AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 Cela devait être une bonne soirée... finalement, tout est parti en cacahuète [Sam & Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Samantha Reed
Admin À votre service

❖ AGE : 33 ans
❖ ORIGINES : Américaine & Sud Africaine
❖ JOB : Chirurgien
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 1033
❖ À J-BAY DEPUIS : 10/11/2013
❖ CRÉDITS : Your Design Diary & Tumblr
❖ DC : Lexa Burton & Carry Barnett
❖ POINTS : 36

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Cela devait être une bonne soirée... finalement, tout est parti en cacahuète [Sam & Gabriel]   Sam 23 Nov - 22:31


Très souvent, les journées se suivent et se ressemblent. On se lève, on prend une douche, on se retrouve dans les embouteillages en allant au boulot, on travaille, on discute avec les collègues, on sauve quelques vies, parfois non, on rentre chez soi, on se pose dans le canapé puis on va se coucher. Mais parfois, un événement vient perturber ces journées si banales. Parfois, cela rend les journées plus agréables, parfois cela vous conduit en enfer. Cette journée avait été d’une banalité sans nom. Elle fut agréable car j’aime mon métier, j’aime ce que je fais, mais elle était comme toutes les journées qui l’avaient précédée. J’espérais qu’elle se finirait en beauté. Malheureusement pour moi, j’allais vivre l’une des plus désagréables journées de mes trente-trois ans d’existence sur cette Terre.

Postée devant mon casier dans le vestiaire de l’hôpital depuis de longues minutes, je regardais les deux robes que j’avais en ma possession. J’avais toujours une robe ou deux à l’hôpital à cas où je n’aurais pas le temps de rentrer chez moi avant de sortir ou d’aller à un rendez-vous. Je me dirigeais vers le grand miroir disposé dans un coin de la pièce et passais la première robe devant moi pour voir ce que ça donnait, puis passais la seconde. Les deux m’allaient très bien. Le choix était difficile. Je restais un moment devant le miroir à regarder ces deux robes, essayant de deviner laquelle plairait le plus à Gabriel. Je crois que j’étais un peu nerveuse d’aller à ce rendez-vous avec lui. Pourtant, ce n’était pas comme si c’était la première fois que l’on sortait ensemble. On passait le plus clair de notre temps ensemble. Mais ce soir-là, j’étais plutôt nerveuse et je n’arrivais pas à me décider. L’une de mes collègues entra et montra la robe que j’avais dans ma main gauche. «Ok, ça sera celle-là. » Je m’approchai d’elle et pris son poignet pour regarder l’heure qu’indiquait sa montre. Gabriel n’allait pas tarder à arriver. Je me changeai, me maquillai rapidement puis pris la direction de l’entrée de l’hôpital.

Impatiente, je faisais les cent pas depuis un moment devant l’hôpital. Je sortis mon téléphone pour regarder l’heure. Gabriel devait être là depuis bien trop longtemps. Qu’est-ce qu’il foutait ? J’allais l’appeler quand mon téléphone sonna… Gabriel. Il avait intérêt à avoir une bonne raison de ne pas être à mes côtés. « Gabriel, t’es où ? Je t’attends depuis des lustres ! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : 35
❖ ORIGINES : Anglais.
❖ JOB : chirurgien
❖ STATUT : Marié, séparé.

❖ MESSAGES : 418
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Aileen, cam, amy , john,, taliah...
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cela devait être une bonne soirée... finalement, tout est parti en cacahuète [Sam & Gabriel]   Dim 24 Nov - 2:17

Je m’étais enfin décidé. On allait faire ce que j’étais censé faire depuis le début, arrêter de penser et vivre. J’étais séparé et je devais m’y faire, il était possible qu’Agnes et moi ça ne se recolle jamais. Et l’idée me terrifiait au final. Parce qu’il y avait Sarah. Parce qu’elle avait été ma femme. Parce que tout foutait le camp et que je n’avais qu’une envie, jouer les Jace. Aller dans un bar et boire à en oublier que j’existe. Oublier que j’ai toujours été un pilier et devenir celui d’un bar. Parce que j’en ai marre que tout le monde s’attende à ce que je fasse «  the right choice ». qui savait le faire. Putain de merde je savais même pas où j’en étais. J’allais voir mon médecin aujourd’hui. C’était presque risible que je me rende à un rendez-vous avec un confrère. Je rentrais dans la pièce et prenais place. Il me regardait comme si j’allais crever ne minute après. « Comment vous vous sentez ? » J’avais envie de rire. Comment je sens. Merveilleusement bien tiens ! Vous avez une corde et un tabouret ? Je ricane à cette idée. «  Bien. Très bien. Juste un peu mal mais ça passe quand je prends mes médicaments. Bien sur ma collègue et amie s’attend  ce que je lui claque entre ses doigts à chaque conversation. » J’aurais presque ajouté qu’ayant couché avec Sam, je savais que je pouvais faire « ça » aussi. Je me sentais vraiment très con avec ce médecin persuadé que je faisais tout pour organiser mes funérailles au plus vite. Il finit par me faire une liste de médicaments énorme et je sortais avec l’impression de me faire entuber et traité comme un cobaye. Je sortais et je reçus un coup de fil d’Agnes. J’avais raccroché sans répondre. Quelques heures plus tard je m’en voulais de ne pas l’avoir fait. Je finis par lui dire que je passerais ce soir. J’oubliais complètement d’appeler Sam pour annuler. Fat dire qu’elle était en train de bosser, jme voyais mal lui en parler en pleine opération « clampe l’artère, ah oui au fait on se voit pas ce soir ». le meilleur moyen qu’elle coupe l’artère ou pire.. Ya pire ? Du coup je filais chez Agnès. Quand je rentrais chez moi, usé je vérifiais mes messages. Merde. J’envoyais un message aussi vite que je pouvais. «  Je viens pas sorry. » J’allais entendre parler du pays, tant pis. Je me couchais habillé, trop fatigué pour faire autre chose. Mon téléphone me rappela à l’ordre. Je décrochais à moitié endormi. Mais ce qu’on me dit me réveilla d’un seul coup. Sam avait été renversé par une voiture. Mon sang ne fit qu’un tour, je passais de l’eau sur mon visage et filais comme un dératé, prenant la moto – et conduisais comme un fou jusqu’à l’hôpital. J’agressais presque le type de l’accueil. «  Ils l’ont emmené. Je ne sais pas ce qu’elle a, juste que c’est grave. » Je fonçais dans le service et on me demanda d’attendre comme tout le monde dans la salle d’attente. Je comprenais enfin ce que ressentaient mes patients. Des heures après on vint enfin me chercher. Je demandais les dégâts et vu la liste je manquais de tomber. L’idée que c’était ma faute me torturait. Si j’avais été là elle aurait sans doute en pleine forme. Ou je serais mort. Aucune idée au final. On apprenait aux familles à ne pas se sentir impliqués, mais c’était plus facile à dire qu’à faire. « Elle a plusieurs côtes cassées, de multiples fractures à la jambe droite – fracture de la cuisse, le tibia , et la cheville - ainsi qu'une fracture importante de la main gauche et des bleus et ecchymoses sur tout le corps. Ce qui nous inquiète le plus c’est sa fracture de la main gauche et l’état de sa cheville. Jvais pas te mentir ça va prendre du temps et elle va avoir besoin d’aide. On lui a placé une minerve mais elle devrait la porter que cette semaine normalement. Elle est réveillé tu peux y aller si tu veux. » Je rentrais dans la pièce et eut du mal à regarder dans quel état elle était. Je m’approchais et m’asseyais sur la chaise. Je déposais un baiser sur sa joue. « Hey. Comment tu te sens ma belle. Je suis désolé si j’avais été là..je.. » Je savais même pas quoi lui dire. «  Tu veux rester ici ou qu’on t’emmène chez toi ? Je viendrais aider l’infirmière même si tu veux.. Je serais là ok.. » Ajoutais je, caressant son bras valide.



I'm lost in my memories
i can't love you i can't be with you
cuz i'm not able to love anyone



Dernière édition par Gabriel Caulfield le Sam 7 Déc - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samantha Reed
Admin À votre service

❖ AGE : 33 ans
❖ ORIGINES : Américaine & Sud Africaine
❖ JOB : Chirurgien
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 1033
❖ À J-BAY DEPUIS : 10/11/2013
❖ CRÉDITS : Your Design Diary & Tumblr
❖ DC : Lexa Burton & Carry Barnett
❖ POINTS : 36

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cela devait être une bonne soirée... finalement, tout est parti en cacahuète [Sam & Gabriel]   Lun 2 Déc - 0:07


Heureusement que Gabriel n’était pas là car il se serait pris une claque monumentale. J’étais énervée qu’il m’ait laissé tomber. Il m’aurait prévenu avant qu’il ne pouvait venir me chercher, il n’y aurait pas eu de problème. Cela arrive de devoir annuler. Mais ce soir-là, il m’avait juste oublié. OUBLIE ! En plus, il ne me donnait aucune explication. J’avais juste droit à un je ne viens pas, désolé. Sérieux ? Il allait m’entendre celui-là. Après avoir poireauté devant l’hôpital un long moment, je n’avais plus qu’une chose à faire, rentrer chez moi et prendre un bon bain pour me détendre. J’en avais terriblement besoin. Dans mes pensées, hantées par les quelques mots laissés par Gabriel, je ne fis pas attention au moment de traverser la rue. Je ne vis pas la voiture qui arrivait à grande vitesse vers moi. Un grincement de pneus me fit tourner la tête et je fus éblouie par les phares de la voiture. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé ensuite. Je sentis quelque chose me frapper de plein fouet, et mes pieds quitter le sol. Puis plus rien. « … entendez ? » Mes yeux s’ouvrirent. Je n’avais aucune idée de ce qui se passait, ni où j’étais. Des formes indistinctes évoluaient autour de moi. Chaque centimètre de mon corps était douloureux. Je n’avais jamais eu autant mal qu’à cet instant. J’avais tellement envie que cette douleur disparaisse mais elle semblait ne pas vouloir me lâcher. Pourquoi souffrais-je autant ? « Vous… endez ? » Je perdais connaissance à nouveau.

« Samantha ? » J’ouvris les yeux. Matthew, l’un de mes collègues était au pied du lit. « Comment te sens-tu ? » Il n’eût aucune réponse de ma part. Je regardais autour de moi et découvris l’une des chambres où j’étais maintes fois entré pour y voir mes patients. J’étais aujourd’hui à leur place. Je fis un petit rembobinage dans ma tête pour essayer de me rappeler ce qu’il s’était passé. Le grincement des pneus, les phares de la voiture, les gens autour de moi. Tout me revenait, surtout cette douleur indescriptible et insupportable qui avait envahie la moindre parcelle de mon corps. La douleur avait partiellement disparu maintenant. Merci la morphine. Je regardais mon collègue qui affichait un air grave. Ça n’annonçait rien de bon. Il énuméra les différents problèmes que j’avais. Côtes cassées, fractures à de multiples endroits à la jambe et au bras… Je ne pouvais retenir mes larmes. La liste était longue, beaucoup trop longue. Qu’est-ce que j’avais fait pour mériter tout ça ? Matthew tenta de me rassurer tout en me disant qu’il allait falloir du temps et de la patience pour être à nouveau sur pieds. Il quitta la chambre sans que je ne dise un mot. Que dire ? Une fois seule dans la pièce, j’éclatais en sanglots. Je ne pouvais m’arrêter de pleurer. J’étais complétement perdue et je ne voyais pas comment j’allais pouvoir me sortir de cette galère. Il me fallut de longues minutes avant de cesser de pleurer.

Le regard dirigé vers la fenêtre de la chambre, j’entendis la porte s’ouvrir. Je me tournai et vis Gabriel dans le cadre de la porte. Tout à coup, tout me revint à l’esprit. Gabriel m’avait oublié et j’étais furieuse contre lui. Tellement furieuse que mon attention ne fut pas focalisée sur la route mais sur lui. Si j’étais dans ce lit d’hôpital, c’était à cause de lui. La colère que j’avais pour lui remonta à la surface. Je détournai le regard quand il s’approcha et s’installa sur la chaise disposée à côté du lit. « Hey. Comment tu te sens ma belle. Je suis désolé si j’avais été là..je.. » Je restais muette, le regard fixant le mur en face de moi. Il posa sa main sur mon bras droit, la seule partie de mon corps qui ne m’était pas douloureuse. La chaleur de sa peau aurait été un réconfort en d’autres circonstances mais j’étais énervée contre lui. Je ne pouvais le laisser me toucher. Je retirais mon bras pour quitter le contact de sa peau. Je tournais enfin la tête pour le regarder et une larme coula sur ma joue. « Pourquoi… Pourquoi tu n’étais pas là, Gabriel ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : 35
❖ ORIGINES : Anglais.
❖ JOB : chirurgien
❖ STATUT : Marié, séparé.

❖ MESSAGES : 418
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Aileen, cam, amy , john,, taliah...
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cela devait être une bonne soirée... finalement, tout est parti en cacahuète [Sam & Gabriel]   Sam 7 Déc - 17:35

Je sens que je vais en prendre pour mon grade. Je savais que me rapprocher de sam était une mauvaise idée, et une partie de moi avait deviné qu’elle n’était pas indifférente. Pourtant j’avais fait l’ignorant et par ma faute je l’avais blessée en fonçant chez Agnes alors qu’on avait rendez-vous. Si j’avais été là elle ne serait pas dans cet état et ça aussi, c’était ma faute. Elle était énervée contre moi et je comprenais sa colère, parce que je m’en voulais aussi. Je savais que j’allais devoir réparer mes torts et qu’Agnes, qui jusque-là n’avait pas été du genre jalouse serait sur le qui-vive et n’apprécierait surement pas que je joue les infirmiers. « Je suis désolé d’être parti ainsi. Agnes avait besoin de moi et je ne me voyais pas refuser. Je sais que je n’aurais pas dû te donner de faux espoirs. Que j’aurais dû me contenir. Ça n’empêche pas que tu es importante pour moi Sam. Mais s’il y a une chance que je puisse retrouver ma femme, je dois la saisir. Elle porte mon bébé, qui je serais si je m’éloignais d’elle ainsi ? » Le fait qu’elle retire son bras me fit mal mais je comprenais aisément ses raisons. Je caressais de nouveau celui-ci et l’embrassai sur le front. Après ce que nous avions fait il était bien plus étrange de faire ce geste. Tout ce que je savais c’était que je ne me serais pas relevé si j’avais perdu sam. Elle comptait surement plus que je ne l’imaginais. Mais j’étais encore marié, et nous devions nous comporter en adulte. « Si tu préfères rester ici je viendrais te voir ok. Après tout tu es dans mon service donc je vais sans doute prendre la relève. Je vais pas te mentir, tu es médecin, tu sais que ton état n’est pas alarmant mais pas joyeux non plus. Tu as de sérieuses fractures au niveau de ta jambe droite, tibia et cheville. Deux côtes cassées et ta main est dans un sale état. Mais avec un temps de repos suffisant tu retrouveras normalement ta mobilité. Pour ta main seul l’avenir pet nous le dire. Mais même si c’est pas facile, il faut que tu t’attende à ce que ta main ne récupère pas entièrement.. » Ca signifiait qu’elle ne pourrait peut-être plus opérer et lui annoncer ça était aussi dur pour elle que pour moi. C’était un excellent médecin et nous allions peut être perdre un des meilleurs de nos éléments. « Si tu préfères que je quitte la pièce je comprendrais. Tu traversera pas ça seule. C’est tout ce que je peux te promettre. »



I'm lost in my memories
i can't love you i can't be with you
cuz i'm not able to love anyone

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samantha Reed
Admin À votre service

❖ AGE : 33 ans
❖ ORIGINES : Américaine & Sud Africaine
❖ JOB : Chirurgien
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 1033
❖ À J-BAY DEPUIS : 10/11/2013
❖ CRÉDITS : Your Design Diary & Tumblr
❖ DC : Lexa Burton & Carry Barnett
❖ POINTS : 36

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cela devait être une bonne soirée... finalement, tout est parti en cacahuète [Sam & Gabriel]   Dim 5 Jan - 23:18


Agnès, toujours Agnès. Elle était finalement la source de tous mes problèmes. Entendre son prénom commençait sérieusement à m’énerver. Agnès par ci, Agnès par là. Elle finissait toujours par être dans la conversation. Au début, cela ne me gênait pas qu’il parle d’elle, car à l’époque tout était différent. Nous étions que de simples amis. Mais les choses étaient bien différentes maintenant. J’avais des sentiments pour lui et ça me déchirait le cœur de l’entendre dire qu’il aimait toujours Agnès. J’avais été patiente, me disant qu’il finirait par me voir différemment. Je pensais que c’était finalement le cas après qu’on ait couché ensemble, mais ça ne l’était pas. Je me retrouvais seule comme toujours alors que lui courait en direction de sa femme. Ça sera peut-être toujours le cas, et il serait peut-être temps pour moi d’arrêter de me faire des illusions sur un possible rapprochement entre Gabriel et moi. Gabriel me caressa à nouveau le bras et déposa un baiser sur mon front. Je le laissais faire cette fois-ci. Puis, il se mit à faire son « docteur » en m’énonçant tous les problèmes que j’avais. Merci Gabriel de remettre le couteau dans la plaie. J’avais besoin qu’on me remonte le moral et non qu’on me dise que ma carrière était peut-être terminée. Et c’était ça qui me faisait le plus peur. Qu’est-ce que j’allais faire si je ne guérissais pas totalement ? Mes mains sont mon outil de travail. Comme un menuisier ou une couturière, sans mes mains je ne suis plus rien. Je n’avais jamais envisagé une autre carrière que celle que j’avais choisie, il y a des années. Que faire d’autre ? Ça me rendais malade rien que d’y penser. Et je rendais Gabriel responsable de la fin de ma carrière de chirurgien. Il fallait bien un coupable. Gabriel faisait le coupable idéal. Il n’avait pas été là ce soir, c’était de sa faute. Rien ne dit que la voiture ne m’aurait pas renversé même en présence de Gabriel. Cela devait peut-être arriver quoique soit la situation. Il aurait pu arriver à l’hôpital à l’heure et la cuvette des toilettes de la station Mir serait tombée sur nous devant le resto. Qui sait ? Mais ce soir-là, je ne voyais pas les choses de cette manière. C’était forcément de sa faute. Mon regard se posa sur ma main gauche. Des larmes s’étaient données le mot ce soir pour venir humidifier mes yeux. Je détournais le regard et essayais les quelques larmes qui coulaient sur mes joues du revers de ma main droite. J’étais incapable de retenir mes larmes à chaque fois que je pensais à mon état. « Si tu préfères que je quitte la pièce je comprendrais. Tu traverseras pas ça seule. C’est tout ce que je peux te promettre. » J’eus un moment d’hésitation. Je lui en voulais et le voir à mes côtés me rappeler qu’il n’avait pas été là quand j’avais besoin de lui. « Tu peux partir. C’était tout à l’heure que j’avais besoin de toi. » lâchais-je sèchement. Je quittai Gabriel du regard, qui se posa sur le mur opposé. Je lui en voulais mais j’avais tellement besoin de lui. Tellement besoin de lui. Pourquoi fallait-il que je ressente cela pour lui ? Pourquoi étais-je incapable de m’éloigner de lui ? Je me tournais vers Gabriel avant qu’il ne quitte la chambre et me redressais. Mon corps était douloureux et une grimace se dessinait sur mon visage ecchymosé. Je pris Gabriel par le bras pour l’attirer vers moi et l’enlacer. J’avais un mal de chien mais j’avais besoin d’être dans ses bras. « Je suis désolée, Gabriel. » Etre dans ses bras me faisait un bien fou. « Tu n’as pas intérêt à me lâcher cette fois. J’ai besoin de toi. » J’avais été là pour lui quand il était mal. C’était à mon tour d’avoir besoin de lui pour remonter la pente.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cela devait être une bonne soirée... finalement, tout est parti en cacahuète [Sam & Gabriel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cela devait être une bonne soirée... finalement, tout est parti en cacahuète [Sam & Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aaaah bonne soirée sur msn lol
» Une soirée pluvieuse est une bonne soirée (Fleaux - Nautilus)
» S'alcooliser,draguer,déconner, et pourquoi pas tituber. Tout cela rime avec bonne soirée.
» Bonne soirée ...
» Gifs bonsoir , bonne soirée , bonne nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: Downtown :: J-Bay Medical Center-