AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 when all explode ~ Gabriel & Agnes & jace & Lena & Sam & Joe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Gabriel Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : 35
❖ ORIGINES : Anglais.
❖ JOB : chirurgien
❖ STATUT : Marié, séparé.

❖ MESSAGES : 418
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Aileen, cam, amy , john,, taliah...
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: when all explode ~ Gabriel & Agnes & jace & Lena & Sam & Joe.   Dim 10 Nov - 23:36

«  Gab on a  un accident grave qui arrive. Tu viens ? » Je déteste ce genre de message. Toujours l’impression que ca va être encore éprouvant. On ne s’habitue pas à ce genre de chose. Et aujourd’hui n’est pas une exception. Je finis ma consultation et les suit. Je vois deux brancard arriver nous et mon coeur manque de se stopper. Je crois que je reste là, bloqué sur la vision qui s’offre à moi. Agnes et jace arrivent sur des brancards. J’ai beau détester mon frère, je ne souhaite pas sa mort, du moins pas autant que j’aimerais le vouloir. Je finis par reprendre mes esprits. « Dis-moi ce qu’ils ont stp. » Je garde mon sang froid, je sais que tout va bien se passer, je le sens, parce que je me charge de cette chirurgie. On me rassure sur l’état d’Agnès, elle est hors de danger. Le bébé a survécu. Le cas de Jace est plus grave, il n’est pas vraiment conscient et je n’ose imaginer la douleur qu’il ressentira en se réveillant. On me souffle qu’il est étonnant qu’il respire encore. Ca fait une demi-heure et je n’y arrive pas. Je finis par aller cher Sam et lui demander de prendre ma suite. Je quitte la salle et m’installe contre le mur, me laissant glisser et posant mes mains sur mon crane. Je finis par me lever et retrouver Agnes en salle d’attente. « Jpeux savoir qui conduisait Agnes ? Et ce que tu foutais avec lui ? » Autrefois j’aurais dit mon frère ou Jace, mais c’était devenu « lui » parce que je lui en voulais, encore plus à présent qu’il venait sans doute de mettre en danger ma femme. Peu importe ce qu’il s’était passé, elle restait mon épouse. J’entendais une voix que je reconnaissais, dans les bras de Sam. «  Ah merci de l’avoir récupérée. Il va s’en sortir ? » Dis je alors plus en mode médecin qu’autre chose. Même si une partie de moi avait peur de la réponse. «  Il faut prévenir Lena. » Je pris ma fille dans mes bras et la serra. Par chance elle était avec la nourrice et pas dans cette maudite voiture.



I'm lost in my memories
i can't love you i can't be with you
cuz i'm not able to love anyone



Dernière édition par Gabriel Caulfield le Mar 12 Nov - 3:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: when all explode ~ Gabriel & Agnes & jace & Lena & Sam & Joe.   Lun 11 Nov - 17:46

Jace doit passer me chercher : il a accepté de me servir de chauffeur pour que je puisse aller m’occuper de la paperasse administrative, renouveler mon permis de séjour. Je vérifie une dernière fois que j’ai tout ce qu’il faut, tout en maugréant contre la liste de pièces justificatives demandées, à peine si mon demanderait pas la couleur de mes sous-vêtements le jour où je suis arrivée dans le pays….
J’avale un café en vitesse, à peine le temps pour une tartine de pain et de confiture que je termine rapidement avant de grimper dans la voiture, côté passager, la mienne est encore au garage, il faudra que je passe la récupérer.
Sur le chemin du retour, la route est dégagée, l’heure de pointe est passée, et ma matinée est déjà presque finie ; cette poisse de corvée administrative l’aura entièrement bouffée, j’évite d’y penser ça me rend folle. On prend un peu de vitesse, la musique entraînante qui passe à la radio doit sûrement y être pour quelque chose. Feu rouge. L’élan est stoppé, de toute façon, c’était la fin du morceau, on allait s’arrêter, tranquillement, bavardant par intermittence. Et là sans qu’on ait eu le temps de dire « merde » un bruit de carrosserie tonitruant ; la voiture est percutée par un véhicule qui avait visiblement autre chose en tête que la limitation de vitesse.

Je me réveille, sans savoir vraiment combien de temps s’est écoulé, ce que je sais, c’est que Jace était inconscient la dernière fois que je l’ai vu. Le choc a été violent, mais j’ai eu plus de peur que de mal : quelques contusions, une égratignure à la tête à cause d’un éclat de vitre, mais sans plus. Le médecin m’annonce que le bébé va bien, que je n’ai pas besoin de rester plus longtemps à l’hôpital. Le bébé va bien. Je reste bloquée sur cette idée. Maintenant, ces petits malaises s’expliquent beaucoup mieux. Dire que je n’ai pas fait le rapprochement, pourtant c’est pas comme si je découvrais ce que c’est. Hébétée, je m’habille avec lenteur, et finit par retrouver Gab dans la salle d’attente, passablement énervé, anxieux aussi. Il s’est laissé retomber contre le mur, la tête entre les mains, si vulnérable, j’ai presque envie de le prendre contre moi, comme je l’ai fait un nombre incalculable de fois, quand ça allait encore bien entre nous. « J’peux savoir qui conduisait Agnès ? Et ce que tu foutais avec lui ? » Prévisible. Compréhensible aussi. « C’était lui. » Au volant. Je sais qu’il va sans doute s’énerver encore, mais à quoi bon mentir. « Ma voiture est au garage, et il a bien voulu m’emmener pour cette paperasse de merde…Tu sais, le titre de séjour à renouveler… » Avant qu’il puisse dire quoi que ce soit je rajoute « Ecoute, crois moi, étant donné les circonstances, j’aurais préféré demander à quelqu’un d’autre, mais Jace était le seul à être disponible… » Je le vois prendre Sarah dans ses bras, s’y accrocher comme rarement je l’ai vu faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jace Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : vingt-neuf ans
❖ ORIGINES : anglais
❖ JOB : en convalescence après un accident de voiture (ranger au parc national tsitsikamma à mi-temps ✽ apprend le surf à des débutants)
❖ STATUT : père célibataire

❖ MESSAGES : 2408
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : avatar @yourdesigndiary ✽ tumblr
❖ DC : reagan singer, alessandro di marco, ruby barnes
❖ TOPICS : open + (3/4) gabriel, taliah, royce
❖ POINTS : 97

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: when all explode ~ Gabriel & Agnes & jace & Lena & Sam & Joe.   Lun 11 Nov - 22:52


I feel the pain and the bitter taste
Of the blood on my lips, again.
J'essaie d'ouvrir les yeux. J'essaie de sortir des ténèbres, de ce noir qui envahit l'espace, qui m'étouffe. J'essaie de me tirer vers le haut, de m'accrocher à quelque chose, mais je dérape à chaque prise. J'entends le bruit des crissements de pneus, de la taule qui se froisse. Le choc. J'ouvre les yeux, et je tombe sur la vision du plafond de l'ambulance. Les sirènes me provoquent un mal de crâne terrible, qui me fait grimacer. Je jette des coups d'oeil autour de moi. - Joe ? Ma voix est bancale, hésitante. Je le reconnais à peine, je ne l'ai pas vu depuis des années, juste croisé de temps à autres, par hasard, mais on se contentait des banalités d'usage, parce que la présence de l'autre nous ramène à Carry, systématiquement, et qu'on n'est pas foutu de faire face, qu'on n'en a pas envie. - Où est Agnès ? Joe ! Comment elle va ? Elle va bien. Elle est dans un bien meilleur état que moi en tout cas, ça m'arrache un soupir de soulagement. Mes doigts se referment sur sa veste, j'essaie de me redresser. Ma respiration s'accélère. Je pose mes yeux sur le bas de mon corps, sans me rendre compte du rictus qui déchire mon visage. - Je n'sens pas mes jambes. Je panique, ma poitrine se soulève de plus en plus violemment alors que je tente de me relever. - Je n'sens pas mes jambes ! Mon angoisse me submerge, et je remue, j'essaie de me dégager, j'essaie de bouger mes putains de pieds mais rien n'y fait. Tout devient flou, soudainement, et malgré mes efforts pour rester éveiller, je ne peux que constater l'aiguille dans mon bras et même si je lutte, si je tiens l'épaule de Joe, je finis par sombrer.
Quand j'émerge, j'entends l'insupportable symphonie de l'hôpital. Les bips répétitifs, les pas pressés dans le couloir, les voix lointaines de la salle d'attente, les langages incompréhensibles du personnel. Je pose une main sur mon front et frappe bêtement avec ma paume, essayant de chasser mon mal de tête. Mon autre main est sur ma poitrine, réflexe idiot, en réponse à la douleur qui me comprime le thorax. Je retire le respirateur de mon nez. Je serre les dents, les yeux posés sur mes jambes. Bouge. Je me concentre sur mon pied droit. Il ne bouge pas. Pourquoi est-ce qu'il ne bouge pas putain ? Bouge ! J'essuie mes larmes d'un revers de main rageur. Je ferme les yeux, me retrouvant à prier, comme un con, pour que cette foutue jambe esquisse un mouvement, rien qu'un seul. La porte s'ouvre, un médecin entre. Son visage me dit quelque chose, mais la reconnaître, c'est la bien le dernier de mes problèmes.  - Ne le dites pas à Gabriel, pour mes jambes. que je demande sur un ton misérable, presque honteux. Je pourrais poser des questions, m'informer sur mon état, et au lieu de ça tout ce qui m'importe c'est de ne pas voir la pitié dans le regard de mon frère, ou dans celui de Lena, bon sang pourvu que personne ne l'ait prévenue. Je serre les poings, enragé, contre la voiture, contre ma seconde d'inattention, contre le connard qui a grillé le feu. Je remarque une autre présence, et, putain, non. Lena est là, installée sur une chaise, juste là. - T'es venue admirer le spectacle ? que je lance, amer, en relaissant tomber ma tête sur l'oreiller.




    We were opposites at birth, you were steady as a hammer, no one worried 'cause they knew just where you'd be and they said I was the crooked kind and that I'd never have no worth but I was always gold to you.
    if I am to choose a side...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: when all explode ~ Gabriel & Agnes & jace & Lena & Sam & Joe.   Lun 11 Nov - 23:21

«  Lena tu es consciente que tu as mis ton maillot de bain à l’envers ? » Je rigole et ôte celui-ci devant lui. Il se marre. «  Tu es grave tu sais ? T’étais pas avec quelqu’un ? » Là je me marre. En fait j’éclate de rire, je glisse ma main sur sa joue, attrape son cou et l’embrasse. « Jte laisse en conclure ce que tu veux. » On joue à chat, moi en petite culotte, lui enlevant un bout de vêtement à chaque fois. Ca fait du bien de ne pas devoir penser. Et ça, je l’ai banni de mon train de vie. Penser, le passé, les sentiments. Des moments d’égarement, du temps perdu. Vous pouvez croire en l’être humain, qu’il peut changer, qu’il vous apporter beaucoup. Et puis vous rencontre Jace. Et là vous savez, que ça n’arrivera pas. Que vous étiez naifs. Je finis par aller bosser. Un couple tout mignon – qui ne sait pas encore dans quoi il s’embarque – qui veut faire une excursion. Je souris, va directement vers eux et fait mon topo. «  Alors on va aller par-là ok. Ne vous éloignez pas, ne jouez pas les amateurs de sensations fortes et ne jamais me contredire. » Ah le pouvoir, grisant, amusant, prenant, et bien trop addictif. Ils font tout ce que je dis, et s’en sortent comme une lettre  la poste. Je les ramène à l’hôtel et les y laisse. Je m’apprête à rentrer chez moi - pas d’autres clients en mal de sensations aujourd’hui – quand on me choppe pour un coup de fil. « C’est important. Un certain Gabriel ? » Je me rappelle encore les nombreuses fois ou ce frère-là m’a dit de ne pas lâcher l’autre débile. Et je l’ai cru. Mais Jace est malin, il nous a eu vous les deux. Je prends le téléphone pas du tout ravie. «  Oui quoi ? il a fait quoi encore ton frère, et plus important, qu’est ce que tu veux que ça me foute. Il s’est payé ta femme et tu t’occupes de lui ? » Il finit par associer hôpital, accident grave et Jace dans la même phrase. Première chose à laquelle je pense, le gamin. Je n’ai pas besoin de demander, je sais qui conduisait. Je dois réfléchir au moins quinze bonnes minutes, regardant les gens aller et venir dans ce stupide hôtel. Si j’y vais il va croire que je tiens à lui. Mais si je n’y vais pas, je vais vouloir savoir ce qu’il a. s’il ne s’en sort pas, je m’en remettrais pas. Et je hais ça. Je le hais, parce que je ne peux pas oublier, pas en trois mois. Je finis par me lever, monter sur la moto du pote en question qui me voit m’éloigner avec ses affaires. Je l’ai vu se marrer. Il sait que je suis irrécupérable. Qu’il détruise sa vie, il l’a toujours fait, mais pourquoi s’e prendre aux autres ? Pourquoi gâcher ceux qui eux, savent faire leur bonheur. J’arrive sur place et demandes quelle chambre. On me précise qu’il n’est pas encore réveillé mais que jpeux attendre là. Gabriel autorise, sans pourtant me rejoindre, que je reste avec. Ah ça c’est sur jsuis pas de la famille, Jace m’en a pas laissé l’occasion. Je m’installe et finis par m’endormir sur la chaise hautement inconfortable, un peu comme aimer Jace, on finit par avoir mal quelque part. On lui annonce qu’il y a un problème avec ses jambes. Je réagis pas. Je sais même si je dois. Après tout, il était dans la voiture avec elle. C’est plus ou moins tout ce que j’arrive à penser. Bien sûr à la minute où il e remarque, j’ai le droit à sa verve. Son impitoyable langue de vipère. A quoi je pensais, ce mec est un raté, un déchet. Ce qu’il reste d’un homme qui aurait pu être le bon. Sion pense à ce genre de chose. «  Quel spectacle ? Celui de toi décidant que ta vie n’est pas encore assez misérable ? Gagné, t’as réussi. Au moins ya un bon point, tu seras limité dans tes conneries. Enjoy. » Je sors un instant de la pièce, essuie cette stupide lame qui vient s’écraser sans autorisation sur ma joue et fonce droit sur Agnès. Ma main gifle sa joue à une vitesse fulgurante. « Ca fait quoi d’être une pute ? Jace est est un habitué, mais toi. Toi t’es censée avoir tout ce qu’il te faut, il a fallu que tu le suives dans son merdier. S’il ne remarche pas je vais faire de ta vie un enfer, crois-moi. » Je retourne dans la chambre de Jace. Je finis par m’assoir sur le lit et lui prendre la main. Je joue avec nerveusement. Il n’y a pas vraiment de tendresse, juste de l’incompréhension. Je ne suis pas Gabriel, pour moi, c’est une pute de plus. Elle savait qui était Jace. Elle savait qu’il n’était pas fichu de filer droit. Quelle excuse avait-elle ? « Tu sais ce qui est pire quand tu rompt ? Voire ton ex tous les jours, tous les matins, tous les soirs, et s’occuper de toi. Jle ferais pas pour toi, jle ferais pour moi, parce que MOI je tenais à toi. Parce que MOI je ne pourrais pas me regarder en face si jte lâchais maintenant. Mais je sais que pour toi, ce sera une punition. Parce que tu ne le mérites pas. Parce que tu as foutu en l’air la seule personne qui croyait encore en toi. Tu me diras sans Gabriel, j’aurais rompu ya des années. Il doit surement se demander pourquoi il a dû te défendre aujourd’hui. » Et je jubile, parce que le pire pour Jace c’est de s’attaquer à sa fierté. Je sais qu’il va haïr cette situation. Et moi, je me réjouis d’avance, parce que désormais, il va comprendre l’expression l’enfer sur terre. Bien sur, il ya bien une raison que je ne lui dirais pas. Ca me permet d’être là, pour l’abruti que j’aime, mais je ne lui laisserais pas la chance de le découvrir. Je veux qu’il pense que je le hais. Parce que moi, ça me fait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samantha Reed
Admin À votre service

❖ AGE : 33 ans
❖ ORIGINES : Américaine & Sud Africaine
❖ JOB : Chirurgien
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 1033
❖ À J-BAY DEPUIS : 10/11/2013
❖ CRÉDITS : Your Design Diary & Tumblr
❖ DC : Lexa Burton & Carry Barnett
❖ POINTS : 36

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: when all explode ~ Gabriel & Agnes & jace & Lena & Sam & Joe.   Mar 12 Nov - 17:29


« Samantha, on a une victime de la route au bloc. Gabriel te cherche » Je prends immédiatement la direction des blocs opératoires. Quelle fut ma surprise de voir qui était la victime. Comment avaient-ils pu laisser Gabriel opérer son frère ? Ce n’est jamais facile quand on connaît la victime et il est toujours préférable de laisser sa place. Je ne me fis pas prier et prit le relais quand Gab me le demanda, en lui disant d’aller prendre l’air. A la sortie de bloc, je pris la direction du bureau des infirmières et demandai à l’une d’elle : « Elena, avez-vous vu le docteur Caulfield ? » « Non. Vous voulez que je l’appelle ? » Mon attention fut dérangée par l’arrivée d’une femme avec une petite fille dans les bras. Il s’agissait de la fille de Gabriel et ce qui devait être la nourrice. C’était une chance que la petite n’était pas avec sa mère au moment de l’accident. Je n’osais imaginer l’état dans lequel serait Gabriel s’il arrivait quelque chose à Sarah. « Je l’appelle ? » « Non, ça ira. Merci Elena » Je m’approchais de la nourrice et la remercier d’avoir amenée la petite. « Bonjour, ma jolie. Tu viens, on va chercher ton papa. » Je pris la fillette dans les bras et pris la direction de la salle d’attente. Gabriel était en plein discussion avec sa femme ou futur ex-femme. Je ne savais pas trop comment l’appeler. Le plus simple était de l’appeler Agnès tout simplement. Gabriel semblait vouloir des explications sur ce qui s’était passé et elle tentait de justifier la présence de son frère. Je les laissais discuter puis finis par m’approcher. Peut-être que la présence de leur fille apaiserait l’atmosphère électrique qui emplissait la salle d’attente. Gabriel me demanda des nouvelles de son frère. J’avais malheureusement une mauvaise nouvelle à lui annoncer. Ce n’est jamais facile mais c’était le boulot. On préfére annoncer des bonnes nouvelles aux proches, leur dire que tout s’est bien passé, mais parfois, ce n’est pas toujours le cas. Et inutile de tourner autour du pot. Même si ça doit faire mal, il faut retirer le pansement d’un coup sec. « Jace va bien, mais il y a un problème avec ses… » Je ne pus terminer ma phrase. Une furie arriva et donna une gifle monumentale à Agnès, qui me scotcha sur place. Ouah ! Elle était bien énervée celle-là. Je compris rapidement qu’elle devait être la copine de Jace. L’instant fut bref et la jeune femme repartit aussi vite qu’elle était arrivée. Tout le monde était à fleur de peau et la situation risquait de devenir explosive. Cet accident ne faisait qu’attiser davantage les tensions entre les deux couples. Il fallait absolument apaiser tout ce petit monde. « Oh là ! Tout le monde se calme » disais-je en haussant un peu le ton pour bien me faire comprendre. « Pensez à Sarah ! Elle n'a pas besoin de voir ça... Je pense que vous êtes tous encore sous le choc. Vous devriez prendre l’air. » Je me tournais vers Gabriel « A moins, que tu veuilles le voir. » Cela devait être une situation difficile pour lui. Bien que trahi par Jace, il restait tout de même son frère.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: when all explode ~ Gabriel & Agnes & jace & Lena & Sam & Joe.   Mar 12 Nov - 17:43

«  Un accident grave Joe tu viens ? » je déteste ce genre de phrase. En même temps, on ne m’appelle pas pour récupérer les chats dans les arbres. Aujourd’hui, j’aurais préféré. Dès qu’on me parlait d’accident grave, je flippais. Parce que je revivais la disparition de ma sœur, parce que je n’étais pas fichu d’avancer suffisamment. On arriva vite sur place et voyant l’état de la voiture, je m’attendais à aller à la morgue juste après. Il y avait deux passagers. Une jeune femme qui semblait juste sonnée et un homme. Sur le coup je ne le reconnus pas. Je sortais la jeune femme de là et vérifiais qu’elle allait bien. « Comment vous vous sentez mademoiselle ? » Quand mon collègue amena, aidé des pompiers l’autre personne je sentis mon cœur bondir. Jace. Ca faisait une éternité que je ne l’avais vu et or cause, ni l’un ni l’autre n’avions envie de penser à ce qui nous avait autrefois lié. Lui me reconnut immédiatement. Il était dans un sale état et le récupérer de la voiture fumante avait été plutôt difficile. « Elle va bien Jace. Ca doit être… Tu verras sur place Jace. Je suis pas. » J’avais envie de dire médecin. Pourtant je savais très bien ce qu’il se passait. Mais je n’étais pas capable d’en parler, ni de faire face. Pire s’il s’agissait de l’homme dont ma sœur avait été folle. Je laissais le paramedic s’en charger et revenais vers la blonde. Drôlement jolie. Un infirmier me regardait et vit du sang. Ca arrivait qu’en récupérant des gens on se blessait au passage. « Faudra que tu nettoie ça en arrivant. » Je souris. « Ca va c’est une égratignure. Pas trop stressée ? Votre petit ami ? » Joe c’est pas tes affaires. Et puis ptit ami et Jace, ça faisait bizarre. Je savais qu’il n’avait jamais pu se remettre de carry. Parce que même si nous n’étions pas en contact j’avais plus ou moins fait en sorte de me tenir au courant. On arrivait sur place et j’emmenais la blonde pour se faire tout de même examinée. Je venais voir Jace qui attendait d’être emmené en chirurgie. « Qu’est ce qui c’est passé Jace ? Ils t’on dit ce qu’il se passait ? » Je continuais à garder un œil sur les vas et vient autour de la, Agnès. Elle s’appelait Agnes. « T’es papa ? Parait que la jolie blonde est enceinte.. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : 35
❖ ORIGINES : Anglais.
❖ JOB : chirurgien
❖ STATUT : Marié, séparé.

❖ MESSAGES : 418
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Aileen, cam, amy , john,, taliah...
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: when all explode ~ Gabriel & Agnes & jace & Lena & Sam & Joe.   Mar 12 Nov - 18:24

Tenir le regard d’Agnès était de plus en plus dur pour moi. Trois mois était loin d’être un temps suffisamment long pour digérer tout ça. Si je digérais ça un jour. C’était lui qui conduisait. Je l’aurais parié. Notre conversation résonnait encore dans mon esprit. Jace était « a ship who’s already saled » pour moi. Je ne sais pas trop quoi répondre. «  T’aurais du me demander. Tu imagines si Sarah avait été avec toi ? Je l’aurais tué. Ouais je l’aurais étranglé de mes mains. » Je serais les poings. Comment vouliez-vous pardonner une personne qui ne veut pas de votre pardon et qui ne cesse de vous donner des raisons de ne jamais l’accorder. Sam arrive mais est interrompu par Lena qui gifle Agnes. Je ne réagis pas. Je ne la défens pas. Autrefois Lena aurait été éconduite. Mais sa peine était mienne. J’entendis à peine ce qu’elle disait, déjà dans mes pensées. Sam allait me dire ce qu’il se passe. «  Ses jambes ? Paralysie je suppose vu l’esclandre de Lena. » Je le dis sur un ton monocorde. J’étais inquiète, certes, mais il n’est pas mort. Alors je n’ai plus de raison de m’inquiéter. Elle veut savoir si je compte aller voir mon frère. Je n’en ai aucune envie mais je suis le médecin en charge. Je pose ma main sur son épaule et attrape le bloc qu’elle a en sa main. «  Merci sam. Je m’en charge. » Je me rends à sa chambre et m’arrête devant celle-ci., reprends mes esprits et affiche un visage impassible. «  Bon Jace je pense que tu l’as déjà compris, tu souffres d’une paralysie des membres inférieurs. Tu as ce qu’on appelle une lésion par écrasement. Tes jambes ont subis un choc important. La paralysie est soit temporaire et tu retrouveras tes sensations, mais cela risque d’être douloureux. Soit définitive et tu ne sentiras plus jamais à ce niveau-là. L’opération que tu as subie était là pour limiter les dégâts. Dans quelques mois tu peux toujours tenter une autre qui sera là pour te redonner une certaine mobilité. Ou du moins des sensations. Voilà en gros les infos. Tu as deux solution, ou rester ici le temps que tu prennes tes marques, que tu t’habitue dirons-nous. Et avoir une équipe au cas où tu en aies besoin. Ou tu rentres chez toi dans une semaine et tu auras une infirmière chez toi. Merci d’en informer l’hôpital dès que tu as décidé. » Mon ton est des plus distants et glacial. Il n’y a aucune émotion dedans. Il voulait savoir, à présent il a une preuve, que je suis loin d’être parfait. «  Sam s’occupera des détails post op. »



I'm lost in my memories
i can't love you i can't be with you
cuz i'm not able to love anyone

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: when all explode ~ Gabriel & Agnes & jace & Lena & Sam & Joe.   Jeu 14 Nov - 10:35

Cet accident est la dernière chose dont on avait besoin en ce moment. Certes, ce n’est jamais le bienvenu mais là, en plus de causer des dégâts physiques, ça jette de l’huile sur un feu déjà bien ardent. Dans cette salle d’attente, l’ambiance est plus que tendue : Léna vient de débouler dans la pièce, complètement hors d’elle, et je lui sers de bouc émissaire. Alors ça c’est la meilleure ; je sais qu’elle a été blessée par ce qu’on a fait cette nuit là, Jace et moi, qu’elle a toutes les raisons de m’en vouloir, mais l’état dans lequel il est n’a pas grand chose à voir avec moi. Je n’ai pas le temps de réagir qu’elle est déjà repartie, comme un coup de vent, une furie. Encore plus que d’habitude. Ce qui me désole, c’est qu’en voulant me rendre service, Jace risque de ne plus pouvoir marcher, parce qu’un putain d’imbécile n’a pas jugé bon de s’arrêter au feu rouge d’en face. J’essaie de me rassurer en pensant que rien n’est scellé, que de toute façon Jace a toujours réagi en faisant fi de tout ce que tout le monde pensait et que cette fois encore, il tordra le cou aux pronostics. Samantha, qui tente comme elle peut de calmer tout le monde, suggère à Gabriel d’aller voir son frère, ce dont je n’étais pas sûre que ce soit vraiment le moment… Bien que ces derniers temps, il n’y ait jamais réellement de bon moment pour ça.

Parfois les réactions de Gabriel me surprennent, et de temps en temps je me demande s’il s’entend parler. « Tu te moques de moi là ?! » Rétorquai-je avec un temps de décalage dû au pétage de plomb de Léna. Je lui donne entièrement raison à propos de Sarah, Dieu et la nourrice soient loués, mais y’a une chose que je n’arrive pas à laisser passer sans rien dire « Te demander ? » Alors qu’il semble avoir décidé d’aller voir Jace parce que le grand frère est toujours là, malgré tout, qu’à cela n’tienne, je lui emboîte le pas, bien décidée à lui dire le fond de ma pensée. Tant pis si les autres entendent, tant pis s’ils vont encore penser que je suis culottée de lui faire une scène alors que c’est moi qui ait merdé. « Tu ne t’échappes jamais de ton boulot, tu vis dans cet hôpital, et c’est pas d’aujourd’hui : tu connais mieux la pharmacie d’ici que les placards de la cuisine… » Je ne compte pas le laisser s’en tirer ainsi, parce que c’est trop facile de s’enterrer dans le rôle de la victime. « Ce que j’ai fait n’est pas pardonnable et personne n’en prend plus la mesure que moi, malheureusement je ne peux pas effacer le passé… Mais je ne peux pas non plus passer le reste de ma vie à m’excuser. » Depuis quelques temps j’avais voulu lui dire ces choses, mais l’occasion ne s’était pas présentée d’elle-même alors je la créais aujourd’hui. « Et ça ne t’es jamais arrivé de penser que tu pouvais être un sujet d’inquiétude, pour ton frère et pour moi ? Quand tu as eu ton attaque, quand tu as rechuté, ça n’est pas si loin pourtant. » Je reprends mon souffle « Parce que non, on ne s’est pas dit, tiens on va chercher une façon de lui faire le plus de mal possible… contrairement à ce que tout le monde semble penser… » Tout du moins Lena et Samantha. « Mais est-ce que t’as déjà vu la déception dans les yeux de ta fille quand je lui devais lui dire que non, elle ne verra pas son père au dîner, pas plus qu’avant d’aller se coucher, parce qu’il travaille plus tard que prévu… » L’émotion est en train de prendre le dessus, tout ce que j’ai dis et redis mais qui ne semble pas avoir eu d’effet… « Et pour info, ce n’est pas de lui comme tu dis que je suis enceinte… » Je lui sors les résultats officiels du test de paternité que j’ai fait faire avant de quitter la pièce pour aller reprendre mes esprits dehors.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jace Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : vingt-neuf ans
❖ ORIGINES : anglais
❖ JOB : en convalescence après un accident de voiture (ranger au parc national tsitsikamma à mi-temps ✽ apprend le surf à des débutants)
❖ STATUT : père célibataire

❖ MESSAGES : 2408
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : avatar @yourdesigndiary ✽ tumblr
❖ DC : reagan singer, alessandro di marco, ruby barnes
❖ TOPICS : open + (3/4) gabriel, taliah, royce
❖ POINTS : 97

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: when all explode ~ Gabriel & Agnes & jace & Lena & Sam & Joe.   Sam 16 Nov - 18:14


How could I be anything but the lesser brother ?
- Quel spectacle ? Celui de toi décidant que ta vie n’est pas encore assez misérable ? Gagné, t’as réussi. Au moins y a un bon point, tu seras limité dans tes conneries. Enjoy. Je serre les dents, me contente de la regarder s'en aller plutôt que de chercher à dire quoique ce soit. Je ne suis pas d'humeur pour les fausses excuses et les joutes verbales. Je n'ai même pas envie de me justifier, de leur dire que ce n'est pas moi qui suis en faute dans ce putain d'accident mais le type qui a grillé le feu rouge. Je pourrais leur hurler de me regarder, de constater que bordel c'est moi la victime. Mais ça ne servirait à rien, parce qu'à leurs yeux je n'ai obtenu que ce que je méritais. Pour toutes ces fois où je me suis trop amusé avec les autres, pour toutes les portes que j'ai claqué avec bonheur, pour tous ces actes manqués, pour toutes les preuves de mauvaise foi, les mensonges, les déceptions.
Elle finit par revenir et me sortir un discours à peine croyable. Je sais ce qu'elle fait, ce qu'elle s'amuse à faire. Elle veut me punir, jouer avec ma fierté. Est-ce qu'elle s'est au moins rendue compte que ça faisait un bail que j'en ai plus rien à foutre de ma fierté ? Oh j'ai toujours eu le péché de l'orgueil perché sur mon épaule, mais ce n'est ni avec ça, ni avec ma conscience, qu'elle peut encore espérer m'atteindre. Il y a encore quelques jours je n'aurais surement pas supporté ça, mais à bien y réfléchir, ce n'est pas une question de pitié, il s'agit juste pour elle de se venger. - N'essaie de me torturer, t'es pas bonne à ce jeu-là. que je lui réponds, en retirant ma main de la sienne. Elle n'aurait pas du attendre cette histoire avec Agnès pour me détester, elle aurait du le faire. Ça n'a aucun sens, qu'elle soit restée si longtemps. Enfin si, et il s'appelle Gabriel. Parce que lui, comme elle, se sont accrochés à l'idée que j'avais besoin de ça, de cet amour, de cette stabilité. Ils se sont battus pour que ça marche, ils se sont battus bien plus que moi. Parce que je savais dès le départ que c'était voué à l'échec, et que je ne voulais pas faire de mal à Lena. Ce qui est arrivé, c'est ce qui arrive toujours. J'aperçois Joe sur le seuil de la porte, et le souvenir de Carry rend les choses d'autant plus difficiles. - T’es papa ? Parait que la jolie blonde est enceinte.. Je secoue la tête, signe que ce n'est franchement pas le moment d'en parler. Apparemment ça fait au moins une personne dans cet hôpital qui n'est pas au courant. Sa silhouette disparaît alors que celle de mon frère pénètre dans la pièce. J'entrouvre la bouche, prêt à parler sans savoir que dire, inconsciemment à la recherche de son soutien, par habitude, parce que tout s'arrangeait quand il apparaissait, mais les réminiscences de notre dernière dispute et le regard qu'il pose sur moi, détaché, alors que les mots glissent d'entre ses lèvres avec une cruelle indifférence, me rappelle qu'il n'est pas là pour me sortir de mes emmerdes, pas cette fois. Alors je la sens. La panique qui fait rage au creux de mon ventre, la peur d'être seul, définitivement seul, le vide. - Gabriel... Aucun mot. Il n'y a aucun mot qui me vienne à l'esprit, je ne sais pas, je n'ai aucune idée de ce que je voudrais lui dire, et les mots meurent dans ma gorge avant même d'avoir été formulé. Il s'en va. Mon grand frère me tourne le dos. Je reste interdit, parce que c'est impossible, ça ne peut pas arriver. N'importe qui, mais pas Gabriel, il ne peut pas me laisser tomber. Il n'a pas le droit de me laisser tomber ! C'est mon grand frère, il ne peut pas faire ça... C'est les larmes aux yeux que je repose le regard sur Lena. Et j'sais qu'elle a déjà gagné. - Pas un mot. Coincé dans un putain de fauteuil, surement à vie, non content d'avoir tout foutu en l'air, d'avoir une fois perdu une femme dont j'étais amoureux, de ne voir plus voir la moindre affection dans le regard de celle que j'aime aujourd'hui, j'ai perdu mon grand frère. Et c'est le plus douloureux, le plus difficile à avaler. Je suis allé trop loin, j'ai tout perdu, il aura fallu cet accident à la con pour que je m'en rende compte. - Qui sème le vent... que je lâche dans un ricanement amer, retournant mon attention sur Lena, qui n'a pas bougé et n'a assurément rien manqué de la scène. - Tu n'm'apporterais pas une clope par hasard ? que je demande, dans une tentative plus ou moins réussie pour éviter de céder face à elle, pour ne pas avoir à formuler quoique ce soit de sérieux qui puisse lui montrer à quel point j'ai désespérément besoin d'elle.





    We were opposites at birth, you were steady as a hammer, no one worried 'cause they knew just where you'd be and they said I was the crooked kind and that I'd never have no worth but I was always gold to you.
    if I am to choose a side...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: when all explode ~ Gabriel & Agnes & jace & Lena & Sam & Joe.   Mar 19 Nov - 15:26



I'm breaking free from these memories.Gotta let it go, just let it go. I've said goodbye.

Jace veut ma mort. Ou la sienne. Je ne sais pas encore trop. Il me prend pour une conne et j’adore. Vraiment. Mes mains fines autour de son cou. Je comprends que ça ait démangé Gabriel. Pauvre Jace, au final, il n’a plus grand-chose pour lui. Et quelque part ça me plait. Parce que pour une fois, il subit le revers de la médaille. Je vois le regard de Gabriel et mon sang se glace. Une part de moi le comprend, l’autre se dit que ça reste des paroles très dure, pour n’importe qui. J'aimerais être capable d'être plus dure que je ne le suis. Mais je ne suis pas ainsi. Pas faite de ce bois là. Il ricane et sors une banalité. Ce mec ne changera jamais. comprend-il à quel point il est dans la merde ? Je ne l’aide que pour lui montrer ce qu’il a perdu. Ce mec ne sert absolument rien, je ne sais même pas pourquoi on prend la peine de lui parler. Il s’enfonce dans son délirium. Par fierté. Oh oui je sais qu’il ne respire que ça. Il me demande une clope. « Parce que ça ne te suffit pas ? Tu veux aussi te bousiller les poumons ? Ne compte pas sur moi. » Je sors de la pièce et me barre tout en envoyant un sms à Jay pour le retrouver sur la plage. Seul. Besoin de m’aérer, besoin de ne plus penser. En attendant, mue par une curiosité malsaine, je fais demi-tour et demande à faire un test. Je vomis littéralement sur le médecin qui procède au test. Il se marre presque et me sort qu’il ya peu de place pour le doute. «  Vous connaitriez le père, vous aussi vous aimeriez être sûr ! » Que je lui balance sur la défensive. J’ai qu’une envie, me jeter par cette fenêtre, là, elle me tente. Ce n’est pas le moment. Ce ne le sera jamais d’ailleurs. Il revient avec les résultats et vu son air plus que contrit, les résultats sont positifs, ou dans un sens, purement négatifs. Pas besoin qu’il me l’épelle ni qu’il me le dise clairement, je ne veux pas entendre. En partant je balance le papier à la poubelle et m’en vais. Je ne peux pas l’être. C’est impossible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : 35
❖ ORIGINES : Anglais.
❖ JOB : chirurgien
❖ STATUT : Marié, séparé.

❖ MESSAGES : 418
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Aileen, cam, amy , john,, taliah...
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: when all explode ~ Gabriel & Agnes & jace & Lena & Sam & Joe.   Sam 23 Nov - 1:18

Agnes est hors d’elle et elle sort ce qu’elle a sans doute gardé jusqu’à présent. Je ne l’en blâme pas. En fait je me serais surement emporté si des choses n’avaient changé. Comme ce baiser entre Sam et moi ou ce qui suivit. Ce n’était pas ce que j’imaginais, ni ce que j’attendais et je n’étais pas amoureux de Sam. Mais pour une fois, j’avais juste cessé de penser, et ça faisait un bien fou. Elle parle de sujet d’inquiétudes. Je ricane à cette idée. « Parce que tu penses que j’en ai pas fait des nuits blanches, pensant qu’un jour mon frère se foutrait tant dans la merde qu’il n’en réchapperait pas ? Tu sais combien de fois il a atterrit là ? Des milliers. Et chaque fois je me disais il s’arrêterait là. J’aurais donné tout pour que cet idiot pige ne serait-ce qu’une seconde à quel point il comptait. Mais il a préféré me faire mal. Tu veux que jte dise quoi Agnes ? Que j’aurais dû être plus là ? Que j’aurais dû oublier parfois mon job ? Sans doute. Tu aurais raison. Mais ça ne justifiera jamais ce que tu as fait. » La colère parle pour moi, mais qu’elle me parle d’inquiétude me ronge. Ça me tue qu’elle puisse venir dire ça. L’excuse de merde que toutes les femmes adultères sortent «  mon mari me délaissait ». Parce que coucher avec un autre est censé sauver un mariage ? Parce que de mes yeux, elle avait juste foutu en l’air ses chances. Elle l’avait voué à l’échec, séparant deux frères. J’aurais aimé être ce mec-là. Qui pardonne, qui efface, qui oublie. Mais chaque fois que je fermais les yeux, c’est tout ce que je voyais. J’avais envie de vomir. Parlant de ça elle me balança que le père n’était pas Jace. « Qu’est ce que tu veux que ça me foute ? Sarah est ma fille, ça me suffit. Trouve toi un mec qui s’en chargera, parce que moi ce gamin, je n’en veux pas. » Je me répète en boucle ce qu’elle vient de dire à propos de Sarah et je me dois de réagir. Le pire c’est que pendant tout ce temps je suis étrangement calme. Je doute de le rester très longtemps. Mon médecin a la trouille que je lui claque à tout moment dans les doigts depuis qu’il sait pour la séparation tiens. Sans Sam pour me botter le cul et occuper mes soirées, je serais surement croulant sous les heures de garde. «  Tu sais quoi, essaye ‘tu verras encore moins ton père parce que sa mère a pensé que s’envoyer ton oncle était plus facile que de tenter de sauver notre mariage ou de quitter ton père . Pratiquement sûr que ça ne sera pas mieux. Ne joues pas les victimes, ça ne ta va pas. J’ai foiré notre mariage ? Divorce. Mais ne joue pas un rôle qui ne te sied pas. » Ce que je viens de dire m’ébranle plus que je ne le montre, et je sais que tout garder finira par me tuer. Parfois jme dis que si j’avais secoué mon frère un peu plus, il aurait pu réussir, il aurait pu cesser de blâmer les autres pour sa connerie. Pour ses peurs de gosse. Et d’autres que peu importe ce que j’aurais pu dire ou faire, Jace faisait ce qu’il voulait bien faire, et tant pis si tout le monde en souffrait. Je ne pourrais surement jamais haïr ni l’un ni l’autre. Mais oublier, je pouvais pas.



I'm lost in my memories
i can't love you i can't be with you
cuz i'm not able to love anyone

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samantha Reed
Admin À votre service

❖ AGE : 33 ans
❖ ORIGINES : Américaine & Sud Africaine
❖ JOB : Chirurgien
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 1033
❖ À J-BAY DEPUIS : 10/11/2013
❖ CRÉDITS : Your Design Diary & Tumblr
❖ DC : Lexa Burton & Carry Barnett
❖ POINTS : 36

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: when all explode ~ Gabriel & Agnes & jace & Lena & Sam & Joe.   Dim 24 Nov - 18:45


Gabriel avait décidé d’aller voir son frère finalement. C’était surprenant mais quand il me prit le dossier des mains, je compris que ce n’était pas pour aller voir s’il allait bien. Il allait juste être le docteur et non le frère. Il entra dans la chambre de Jace, suivit d’Agnès. Je franchis à mon tour la porte et la fermai derrière moi. Les quelques secondes que Gabriel prit pour annoncer à son frère son état, me glacèrent. Dans mes souvenirs, je n’avais jamais vu Gabriel aussi glacial qu’à cet instant. Ok, il ne tenait pas son frère dans son cœur ces derniers mois, mais il ne méritait pas d’apprendre la nouvelle de cette façon. Il avait été froid et distant, bien plus qu’avec ses autres patients. Je n’aurais pas aimé être à la place de Jace. Gabriel et Agnès quittèrent la pièce pour continuer leur discussion. Je me tournais vers Jace et lui fit un sourire gêné. Qu’est-ce que je pouvais faire après le comportement glacial de son frère ? Je n’allais pas le prendre dans mes bras pour le réconforter. Le sourire était de circonstance. « Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu m’appelles. » Je quittais à mon tour la chambre.

Gabriel et Agnès étaient en train de discuter de l’enfant qu’elle portait et je restais interdite quand Gabriel lui annonça qu’il n’en voulait pas. Je trouvais surprenant qu’il n’en veuille pas, sachant qu’il adorait sa fille. Comment pouvait-il abandonner cet enfant s’il était le sien ? Je restais un instant, à quelques pas du couple, à les écouter discuter. Je ne me voyais pas intervenir car ce n’était pas mes oignons. Ils devaient régler cette histoire ensemble. Même si, pour l’instant, leurs échanges étaient explosifs, ils finiraient par trouver un moyen de cohabiter ensemble, ne serait-ce que pour le bien de leur fille et de cet enfant qui viendra au monde dans quelques mois. Je n’avais pas à m’en mêler. J’étais venue discuter du cas de Jace à Gabriel. C’était chose faite. Je n’avais aucune raison de rester plus longtemps. Je jetais un dernier coup d’œil à Gabriel et Agnès puis prit la direction opposée pour rejoindre la chambre d’un autre de mes patients.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: when all explode ~ Gabriel & Agnes & jace & Lena & Sam & Joe.   

Revenir en haut Aller en bas
 

when all explode ~ Gabriel & Agnes & jace & Lena & Sam & Joe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: Downtown :: J-Bay Medical Center-