AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Envie de filer un petit coup de pouce à TIA ? (xtd) (xtd) (xtd)
N'hésitez pas à remonter nos sujets ici PUB PARTY ou à voter pour nous sur le top-site
Merci <3 

Et un nouveau design /css + la maj des SIX MOIS
Des animations ont été mises en place pour fêter l'occasion, par là ! Toutes questions et avis, c'est par ici.
Vous voulez rester parmi nous ? Pensez à recenser vos personnages dans ce sujet.
ELEONORE ET SHOSHANNA, MEMBRES DU MOIS ! Bonne lecture et have fun <3

L'intrigue est lancée alors on met ses plus beaux atouts en valeur et on file au Bradburys
Envie de vous tenir au courant de ce qui se passe sous le soleil de Jeffreys Bay ? Le journal, c'est par
Merci de penser aux saturday night (clients permanents ou temporaires), métiers de l'hôtellerie & autres. <3
Design en cours

Partagez | 
 

 Le rencart qui ressemble à un rencart, mais qui n'est pas un rencart | Tobias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kalaya Pannoy
Membre this is africa

❖ AGE : 29 ans
❖ ORIGINES : Thaïlandaises
❖ JOB : Sommelière
❖ STATUT : Runaway Bride

❖ AGE : 24
❖ MESSAGES : 16
❖ À J-BAY DEPUIS : 03/05/2014
❖ CRÉDITS : Maye-self
❖ DC : Kasey & Jill
❖ POINTS : 33

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Le rencart qui ressemble à un rencart, mais qui n'est pas un rencart | Tobias   Sam 10 Mai - 7:07


Sa première semaine venait de se finir. Elle avait eu beaucoup de choses à faire, notamment faire ses preuves auprès des clients un peu trop sceptiques. Elle avait pu savourer leur expression lorsqu'ils se rendaient compte qu'elle savait plus de choses qu'utiliser des baguettes. Encore plus lorsqu'ils découvraient qu'elle avait en plus fait les bons choix. Petit à petit, elle avait aussi éduqué ses collègues pour qu'ils puissent à leur tour donner quelques conseils, même si elle restait l'avis principal.

La fin de son service avait sonné et, soulagée, elle pouvait enfin souffler. Elle se dirigea vers les vestiaires pour se changer, retrouver la petite Kalaya innocente qu'elle était - aaaaheeem. Elle ressortit par la porte menant au hall de l'hôtel. Son regard parcourant les lieux, elle se disait qu'elle avait beaucoup de chance d'être tombée sur cette publicité dans l'avion qui l'aidait dans sa fuite. Ce n'était certes pas un hôtel 5 étoiles, mais il avait son petit charme et, malgré tout ce qu'on avait pu lui raconter sur le passé - assez récent cependant - de l'établissement, la jeune Canadienne pouvait y ressentir une certaine chaleur l'animer. Les mains dans les poches de son gilet, la jeune femme attendait. Elle attend

Monsieur Lamb ! Vous avez aussi terminé votre service ? J'aurais voulu vous remercier de m'avoir laissé une chance le soir où je suis arrivée. Du coup, j'ai pensé vous montrer la raison pour laquelle vous avez bien fait de ne pas me jeter dehors quand je hurlais partout...

Oh oui, Kalaya se rappelait de ce fameux jour, d'il y a une semaine où elle était arrivée après sa fuite la veille de son mariage. Elle avait voyagé longtemps et était tout autant épuisée physiquement que mentalement. Elle avait donc craqué à son arrivée au San Marco et c'était cet homme, en face d'elle, qui l'avait remise à sa place.

J'ai demandé au chef de mettre quelques restes de côté, et j'ai choisi moi-même le vin. Ca vous convient ?

Cela pouvait faire incroyablement rencart d'un point de vue externe à la pile Pannoy. Pourtant, dans sa tête, il s'agissait juste d'un gage de reconnaissance pour ce que le chef de la sécurité avait fait pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tobias Lamb
Membre this is africa

❖ AGE : 41 ans
❖ JOB : Chef de la sécurité
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 271
❖ À J-BAY DEPUIS : 17/01/2014
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Nathan Dewitt, Thane Breyten
❖ POINTS : 51

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le rencart qui ressemble à un rencart, mais qui n'est pas un rencart | Tobias   Mer 14 Mai - 22:42

Il y a des jours comme ça où on pense avoir une journée tout à fait banal. Vous savez, celle du genre qui se résume à ça : "métro, boulot, dodo". En y pensant c'est un train-train habituel assez triste, vivre travailler c'est moche et pourtant la moitié des personnes de ce monde font ce genre de choses. Car sans travail, pas d'argent et sans argent impossible de vivre. Vivre dans la société actuelle se résume à se casser le cul pour payer les factures et se nourrir au lance pierre avec ce qu'il reste sur le compte. Quand vous avez un peu de chance vous avez encore assez d'argent pour vous permettre un petit loisir ! De toute manière, Tobias ne vit pas pour les loisirs. Ce job d'agent de sécurité et temporaire. Plus que temporaire c'est une couverture. Sa présence en Afrique du Sud est due à la mort de sa femme qui remonte à six ans plus tôt. De pays en pays, il traque son assassin dans l'espoir de pouvoir l'attraper et le tuer. Peu importe pour l'ancien flic de finir le reste de sa vie en prison après ça. De toute façon, sa vie c'est terminée lorsque sa femme a été injustement assassinée.

N'ayant rien prévu de plus que de rentrer chez lui manger et dormir, au moment où il allait sortir, il croisa la petite nouvelle : Kalaya. Elle l'interpella ce qui le fit s'arrêter pour voir ce qu'elle lui voulait. La demoiselle voulait savoir s'il avait fini sa journée et en plus de ça elle voulait le remercier. C'est vrai que son arrivée avait été assez mouvementée et qu'elle avait fait un peu scandale. On peut dire qu'elle a eu de la chance que Tobias lui accorde une chance et ne la jette pas hors de l'hôtel en grand coup de pied dans l'arrière train. Elle l'invitait donc à diner. Surpris, il leva un sourcil et regarda la porte qui n'était pas loin de lui. Rester ou partir ? S'il rentre, il sera seul devant un pauvre plat de pâte qui datera de la veille. Qu'est-ce qu'il avait à perdre de diner avec elle. "Eh bien pourquoi pas ! J'accepte l'invitation ! A une condition, on se tutoie et tu cesses de m'appeler Monsieur Lamb. J'ai un prénom comme tout le monde, alors appel moi Tobias, s'il te plait !" Entre "Monsieur Lamb" lui donnait l'impression d'être un vieux. Certes, il était plus âgé qu'elle, il avait même passé la barre de la quarantaine, mais ce n'est pas encore un vieux pépé. La jeune femme passa devant et il la suivi jusqu'au restaurant ou une table les attendez. A cette heure-là, il n'y avait presque plus de client, le service était fini depuis au moins une heure. "Alors, qu'elle est cette mystérieuse raison pour laquelle j'ai bien fait de ne pas te jeter dehors ?" demanda-t-il une fois assit.


Destroya
You don't believe in God, I don't believe in luck, they don't believe in us. But I believe we're the enemy ! You don't believe in God, I don't believe in luck. They don't believe in us. But I believe we're the enemy ! My chemical Romance - Destroya
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kalaya Pannoy
Membre this is africa

❖ AGE : 29 ans
❖ ORIGINES : Thaïlandaises
❖ JOB : Sommelière
❖ STATUT : Runaway Bride

❖ AGE : 24
❖ MESSAGES : 16
❖ À J-BAY DEPUIS : 03/05/2014
❖ CRÉDITS : Maye-self
❖ DC : Kasey & Jill
❖ POINTS : 33

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le rencart qui ressemble à un rencart, mais qui n'est pas un rencart | Tobias   Sam 17 Mai - 5:45


Son visage s'illumina à l'instant où Tobias Lamb accepta son invitation. Après tout, il aurait très bien pu refuser, ce que la jeune sommelière lui proposait était un peu étrange, surtout après seulement une semaine. Mais c'était ainsi que la jeune femme avait été élevée et elle ne souhaitait pas déshonorer ses parents, pas plus qu'ils ne l'étaient déjà. Il en allait de même pour sa façon de s'exprimer. Son côté asiatique ressortait toujours et ce besoin de représenter la hiérarchie, l'ancienneté et l'expérience - comprendre ici la différence d'âge - était toujours présent et automatique. Désolée, réflexe. Je vais tenter mais je n'assure rien pour les premiers temps. Elle avait pris un sourire gênée. Du plus loin qu'elle s'en souvienne, elle avait presque toujours vouvoyer ses collègues, surtout ceux qui n'étaient pas dans le même service qu'elle, et encore plus ceux qui étaient d'un âge plus avancé. Elle mettait aussi généralement quelques semaines avant de les appeler par leur prénom et rares étaient ceux qui finissaient par être tutoyés avant la fin de ses contrats. Ce que lui demandait l'agent de sécurité relevait donc de l'exploit. Mais Kalaya aimait les challenges et serait ravie de le relever. Ensemble, ils s'étaient dirigés vers la table qui leur avait été dédiée. Sur son passage, la jeune sommelière salua quelques clients de la main, les mêmes clients qui lui avaient ri au nez quelques jours en l'apercevant dans sa tenue de travail impeccable et sa coiffure soignée.

Kalaya s'installa sur sa chaise. Son premier regard fut pour les verres. Leur qualité, leur taille, leur position sur la table. Elle déplaça le sien de quelques centimètres. Un vrai souci du détail. Elle releva ensuite la tête vers son invité, esquissant un petit sourire. Eh bien simplement que je fais très bien mon travail, si on en croit les clients qui sont passés entre mes mains cette semaine ! J'espère que vo-tu aimes le rouge, c'est l'impression que j'ai en tout cas. La jeune femme fit signe à son collègue de garde que tout était prêt pour la suite. Le temps que l'entrée arrive, elle continua la conversation. Je tenais vraiment à m'excuser pour mon comportement de notre première rencontre. J'avais fait un voyage de plus de 24h sans vraiment dormir et les événements n'étaient pas vraiment en ma faveur à ce moment... Tu m'as vue sous mon plus mauvais jour et je le regrette vraiment. Mais je promets d'être moins hystérique et agressive à présent.

Pendant tout son discours, elle avait fixé sa bague de fiançailles. Elle ne s'était pas encore résolue à la retirer, elle était encore trop perdue pour le faire. Elle leva sa main droite en signe de parole d'honneur. Finalement les avocats aux crevettes grises furent déposées sur la table et un vin blanc coula dans les verres. Kalaya intervint avant le serveur. Montravel 2009, une très bonne année pour le vignoble. Un de mes préférés pour les blancs. Le serveur fut remercié et leur souhaita un bon appétit avant de s'éclipser. La sommelière attaqua son entrée avec appétit. Elle n'avait pas vraiment eu le temps de manger depuis le début de son service, souvent sollicitée pour appuyer une suggestion ou pour donner son avis. Après quelques bouchées, elle revint à Tobias avec un sourire. Alors, verdict ? Au fait, j'aimerais te poser des questions sur l'hôtel, comme tu es là depuis plus longtemps que moi. A commencer par les propriétaires. Il y a des choses intéressantes à savoir sur eux ? Je n'ai eu l'occasion de n'en rencontrer qu'un seul pour l'instant et je n'arrive pas encore à me faire une opinion dessus... Les Di Marco restaient encore un mystère pour la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tobias Lamb
Membre this is africa

❖ AGE : 41 ans
❖ JOB : Chef de la sécurité
❖ STATUT : Célibataire

❖ MESSAGES : 271
❖ À J-BAY DEPUIS : 17/01/2014
❖ CRÉDITS : yourdesigndiary
❖ DC : Nathan Dewitt, Thane Breyten
❖ POINTS : 51

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le rencart qui ressemble à un rencart, mais qui n'est pas un rencart | Tobias   Mar 20 Mai - 22:44

S'il y a bien une chose que Tobias n'avait pas prévue au programme ce soir c'est de se faire inviter à diner par sa nouvelle collègue de travail. Sincèrement, il n'avait aucune idée de la raison pour laquelle elle faisait ça, mais il était assez intrigué pour la suivre jusqu'au restaurant ou une table était prête pour eux. C'est marrant, mais voir une table pour un tête à tête aussi bien préparé lui donnait l'impression que c'était un rencard qu'il n'avait pas prévu. Bien sûr, il doute que ce soit réellement un rencard, la jeune femme était nouvelle et il ne la connaissait pas très bien encore. On peut juste dire que leur rencontre avait été des plus mouvementé vu qu'elle s'était énervée contre lui. Maintenant qu'il y repense c'est plutôt amusant. Pour clarifier les choses et ne pas avoir l'impression d'être un vieux tout le long du repas, il demanda à ce qu'elle l'appelle par son prénom et non pas par son nom de famille et qu'elle oublie le vouvoiement. C'est vrai, il a quarante ans, il est plus vieux qu'elle s'est donc logique qu'elle emploie le "vous" mais Tobi n'est pas du genre procédurier, plus maintenant en tout cas. Le "tu" est tout de même plus sympathique à employer surtout s'ils doivent diner ensemble.

Curieux, il demanda donc la raison de ce mystérieux diner. Elle voulait simplement lui prouver qu'il avait bien fait de lui laisser sa chance. Un sourire amusé s'afficha sur son visage. La jeune femme était un drôle de spécimen. "Il faut croire que j'ai bien fait de te donner ta chance alors ! Peut-être que j'aurai le droit à une prime pour ça !" plaisanta-t-il. Ouais, c'était une plaisanterie bidon, mais Tobias ce n'est pas vraiment un comique. Il faut dire que depuis l'assassinat de sa femme sa vie est voué à la recherche de son meurtrier. D'ailleurs, il se surprend à avoir accepté l'invitation plutôt que de rentrer chez lui pour mettre le nez une fois de plus dans les dossiers de l'homme qu'il recherche. Le serveur se mit en action et alla dans la cuisine pour apporter le repas. En attendant Kalaya s'excusa une fois de plus pour son attitude de la semaine dernière. "Cesse donc de t'excuser, tu l'as déjà fait. J'ai bien compris que ce n'était pas ton meilleur jour, ça nous arrive à tous de péter un câble tu sais !" Il lui adressa un sourire pour la rassurer. Il n'y avait pas eu mort d'homme, juste un petit scandale à gérer rien de bien grave et elle s'en voulait, elle était donc pardonnée. A présent, ça ne sert plus à rien de remuer le couteau dans la plaie et puis ce qui est fait et fait n'est-ce pas, ce n'est pas comme si on pouvait revenir en arrière et tout changer.

Le serveur arriva avec les assiettes ainsi qu'une bouteille de vin. La vue de l'entrée impressionna un peu Tobias qui n'avait pas l'habitude de manger ce genre de choses. Non pas que ce soit un quatre étoiles, mais c'était joliment présenté et ça avait vraiment l'air très fin. Quant à la bouteille, il ne connaissait pas. En tant qu'Allemand, il s'y connait bien plus en bière. "Je ne suis pas un grand connaisseur de vin. Quand j'étais en Allemagne, je buvais surtout du vin Français, du Bordeaux ou du Côte du Rhône, mais je suis loin d'être un expert. Par contre, si tu veux améliorer tes connaissances en bière, je suis un vrai expert !" confia-t-il au final presque fièrement. S'il pouvait lui apprendre quelque chose il en serait ravi. Mais bon, il faut avouer que la bière c'est tout de même moins classieux qu'une bouteille de vin ou de champagne. Saisissant sa fourchette, il piqua une crevette et la dévora. Oh que c'était bon ! Ça change de son plat de pâte quotidien. Puis, il prit le verre de vin et regarda le liquide légèrement dorée. Il le fit tourner un peu dedans en se demandant ce qui voyait les personnes comme Kalaya en faisant ça avec le vin. Pour lui c'était juste un liquide rien de plus. Enfin, il en but une gorgée. C'était bon, mais son palais n'était pas développé aussi bien qu'un sommelier pour en définir tous les arômes. "Il n'est pas mauvais, peut-être un peu trop sucré à mon gout, non oublie, je toujours tendance à faire la comparaison avec de la bière !" Ensuite, elle enchaina sur des questions au sujet des lieux et des propriétaires. Malheureusement pour elle, il ne va surement pas pouvoir lui en dire beaucoup plus. "Je suis peut-être là depuis plus longtemps que toi, mais je n'ai jamais vraiment parlé au Di Marco. J'ai dû les croiser, c'est tout. J'ai hélas d'autre chose à faire que m'intéresser à l'endroit et aux gens qui travaillent ici. Je ne suis pas associable, rassure toi. C'est juste que si je suis venu ici c'est pour une toute autre raison que de travailler au soleil. La seule chose que je sais, c'est que pour le jour de l'an des mecs ont attaqués l'hôtel, il voulait les Di Marco. Il y a eu de nombreux blessés et tout le monde ne s'en est pas encore bien remis." C'était une soirée où il n'était pas là. Il était parti dans une autre ville pour rechercher l'assassin de sa femme, mais ceci avait été un véritable échec. "Du peu que je sais, les Di Marco ont l'air d'être apprécié." Vive la super information ! C'est tout ce qu'il savait ! Depuis qu'il était là, il n'avait pas vraiment entendu les gens se plaindre, c'était donc plutôt positif.



Destroya
You don't believe in God, I don't believe in luck, they don't believe in us. But I believe we're the enemy ! You don't believe in God, I don't believe in luck. They don't believe in us. But I believe we're the enemy ! My chemical Romance - Destroya
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le rencart qui ressemble à un rencart, mais qui n'est pas un rencart | Tobias   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le rencart qui ressemble à un rencart, mais qui n'est pas un rencart | Tobias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Abandonné] « Mais... Ça ne ressemble pas du tout à un lapin ça ! » [Pv : Cathane]
» Tu peux me traiter, me rabaisser, me critiquer, me salir, mais tant que je ne te ressemble pas, moi, ça me va. ~ Hanako.
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ This is Africa :: JEFFREY'S BAY :: San Marco Hotel-