambo, c’est à côté. » Je me mis à rire bêtement et disais à mon voisin qu’ils étaient cons d’être venus habillés de la sorte. Il me répliqua qu’ils n’étaient pas des invités du San Marco. Je lui ris au nez puis pris conscience qu’il ne rigolait pas. La partie de mon cerveau qui n’était pas imbibée d’alcool s’éveilla et prit le dessus. Ma coupe de champagne à la main, je restais quelques instants à regarder ces hommes qui avaient fait irruption dans l’hôtel. Je vidais mon verre d’un trait, puis cherchais du regard mon meilleur ami. Je savais qu’il n’était pas là, mais j’avais envie qu’il soit là. Instinctivement, je levais les mains au-dessus de la tête, ne quittant pas des yeux les intrus.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Reagan Singer
Admin À votre service

❖ AGE : vingt-sept ans
❖ ORIGINES : américaine (croate)
❖ JOB : escroc et voleuse plus ou moins à la retraite, propriétaire du bradburys
❖ STATUT : célibataire

❖ MESSAGES : 767
❖ À J-BAY DEPUIS : 07/11/2013
❖ CRÉDITS : avatar @ yourdesigndiary ✽ tumblr
❖ DC : jace caulfield, sandro di marco, trent monroe.
❖ TOPICS : OPEN + (2/3) johnny, cameron, intrigue
❖ POINTS : 6

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Sam 25 Jan - 19:16

Ne me dis pas que t’as encore volé un truc. Je tombe pas pour toi j'te préviens. Reagan ne paie aucune attention à la remarque de Cameron, son regard allant d'un coin à l'autre du hall, elle espère trouver une solution de repli, un moyen de fuir sans être vue... mais avant qu'elle ne puisse esquisser le moindre geste l'un des hommes présente un sac devant elle. Elle lâche un long soupir, se contentant de lui balancer son sourire arrogant, elle n'a pas été tuée par un tueur en série envoyée par un ancien pigeon revenchard, et voilà qu'un petit braqueur de pacotille vient lui pointer son arme sous le nez. Si elle doit rire ou pleurer devant cette situation ? Son esprit est encore entrain d'y réfléchir. Elle retire les bijoux à ses poignets, le collier qui ornait son décolletée et dépose quelques autres richesses dérobées plus tôt dans la soirée, sous les yeux ébahis du voleur. - Et bonne année. lance-t-elle, ironique. Elle a toujours trouvé misérables ces resquilleurs qui se prennent pour des voleurs le temps d'une prise d'otages. De son piédestal, Reagan ne les considère que comme de pitoyables amateurs. - Rassure moi, c’est pas parce que t’as couché avec le frère de l’un d’entre eux ? Non parce que bon, j'veux pas payer à cause d’un malbaisé qui a eut le déplaisir de se faire arnaquer. - Rends-moi service Cameron, pour une fois, ferme-la. dit-elle alors qu'elle remarque l'attention qu'il porte à trouver quelqu'un d'autre dans la foule. Jalouse ? Si peu. Reagan est peut-être très douée pour le mensonge, mais en présence de Cameron, cette qualité a toujours eu tendance à décliner. La violence employée résonne dans son bras blessé et l'écho des paroles de Joe vient la narguer alors qu'elle abrite son avant-bras contre elle en grimaçant. T’as fait des folies de ton corps ou quoi ? Un conseil, change de mec, celui là a pas l'air d'être un tendre. Mais je le comprends, c'est pas facile de te supporter. Elle lève les yeux au ciel, exaspérée par la réaction enfantine de Cameron face à ce qui est entrain de se passer, c'est sans doute sa façon à lui de ne pas paniquer, mais ça ne donne qu'une envie à la jeune femme : le frapper suffisamment fort sur la tête pour qu'il prenne la mesure de la situation.





    Mysteries of attraction could not always be explained through logic. Sometimes the fractures in two separate souls became the very hinges that held them together.
    nothing I wouldn't do


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chrys Di Marco
Admin À votre service

❖ AGE : 28
❖ ORIGINES : Italienne (cachez vous..)
❖ JOB : ex chanteuse / barmaid
❖ STATUT : handicapée de la vie, des sentiments, du savoir vivre aussi tiens.

❖ MESSAGES : 381
❖ À J-BAY DEPUIS : 21/10/2013
❖ CRÉDITS : Junkiie
❖ DC : Gab, Lena, Cam, Amy, Johnny.
❖ TOPICS : Maybe.
❖ POINTS : 0

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Sam 25 Jan - 22:02

« Jte signale que si je n’organise pas avec mon frère ils seraient fichus de foutre le bordel. Entre le premier qui préfères ses équidés et l’autre sa bouteille d’alcool… Et puis on m’a fait comprendre que je devais être là.. Et faire semblant d’avoir de l’intérêt pour ces gens. Un comble. » Je vais pour trouver Reed et l’embrasser, devant tout le monde, histoire de l’emmerder, parce que je sais à quel point il n’aime pas être là. Au final au moment où nos lourdement armé et nous emmène rejoindre le reste de la foule. J’en reviens pas que ces types ruinent notre fête. Furieuse d’être venue pour qu’on me la gâche. Je vois mon fric disparaitre par la fenêtre en somme, et personne touche à mon fric. Toutes ces années, je n’étais plus une di marco, j’étais juste moi, Chrys. Et puis j’avais fini par rentrer chez moi, j’avais repris la vie que j’aurais du mener, et pourtant, je ne me sentais toujours pas une di marco, c’était différent. Mais le fric que je n’avais plus à voler, ou à extorquer, il n’était pas question qu’on me le prenne, pour une fois, je travaillais dur pour l’avoir. Je finis par obtempérer et m’assoir avec les autres. Je fis ce que je faisais rarement, je me mis contre lui, comme s’il allait me protéger. Après tout, il avait été flic non ? J’étais pas non plus frigide, il n’était juste pas touche moi là en plein public. Mais là s’il pipait un mot je lui en aurais fichu une. Parce que pour une fois, j’osais montrer, que j’avais, besoin de lui. Une chose que je haïssais avouer, je n’avais jamais eu « besoin » d’un homme et je détestais toute cette mascarade. Parfois je rêvais de lui, ça y est, jme casse, et le lendemain, je revenais comme une camée en manque pathétique. Je me resserre plus contre lui, au diable la niaiserie, ya des types qui nous piquent nos affaire et nous brutalise, il râlera plus tard. « Tu tentes de jouer les héros je t'en fous une jte préviens. » On abime pas la marchandise et c'est dur de trouver un amant baisable de nos jours. Bon ça aurait pu vouloir dire je tiens à toi, jveux pas te perdre, mais c'est pas comme si je savais dire ou penser ce genre de trucs.


I'm DONE RUNNING FROM YOU
i'm broken inside without a soul
can't realize i'm in love with you



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amy Richards
Admin À votre service

❖ AGE : 22 Ans
❖ ORIGINES : sud africaine
❖ JOB : serveuse
❖ STATUT : plus ou moins en couple

❖ MESSAGES : 589
❖ À J-BAY DEPUIS : 27/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary & tumblr
❖ DC : Lena & Joe & gabriel & josh & taliah
❖ TOPICS : 0 intrigue.
❖ POINTS : 38

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Sam 25 Jan - 22:13

En embrassant Hayden, j’aurais juré embrasser Nathan. J’étais pathétique, nous l’étions tous deux. La différence c’est que je ne voulais pas me résoudre à me remettre avec Nathan, lui rêvait de retrouver sa Aileen. Je ne comprenais pas vraiment ce genre de chose. Pour moi, ça faisait mal, et j’avais eu assez mal dans ma vie. Alors je restais là, frustrée, persuadée qu’il l’était tout autant. Quand on nous emmena et nous balança dans la salle, mon regard se fixa sur lui. Oublié les débilités de Kate qui m’en voulait d’avoir rendu triste son pauvre Nathan. Qu’elle sorte avec si elle avait tant de peine pour lui. Je détestais furieusement l’idée qu’ils sortent ensemble en fait. Je m’asseyais avec tous les autres et qu’elle ne fut pas ma surprise de me retrouver nez à nez avec Nathan. Et merde, j’étais bien moi. « Si c’est une manigance pour que je me colle à toi effrayée, ben ça marche. » Dis-je en me rapprochant et en lui serrant la main, assez pour lui briser vu que j’avais beau jouer les fortes, les armes ce n’était pas franchement ce que j’adorais. Je me rappelais aussi vite quel idiot j’avais à côté de moi et je me mis à lui chuchoter deux trois mots. « Tu ne joues pas les justiciers en slip rouge hein. Ça ne vaut pas la peine. » Non parce que les mecs on les connait, ça se croit super man, spiderman et un soupçon de batman, ça veut sauver le monde et ça finit par crever comme un abruti. Et cet abruti, c’était le mien.



all i want, like in the world,
is just keep talking to you
can't imagine my life without you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Sam 25 Jan - 22:31

La chieuse disait ne venir que pour me voir me ridiculiser en société. Je n’étais pas si asocial qu’elle se l’imaginait ! Je ne l’étais même pas. Certes je bossais pus que je voyais des gens, mais certaines choses avaient changé dans ma vie et pas mal avaient bousculé mon train-train quotidien. Elle continuait sur sa lancé et je levais les yeux au ciel. Elle se foutait de moi. « C’est vrai, ya pire, jpourrais rentrer avec toi et me rendre compte que tu n’es dans ma vie que pour me tuer sauvagement avec une petite cuillère ! » Oui, moi aussi je pouvais dire de la merde et faire genre. On avait commencé ce petit jeu, et on avait été heureux de se leurrer, mais parfois je me sentais parfaitement ridicule, parce qu’au fond, j’y tenais à cette chieuse, même si m’attacher n’était pas au programme. Toute façon, ce n’est pas comme si c’était déjà fait. Quand le moment tant attendu arriva un serveur me poussa et mon visage vint percuter celui d’Henley, mes lèvres arrivèrent droit sur les siennes et avant que j’ai compris ce qu’il se passait tout le monde gueulait bonne année. Confus je m’écartais quand des hommes armées arrivèrent et commencèrent à molester les gens. On fut emmené dans la salle et balancé au sol, je vis Henley fondre par terre et je la récupérais. « Ça va ? Ils l’ont fait mal ? »Waouh, on dirait presque que j’enterre la hache de guerre pour quelques minutes tiens. Ce qui avait tout l’air d’être une soirée de merde serait pire que je l’imaginais, j’espérais juste que cette soirée finirait sur une bonne note ou presque. Je sentais que j’allais faire des heures supp après tout ça moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Sam 25 Jan - 22:55

C'était déjà une mauvaise soirée. Sortir de chez lui pour se mêler au reste du monde, ça ne pouvait qu'être une mauvaise soirée. Mais il s'en serait finalement contenté. Il serait contenté d'une soirée terriblement ennuyante, à se maudire d'être suffisamment stupide pour céder encore, à son âge, aux piques de Johnny. Il ne se débarrassera jamais de cette ridicule arrogance de grand frère, que son cadet n'a jamais manqué d'exploiter, pour le simple plaisir de lui faire faire à peu près tout ce qu'il voulait. Heureusement qu'il n'est pas là, d'ailleurs, se met-il à penser, et à se réjouir, la nuit se serait achevée dans un bain de sang, et même si Johnny est coriace, son sang, à lui aussi, aurait surement offert de nouvelles touches vermeilles au carrelage du San Marco. Il sent Chrys se réfugier contre lui et, au-delà de la surprise entraînée par son geste, il y répond en passant un bras dans son dos, comme pour la tenir à l'abri du reste du monde. Il s'étonne de ce sursaut protecteur, mais ne s'attarde pas sur les sentiments qui déferlent à mesure qu'il craint pour la vie de la jeune femme, ce n'est pas le moment pour lui de perdre ses moyens. Tu tentes de jouer les héros je t'en fous une j'te préviens. - C'n'est pas mon hôtel. dit-il dans un ricanement. Il n'a aucunement l'intention d'intervenir. S'il a été flic, ça n'était surement pas par altruisme ou abnégation, et il ne compte pas perdre la vie pour laquelle il s'est battu depuis tout gosse pour une bande de richards qu'on prive de quelques bijoux. Pourtant, il se redresse - soudainement - abandonne le contact avec Chrys et s'avance malgré les cris qu'on lui lance. Il l'a aperçue. Il en est certain, il a aperçu sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Dim 26 Jan - 10:01

Aujourd'hui, c'était le 31 décembre et la chaleur était plutôt étouffante en ce début d'après-midi. Pour sa dernière journée de 2013, Aemi avait décidé de faire un peu de surf avant d'aller faire un peu de shopping. Elle n'avait pas beaucoup de fringue et rien qui ressemblait de près ou de loin aux années 20 américaine. L'hôtel où elle était descendue, le San Marco, avait organisé un réveillon à thème pour la saint sylvestre. Au début, la jeune japonaise avait pensé s'habiller à la mode japonais des années 20, mais cela n'allait pas cadrer avec l'ambiance que l'établissement voulait donner. Pas grave, elle ferait quelques courses après avoir prit quelques vagues. Une dizaine de vagues plus tard, miss Kurikawa se dirigea vers son hôtel pour se préparer à aller faire un tour au centre-ville. Son objectif ? Trouver des vêtements pas cher pouvant passer pour des antiquités des années 20. Après une rapide douche, la voilà déambulant dans le centre-ville à la recherche de la bonne idée. Finalement, elle se planta devant une friperie et eu l'idée de génie d'y aller faire un tour pour voir. 30 minutes plus tard, la voilà les bras chargés de paquets. Il était maintenant temps de rentrer pour se préparer à faire la fête toute la nuit et bien plus encore.

Contrairement aux conventions, Aemi n'avait pas prit une robe ou un truc de ce genre. Non ! Elle avait prit un costume trois pièces façon Al Capone avec le chapeau qui va bien. Aemi n'était pas trop une habituée des robes et autres vêtements trop féminin, elle préférait largement des fringues plus fonctionnel lui offrant une grande liberté de mouvement. D'où son choix quelque peu décalé. L'autre point gênant, c'était ses cheveux bleus qu'elle coiffa en chignon de manière à les cacher sous le chapeau qu'elle avait acheté pour parfaire sa panoplie de gangsters des années 20. Un léger maquillage pour souligner ses yeux et un peu de rouge à lèvre plutôt discret et la voilà prête pour faire la fiesta. Elle quitta sa chambre et déjà, la jeune femme pouvait entendre les rumeurs de la fête. Quand elle arriva dans le hall, une chanteuse venait de monter sur scène et commença à chanter un répertoire de ces années-là. La tenue d'Aemi ne manqua pas de détonner dans l'assemblée, enfin auprès de ceux qui avaient remarqué que c'était une femme qui se cachait sous les traits de Gatsby le Magnifique. Et vous savez quoi ? La jolie japonaise n'en avait absolument rien à faire, cela la faisait plutôt rire. Pour mieux coller à son personnage, elle alla au bar commander un whisky. Puis, elle se laissa porter par la marée humaine jusqu'au douze coups de minuit qui annonçaient la nouvelle année.


- Tout le monde: 10 ! ! ! 9 ! ! ! 8 ! ! ! 7 ! ! ! 6 ! ! ! 5 ! ! ! 4 ! ! ! 3 ! ! ! 2 ! ! ! 1 ! ! ! ZÉRO ! ! !

Ce décompte fut suivi de certaine embrassade, mais tout tourna rapidement au cauchemar avec l'irruption d'hommes en arme au retour de la lumière. Ils étaient tous lourdement armé et ne semblaient ne pas trop vouloir rigoler. Il était plus que clair qu'il ne ferait pas de sentiment et que s'il le fallait, ils tireraient dans le tas. Certain avait prit une position haute afin de surveiller les gens assemblés dans le grand Hall pendant que d'autres cherchaient les fuyards ou ceux qui tentaient de se cacher. Enfin, un petit groupe passa entre les gens pour les dépouiller de leur bien. Un molosse arriva à la hauteur d'Aemi et d'un ton sec lui ordonna de lui filer toutes ses affaires. Dans la bousculade provoqué par le mouvement de foule sous l'effet de la frayeur son chapeau tomba relâchant et révélant ses longs cheveux bleus. En voulant ramasser son chapeau elle se cogna contre le rebord d'une table à cause d'une nouvelle bousculade ce qui lui provoqua une vive douleur au niveau du ventre ce qui la fit tomber à genou. Non sans mal, elle se relava pour se tenir debout face au gangster et le regarda droit dans les yeux en lui donnant ses maigres possessions qui se limitaient à un téléphone portable passé de date et quelques billets. Le gangster grogna et avant de partir il lui indiqua de s'asseoir ainsi que de se tenir à carreau si elle ne voulait pas avoir d'ennuis. La jeune femme obtempéra et ne sachant pas trop combien de temps cela allait durer, elle tenta de s'installer le plus confortablement possible et s'adossa à un mur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Dim 26 Jan - 14:37

Pourquoi se cherchaient-ils de cette façon ? Aucune idée, c'était venu comme ça dès le moment que leurs regards s'étaient croisés. Etrange comme phénomène mais peut-être pas tant que ça quand on y pense. En tout cas bien sûr, ils n'allaient pas faire exception à ce petit numéro ce soir sous prétexte qu'ils étaient dans un grand hôtel et entourés de pas mal de monde. Répliquant à sa remarque avec un trait d'esprit, elle feignit de s'être faite prendre la main dans le sac, portant celle qu'elle avait encore de libre à son cou. « Tu m'as mise à jour, c'est stupéfiant. Mais la petite cuillère... Quelle manque d'imagination, pour tout j'ai bien d'autres instruments de torture en réserve. » lança-t-elle alors en lui adressant un clin d'oeil qui laissait bien voir qu'elle était en train de se payer sa tête. Même si elle était mine de un petit peu vexée de ses propos, ces derniers sous-entendant largement que sa compagnie était encore moins préférable à ses yeux que celle d'une pauvre roulure complétement ivre. Et un coup dans l'égo, un! Mais son visage reste impassible, hors de question qu'elle montre que ce qu'il pense d'elle l'affecte d'une quelconque manière que ce soit, et puis quoi encore! Une façon comme une autre pour Henley de se convaincre qu'elle ne tient pas à lui même si bien sûr, c'est le cas.

Le compte à rebours ne va plus tarder mais elle n'entendit pas ce dernier puisque sans rien voir venir, elle se retrouve avec Joe sur le visage. Comprenez dans ces mots que ce dernier vient de se faire bousculer par un serveur et conséquence de ce fortuit coup du sort, vient l'embrasser. Enfin en tout cas leurs lèvres entre en contact à ce moment très précis mais pas véritablement le temps de dire ou faire quoi que ce soit pour elle que des types débarquent dans la salle et commence à s'en prendre aux autres invités. Henley oublie bien vite ce qui vient de se passer et passe en mode flic aussitôt. Ne pas directement s'en prendre aux types. Elle est seule et elle n'a pas son arme de service -difficile de planquer ça dans un petit sac à main vous me direz et puis elle ne pensait pas qu'une telle chose arriverait ce soir-, ça serait du suicide pur et simple. Endormir leur méfiance est une meilleure stratégie alors comme les autres, elle essaye de sortir et se fait attraper par un des types qui la pousse dans la salle où ils ont ameutés tous les invités, la poussant violement au sol. Joe amortit quelque peu sa chute d'ailleurs, ce qui la surprend. « Non je n'ai rien, t'en fais pas. » Non mais qu'est-ce qui se passait là ? Plus de piques et presque un air concerné sur son visage ? Tout ceci avait franchement de plus en plus l'air d'être une mauvaise blague même si elle savait bien que tout ceci n'avait rien d'une mise en scène. « Quoi qu'il se passe, ne joue pas au héros, tu m'entends ? » Elle connaissait son penchant St-Bernard, à vouloir aider tous le monde mais quelque chose lui disait qu'il aurait de quoi faire si ces types mettaient leur plan à exécution.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Upton Kadebe
Membre this is africa

❖ AGE : 25 ans
❖ ORIGINES : Sud-Africaine
❖ JOB : Agent de sécurité
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 394
❖ À J-BAY DEPUIS : 09/01/2014
❖ CRÉDITS : tumblr + yourdesigndiary
❖ DC : Calliope
❖ POINTS : 60

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f87-location-de-upton-kadebe
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Dim 26 Jan - 17:44

Attente.

Au final, c'était toute une petite troupe armée qui s'était réunie ce soir. Autant de personnes qui n'avaient visiblement rien de mieux à fêter ce soir. Si, visiblement, faire peut à une bonne partie de la population de Jeffreys, et rafler un peu d'argent … Mais, pourquoi ce soir ?
Le détenteur muet du .38 trouva bon de me faire savoir de m'asseoir par un long et profond regard dédaigneux et un signe de son arme. Un regard que j'essayais de capter, d'imprimer, d'enregistrer dans toutes les cases de mon cerveau, pour si un jour, ne sait-on jamais, je retomberais dessus. Je veux dire, s'il n'est pas encore sous les verrous. Je lui adressais un grand sourire hypocrite et m'assis, sans le quitter des yeux. Sauf que bon, il avait sûrement autre chose à faire et ne tarda pas à disparaître.
Bien, donc, pourquoi ce soir ? Pour faire la une des journaux ? Ils l'auraient faite, que l'on soit le 1er de l'an ou le 87 du treizième mois. Pour qu'il y ait un maximum de personnes présentes dans l'établissement ? Là encore, n'importe quelle soirée organisée par l'hôtel aurait fait l'affaire … Il y avait le fait que la plupart des agents de fonction allaient être débordés aujourd'hui, mais il n'en restait pas moins tout le service de sécurité de l'hôtel … Certes, j'étais à terre pour le moment, mais … ils ne comptaient pas réellement sur le fait que l'on ne tenterait rien à cause du public présent, si ? Si oui, ils étaient encore plus dérangés que je le pensais déjà …
Et sans trop savoir comment ni pourquoi, une jeune fille atterrit dans mes bras. Enfin, façon de parler, vu qu'on était tous assis par terre ou allongés, pour certains. Ok, il s'avérait que c'était juste la fille à côté de moi qui flippait. Ce que je peux comprendre, vu la facilité avec laquelle ces types avaient mis tout le monde au sol …
- Aileen … Moi c'est Upton. J'te dirais bien que j'suis enchanté et tout ça, mais là … J'haussais des épaules, mais ce fut plus fort que moi, et un sourire traversa mon visage. Je crois que c'était nerveux. Et improbable, vraiment. Je ne sais même pas si elle vit l'un ou l'autre, vu qu'elle avait le visage rivé sur mon torse. Non non, t'auras beau y regarder à deux fois, je ne suis pas un kangourou, il n'y a pas de poche ventrale sur mon bide.
Je compris cependant assez vite sa fixation sur mon ventre. T'as déjà vu un agent de sécurité ne pas faire de sport ? Faudrait bien qu'on m'explique pourquoi je l'avais naturellement tutoyé … Mais elle semblait plus jeune que moi, je trouvais ça assez bizarre, l'idée de la vouvoyer.
- Hey … t'en fais pas. Crois-moi ou non, j'ai déjà vécu pire. Faut voir le bon côté des choses : personne n'a tiré, personne ne fait de truc complètement débile. On va s'en tirer. Bon, elles étaient jolies mes paroles, mais on ne savait toujours pas ce qu'ils cherchaient, ces types. Mais y'avait quand même un truc qui me faisait tiquer : certes, ils n'avaient toujours pas tiré une balle, même pas pour asseoir leur domination : leur nombre avait dissuadé tout le monde de tenter quoi que ce soit. Il était là, le point gênant. Ils étaient … vachement nombreux. OK, certains étaient partis faire le tour de l'établissement, certes, mais je les trouvais tout de même en trop grand nombre. Ce qui était peut-être qu'une impression, mais aussi flippant, vu qu'ils étaient tous armés, mais qui pouvait s'avérer utile, si jamais on percevait un quelconque problème entre eux. Si le type qui dirige n'est pas parfaitement obéit, alors on pouvait peut-être utiliser ce point. Malheureusement pour nous, ils semblaient plutôt tous être d'accord sur leur objectif, quel qu'il soit.
Quelques types passaient entre les invités, récolter leurs objets de valeurs. Quand l'un d'entre eux arriva à notre hauteur, je ne pus m'empêcher de lui annoncer : On a rien pour toi, désolé. Ce qui était vrai, au moins pour ma part. J'avais laissé mes maigres possessions dans notre local, et je ne portais pas de montre. Pour lui montrer ma bonne foi, je remontais mes manches. Bon, Aileen avait une tenue à la hauteur de la soirée, impliquant donc quelques bijoux. Je passais un bras autour d'elle, histoire de la maintenir contre mon torse et de cacher ses possessions, tout en m'adressant au type, en exagérant les syllabes. Je ne sais pas pourquoi, mais ils avaient tendance à me rendre stupide, ces preneurs d'otage. En fait, elle a tout mangé. Eh oui, c'est vraiment triste pour toi, mon petit homme masqué. Fallait pas nous faire peur.



Et rappelez-vous toujours
qu’un sourire coûte
moins cher qu’une balle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan Dewitt
Admin À votre service

❖ AGE : 23 ans
❖ ORIGINES : Australien
❖ JOB : Animateur et serveur
❖ STATUT : Célibataire/amoureux

❖ MESSAGES : 3085
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Tobias Lamb, Thane Breyten
❖ POINTS : 138

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f72-appartement-de-dylan-son-poisso
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Lun 27 Jan - 21:36

Nathan continuait son boulot. Toujours un plateau en main, il passait entre les gens qui se servaient sur son passage. Les aller retour commençaient à être fatiguant mais c'était son boulot. A l'approche de l'heure du changement d'année, il alla vite poser ce qu'il avait en main et s'approcha de la scène. La jolie chanteuse termina sa chanson et le jeune homme fit son retour sur scène. Les gens n'avaient pas l'air plus emballé que ça. En fait, c'est à peine si on le remarqua. Le jeune homme s'éclaircit la gorge, d'ailleurs avec sa maladresse habituelle, il faillit s'étouffer avec sa salive. Le bon côté de la chose c'est qu'à présent il avait l'attention de tout le monde ou presque. "Messieurs, Dames ! J'espère que vous vous amusez tous. Il est vingt-trois heures cinquante-cinq. Eh oui, dans moins de cinq minutes nous allons changer d'année. Pour cela, nous allons tous ensemble faire le traditionnel décompte avoir de pouvoir nous souhaiter mutuellement une bonne et heureuse année." Le jeune homme descendit de la scène avec le micro pour se retrouver dans la foule. Il alluma un grand écran ou l'heure et les secondes défilaient. Au bon moment, les lumières se tamisèrent et l'heure se changeant en un décompte de 10 à 0. Tout le monde compta en coeur jusqu'à sauter de joie au passage de la nouvelle année. D'ailleurs, Nate eut le droit à un bisous sur la joue de Kate, ce qui le déstabilisa un peu et le fit rougir. Hors, il n'eut pas trop le temps de s'attarder là-dessus. Quand les lumières se rallumèrent, des types armés et tout droit sortit d'un film de braqueur commençait à faire leur loi. Certaine personne s'affolère et dans le mouvement de folie le pauvre Nathan fut bousculé et tomba sur le sol. Sa tête heurta le sol et se fut le trou noir. Quand il revint à lui, il était assit avec les autres et Amy arrivée tout juste. Elle vint s'asseoir à ses côtés visiblement inquiète à cause de la situation même si elle le cachait. "Dit, tu penses pouvoir m'expliquer ce qu'il se passe ? Quand les lumières se sont allumées, je suis tombé et j'ai perdu connaissance. C'est qui ces types ? Qu'est-ce qu'ils veulent ? s'interrogea le jeune homme pas sûr de tout comprendre.


Donne-moi juste une raison, de laisser mon cœur continuer de battre. Ne t'inquiète pas, c'est en sécurité juste là dans mes bras. Alors que le monde s'écroule tout autour de nous. Tout ce que nous pouvons faire est tenir, tenir •• amaaranth ♫♪

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alessandro di Marco
Membre this is africa

❖ AGE : vingt-neuf ans
❖ ORIGINES : italien
❖ JOB : co-directeur du san marco, branleur notoire
❖ STATUT : célibataire

❖ MESSAGES : 344
❖ À J-BAY DEPUIS : 11/01/2014
❖ CRÉDITS : avatar @ yourdesigndiary ✽ tumblr
❖ DC : jace caulfield, reagan singer, trent monroe
❖ TOPICS : OPEN + (2/3) intrigue, chrys
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Mar 28 Jan - 1:21

Dis l’associal, tu pourrais t’habiller mieux que ça ? J’t’attends en bas dans 10 min… On a une soirée, t’as déjà oublié ? Vêtu d'un caleçon et d'un vieux tee-shirt, un verre de bourbon à la main, les pieds sur la table et un match de football italien en rediffusion sur son écran, c'est à peine si Alessandro a le temps de protester lorsque son frère fait irruption dans sa chambre, et disparaît moins d'une seconde plus tard. Pantois, un regard aussi blasé que fatigué posé sur la porte qui vient de se fermer, le jeune homme lâche un long soupir, avale cul-sec le reste de son whisky et constate avec amertume que l'ac milan se fait battre par son rival. Il éteint la télévision et se traine sous la douche, se confortant avec l'idée qu'en bas, il n'aura même pas à se déplacer pour trouver de l'alcool, on viendra le lui proposer. Il sèche ses cheveux en pagaille avec une serviette et enfile un costume lui donnant des airs de Delon dans Borsalino. Avec l'impression de s'être planté d'une décennie, il se prépare une ligne de cocaïne. Les échos de la fête résonnent de plus en plus fort à mesure que le compte à rebours se rapproche de l'heure fatidique. Quelques minutes avant minuit, il se décide enfin à quitter son repère pour rejoindre tout ce monde qui grouille deux étages plus bas.
Sa fatigue et son hostilité à se mêler à la fête s'évanouissent alors que la drogue fait son effet sur son système nerveux. De plus en plus enclin à s'amuser, lui aussi, il accorde même un sourire à une inconnue qu'il croise dans le couloir. Sa bonne humeur se calme un instant, lorsqu'il constate qu'il saigne du nez. Il s'arrête pour trouver de quoi laver l'hémoglobine qui teinte sa peau et ses lèvres. Il se moque de lui-même en essuyant les dernières traces, et sursaute soudainement en entendant des voix s'élever au bout du corridor qui n'ont rien de cris de joie. Poussé par sa curiosité - ou son manque de jugement - il se précipite vers le hall et s'expose bêtement aux braqueurs, qui le remarquent aisément et le poussent vers les autres victimes. Atterrissant près de son frère, il lui lance un regard assassin, gardant le silence pour se concentrer à combattre les élans que provoque sa prise récente de stupéfiants, essayant tant bien que mal - plutôt mal - de s'empêcher de faire quelque chose de stupide. - Et si on faisait une soirée pour le nouvel an, ça sera sympa qu'il disait. crache-t-il finalement à l'intention de Rafaele.






    Operator please, put me back on the line, told my girl I'd be back. Operator please, this is wreckin' my mind. Can it be, the voices calling me, they get lost and out of time. I should've seen it glow but everybody knows that a broken heart is blind.
    ain't them bodies saints

     

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Taliah Parker
Admin À votre service

❖ AGE : 30 Ans
❖ ORIGINES : iranienne américaine.
❖ JOB : Flic
❖ STATUT : in love with an ass.

❖ MESSAGES : 173
❖ À J-BAY DEPUIS : 10/01/2014
❖ CRÉDITS : youdesigndiary
❖ DC : Gabriel, amy, lena, aileen, cameron, johnny.
❖ TOPICS : 0/3
❖ POINTS : 0

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Mar 28 Jan - 1:44

J’avais enfin eu l’idée du siècle, rester bien cachée et ne pas sortir. Voir appeler les autorités. Ouais, j’appelais. Sauf qu’ils ne pouvaient pas se permettre d’entrer. « Combien ils sont ? Beaucoup. Est-ce qu’ils ont des demandes ? Je pense que piquer toutes nos affaires, même si je doute que ce soit juste ça. Il doit y avoir autre chose. Armés ? Oui, jusqu’aux dents. Ya pas de blessés je pense. Ok je me tiens prête, jvous dirais si ça change. » Je regarde une à une les caméras, surveillant tout ce petit monde quand je vois un abruti fini s’assoir à côté du boss. Et merde il a fallu qu’on laisse sortir l’attardé. Il a l’air aussi imbibé qu’une éponge et complètement à l’ouest. Espérons qu’ils n’aient pas envie de jouer à superman… Pas que je m’inquiète pour lui hein, il peut bien se défénestrer si ça lui chante, mais qu’il évite de tout faire capoter. Parfois je ne comprends pas pourquoi Chrys ne l’as pas envoyé en cure. Après tout, il ne sert à rien de lui inculquer les bonnes manières, on n’apprendra pas à un singe l’usage de la parole après tout. Par souci de sauver les gens présent je lui envoie un sms. Oui parce que ce type a plusieurs portables et certains, il les cache. Du coup je suis certaine qu’il en a au moins un sur lui. « Je te préviens tu ouvres ta grande gueule, tu fais quelque chose de stupide et je t’égorgerais moi-même. Compte sur tes doigts, démerde-toi mais dis-moi combien vous surveillent. Si yen a qui vont et vienne, tout. Par pitié, tiens-toi correctement parce que tu pourrais nous faire buter ! Si t’es sage je ne dirais pas à ta sœur que tu sniffes comme un camé. » Après si ya bien un type qui même camé et bourré, sait jauger ce genre de situation, c’est lui. Parce qu’il se fourre toujours dans des merdes noires et qu’il sait toujours s’en sortir, on sait pas trop par quel miracle. Je m’installe sur mon siège et souris, il en mène pas large le ptit con de boss, pour une fois, ça fait du bien de voir qu’il n’a pas changé, qu’il ne changera jamais et que j’ai bien fait de couper court à cette absurdité de relation. Pourtant, chaque fois qu’il touche son épaule, mon cœur accélère, parce que ce jour-là, jmen souviens que trop bien. Ya pire que des cicatrices, ya les souvenirs revenant vous hanter, vous bouffer entier.




you're my curse asshole
and i can't forget you
but you're a part of me anyway
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Royce Keller
Membre this is africa

❖ AGE : 25 ans
❖ ORIGINES : hongroise & sud-africaine
❖ JOB : sans emploi
❖ STATUT : célibâtard

❖ MESSAGES : 322
❖ À J-BAY DEPUIS : 01/11/2013
❖ CRÉDITS : © yourdesigndiary
❖ DC : rafaele, joaquín
❖ TOPICS : get in line babe 8)
❖ POINTS : 20

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Mar 28 Jan - 13:58

Siffler des coupes de champagne gratuitement, même s’il avait fallu enfiler un costume dans lequel il se sentait aussi à l’aise qu’un pingouin sur une plage, ça avait été une occasion qu’il n’avait pas vraiment pu ignorer très longtemps. D’autant moins en fait qu’il s’agissait à moitié d’un défi lancé par Jace, l’associal en chef, et ça avait été l’élément déclencheur. Louer un costume, parce que ce n’était pas exactement le genre de vêtements auxquels il était habitué, payer le prix modique de l’entrée dans l’enceinte de l’établissement, somptueux au demeurant, et enfin, profiter du buffet offert. Aileen était déjà là, moulée dans une robe mettant en valeur ses formes. Il avait souri en la voyant, les images de leur simulacre de relation défilant dans sa mémoire. Passablement en retard, il n’allait plus rester beaucoup de temps pour que le fameux décompte commence et annonce l’arrivée de la nouvelle année. Il n’avait jamais vraiment compris pourquoi un changement de chiffre dans la date pouvait susciter une telle euphorie, mais, fêtard dans l’âme, il voyait tout ça comme une bonne raison de boire. Après tout, c’était l’état d’esprit d’au moins deux ou trois des convives présents. Et puis tout avait basculé ; des hommes armés, la musique s’était évanouie, laissant place à un malaise généralisé, les gens tentant de sauver leur peau et leurs objets précieux… Aileen avait filé, en plein milieu d’un baiser, lui aussi surfait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rafaele di Marco
Membre this is africa

❖ AGE : 32 ans
❖ ORIGINES : sud-africaine d'origine italienne
❖ JOB : Co-directeur du San Marco Hotel ★ cavalier professionnel
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 218
❖ À J-BAY DEPUIS : 22/10/2013
❖ CRÉDITS : © your designdiary
❖ DC : royce + rodney + joaquin
❖ POINTS : 63

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Mar 28 Jan - 14:46

Allant d’un groupe à un autre, scrutant la pièce à l’affut du moindre problème, une coupe de champagne à la main, qu’elle n’est pas sa surprise lorsqu’une voix, ô combien familière s’élève à quelques centimètres de son oreille. Chrys, la petite sœur fantôme, est revenue. Il a beau savoir que c’est dans son tempérament que rien ne peut réellement la retenir à un endroit si elle a décidé qu’elle avait besoin d’air, et elle prenait souvent des décisions de la sorte, il n’avait jamais vraiment réussi à comprendre qu’elle semble se sentir mieux loin de cette terre, loin d’eux. Pourtant, cette soif de liberté, il la comprenait, pour la ressentir aussi, d’une façon différente… Mais elle était là et même s’il était très content de la revoir, il ne pouvait s’empêcher de lui lancer, taquin « Tiens, t’as retrouvé l’adresse de l’hôtel ? Félicitations petite sœur. » avant de l’embrasser sur la joue. Sans vraiment relever sa remarque, elle sourit d’un air amusé et file se fondre dans la foule. Tout se passait à merveille, le décompte venait de se terminer et le feu d’artifice traditionnel allait être lancé dans les jardins, mais à ce moment précis, des individus cagoulés firent irruption dans le hall, détroussant les convives de leurs biens, brutalisant ici et là, les plus récalcitrants. « Et si on faisait une soirée pour le nouvel an, ça serait sympa qu’il disait… » Cette remarque d’une voix traînante ne pouvait venir que d’Alessandro, l’éternel vilain petit canard ; parfois il se demandait si son frère n’en rajoutait pas une couche, par jeu, par provocation. « Ah t’es là toi.. Mais c’est la soirée des apparitions on dirait. » réplique-t-il, pensant que son cadet aurait préféré la compagnie de sa bouteille de Bourbon…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Inara Oswin
Baby Sherlock

❖ AGE : Vingt-trois ans
❖ ORIGINES : Anglaise et Sud-Africaine
❖ JOB : Etudiante en Art Dramatique / Assistante maternelle au San Marco
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 417
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/01/2014
❖ CRÉDITS : Tumblr / yourdesigndiary ღ
❖ POINTS : 9

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f79-appart-de-inara
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Mer 29 Jan - 17:17

La fête commençait à battre son plein et Inara comptait bien en profiter pour s’amuser comme il se devait. Il faut dire que la jeune fille aimait bien ça, s’amuser. Une coupe de champagne à la main, elle voletait un peu à droite et à gauche, parlant à pratiquement tout le monde, têtes connues ou non. Après tout, le but des soirées était aussi de faire de nouvelles connaissances, non ? Dans les fêtes, la jeune fille n’arrivait jamais vraiment à se greffer à un groupe et à s’y tenir. Après tout, qui pouvait bien s’en soucier, elle faisait ce qu’elle voulait et était connue pour être un poil électron libre alors on ne lui disait rien. Minuit approchait à grand pas et l’excitation d’Inara montait à un rythme plus ou moins régulier. Elle ne savait pas pourquoi mais l’approche du grand décompte de fin d’année l’avait toujours passionnée. Elle aimait beaucoup compter à tue-tête – et à rebours – de dix à zéro, boire sa première coupe de l’année et… Et tout redevenait normal, comme s’il ne s’était rien passé. Mais pendant quelques secondes, elle avait l’impression que tout pouvait changer.
Le décompte commença soudain, prenant donc toute l’attention de la jeune Inara qui – toute excitée qu’elle était – commençait presque à sautiller sur place. Elle s’arrêta quand un serveur lui tendit une nouvelle coupe de champagne pleine. Pour le coup, il valait mieux qu’elle se tienne tranquille parce que sinon elle risquait d’en mettre de partout. Elle souriait lorsque les lumières s’éteignirent sans que quiconque les aient prévenus. Est-ce que cela était normal ? Une surprise ? Elle attendait impatiemment que les lumières se rallument pour pouvoir y voir quelque chose et comprendre et quand ce fut fait… Eh bien elle aurait préféré qu’elles restent éteintes, ses fichues lumières ! Voilà le groupe de fêtard entouré d’hommes apparemment bien armés qui commençaient déjà à leur donner des ordres. Dans la panique, quelqu’un bouscula Inra et sa coupe de campagne encore presque pleine alla s’exploser sur le sol, à ses pieds. Profitant du mouvement, la jeune fille enleva discrètement son collier de perles – auquel elle tenait beaucoup – et le cacha comme elle le pouvait. Elle aurait d’autre bijoux à donner, les cambrioleurs ne remarqueraient peut-être pas le collier… Une fois cela fait, elle suit comme elle peut la foule autour d’elle, n’entendant pas réellement les voix des cambrioleurs et ce qu’ils peuvent leur crier.





No reason to stay
that we can believe in...
texte
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J-Bay
Membre this is africa

❖ AGE : guess.
❖ JOB : Les intrigues & sujets admins.
❖ MESSAGES : 240
❖ À J-BAY DEPUIS : 09/09/2013
❖ CRÉDITS : blondie & tumblr
❖ POINTS : 15

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Mer 29 Jan - 21:43



THAT'S WHAT THE PRESENT IS.
IT'S A LITTLE UNSATISFYING, BECAUSE LIFE'S A LITTLE UNSATISFYING.
------------✵-------------

« Jpeux savoir pourquoi tu l’as emmené LUI ? Tu sais qu’il fout la merde à chaque fois ! » L’autre type le regarde et jette un œil à son petit frère, il se tourne à nouveau vers son acolyte. « Tu sais aussi que jpeux pas le laisser tout seul ! Jferais gaffe ! » Le petit frère en question attrape l’une des filles, une brune(reagan) par le bras quand son frère se met à gueuler. « LACHE LA. Tu joueras plus tard ok ? » Cette fois ci, il s’approche d’une blonde(amy), petite, pas effrayée du tout ou pas assez à son gout Il la chope par les cheveux et l’amène à lui. « Bon la belle, tu nous cacherais pas quelque chose toi ? Parait qu’il ya les boss parmi nous, tu sais qui ? » La blonde lui crache dessus et ne semble pas décidée à bouger ou à leur dire quoi que ce soit. Il l’approche de son visage et la balance au sol violemment. « C’est bien simple si personne ne me renseigne je vais commencer à laisser mon frère s’éclater. Il ne sort pas souvent, et il a la gâchette facile. Qui sont les Di Marco ici ? » Pas une bouge. Ils aimeraient savoir à quoi ressemblent les boss, pour pouvoir leur soutirer disons, plus d’objets substantiels ou le code du coffre par exemple. Comme pas une âme ne s’avance, il appellent des types qui attrape la blonde, la ptite brune, une autre brune(aileen) et une femme plutôt élancée(henley) les balançant au milieu de la pièce. Chacun sort son arme et le braque sur la tête de l’une des femmes. Le « frère » s’avance et les regarde avec un air absent. « Oh on va jouer hein dis, on va jouer ? » Le frère lève les yeux au ciel. Il sait que son frère ne pas être sage mais au pire, ils seront partis quand tout ceci sera fini. Fatigué d’attendre l’un d’eux pose le flingue sur la tempe de la blonde créant cette fois ci des réactions quand il défait la sécurité. Le jeu commence.

Instructions

✧ Vous pouvez poster à la suite, il n'y a pas d'ordre particulier.
✧ Dîtes vous bien que l'intrigue est ouverte à tous donc aucune excuse, faîtes pas les associaux.
✧ Toutes les parties de l'hôtel seront accessibles (sauf les chambres, petits malins  Rolling Eyes  et le bureau de la direction) pour l'occasion. Même si à partir de l'attaque, la situation se trouvera dans la salle principale ! Parla suite cela changera.
✧ A partir de l'intervention du PNJ, vous devez suivre les instructions. Ne vous inquiétez pas, l'ennui ne sera pas au rendez vous et personne ne jouera à votre place, nous ne ferons que faire REAGIR votre perso. N'oubliez pas que tout est plus ou moins prévu. Ne faites pas les héros si vous aviez demandé à ne pas être blessé par exemple.
✧ Le PNJ interviendra au bon vouloir des admins, vous serez livrés au sadisme et à l'imagination de celui ci (a). Après une intervention il vous sera demandé de poster au moins une fois. Donc pour ceux qui ont peu de temps, vous ne serez pas obligés de faire des romans.
✧ L'organisation se fait en rp commun, la suite se fera autrement, vous serez tenu au courant à ce moment là.
✧ N'oubliez pas que si vous n'avez pu répondre avant, ou vous venez de débarquer, il vous faudra faire un résumé de ce qu'il s'est passé avant (du point de ve de votre personnage, personne ne vous demande de résumer l'intrigue xD)





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan Dewitt
Admin À votre service

❖ AGE : 23 ans
❖ ORIGINES : Australien
❖ JOB : Animateur et serveur
❖ STATUT : Célibataire/amoureux

❖ MESSAGES : 3085
❖ À J-BAY DEPUIS : 04/12/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Tobias Lamb, Thane Breyten
❖ POINTS : 138

Voir le profil de l'utilisateur http://thisisafrica.1fr1.net/f72-appartement-de-dylan-son-poisso
MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    Mer 29 Jan - 22:21

Le cauchemar était loin d'être terminé. Nathan pensait que c'était de simples voleurs ou braqueurs qui venait à l'hôtel pour voler tout le monde. Le genre de choses qu'on voit dans les films. Vous savez quand les voleurs ont un grand sac noir et demande à tout le monde de mettre porte-monnaie, bijoux et autre objet de valeur à l'intérieur avant de s'en aller avec le butin. Là, il pourrait aussi dévaliser le coffre de l'hôtel, si bien sûr celui-ci en a un. Ça Nate l'ignore totalement. Ce ne sont pas ses affaires après tout et les patrons ne se vantent pas devant tout le monde qu'il cache l'argent de leur établissement dans un petit coffre-fort caché derrière un faux tableau de Picasso. Le jeune homme pensait qu'ils allaient partir d'un moment à l'autre. Mais non, voilà qu'ils attrapèrent une brune mais l'autre gars empêcha le premier de lui faire du mal. La suite fut encore pire !!! Il s'approcha d'eux et osa poser ses sales pattes dégueulasses sur sa douce et belle Amy. Avant qu'il ne réagisse, la jeune femme se fait envoyer au sol et il se précipite vers elle pour voir si elle va bien. Doucement, il passe sa main sur son doux visage pour écarter ses cheveux blonds. "Tu n'as rien ?" lui murmure-t-il doucement avec un léger air inquiet. Le grand type ce remet à parler, il veut les patrons de l'hôtel. Pourquoi ? Il veut leur autographe peut être ? Personne ne bouge, personne ne parle. C'est le silence absolu à tel point qu'on aurait pu entendre une mouche voler et péter. Le mec visiblement pas très content de ce foutage de gueule générale attrape plusieurs filles dont Amy. Nathan proteste et se lève pour essayer de rattraper sa bien-aimée, mais le gars lui en colle une dans le nez. Les types braquent leurs armes sur les filles. Vous n'imaginez pas à quel point ce fut terrible pour Nate de voir cette scène. Son cœur se serra tellement fort, il avait envie de crier, de hurler à plein poumon et de tuer ces enfoirés. Le jeune homme était en train de comprendre que les mecs étaient en train de passer aux choses sérieuses. Ils étaient prêts à tuer s'il le fallait. Hors de question qu'il touche à sa jolie Amy. Sans réfléchir, Nathan se leva d'un bond. "Je suis Alessandro Di Marco !" s'exclama-t-il soudainement. Oui, c'était complètement débile, mais le seul moyen se sauver les filles c'était qu'ils aient un Di Marco. Eh bien voilà qu'ils en ont un ! Oui, Nathan est un imposteur, mais il est prêt à tout pour sauver la fille qui fait battre son cœur. Les hommes ne connaissaient pas les Di Marco, sinon ils auraient vu qu'il y en avait trois ici. Peut-être que ce qu'il fait permettra de faire gagner du temps à la police si jamais quelqu'un les a prévenus. "Je ferai tout ce que vous voulez ! Mais s'il vous plait, ne faite de mal à personne !" implora-t-il.



Donne-moi juste une raison, de laisser mon cœur continuer de battre. Ne t'inquiète pas, c'est en sécurité juste là dans mes bras. Alors que le monde s'écroule tout autour de nous. Tout ce que nous pouvons faire est tenir, tenir •• amaaranth ♫♪

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO    

Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE - 31 DECEMBRE AU SAN MARCO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Résumé de l'intrigue
» Présentation Marco [en cours]
» Memorial Marco Pantani (1.1) =====> Burgel (Lampre)
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: San Marco Hotel :: Hall-