AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 are you sure that i'm good for you ? ~ Sam&Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Gabriel Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : 35
❖ ORIGINES : Anglais.
❖ JOB : chirurgien
❖ STATUT : Marié, séparé.

❖ MESSAGES : 418
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Aileen, cam, amy , john,, taliah...
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: are you sure that i'm good for you ? ~ Sam&Gabriel   Dim 10 Nov - 17:48


« Gab tu peux venir stp ! » Je suis la voix, c’est derrière moi, une des très jolies infirmières de l’hôpital. Comme d’habitude je ne suis pas du tout à l’aise avec elle et sourit plus pour montrer ma gêne. Surtout que la plupart flirtent avec moi et j’ai horreur de ça. Depuis que je suis séparé je semble avoir écrit sur le front «  grouillez-vous il redevient célibataire ». Les gens pensent vraiment que je suis le genre à sauter sur les gens ? Regardez-moi et vous voyez quoi ? Un homme qui aime sa profession, et sa femme, sa fille. Je ne suis pas ce genre d’homme et je hais qu’on puisse le penser. Je ne suis pourtant pas aussi parfait que mon frère semble le penser. Mon poing se serre, pas étonnant parce que trois mois ne suffisent pas à digérer une trahison pareille. «  Bien sur que je peux vous suivre. Des infos sur le patient ? » Elle me répond calmement avec un sourire non feint. Vint Sam  et je souris comme un con. Mon sauveur. Je la chope par le bras en passant. « Tiens docteur Reed puis je vous demander si votre opération était prête ? Dois je vous suivre ? » Bien sur il n’y a aucune opération de prévue, juste besoin qu’on m’extirpe de ce piège. Cette fille peut très bien gérer ça, mais elle veut que je la suive. Pour lui tenir compagnie on va dire. A croire qu’elles ont tous pariés sur qui m’attraperait en premier. Elle sourit et a comprit – enfin j’espère – que j’ai beson de ses services. «  Je suis désolé je vais devoir suivre le docteur Reed » et je cours presque à une salle de repos vide et l’a fais rentrer dans la pièce. « Putin c’était juste. T’aurais pu réagir plus vite. Jvais me faire bouffer ici. Elles savent tu crois que je suis pas un bout de viande ? » Je suis pas certain qu’elles savent que je suis loin d’avoir renoncé à une vie avec ma femme. Digère peut prendre du temps mais je ne me vois pas avec une autre. Pour la petite en plus. Je m’assieds sur le lit présent et plante mes yeux dans les siens. «  Bon, ta journée ? C’était bien ? Toi au moins personne veut te sauter dessus. Doivent être aveugles. » Et merde ta gueule Gabriel. dis lui qu’elle est bandante pendant qu’on y est. Je suis foutu sérieux moi et les femmes, j’aurais dû écouter Jace et me faire curé tiens. Plus simple.



I'm lost in my memories
i can't love you i can't be with you
cuz i'm not able to love anyone

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samantha Reed
Admin À votre service

❖ AGE : 33 ans
❖ ORIGINES : Américaine & Sud Africaine
❖ JOB : Chirurgien
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 1033
❖ À J-BAY DEPUIS : 10/11/2013
❖ CRÉDITS : Your Design Diary & Tumblr
❖ DC : Lexa Burton & Carry Barnett
❖ POINTS : 36

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: are you sure that i'm good for you ? ~ Sam&Gabriel   Lun 11 Nov - 0:00


Je marchais dans les couloirs d’un pas lent, prenant la direction de la cafeteria de l’hôpital pour aller me prendre un café. La journée avait été tranquille et je n’avais plus que quelques heures à faire avant de rejoindre mon lit douillet. Il n’y avait pas eu de gros accident de bus nous amenant des dizaines de blessés ou quoique ce soit d’autre. Cela avait donc été une journée plutôt tranquille. Perdue dans mes pensées, je sursautais quand un de mes collègues n’interpella pour discuter rapidement du cas d’un de ses patients. Puis, je repris le chemin qui m’emmenait vers une bonne tasse de café. Je fus à nouveau arrêter dans mon élan. Cette fois-ci, c’était Gabriel qui me prenait par le bras. Je lui souris comme à chaque fois que je le voyais. C’était difficile d’être triste en sa compagnie. Il me parla d’une obscure opération dont je n’étais pas au courant puis j’aperçus l’une des infirmières de l’hôpital à quelques centimètres de moi. Elle avait un large sourire et attendait que je réponde à Gabriel. Je me tournais à nouveau vers Gab, à la limite de rire de la situation que j’avais sous les yeux. Je voyais bien ce qu’il tentait de faire. Il était en train de se servir de moi pour échapper à la jolie infirmière. N’est-ce pas honteux ? En même temps, dans la même situation, j’aurais fait exactement la même chose. « Bien entendu, Docteur Caulfield ». Gabriel fila à une vitesse. Je crois que je ne l’avais jamais vu décamper aussi vite. Avant de le suivre, je me tournais vers l’infirmière qui avait désormais une mine déconfite. Je posais ma main sur son avant-bras par signe d’affection. « Vous perdez votre temps avec lui. Ça n’arrivera jamais. » Puis, je pris la direction de la pièce dans laquelle Gabriel était entré. Je lui avais dit d’abandonner l’idée d’être avec lui, mais je ne suivais pas mes propres conseils. Pourquoi, alors que je savais qu’il aimait sa femme, une partie de moi espérait encore qu’il me voit autrement qu’une simple amie ? « Putin c’était juste. T’aurais pu réagir plus vite. Jvais me faire bouffer ici. Elles savent tu crois que je suis pas un bout de viande ? » En même temps, qui ne voudrait pas tenter sa chance avec lui ? Il était bel homme, sympathique et un excellent chirurgien. Il n’y en aurait plus d’une qui n’hésiteraient pas, et c’était d’ailleurs le cas. Un peu trop peut-être ! Je pouvais comprendre que cela devait être gênant d’attirer constamment le regard de la gente féminine hospitalière, mais c’était tout de même flatteur pour lui. « Je sais que la situation n’est pas géniale, mais vois le bon côté de la chose. Tu es le bout de viande le plus désiré de l’hôpital. Ce n’est pas une bonne nouvelle, ça ? J’en connais pleins qui rêveraient d’avoir les infirmières à leurs pieds. » Je lui fis mon plus beau sourire moqueur, puis redevins sérieuse. « Ce n’est pas génial, je sais. Ça passera. Elles finiront par comprendre. » Gabriel s’assit sur le lit de la chambre et je fis de même. «  Bon, ta journée ? C’était bien ? Toi au moins personne veut te sauter dessus. Doivent être aveugles. » Ah, si seulement il savait ! J’espérais tellement qu’il me saute dessus. Pourquoi fallait-il qu’il aime cette femme qui l’avait trahie ? Pourquoi avait-elle droit à ses faveurs alors que j’étais là tous les jours à ses côtés sans rien n’avoir ? Alors, oui, il y avait des aveugles dans cet hôpital, mais moi, il ne m’en fallait qu’un seul… celui qui était là face à moi, plongeant son regard dans le mien. Il fallait vraiment que je chasse cette idée, cet espoir de mon esprit. Comme je l’avais dit à cette infirmière, nous n’avions aucune chance, l’une comme l’autre. Il m’était difficile d’éclipser ses sentiments naissants que j’avais pour Gabriel, mais il allait falloir que je le fasse. « En effet, ils ont tous besoin d’une bonne paire de lunettes. Comme font-ils pour passer à côté de ça ? » Je me mis debout et montrai mon corps de mes mains. « Toi au moins, tu as de bons yeux. » Je ne savais pas trop comment prendre la remarque de Gabriel. Il me trouvait pas mal. Et alors ? Ça ne veut pas dire qu’il l’oubliera Elle pour moi. « Pourquoi, toi, tu le vois que je suis canon et pas les autres ? Je devrais investir dans des lunettes, non ? »  J’avais dit ça sur le ton de la rigolade, mais finalement, j’avais bien envie de savoir vraiment ce qu’il pensait de moi. Ah, Espoir, quand tu nous tiens !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : 35
❖ ORIGINES : Anglais.
❖ JOB : chirurgien
❖ STATUT : Marié, séparé.

❖ MESSAGES : 418
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Aileen, cam, amy , john,, taliah...
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: are you sure that i'm good for you ? ~ Sam&Gabriel   Lun 11 Nov - 3:21

Sam me suit avec grâce et je suis certain qu’elle jouera le rôle jusqu’au bout. Elle est épatante et pas sure d’elle et je trouve ça adorable. J’aime nos soirées de plus en plus fréquentes autour d’un verre et une pizza ou autre. Elle est de bonne compagnie et son sourire est agréable à voir. Je n’ai pas très envie de sourire ces derniers temps et elle est là, sans faillir. C’est ce qu’on appelle une véritable amie. «  Merci de te référer à moi comme un bout de viande. J’apprécie Sam. J’ai déjà plus belle à mes pieds non ? »  Que je dis faisant mine de bouder. C’est flatteur, mais ça me gêne tout de même. Je prends sa main. J’adore l’emmerder mais je le fais aussi pour lui rappeler qu’elle est aussi une belle femme et qu’elle ne devrait pas se diminuer de quelque façon. «  Je ne suis pas sûr, mais au moins je m’y ferais. » Elle s’installe à côté de moi et je garde sa main dans la mienne. J’ai toujours été plutôt tendre avec elle. «  Je ne sais pas. Si tu veux on fera une consult  pour ça à tous les hommes du service. Joel t’aime bien je crois » J’adore l’emmerder avec ça. Joel est un externe qui vient d’arriver. Il est plutôt jeune et vraiment pas mal mais elle s’en fiche de lui, lui est raide dingue et c’est amusant de le voir lui parler. Je la reprends et la fait s’assoir de nouveau en la tirant par la main. Je finis par l’attirer à moi poser sa tête sur mon épaule. «  Je sais pas. Parce que moi jsuis pas objectif ? On est amis. Je peux être honnête sans que ce soit étrange ou gênant. Mais peut être que tu les intimide je sais pas. » J’avoue que ca a toujours été un grand mystère. Une belle femme comme elle encore célibataire. Les gens ne devaient pas avoir assez de courage pour tenter. On se dit toujours qu’on n’aura pas le courage ou autre. Quelle est trop belle pour nous. Agnes semblait être la créature la plus belle que j’ai jamais pu savourer de mes yeux. Et elle m’intimidait. Son sourire, son rire, ses yeux sublimes. Elle était mon rêve à moi et j’espérais sincèrement qu’un jour, Sam, trouve la même chose. Même si moi je n’étais pas particulièrement à l’aise avec l’idée que la femme dont j’étais madly in love était aussi la femme qui avait  insinué en moi tant de douleur et de colère. Je liais ma main à celle de Sam et la tenait contre moi, lui frottant le dos avec mon autre main. « Allez, te fais pas de bile tu finiras par trouver le bon. Et celui-là n’aura pas peur de t’avouer qu’il est assez masochiste pour passer sa vie avec toi. Regarde moi je pensais avoir trouvé. Aussi sexy que je sois ça n'a pas suffit pour elle... » Là je sentais la claque arriver. Vous ne pensez tout de même pas que je comptais lui dire des gentillesses comme ça en continu ? Surtout qu'il fallait qu'elle ne pense ps à ma seconde phrase. elle détestait que je parle d'Agnes de cette façon, parce qu'elle savait à quel point ça faisait mal.



I'm lost in my memories
i can't love you i can't be with you
cuz i'm not able to love anyone

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samantha Reed
Admin À votre service

❖ AGE : 33 ans
❖ ORIGINES : Américaine & Sud Africaine
❖ JOB : Chirurgien
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 1033
❖ À J-BAY DEPUIS : 10/11/2013
❖ CRÉDITS : Your Design Diary & Tumblr
❖ DC : Lexa Burton & Carry Barnett
❖ POINTS : 36

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: are you sure that i'm good for you ? ~ Sam&Gabriel   Mar 12 Nov - 19:51

Joel, le petit externe qui avait rejoint l’équipe, il y a peu de temps. Pourquoi fallait-il qu’il parle de lui ? C’était un peu gênant. Il n’y avait rien à redire sur ce jeune homme. Il était doué dans tout ce qui faisait. Il était beau garçon. Il pouvait avoir toutes les femmes qu’il voulait, mais il n’en voulait qu’une, moi ! Comment j’avais fait pour me retrouver dans cette situation ? Je n’en avais pas la moindre idée. Je dois avouer qu’à une ou deux reprises, j’ai utilisé des stratagèmes pour échapper à une conversation avec lui. Soudainement, je me rappelais de cette infirmière qui, deux minutes plus tôt, avait tenté de parler avec Gabriel et un sourire se dessina sur mes lèvres. On était dans la même situation, sauf que pour lui, c’était pire. Finalement, j’étais bien contente d’avoir mon petit externe. C’était plutôt flatteur. Il est tout de même plus plaisant d’attirer les regards que de passer inaperçu. Malheureusement pour Joel, mes pensées allaient à Gabriel et je gardais l’espoir qu’il oublie Agnès. Gabriel me prit dans ses bras. «  Je sais pas. Parce que moi jsuis pas objectif ? On est amis. Je peux être honnête sans que ce soit étrange ou gênant. Mais peut être que tu les intimide je sais pas. » Les intimider ? C’était donc pour ça que je n’avais personne ? Possible. En même temps, je ne voyais pas ce qui était intimidant en moi. En tout cas, il y en avait un qui n’avait pas peur de me parler et le voir à mes côtés semblait amuser Gabriel à chaque fois. Mais, même si je n’effrayais pas tous les hommes de Jeffreys Bay, j’étais incapable de les voir. Je ne voyais que Gabriel. Ça m’énervait d’avoir ces sentiments pour lui, mais j’étais incapable de les éclipser. J’aurais tellement préféré que toute cette histoire n’arrive jamais, que sa femme et son frère ne couchent jamais ensembles, ce qui ne l’aurait pas poussé à passer plus de temps avec moi. J’étais bien avant tout ça. Gabriel n’était qu’un ami pour moi et ça m’allait très bien. Trois mois plus tard, je ne savais plus quoi penser. Comment j’en étais arrivée là ? Cela devait faire partie de l’un des mystères de l’univers qui ne trouvera jamais de réponse. « Allez, te fais pas de bile tu finiras par trouver le bon. Et celui-là n’aura pas peur de t’avouer qu’il est assez masochiste pour passer sa vie avec toi. Regarde moi je pensais avoir trouvé. Aussi sexy que je sois ça n'a pas suffit pour elle... » Agnès… je crois que celle-là je ne la comprendrais jamais. Comment avait-elle pu faire une chose pareille ? Avec le frère de son mari ? Si son but était de le blesser, elle avait réussi son coup. Agnès aurait dû être livrée avec le petit livret « Je suis une garce et un jour, je te ferai souffrir comme jamais ». Si Gaby avait eu l’occasion de lire ce petit manuel avant de l’épouser, ça lui aurait évité de se retrouver dans cette situation. Je détestais le voir souffrir à cause d’elle, de le voir toujours attaché à elle malgré sa trahison. Je ne savais pas quoi faire pour qu’il l’oublie et passe à autre chose. En tout cas, Gabriel tentait de me dire que ce n’était pas toujours facile. Quand tu penses que tu as enfin trouvé chaussure à ton pied, cela ne veut pas forcément dire que c’est gagner. « Oui, tu as été assez masochiste pour croire qu’elle était la bonne. Mais, tu finiras toi aussi par être heureux à nouveau. Je sais que, pour le moment, tu vis un enfer quotidien, mais un jour, ça ira mieux. En attendant, je serai là à chaque fois pour te lancer une bouée quand tu seras en train de couler. » Je me détachais légèrement de ses bras et déposais un baiser sur la joue. « Je serai toujours là pour toi. » Contrairement à elle, je n’étais pas prête à le perdre. Parler d’Agnès ne faisait que me rappeler qu’il était mal à cause d’elle. Elle ne méritait pas qu’on parle d’elle constamment. Je m’éloigne à nouveau de ses bras et lui souris. « Tu crois que mon masochiste, celui qui sera l’homme de ma vie, pourrait être Joel ? » Je me mis à rire. Rien que l’idée que la réponse puisse être oui me faisait rire. Il avait beau être charmant ce jeune homme, je ne me voyais pas avec lui.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : 35
❖ ORIGINES : Anglais.
❖ JOB : chirurgien
❖ STATUT : Marié, séparé.

❖ MESSAGES : 418
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Aileen, cam, amy , john,, taliah...
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: are you sure that i'm good for you ? ~ Sam&Gabriel   Sam 23 Nov - 0:38

J’imagine bien la scène, et comme je suis doué je vais me prendre la bouée dans la tronche et me trouver très con. Tout façon Sam av tous mes moments trash et cons. Je n’ai plus honte, elle a tout vu. Mes ratés, mes échecs, mes bons moments. Son sourire est d’ailleurs plutôt communicatif. J’aime quand elle est là, tout semble moins dur, moins prenant, et l’espace d’un instant je rêve juste de n plus être prisonnier de tout ça. J’ai passé  ma vie à aider les autres, à aider mon abruti de frère, à sauver des vies, mais j’ai sacrifié ma mienne. Celle d’Agnès avec. Parfois je ne sais pas si ce n’est moi le problème. Si je ne suis pas juste incapable d’aimer autre chose que mon job. «  Je sais pas si j’ai envie de quelqu’un d’autre dans ma vie. En fait je me demande si je ne suis pas marié à mon job après tout. Ya des hauts, ya des bas, mais au moins, je peux toujours me racheter. J’ai peur de ne pas savoir si ce qui est brisé peut se réparer Sam. Mais penser au divorce, je ne sais pas, j’ai l’impression d’abandonner. » Je joue avec ses doigts prend sa main et la serre. Plutôt tactile, je me suis jamais vu honteux de l’être avec Sam. Parfois j’aurais aimé être amoureux d’elle. Parce que c’est si facile avec elle. Peut-être parce qu’elle n’est pas ma femme, et la mère de Sarah. Mais je ne me sens pas de sacrifier mon bonheur pour que Sarah ait ses deux parents. Après tout, on oublie souvent qu’un enfant préfère ses parents séparés qu’en constante effusion de sang. Entre Agnès et moi pas besoin d’esclandre, parce qu’au fond, on bouillonne et ça se voit. Elle me parle de joel comme futur parti et je sors de mes pensées. Tout à coup ma blague sur Joel ne me plait plus vraiment. Je me tourne vers elle et agis comme un adolescent avec son premier amour. Je n’ai jamais regardé Sam ainsi, mais ce soir je me moque de ce que j’ai pu être. Je n’aime pas l’homme que j’ai pu être. A force de penser aux autres, j’ai oublié que je n’étais pas un père, un époux, mais un être humain. Et si j’avais songé un peu plus à tout ça, peut-être ne serais-je pas dans cette position. J’attrape doucement sa nuque et l’attire à moi. Je pose mes lèvres sur les siennes et approfondi. Je ne sais pas ce qui me dérange le plus, le fait que je sois si entreprenant, ou le fait qu’elle semble répondre à mon baiser.. .. « Je ne veux pas réfléchir Sam. Pas aujourd’hui ok ? » Et j’intensifie l’échange prenant ses hanches et l’attirant plus contre moi.



I'm lost in my memories
i can't love you i can't be with you
cuz i'm not able to love anyone

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samantha Reed
Admin À votre service

❖ AGE : 33 ans
❖ ORIGINES : Américaine & Sud Africaine
❖ JOB : Chirurgien
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 1033
❖ À J-BAY DEPUIS : 10/11/2013
❖ CRÉDITS : Your Design Diary & Tumblr
❖ DC : Lexa Burton & Carry Barnett
❖ POINTS : 36

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: are you sure that i'm good for you ? ~ Sam&Gabriel   Dim 24 Nov - 1:37


Ses problèmes avec Agnès l’avaient complétement abattu. Gabriel ne voulait pas retrouver l’amour après ce qu’Agnès et son frère lui avaient fait. C’était compréhensible. Cette histoire était encore très récente et n’importe qui à sa place dirait la même chose. Mais, même s’il a souffert avec elle, j’espérais vraiment qu’il trouverait quelqu’un prochainement et qu’il serait à nouveau heureux. Il ne pouvait pas se plonger dans le travail et rester seul le reste de sa vie. Je n’allais pas le laisser faire. Après tout ce qu’il avait vécu, il méritait d’être heureux à nouveau. Cela prendra du temps, mais j’étais sûre qu’un jour, il verrait la lumière au bout de ce long tunnel. « Divorcer n’est pas une décision facile à prendre mais c’est peut-être ce qu’il te faut. Pour l’instant, tu es encore lié à elle. Peut-être que briser ce lien est la meilleure chose à faire. Elle ne serait plus que de l’histoire ancienne. Tu pourras prendre un nouveau départ, commencer une nouvelle vie où tu seras plus heureux que tu ne l’étais avec elle. Prendre ça comme le début de quelque chose de meilleur et non, comme quelque chose de mauvais et négatif. » J’espérais qu’il comprenait que la décision de divorcer ne serait pas la chose la plus facile à faire, mais que si le faisait, il ne devait pas se sentir mal. C’était sûrement ce qu’il devait faire pour se sentir mieux.

Gabriel avait abordé le sujet épineux, enfin pas si épineux que ça, juste un peu dérangeant, du jeune externe qui avait le béguin pour moi. Je lui demandais si Joel pouvait être mon prochain petit ami. L’idée me faisait rire. Il avait dix ans de moins que moi. Bien qu’il fasse tourner les têtes des demoiselles dans tous les couloirs, je ne me voyais pas avec lui. Il me fallait quelqu’un de plus mature, plus comme… Gabriel. D’ailleurs, ce dernier eût une réponse surprenante. Il m’embrassa. Je m’attendais à tout sauf à ça. D’abord surprise, je lui rendis ensuite son baiser. J’espérais que ce jour arriverait, mais je ne l’attendais pas si tôt. Quelques instants plus tôt, nous parlions d’Agnès et tout à coup, il était venu déposer ses lèvres sur les miennes. C’était si soudain, mais tellement bon. « Je ne veux pas réfléchir Sam. Pas aujourd’hui ok ? » Pour seule réponse, il eût mon plus beau sourire. Nous faisions peut-être une erreur, mais je ne pouvais le repousser. Comment le pourrais-je ? Cela faisait des semaines que j’espérais qu’il oublie Agnès et me voit autrement qu’une simple amie. Ce jour était enfin arrivé. Je ne pouvais le laisser là et claquer la porte en sortant. Il me prit par les hanches et je posais à nouveau mes lèvres sur les siennes, ses lèvres que j’avais tant de fois désiré. Je poussais Gabriel vers le lit, puis je montais dessus. Je pris Gabriel par le col de sa blouse et l’attirais vers moi pour l’embrasser à nouveau. Ses baisers étaient si délicieux que je ne pouvais quitter le contact de ses lèvres. Je retirais sa blouse et la laissais tomber au sol. Alors que mes lèvres ne quittaient pas les siennes, mes mains se posèrent sur ses hanches puis remontèrent progressivement pour passer en dessous de son tee-shirt.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: are you sure that i'm good for you ? ~ Sam&Gabriel   

Revenir en haut Aller en bas
 

are you sure that i'm good for you ? ~ Sam&Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: The outskirts :: Humansdorp Provincial Hospital-