AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 maybe should i kill you right now jackass ~ bro caulfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Gabriel Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : 35
❖ ORIGINES : Anglais.
❖ JOB : chirurgien
❖ STATUT : Marié, séparé.

❖ MESSAGES : 418
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Aileen, cam, amy , john,, taliah...
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: maybe should i kill you right now jackass ~ bro caulfield   Mar 5 Nov - 15:08

« Gab tu peux prendre ma garde ce soir ? » Je réfléchis quelques secondes, Agnes a la petite ce soir, parfait. «  Ouais pas de problème. Tu prendras la prochaine ? » Il acquiesce et part manger un bout. J’aime l’ambiance qu’il règne ici. Ya toujours une bonne entente ou presque. Je n’ai pas encore pénétré dans la chambre du patient que je suis censé voir qu’on me chope dans mon élan. «  Dis tu peux aller dans l’autre hosto là ? Ils ont besoin de toi ? » Parfois je me demande s’ils s’imaginent que je reste humain. On me fait aller de place en place et au final je passe mon temps à courir. Je dis oui, parce que je sais pas vraiment dire non quand c’est dans mon rayon et l’autre hosto a moins les moyens qu’ici.

Je finis par rentrer dans la chambre de Liz, une charmante jeune femme qui dit se faire recoudre. «  Alors voyons ça mademoiselle. » Je m’installe, commence à nettoyer puis fait la suite. Comme c’est une de mes patientes j’aime le faire moi-même. J’ai à peine fini qu’on me dit d’aller à l’autre hosto de suite. Je me demande pourquoi ils ont besoin de moi aussi vite.je dis aurevoir en vitesse, prend mes affaires et conduis jusqu’à l’autre. Je souris, entre et dis bonjour aux alentours. On me chope par le col. Je me retourne, fronce un sourcil. «  Gabriel, je pense qu’on a un récalcitrant. Je ne pense que ya que toi qui peut t’en charger. »

Et là je comprends, à la seconde où j’entre dans la pièce j’ai envie de faire demi-tour. J’aurais aimé être fleuriste tout  à coup. «  You’re gotta be kidding me.. » J’ai envie de l’assommer, de le buter avec tout ce qu’il y a dans la pièce. Je garde mon calme, je prends place et sors le kit. Je suis tout sauf doux et pourtant j’ai une réputation de l’être. «  Laisse-moi deviner. Tu as encore bu. Tu t’es bagarré et je répare les dégâts. Certaines choses ne changent jamais. Ah si, à présent ça te suffit pas il a fallu que tu foutes enceinte MA femme. » Je serre le fil comme si je recousais une chose inanimé, ça commence à pisser le sang. Je stoppe et nettoie pour recommencer. Ce serait tellement con d’abimer sa gueule de beau gosse. Really.



I'm lost in my memories
i can't love you i can't be with you
cuz i'm not able to love anyone



Dernière édition par Gabriel Caulfield le Mar 5 Nov - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jace Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : vingt-neuf ans
❖ ORIGINES : anglais
❖ JOB : en convalescence après un accident de voiture (ranger au parc national tsitsikamma à mi-temps ✽ apprend le surf à des débutants)
❖ STATUT : père célibataire

❖ MESSAGES : 2408
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : avatar @yourdesigndiary ✽ tumblr
❖ DC : reagan singer, alessandro di marco, ruby barnes
❖ TOPICS : open + (3/4) gabriel, taliah, royce
❖ POINTS : 97

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: maybe should i kill you right now jackass ~ bro caulfield   Mar 5 Nov - 16:34

It's a hollow play but they'll clap anyway.
Je sens ma mâchoire craquer, je fais quelques pas en arrière, accusant le violent coup que vient de m'asséner mon adversaire du soir. Un touriste un peu trop possessif envers la jolie fiancée que j'étais allègrement entrain de draguer sous ses yeux. Ses poings, j'encaisse, ça extrait les sombres pensées qui m'obsèdent depuis des semaines, ça les propulse au loin, parce que la douleur prend le dessus. L'exutoire est diablement efficace. Entraîné dans le combat, j'oublie mes trahisons, les déceptions, les pertes, toutes ces choses qui me pourrissent la vie parce que pour la première fois je ne suis pas capable de simplement les évacuer du revers de la main. Je ne sais pas ce qui est le pire, savoir que j'ai franchement merdé ou ne pas me sentir aussi profondément désolé que je devrais l'être. Une bouteille en verre s'écrase sur mon front et le choc, aussi rapide qu'incisif, colore ma vision d'un voile vermeil, et je titube, secoué par la blessure et l'alcool qui coule furieusement dans mes veines.
- Ne me touchez pas ! que je hurle alors qu'on essaie de venir essuyer ma coupure, un doigt menaçant levé vers les internes. Je ne veux pas qu'on vienne me soigner, ni qu'on s'occupe de moi, je suis assez grand pour prendre soin de moi, même de ma façon tordue, je sais très bien m'en sortir, et je n'aime pas les aiguilles, de toute manière. Je voudrais bien m'en aller, mais je ne sais même plus comment je suis arrivé à la clinique, et je ne suis pas sûr non plus de parvenir à esquiver le vigile qui se tient, les bras croisés, devant la porte de la salle de consultation.
Je déglutis, quand le grand baraqué laisse place à mon frangin, aussi surpris que moi de ce face à face. Je crois que je préférais le vigile, tout compte fait. Notre dernière entrevue ne s'est pas franchement bien terminée, puisque j'ai failli y passer. Merde, s'il lui prend l'envie de se débarrasser de moi, il a tout ce qu'il faut dans cette pièce pour le faire sans laisser de traces. Il s'installe pourtant en face de moi, qui me suis définitivement arrêté de grogner et de protester pour le laisser faire son job. Il ne s'y prend pas à la légère. Je grimace. J'estime que je le mérite, un peu. Laisse-moi deviner. Tu as encore bu. Tu t’es bagarré et je répare les dégâts. Certaines choses ne changent jamais. Ah si, à présent ça te suffit pas il a fallu que tu foutes enceinte MA femme. Je siffle entre mes dents quand le fil traverse presque ma peau tant il tire dessus. Je passe, par réflexe une main rageuse sur mon visage, y étalant puis qu'y essuyant, le sang qui s'est remis à couler. Je repousse violemment sa main et l'instrument qu'elle tient. Me levant de mon siège en chancelant. - Ça n'aurait pas été moi ça aurait été un autre. que je crache en trouvant de quoi éponger mon front.





    We were opposites at birth, you were steady as a hammer, no one worried 'cause they knew just where you'd be and they said I was the crooked kind and that I'd never have no worth but I was always gold to you.
    if I am to choose a side...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : 35
❖ ORIGINES : Anglais.
❖ JOB : chirurgien
❖ STATUT : Marié, séparé.

❖ MESSAGES : 418
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Aileen, cam, amy , john,, taliah...
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: maybe should i kill you right now jackass ~ bro caulfield   Mar 5 Nov - 16:57

Je crois que Jace a été adopté. Autant de connerie, ce n’est pas possible qu’on soit « related ». Ce mec est un danger public. Non content de se faire soigner il ruine mes efforts pour se faire recoudre et apparemment préfère pisser le sang. Je regarde l’état dans lequel il préfère être plutôt que de se laisser faire. J’en reviens toujours, après toutes ses années à rattraper in extremis mon frère, qu’il soit toujours aussi stupide. « Tu penses que ça te rend cool de refuser tout soin ? C’est ça ta stupidité du jour ? » Je sais plus vraiment quoi faire avec lui et sa récente trahison me bouffe, me ronge. Je sais qu’il ne fait pas ça volontairement, il ne réfléchit juste pas. C’est là qu’il sort la pire connerie jamais sortie. « Tu plaisantes j’espère ? C’est ça ton excuse ? » Je finis par balancer le meuble en plastique de suture. Rageur je me surprends à m’avancer vers mon frère, une pulsion. Jace pense que j’ai toujours été le type parfais, mais il ne sait pas, que j’ai juste une plus grande maitrise, ça ne limite pas les envies. Il ne m’a jamais vu craquer, parce que je ne lui ai pas montré ces moments-là. « Tu sais le pire ? C’est que peu importait ce que tu avais fait. Tu étais mon frère, le reste ne comptait pas. Mais ce que j’arrive pas à comprendre c’est à quel point tu peux me haïr pour faire ça. Pour aller jusqu’à faire pleurer ta nièce. T’es tu posé la question ? si ta nièce le vivait bien ? Je dis quoi moi à ta nièce, désolé mais tonton jace a voulu faire mumuse avec ta mère ? Alors tu peux dire tout ce que tu veux, mais pour moi tu es tout aussi bon mort. »



I'm lost in my memories
i can't love you i can't be with you
cuz i'm not able to love anyone

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jace Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : vingt-neuf ans
❖ ORIGINES : anglais
❖ JOB : en convalescence après un accident de voiture (ranger au parc national tsitsikamma à mi-temps ✽ apprend le surf à des débutants)
❖ STATUT : père célibataire

❖ MESSAGES : 2408
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : avatar @yourdesigndiary ✽ tumblr
❖ DC : reagan singer, alessandro di marco, ruby barnes
❖ TOPICS : open + (3/4) gabriel, taliah, royce
❖ POINTS : 97

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: maybe should i kill you right now jackass ~ bro caulfield   Dim 10 Nov - 20:58


I remember a shadow.
Living in the shade of your greatness.
Ça me fend le cœur. Pour Sarah. À l'instant c'est peut-être bien la seule pour laquelle je me sente désolé. Parce qu'elle n'a rien fait pour mériter ça. Elle est trop jeune pour être confrontée à ce monde d'adultes, froid et incisif. Trop jeune pour regarder ses parents se déchirer, des frères se trahir, pour constater que grandir n'est pas une libération, c'est devenir la proie de sentiments trop forts, trop mauvais, trop contradictoires. Il n'y a rien de plus beau que la magie de l'enfance. Gosse, je croyais encore en mon aîné, je pensais encore qu'il existait ce lien, increvable, parce qu'il n'y a rien que l'on ne puisse pas pardonner à son frère. Gabriel avait une gueule de héros, il l'a toujours eu. Et c'est pour ça que j'en suis venu à le haïr autant qu'à l'aimer. C'est pour ça qu'il a fallu que je lui fasse mal. Ça n'était pas prémédité, l'occasion était juste trop belle. Utiliser son amour pour moi, sa confiance en Agnès, les briser, les déchiqueter, les piétiner avec une jouissance malsaine. Lui faire mal, pour le plaisir de le faire, pour le tirer à mon niveau, sans me rendre compte que je ne faisais que me diminuer, moi, dans cette action. Il s'approche de moi, et ce qui me surprend le plus, c'est qu'il se tienne si près sans me mettre son poing au milieu de la figure.
- Pourquoi toi t'aurais droit au bonheur hein ? que je hurle, sans prendre la mesure de la haine qui transperce mes propos. - Pourquoi il m'échappe à moi ? Tout le temps, sans que j'puisse rien y faire  ! Le douloureux souvenir de la mort de Carry m'étrangle et je me surprends à pousser violemment mon frère. Personne ne sait. Personne n'est censé le savoir. Et je n'veux pas qu'on me prenne en pitié, ça serait terrible. Ça ne fait que me rappeler qu'alors que je regarde mon frangin tout réussir, je vois ma vie se heurter à tous les obstacles, et je m'y blesse à chaque fois. C'est devenu plus facile de tout saboter, plutôt que d'attendre l'inévitable claque. - Qu'est-ce que t'as de plus que moi putain ? que je continue, criant de plus belle. C'est inutile, c'est ridicule, parce que je sais très bien ce qu'il a de plus que moi. Je ne me suis jamais bercé d'illusions, mais j'ai toujours été profondement jaloux, envieux. - Est-ce que tu as la moindre idée de ce que c'est ? De vivre dans ton ombre ? que j'insiste, transcendé par la colère. Cette même colère qui noie la tristesse, celle de découvrir ce regard que Gabriel pose sur moi, dénué de toute bienveillance, bercé de déception. Être un moins que rien, même aux yeux de mon frère, c'est la première fois que je le ressens, et c'est le pire, ce qui me fait le plus mal, ce qui me fait le détester, lui autant que les autres.




    We were opposites at birth, you were steady as a hammer, no one worried 'cause they knew just where you'd be and they said I was the crooked kind and that I'd never have no worth but I was always gold to you.
    if I am to choose a side...




Dernière édition par Jace Caulfield le Dim 8 Déc - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : 35
❖ ORIGINES : Anglais.
❖ JOB : chirurgien
❖ STATUT : Marié, séparé.

❖ MESSAGES : 418
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Aileen, cam, amy , john,, taliah...
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: maybe should i kill you right now jackass ~ bro caulfield   Lun 11 Nov - 3:24

Comment fait-on pour haïr autant une personne et pourtant ne pas s’imaginer sans lui. Chaque jour je maudissais mon frère tout en sachant que ca faisait encore plus mal  de me savoir éloigné de lui. Savoir que sans moi, il ferait exactement ce que j’ai réussi à empêcher, se détruire. Mon frère n’a aucune estime de lui et ne fait que se jeter dans un gouffre après l’autre. J’ai essayé et il est clair que j’ai échoué. Jace est énervé et je le comprends. Il est né énervé si on peut le dire ainsi. Il sort ce qu’il a de mieux, des mots qui font mal. Je lève les yeux au ciel quand il me sort ses inepties sur le bonheur. «  Le bonheur ? Tu avais Lena espèce d’abruti. Tu lavais elle, elle acceptait que tu sois un foutu crétin. Et tu as piétiné son cœur comme toutes les filles qui ont eu la bêtise de penser que tu les aimais. » Il parle de vivre dans son ombre et une part de moi se brise. Penser qu’il n’a jamais pu penser à autre chose. Mes parents n’aidaient pas faut dire. «  Mon ombre ? Tu sais ce que c’est d’entendre ton père te dire sans cesse de ne pas faire ça ou ci parce que tu finiras comme ton frère. Tu crois que c’est facile de montrer l’exemple ? Je suis le grand frère tu oublies ? J’avais pas le droit à l’erreur moi. J’étais celui qui devait te montrer quoi faire. Pour ce que ça m’a servi. » La colère est tempérée par le sentiment que Jace n’a jamais compris ce que c’était d’être un grand frère. Jamais mis dans sa petite tête que je devais être ce modèle, même si jamais il ne l’avait suivi ou si peu. «  Il t’échappe parce que t’en a peur. Peur d’aimer, peur d’être vulnérable. Dis-moi, c’est comme cette Carry non ? Elle tu l’aimait, pourtant, tu l’as laissé partir. Je me rappelle que tu étais plutôt accro non ? » Je savais pas vraiment ce qu’il s’était passé. Ce n’est pas comme si mon frère me racontait ce genre de chose. Je savais juste qu’elle avait disparu et que Jace était devenu pire qu’avant.



I'm lost in my memories
i can't love you i can't be with you
cuz i'm not able to love anyone

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jace Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : vingt-neuf ans
❖ ORIGINES : anglais
❖ JOB : en convalescence après un accident de voiture (ranger au parc national tsitsikamma à mi-temps ✽ apprend le surf à des débutants)
❖ STATUT : père célibataire

❖ MESSAGES : 2408
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : avatar @yourdesigndiary ✽ tumblr
❖ DC : reagan singer, alessandro di marco, ruby barnes
❖ TOPICS : open + (3/4) gabriel, taliah, royce
❖ POINTS : 97

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: maybe should i kill you right now jackass ~ bro caulfield   Lun 11 Nov - 20:52


The trouble was, I had been inadequate all along,
I simply hadn't thought about it.
Lena. Qu'il l'évoque, au fond ça ne m'étonne même pas. C'était censé nous mener où, de toute façon ? Avec Lena, notre relation allait et venait, ça n'était pas ce que j'avais connu de plus stable, ça ressemblait à quelque chose de vrai, mais ça ne l'était pas. Pas pour moi. Parce que je savais que ça serait voué à l'échec, comme tout le reste. Ça aurait changé quoi ? Que ça se produise maintenant ou dans quelques mois ? À part gaspiller son temps comme le mien. Je baisse les yeux, fuit la colère dans le regard de Gabriel. Je pose le mouchoir ensanglanté. Je sens l'hémoglobine couler le long de ma joue, mais c'est franchement le dernier de mes soucis. J'attends et j'évite ce conflit depuis que je lui ai balancé les détails de ma nuit avec Agnès. Ça se produit au moment où je m'y étais le moins préparé, c'est surement mieux comme ça, ce n'est pas comme si j'avais autre chose à lui dire que ce qui a déjà franchi la barrière de mes lèvres.
Tu crois que c’est facile de montrer l’exemple ? Je suis le grand frère tu oublies ? J’avais pas le droit à l’erreur moi. J’étais celui qui devait te montrer quoi faire. Pour ce que ça m’a servi. J'éclate de rire. D'un rire jaune. - Oh oui, pauvre Gaby, condamné à tout réussir, à être la favori de nos foutus parents. Ça a vraiment du être dur pour toi. que je lance, en mimant la compassion, avant de ricaner. - Même quand j'faisais quelque chose de bien, ça n'était jamais assez. Il ne suffisait pas d'essayer de faire comme toi, il fallait être toi. Le fils prodige. Regardez notre Gabriel, comme on en est fier, il a eu son diplôme, oh notre fils est interne en chirurgie... Gabriel, Gabriel, Gabriel. Toujours Gabriel. En permanence. Regarde ton frère Jace, pourquoi tu n'es pas comme lui ? Je parle fort, je fais de grands gestes, je joue la comédie, une comédie sombre et risible à la fois. J'use de la moquerie, mais c'est transcendant de vérité, et ça me fait plus mal qu'à lui, parce que ce sont l'écho de mes souvenirs.
Le revoilà qui m'emmerde avec mon refus du bonheur. La course effrénée que je mène pour lui échapper. Pire. Il parle de Carry. Je me fige, pour le fixer avec incompréhension. Comment a-t-il su pour elle ? Cette histoire remonte à tellement loin, j'ai l'impression que c'était il y a mille ans, et pourtant, la peine, se fait ressentir chaque jour comme si sa mort s'était produite la veille. Mon poing se serre. La rage qui bouillonnait atteint son apogée et, aveuglé par le voile de larmes qui recouvrent mes yeux et mon implosion, je frappe Gabriel. - Je t'interdis de parler d'elle ! Tu ne sais rien de ce qui s'est passé ! Rien ! Un autre coup. - Tu peux m'pourrir, tu peux me détester autant que tu veux, tu peux même continuer à me regarder comme tu le fais maintenant, mais je t'interdis de parler de Carry, tout mais pas ça. Je le loupe à ma tentative suivante et mon poing s'écrase sur le mur. L'espace d'un instant, je pose mon front contre la paroi, la tâchant de sang. Tout mais pas elle. Je me retourne vers Gabriel. Je suis dans un état minable et lui, il est planté là, avec sa putain de blouse, sa putain d'alliance, sa putain de famille, la sienne, pas le frangin qu'il n'a pas choisi.






    We were opposites at birth, you were steady as a hammer, no one worried 'cause they knew just where you'd be and they said I was the crooked kind and that I'd never have no worth but I was always gold to you.
    if I am to choose a side...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Caulfield
Admin À votre service

❖ AGE : 35
❖ ORIGINES : Anglais.
❖ JOB : chirurgien
❖ STATUT : Marié, séparé.

❖ MESSAGES : 418
❖ À J-BAY DEPUIS : 20/10/2013
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Aileen, cam, amy , john,, taliah...
❖ POINTS : 25

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: maybe should i kill you right now jackass ~ bro caulfield   Mar 12 Nov - 2:24

Être un grand frère c’est plus dur qu’on l’imagine. On veut protéger les plus jeunes. De presque tout. De découvrir que les parents ne sont pas ce qu’ils devraient être. D’avoir mal. De ne pas être heureux. Parce quand on a cette responsabilité, on ne supporte pas de voir ceux qu’on aime souffrir. Peu importe ce qu’ils font, on est là. No matter what. Persuadé qu’on peut faire la différence. Avec Jace, peu importe jusqu’où l’on va, on finit par abandonner, par croire qu’il n’y a plus rien à faire. Je n’ai pensé ça. J’ai eu mes moments. J’ai eu des périodes de doute. Mais j’aimais mon frère. Alors rien ne comptait. Jusqu’à aujourd’hui. Aujourd’hui j’ai compris que peu quoi que puisse être la raison, mon frère souffrait. J’entendais « tu es parfait » mais je savais qu’en réalité il pensait à bien d’autres choses. Mais savoir ce que pense réellement Jace est dur. Il faut le connaitre aussi bien que je le connais. Mais y croire, s’u accrocher, est fatiguant. Epuisant.  Je suis conscient qu’argumenter avec lui ne sert pas à grand-chose. Qu’il ne me prend pas au sérieux. Mais je suis assez attentif pour voir que ce n’est pas une coïncidence s’il s’énerve autant en énonçant Carry. Je n’ai jamais su, mais je commence à me demander si ça n’a pas fait l’homme qui est devant moi. Je plante mon regard dans le sien. Comme je l’ai fait des milliers de fois. Pare ce que quoi qu’il en dise, à chaque fois qu’il lui arrivait quelque chose, j’étais là. Et il ne le disait pas avec des mots, mais il savait, que je serais toujours là. Cette donnée allait surement changer. « Qu’est ce qu’il s’est passé avec Carry pour que tu changes ? Qu’est ce qu’elle a bien u faire pour que tu ne n’autorise pas à aimer ? A être heureux ? Tu veux me blâmer pour ça, vas y. Mais quelque me dit que tu aurais agi comme ça que je te semble parfait ou non. » Je souris. Je me mets à rire nerveusement. Pour la première fois je réalise une chose qui me détruit depuis trois mois. Ce n’est ni le moment, ni la personne. Mais il faut que ça sorte. « Tu sais, tu penses que je suis parfait. Pourtant tu avais raison. Ça aurait pu être n’importe qui. Je n’étais jamais là. Mon travail a toujours passé avant ma famille. Du moins avant Agnes. Je ne sais pas pourquoi. J’aurais juste préféré que ce ne soit pas toi. Parce que tu vois, je suis loin d’être parfait. Parce que si je l’étais, je lui pardonnerai. Je te pardonnerai surement aussi. Parce que ya personne que j’aime plus que mon p’tit frère. Et que je hais aussi. Et j’aimerai, là être parfait. Parce que je me sens incapable d’oublier tout ça. De passer l’éponge. Pas cette fois. En fait tu as de la chance, tu as aimé carry, tu es probablement amoureux de Lena, trop con pour t’en rendre compte. Et moi je pense que les deux seules personnes que j’aime, l’un m’a trahit, l’autre a cinq ans. Parce que si j’aimais ma femme, j’aurais tout fait pour ne pas la perdre. Mais j’ai rien fait. Parce qu’une part de moi trouvait ça plus simple. La perfection que tu vois, c’est juste une belle illusion. Alors dis-moi Jace. Tu m’envie toujours ? Parce que moi je rêverai d’être à ta place. » Je me lève, m’adosse au mur et continue. « Quand j’étais petit j’aurais aimé piquer les clés de papa. Voler des bonbons. Faire le con en cours, faire le con avec ma santé ou dieu sait quoi d’autres. Parce ce que toi tu avais et que je n’ai jamais eu, la liberté. De faire des erreurs. De ne pas en faire. Alors tu as gagné. Je suis libre aujourd’hui. Mais à quel prix ? » Et je crois que pour la première fois de ma vie, je laisse une ou deux larmes couler le long de mes joues. Je n’ai jamais pleuré devant mon frère. Je devais être fort. Mais à présent, plus rien n’a d’importance. Parce que je n’ai plus que mon job. Peut-être que c’est ce que je voulais. Peut-être que les Caulfield ne savent pas être heureux.



I'm lost in my memories
i can't love you i can't be with you
cuz i'm not able to love anyone

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: maybe should i kill you right now jackass ~ bro caulfield   

Revenir en haut Aller en bas
 

maybe should i kill you right now jackass ~ bro caulfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Born to kill all lives...
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Who is Josh Groban? Kill yourself!
» Kill points
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: Downtown :: J-Bay Medical Center-